Revue de la musique religieuse, populaire et classique, Volume 2

Copertina anteriore
Jean Louis Félix Danjou
Blanchet., 1846
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 301 - L'Académie croit devoir rappeler aux concurrents que, dès que les mémoires ont été soumis à son jugement, ils sont déposés dans ses archives comme étant devenus sa propriété.
Pagina 300 - L'Académie exige la plus grande exactitude dans les citations; à cet effet, les auteurs auront soin d'indiquer les éditions et les pages des ouvrages qu'ils...
Pagina 200 - ... la série des cinq voyelles autant de fois qu'il est nécessaire jusqu'au son le plus aigu. L'usage auquel il destine ces voyelles semble être une sorte de récapitulation des sons , et c'est aussi une espèce de neume dont l'utilité n'est pas aussi évidente que Guido semble le croire.
Pagina 20 - Jusqu'au dixième siècle, les églises, accoutumées au chant romain, n'avaient encore subi aucun changement dans leur ancienne modulation. Ce romain était déjà assez varié de lui-même, puisque saint Grégoire , en composant l'Antiphonier, n'avait fait que compiler, c'est-à-dire prendre des traits de chants de tous côtés, qu'il avait réunis ensemble et dont il avait fait un volume. C'est ainsi qu'on doit entendre le terme de centon ou de centonnier dont Jean Diacre se sert dans sa vie.
Pagina 202 - Un chevalet mobile se plaçait sur la lettre de la note qu'on chercliail, et la corde pincée donnait l'intonation. A ce moyen, Guido avait joint l'usage d'une certaine mnémonique des sons, qui consistait à bien apprendre une mélodie connue pour s'en servir comme d'un point de comparaison, en donnant pour nom aux notes de cette mélodie les syllabes placées sous chacune d'elles, afin de conserver ces mêmes noms à toutes les notes semblables.
Pagina 157 - ... lui fit voir son antiphonaire dans la même séance. Après quelques minutes d'instruction , le pape eut assez bien compris le but et l'utilité de cette méthode, pour être en état de trouver le ton d'une antienne et de la chanter. Saisi d'admiration; il s'écria plusieurs fois : Quelle merveille! Il voulut déterminer Guido à se fixer à Rome, mais la santé de celui-ci, dérangée par les chaleurs de l'été et par la fièvre qui règne en certains temps dans cette ville, ne lui permit...
Pagina 201 - Romains étaient lombés dans l'oubli, parce que les chrétiens n'avaient pas cru devoir se servir de choses dont on avait fait usage dans les cérémonies religieuses du paganisme. L'orgue ne se trouvait que dans un petit nombre d'églises, et peu de musiciens étaient capables d'en jouer. Plus rares encore étaient les autres instruments dans les ix...
Pagina 151 - C'est ce qu'on avoit observé déjà en quelques diocèses en y renouvellant les livres, par continuation de l'ancien usage : et ceux qui voudront dire la vérité fondée sur l'expérience, conviendront qu'il est plus facile de faire rouler la voix, et s'accorder à l'unisson dans des pièces un peu plus chargées de notes et de tirades à degrés conjoints, que dans des pièces notées presque syllabiquement d'un bout à l'autre.
Pagina 300 - Le prix de chacune de ces questions sera une médaille d'or de la valeur de six cents francs. Les mémoires doivent être écrits lisiblement en latin , en français ou en flamand , et seront adressés, francs de port, avant le 1°r février 1854, à M.
Pagina 199 - ... en notation saxonne, et tirés en partie du chant de l'église grecque. Le manuscrit de Reginon, qu'on croit autographe, est daté de 885 ; il se trouve dans la Bibliothèque royale de Bruxelles. Dès le quatrième siècle, les neumes du chant des antiennes et des hymnes étaient en usage dans...

Informazioni bibliografiche