Intégration de la nutrition dans le secteur de la pêche et de l'aquaculture de la théorie à la pratique: Une approche innovante appliquée dans sept pays d’Afrique francophone

Copertina anteriore
Une meilleure intégration de la nutrition dans le secteur de la pêche est un défi commun partagé par les décideurs et les gestionnaires de programmes au niveau régional, national et local du fait du manque d’outils méthodologiques éprouvés. Pour faire face à cet enjeu, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), avec l’appui d’Action contre la faim (ACF), a initié entre avril et décembre 2020 un processus d’échanges et de dialogues entre les différentes parties prenantes du secteur agricole au niveau national et sous-régional issues de sept pays d’Afrique francophone (Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, République démocratique du Congo, Sénégal et Tchad) dans un double objectif. Expérimenter un outil méthodologique innovant pour guider de façon pratique les acteurs du secteur de la pêche et de l’aquaculture, et développer leurs capacités en matière de formulation, de mise en oeuvre et d’évaluation des politiques, programmes et investissements permettant de maximiser l’impact sur la nutrition et d’accélérer les progrès dans la lutte contre la malnutrition. Déterminer des recommandations politiques et programmatiques communes sur l’intégration de la nutrition dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture à partir de leur expertise et de leur expérience techniques et institutionnelles dans les pays. L’approche méthodologique proposée allie la théorie à la pratique à travers le développement de la théorie du changement sectorielle ainsi que des chemins d’impact sous-sectoriels.
 

Parole e frasi comuni

Informazioni bibliografiche