Immagini della pagina
PDF
ePub
[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic][subsumed][merged small]

CHEZ FIRMIN DIDOT FRÈRES, FILS ET C", LIBRAIRES

IMPRIMEURS DE L'INSTITUT DE FRANCE

[blocks in formation]
[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

Gen. Lib. Sracks - TR,

[ocr errors][merged small]

Ce volume est le premier des deux qui doivent contenir, Tacite excepté, tous les historiens de la Rome impériale. Il embrasse une période de près de cinq siècles (1), et conduit les événements de l'histoire romaine depuis Jules César jusqu'à l'empereur Jovien.

Le premier de ces historiens dans l'ordre chronologique, Suétone, ouvre le recueil. Ses Douze Césars se terminent au règne et à la vie de Domitien. Vient ensuite la collection dite l'Histoire Auguste, ouvrage de six auteurs, qu'une main inconnue a réunis en un corps, et qui reprennent les récits de Suétone au règne d'Adrien pour les arrêter à celui de Carin.

Entre les Douze Césars de Suétone et l'Histoire Auguste, il y a une lacune bien regrettable; ce sont les règnes de deux des meilleurs empereurs qu'ait possédés Rome, Nerva et Trajan. Il importait, dans l'intérêt du volume et des études auxquelles il s'adresse, que cette lacune fût remplie. On y a pourvu au moyen de récits tirés de l'abréviateur Xiphilin, lequel tient lieu de l'Histoire romaine de Dion Cassius, pour cette partie qui en a été si malheureusement perdue.

D'autres extraits, empruntés à Dion Cassius, à Hérodien, à Zosime et à Zonaras, remplissent, dans l'Histoire Auguste, une autre lacune comprenant dix années durant lesquelles se succèdent plusieurs règnes obscurs et mal déterminés (2). Cette histoire finit, comme on sait, au règne de Carin.

De Carin à Jovien, la suite des empereurs nous est fournie par l'abrégé d'Eutrope, qui vient après l'Histoire Auguste, et qui , du reste, est plutôt une liste de noms développée qu'une histoire.

Le volume se termine par les Victoires et les Provinces du peuple romain, autre abrégé dont l'auteur, Sextus Rufus, contemporain d'Eutrope, fait un résumé rapide des victoires du peuple romain, dans toute la suite de son histoire jusqu'à Jovien, et énumère les provinces successivement conquises par la ville éternelle. Cet abrégé, comme celui d'Eutrope, en touchant aux principaux faits qui sont la matière des Douze Césars de Suétone et de l'Histoire Auguste, en éclaircit ou en complète quelques-uns.

[ocr errors]

(1) De l’an 100 avant J. C. jusqu'à l'an 363 de notre ère. (2) Entre Maxime et Balbin et Valérien.

Le traducteur de ce volume, M. Théophile Baudement, depuis dix ans notre collaborateur le plus assidu et le plus utile, est aussi l'auteur de tout le travail accessoire d'extraits , de suppléments et d'annotations, qui donne à cette première partie du recueil des historiens des Césars l'intérêt d'un cours d'histoire méthodique et complet.

Le texte de Suétone est celui dont un philologue éminent, M. Hase, a enrichi la collection Lemaire (1). Nous avons adopté pour l'Histoire Auguste le texte de J. L. E. Puttmann, et, pour les abrégés d'Eutrope et de Sextus Rufus, celui d'Havercamp, utilement modifié, dans quelques endroits de l'Eutrope, par Weise.

[ocr errors]
[ocr errors]

(1) Pour ne pas couper Suétone en deux, nous avons donné, avec les Douze Césars, les deux autres ouvrages de cet auteur, ses Traités des Grammairiens et des Rhéteurs illustres, lesquels contiennent de curieux renseignements historiques et littéraires sur les temps de Rome antérieurs aux Césars.

« IndietroContinua »