Optique physiologique (Google eBook)

Copertina anteriore
Masson, 1867 - 1057 pagine
0 Recensioni
  

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 421 - Dove, sous des éclairages différents, les intensités lumineuses de surfaces recouvertes de couleurs différentes, c'est tantôt l'une et tantôt l'autre qui paraît plus claire. En général, les couleurs qui prédominent sont, pour une grande intensité d'éclairage, les moins réfrangibles, telles que le rouge et le jaune, et, pour un éclairage peu intense, les plus réfrangibles, telles que le bleu et le violet. « Si un papier rouge et un papier bleu paraissent également clairs à la lumière...
Pagina 382 - Le rmiye simple, excite fortement les fibres sensibles au rouge, et faiblement les deux autres espèces; sensation : rouge. Le jaune simple, excite modérément les fibres sensibles au rouge et au vert, faiblement celles du violet ; sensation : jaune, Le vert simple, excite fortement les fibres du vert, bien plus faiblement les deux autres espèces ; sensation : vert.
Pagina 382 - II existe dans l'œil trois sortes de fibres nerveuses dont l'excitation donne respectivement la sensation du rouge, du vert et du violet. « 2° La lumière objective homogène excite les trois espèces de fibres nerveuses avec une intensité qui varie avec la longueur d'onde. Celle qui possède la plus grande longueur d'onde excite le plus fortement les fibres sensibles au rouge, celle de longueur moyenne, les fibres du vert, et celle de la moindre longueur d'onde, les fibres du violet. Cependant...
Pagina 382 - Young admet que : 1° 11 existe, dans l'œil, trois sortes de fibres nerveuses dont l'excitation donne respectivement la sensation du rouge, du vert et du violet. 2° La lumière objective homogène excite les trois espèces de fibres nerveuses avec une intensité qui varie avec la longueur d'onde. Celle qui possède la plus...
Pagina 219 - On voit encore la même figure vasculaire en regardant dans un microscope composé, sans y mettre d'objet, de manière à voir seulement le cercle uniformément éclairé du diaphragme. Si l'on fait un peu mouvoir l'œil au-dessus du microscope, on voit les vaisseaux de la rétine se dessiner très-finement et très-nettement dans le champ de l'instrument. Les vaisseaux qui sont perpendiculaires au sens du mouvement sont les plus nets de tous , tandis que ceux qui lui sont parallèles disparaissent...
Pagina 288 - Pour désigner la grandeur apparente que la lache aveugle occupe dans le champ visuel, nous dirons que onze pleines lunes pourraient s'y ranger à la file sans dépasser son diamètre, et qu'à une distance de 6 à 7 pieds, une figure humaine peut y disparaître en entier.
Pagina 219 - ... (fig. 86). Chez les personnes dont la fovea centralis présente des bords moins escarpés, cette ombre peut faire complètement défaut. 3" La troisième méthode pour l'observation des vaisseaux rétiniens consiste à regarder, à travers une ouverture étroite, un grand champ éclairé, le ciel, par exemple, en donnant à cette ouverture un rapide mouvement de va-et-vient. — Les vaisseaux rétiniens apparaissent trèsfinement dessinés, foncés sur fond clair, et se meuvent, dans le champ...
Pagina 583 - ... interdire tout essai de ce genre. »... La représentation que j'ai d'une certaine table est juste et précise si je puis en déduire avec exactitude et précision les sensations que j'éprouverais en amenant mon œil ou ma main dans telle ou telle position déterminée par rapport à la table. Je ne puis concevoir aucun autre genre d'analogie entre une pareille idée et l'objet qu'elle représente. La première est le signe spirituel du second. Je n'ai pas choisi arbitrairement la nature de...
Pagina 579 - Je crois donc que cela ne présente absolument aucun sens, de parler d'une vérité de nos représentations autre qu'une vérité pratique. Les représentations que nous formons des choses ne peuvent être que des symboles, des signes naturels des objets, dont nous apprenons à nous servir pour régler nos mouvements et nos actions.
Pagina 394 - ... leur état les oblige à appliquer à leurs propres sensations, auxquelles elle ne convient pas, la nomenclature qui a été établie pour les yeux normaux. Pour eux, non-seulement cette nomenclature contient trop de noms de tons différents, mais aussi nous distinguons, dans la série spectrale, des différences de ton où ces sujets ne perçoivent que des différences de saturation ou d'intensité lumineuse.

Informazioni bibliografiche