Immagini della pagina
PDF
ePub

d'un oiseau fantastique, peints en couleurs vives, sur fond d'or; elle renferme une grande initiale avec des armoiries, lion montant. Dans le bas de l'encadrement on voit un ange tenant le même écusson, et aux coins 9 hommes sauvages, nus. La seconde bordure, aussi belle, est exécutée à peu près dans le même goût, non y voit 3 figures grotesques d'hommes et d'animaux, et la grande initiale représente les mêmes armoiries. Signalons un bel alphabet grec et latin, grosses lettres majuscules peintes en or, qui se détachent sur un fond orné peint en blanc, rouge et bleu.

Dans le texte il y a une multitude d'initiales de différente grandeur, ornées de fleurs et de feuillages, peintes en couleurs sur fond d'or, l'une des grandes initiales est accompagnée d'un beau listel. Les tout petites lettrines dont le nombre est infini, sont dessinées en or, sur fonds rouge et bleu. Il y a en outre environ 20 initiales, assez grandes, ornées de têtes de grotesques, en couleurs, non rehaussées d'or. L'éclat des couleurs et l'or brillant produisent un admirable effet.

Le ms. est d'une très bonne conservation; vélin pur et blanc, larges marges. Il manque les derniers feuillets. (Voir la planche).

Psalterium latine. Manuscrit sur vélin, exécuté en Italie au XIVe siècle. in-fol. Avec grande miniature et 7 petites, toutes faisant corps avec des initiales, 7 initiales ornées enluminées, musique notée. Ais de bois rec. de peau est. (imitation d'une reliure ancienne), orné de 8 coins et 2 milieux en bronze ciselés originaux. (29816).

Manuscrit écrit sur 290 ff. ch. en grosses lettres gothiques, en rouge et noir, sur 2 colonnes. La grande miniature représente en 2 compartiments le Christ dans la gloire, bénissant, avec un livre dans la main gauche, et en bas le Roi David jouant de la harpe. Elle mesure avec la bordure 168×157 mm. Les autres initiales historiées représentent des personnages de l'histoire sainte, et 3 moines psalmodiant. Leur mesure est de 50X45 mm. environ. On remarque en outre une foule de jolies initiales ornées d'arabesques peintes en rouge et bleu et à la fin du manuscrit 3 grandes initiales d'une facture différente des autres. Elles sont également peintes en rouge et bleu, et leurs arabesques s'étendent dans les marges. Le texte est rubriqué en rouge et bleu.

Précieux manuscrit, bien conservé, sauf quelques taches d'eau dans le haut, habilement restaurées. Les marges sont très larges.

(Voir la planche).

Statuti et Ordinationi de la Compagnia de Sancto Juliano. Manuscrit italien sur vélin du XVIe et XVIIe siècle. in-fol. Avec une grande miniature, 34 initiales ornées et autant de jolis décors fleuronnés peints en couleurs et rehaussés d'or. Ais de bois rec. de velours bleu (rel. fatig.). (28219).

Manuscrit de 51 ff., écriture de différentes mains, très bien lisible, en rouge et noir. Les ff. 1 à 23 renferment les Statuts, écrits au commencement

La Bibliofilia, anno XIII, dispensa 12a

54

du XVIe siècle, en lettres semi-gothiques. Il suit les Statuti riformati, écrits de 1563 à 1609, en lettres cursives. A la fin les signatures des personnages élus par la congrégation générale, depuis 1575 à 1674, où figurent celles de M. Card. Ginetti et de P. Card. Tridinus.

Au début une belle miniature encadrée d'une bordure à rinceaux et à fleurs, 130X185 mm., représentant S. Julien assassin de ses parents. D'après une prophétie fatale S. Julien l'Hospitalier devait un jour être la cause de la mort de ses propres parents. Pour échapper à ce cruel destin il se réfugia à la cour d'un prince lointain. Ses parents troublés le firent chercher partout et rejoignirent enfin la femme de leur fils, qui alors était absent. La femme, informée de leur état, tout heureuse les logea de chez elle et se rendit à l'église pour remercier Dieu. Dans l'entretemps S. Julien rentre dans sa maison et voyant deux personnes au lit, les prend pour sa femme et son amant. Pris de rage il les assassine, et c'est ainsi que la prophétie s'accomplit. Cette scène très réaliste et pleine de vie est représentée par un artiste du commencement du XVIe siècle. Le Manuscrit est probablement inédit, il est bien conservé sauf de légères taches de doigts. La bordure de la miniature est un peu entamée dans la partie du haut. (Voir la planche).

Thomas de Senis. Legenda Catherinae de Senis. Manuscrit sur vélin,

écrit en Italie vers 1430-40. in-fol. Avec 2 initiales historiées et enluminées. Ais de bois rec. de veau est. (anc. rel., dos refait). (29115).

Manuscrit composé de 47 ff. ch., écriture gothique, en rouge et noir, sur 2 col. Les 7 derniers ff. sont écrits d'une autre main. Fol. 1 ro: Incip prologus inlegendă | ppdicatorib' sm2 abreuiata; | beate kathe'ine de Senis Sororis ordinis de pma feti | domici ordinis predicato. | Au v° du dernier f.: Gaudia perpetuos pari | unt mûdana dolores. | Tollit et nũ uiuẽ uita | breuis | .

La première initiale renferme le portrait de l'auteur à mi-figure, l'autre plus grande 52X45 mm., représente la sainte, à mi-figure, dans la droite un livre et une fleur de lys, dans la gauche la croix. Ces deux figures sont soigneusement peintes en couleur et rehaussées d'or.

Le manuscrit a les marges très larges et est bien conservé sauf quelques piqûres dans les premiers ff. (Voir la planche).

Valence (en Espagne). Privilegia etc. Civitatis Valentiae. Manuscrit espagnol du XVIe et du XVIIe siècle. in-fol. Avec une superbe figure encadrée, une bordure et 32 initiales miniaturées, de plus un grand cartouche, 1 en-tête et 9 grandes initiales peints en couleurs. Cuir de Russie, riches encadr. et mil., dos orné, tr. dor. (rel. espagnole du temps). (31249).

Beau manuscrit, écrit par différents scribes sur 115 ff. dont 2 blancs, en grosses lettres semi-gothiques, bien régulières, en rouge et noir, 21 à 22 lignes, réglé.

Au début un superbe tableau, qui semble être l'oeuvre d'un bon artiste italien. I représente la figure de S. Catherine d'Alexandrie avec ses attributs, 215X120 mm., renfermée dans une large bordure formée de rinceaux,

[graphic][merged small]

fleurs, fruits, mascarons; aux angles, en médaillon, les bustes des 4 Evangélistes avec leurs attributs. Sur le verso une bordure à 3 côtés et une grande initiale d'un gracieux décor de filigranes. Dans le même style sont exécutées les 31 initiales de grandeur moyenne.

La partie du Ms. commençant par l'an 1603, est ornée d'un grand cartouche prenant la page entière, et animé par des oiseaux et des têtes grotesques, dans le cadre blanc se trouvent les emblèmes de S. Catherine d'Alexandrie, protectrice de la ville de Valence. On remarque encore 9 grandes initiales curieuses et en-tête qui ont pour décor des rinceaux, oiseaux, mascarons et têtes d'ange, le tout peint en couleurs.

Ce Manuscrit remarquable est composé de différentes parties datées de 1507, 1514, 1548, 1571, 1604 et 1626, le texte est écrit en latin, exceptés les ff. 3 à 17, 26 à 48, 78 à 84 écrits en LANGUE CATALANE, ce qui donne une valeur particulière à ce Ms. au point de vue de la linguistique.

Bonne conservation sauf quelques taches de doigts, la seconde bordure est légèrement entamée, l'intéressante reliure est bien conservée. Beau spécimen d'un Manuscrit espagnol, enluminé, comme l'on en trouve rarement sur le marché, il porte l'Ex-libris de Don A. Canovas del Castillo. (Voir le fac-similé à la p. 467).

(À suivre).

LEO S. OLSCHKI.

Livres inconnus des bibliographes

(Continuation: v. La Bibliofilia, vol. XIII, p. 349).

32. Lodovici, Antonius, medicus Olyssiponensis. De occultis proprietatibus libri quinque. Opus praeclarissimum. Olyssipone. M.D.XL. (A la fin :) Impressum est hoc opus de occultis proprietatibus, et liber de pudore, Antonii Lodo

[graphic][graphic]

vici medici Olyssiponensis, mense Martio. anno domini M.D.XL. Olyssipone. (Lisbonne, Luduvicus Rodurici, 1540). in-fol. fig. Ais de bois rec. de mar. noir, encadr. d'entrelacs, tr. dor. (anc. rel., dos refait). (33979).

IMPRESSION SUR VÉLIN, INCONNUE DES BIBLIOGRAPHES, extrêmement rare.

70 ff. ch., le dernier porte par erreur 71, les 3 premiers ff. non num., sign. aa-ii par 8 ff. sauf ii de 6 ff., car. ital.

« IndietroContinua »