Immagini della pagina
PDF

Telles sont les quatre parties du corps du Droit civil romain, qui n'est qu'une compilation faite par Justinien; des plus belles et des plus utiles constitutions des empereurs qui l'avoieut précédé, et de toutes celles qu'il avoit faites jusqu'alors.

Passons maintenant aux éditions les plus belles, les plus com. plètes et les meilleures de ce corps de Droit, qui renferme les lois romaiues que l'on a si bien surnommées LA RAISON ÉCRITE.

JUSTINIEN. IMP. JUSTINIANI corpus juris civilis. Editio nova prioribus correctior. Amstelodami , Dan. Elzevir, 1663 -64, 2 vol. in-8°; prix , 45 à 50 francs , et même plus, selon la conservation des exemplaires.

Très belle édition, dont le caractère, quoique très fin, est d'une netteté admirable. De superbes exemplaires ont été vendus, l'un, m. r. doub. de m., 122 f. 50 c., chez M. Caillard, en 1810, et l'autre, m.r., 18. f. chez M. de Cotte, en 1804; c'étoit l'exempl. du comte d'Hoym.

Le même ouvrage. Amstelodami, vid. Dan. Elzev. et Blaeu , 1681 , 2 vol. in-8° ; prix, 24 à 36 fr.

Cette édition est encore fort jolie; un exemplaire en pap. vert a été vendu 63 francs chez M. de Mac-Carthy, en 1815.

Le même ouvrage, Amst., Blaeu, 1700, 2 v. in-80; prix, 20 à 30 fr.

Edition encore assez recherchée, ainsi que celle de Halle, 1735, in-4o.

Le même ouvrage, cum notis D. Gothofredi et varior. ex editione S. Van Leeuven. Amst. , Elzev., 1663 , 2 v. in-folio; prix, 75 d go fr.

Superbe édition, dont un exemplaire est allé à 141 francs chez M. de Mac-Carthy, en 1815. L'édition de Leipsick, 1738, 2 vol. in-folio, vaut 30 à 40 francs, et celle de Basle, 1756 ou 1781, 2 v. in-folio, est encore estimée à-peu-près le même prix.

CORPUS JURIS civilis academicum, usui moderno accommodatum , a Christ. Henr. Freiesleben (aliàs Ferromontano). Coloniæ-Munatiance , 1775 ou 1789, 2 v. in-40; prix, 20 à 25 francs.

Cet ouvrage est très bien disposé pour faciliter les recherches dans le volume. Lorsqu'il est relié, il sort un alphabet hors des marges; vous ouvrez le livre à la lettre par laquelle commence le titre dont vous avez besoin, et vous trouvez à cette page un index des titres qui commencent par la même lettre, avec un renvoi à la page où ils sont dans le cahier que forment ces titres réunis à la suite les uns des autres.

Une entreprise assez considérable dont on a contesté l'utilité depuis 1765, et qui enfin a vu le jour au commencement du xix.e siècle, est une traduction française complète du Corps de Droit romain. Elle a paru à Metz, de 1803 à 1811. En voici le détail dans l'ordre de publication : · LES CINQUANTE LIVRES du Digeste ou des Pandectes, trad. par MM. Hulot et Berthelot. Metz, Behmer et Lamort, 1803 - 1805, 7 vol. in-4.o, ou 35 vol. in-12.

Les INSTITUTES , trad. par M. Hulot. Metz, 1806, 1 v. in-4.0 ou 5 vol. in-12.

On relie ordinairement, avec ce volume in-4.0, l'ouvrage intitulé :

Le Trésor de l'ancienne jurisprudence romaine, ou Collection des fragmens qui nous restent du Droit romain antérieur à Justinien , traduit par MM. Tissot et A. G. Daubanton. Metz, 1811, in-4o.

LES DOUZE LIVRES du Code , trad. par Mr.P. A. Tissot. Metz, 1807-1810, 4 vol. in-4.0 ou 18 vol. in-12.

Les trois premiers volumes du Code ont paru en 1806, avec un titre différent de celui de 1807.

Les Novelles, trad. par M. Berenger fils. Metz, 1810-1811 , 2 vol. in-4.0 ou 10 vol. in-12.

On relie ordinairement, avec le second volume des Novelles, l'ouvrage intitulé :

Nouvelle constitution de l'empereur Léoni Auguste , trad. du grec en latin par H. Argyleus , et en français par M. Dunoyer de Segouzac. Metz, 1811, in-4o.

Il faut ajouter à cette Collection, la Clef des lois romaines, ou Dictionnaire analytique du Corps de Droit, par Fieffé-Lacroix, Metz, 1809, 2 vol. in-4o.

Ce Recueil général, composé de 18 vol. in-4.o, s'est vendu 10 fr. le volume, en pap. ordin. , 12 fr. en pap. fin, et 18 fr. en papier vélin, et les 68 vol. in-12, i fr. 50 c. le papier ordinaire, et 2 fr. le papier fin. Il n'y a pas de papier vélin.

On ne peut se dispenser de dire un mot de ceux qui ont com. menté le Droit romain, soit en totalité, soit par parties. Pour la totalité, nous nous contenterons de citer le célèbre Cujas.

Cujas. J. Cujacii opera omnia, operâ et curâ Car.. Annib. Fabroti. Lut. Parisior., 1658 , 10 vol. in-folio; prix, 80 à 100 francs.

Cette édition est belle et fort bien faite. Le 10. volume porte le titre d'Appendix.

Le même ouvrage , curâ Liborii Ranii. Neapoli, 172227, 11 vol. in-folio. Le même , cum indice generali et additionibus. Neapoli, Venetiis et Mutince, 1758 1783, 11 vol. in-folio, auxquels on peut ajouter: Promptuarium operum Jac. Cujacii , auctore Dominico Albunensi. Mutinae, 1795, 2 vol. in-folio.; prix des 13 vol., 180 à 220 francs.

Cette dernière édition est fort estimée, mais rare en France. On prétend qu'après la collection des æuyres de Cujas, la plus nécessaire pour un jurisconsulte est celle des quvres de J. Gottlieb Heineccius, dont la dernière édition est de Genève , 9 vol. in-4o.

Sur les Institutes, voyez Heineccius, Perezius, Vinnius, Ferrière, Delusseux, Lorry, Berthelot, Delvincourt, etc. ; le détail de leurs ouvrages nous entraîneroit trop loin.

Sur les Pandectes, nous pourrions citer Leyser, Pereze, etc.; mais nous rapporterons seulement les éditions de Pothier et de Voët.

POTHIER. PANDECTAE JUSTINIANAE cum legibus Codicis

et Novellarum quæ jus Pandectarum confirmant, explicant aut abrogant; authore R. J. Pothier. Parisiis et Cara nuti, 1748, 3 vol. in-folio; prix, 40 d 50 francs.

Le même ouvrage. Lugduni, 1782, 3 vol. in-folio, 60 à 80 francs.

Le même ouvrage. Paris, Ign. Fournier, 1818-21, 5 vol. in-4.0,50 à 60 francs.

Le même ouvrage. Paris, Belin-Leprieur, 1818-1822, 3 vol. in-folio, portr. et fac simile ; prix, 100 à 120 fr.

Cette dernière édition m'a paru fort belle. On sait de quelle estime jouit ce beau et grand travail de Pothier,

Voet. JOÀN. VOETII Commentarius ad Pandectas; editio sexta. Haga-Comitum, 1734, 2 vol. in-fol. ; prix, 40 à 50 francs.

Cet ouvrage est aussi fort estimé, et cette édition est fort bonue. Les éditions précédentes de 1698, 1702, 1704, 1916 et 1723 , ont encore quelque valeur; prix, 20 à 25 francs. Les éditions posté. rieures à 1734, et qui sont de Genève, 1757, 1769 et 1778, 2 vol. in-folio, valent 30 à 40 francs. Mais il a paru à Utrecht, en 1793, la première partie d'un supplément à ce Commentaire, par Van-der-Linden, in-folio de 178 pages. La suite a-t-elle paru? C'est ce que nous ignorons.

Les PANDECTES de Justinien mises dans un nouvel ora dre, avec les lois du Code et les Novelles qui confirment, expliquent ou abrogent celles des Pandectes , par R. J. Pothier ; traduites par M. de Bréard-Neuville; revues et corrigées , pour le texte et la traduction, par M. Moreau de Montalin (le texte en regard). Paris, Borie, 1817 et suiv., 21 vol. in-8°.

Cette édition n'est point encore terminée; elle en remplace une qui avoit été commencée en 1807, et dont il a paru 28 vol. in-8.“, mais qui en auroit eu au moins soixante à raison du caractère trop fort que l'on avoit employé,

Sur le Codex, voyez Brunneraan, Perezius, Tulden, Zoesitts,' P. et Fr. Pithou, ainsi que D. Godefroy.

Sur les Novelles, voyez P. etFr. Pithou, et D. Godefroy.

Do.viat. Les Lois Civiles dans leuf ordre naturel, le Droit public et le Legum delectus , par J, Domat. Paris} 1777 ) 2 tom. en 1 voL in-folio ; prix, i5 d 20 f. — Dernière édition, sous le titre: Œuvres de J. Domat, première édition in-8.°, ornée d'un portrait, revue, corrigée et augmentée d'une notice biographique sur Domat, et d'une table de concordance entre les articles de nos Codes et les passages de Domat qui s'y rapportent; par M. Carré , avocat. Paris, Kleff'er, 1821 etsuiv. , 9 vol. in-8° ; prix, 40 fr. 5o c. .

L'ouvrage de Domat est d'une telle importance et d'une telle utilité, que depuis la première édition, Paris, 1689-97, 5 v. ift-4.0, il a été constamment l'objet de l'éloge et de l'admiration des jurisconsultes les plus célèbres; et l'on peut appliquer à sa réputation la belle devise: Crescit eundo. La première édition que nous venons de citer n'a pas le Delectus legum ex libris Digestorum et Codicis adusum scholce etfori; il a été publié en 1700, eu 1 vol. 2/2-4.° que l'on réunit aux cinq premiers. La seconde édition, Luxemb., 1702, in-folio, est encore privée du Delectus f mais on le trouve dans l'édition de Paris, 1713, in-folio, et dans toutes les postérieures, telles que celle de Paris, 1724, 2 tomes en 1 vol, in-folio, avec le supplément d'Héricourt ; celle de 1735, 2 tomes en 1 vol. in-folio, avec les notes de Bonehevret sur le legum Delectus; celle de 1744» 2 tomes en 1 vol. in-folio, avec les notes de Bouchevret, Berroyer et Chevalier; celle de 1756, 2 tomes eu 1 vol. in-folio , avec le supplément de De Jouy; celle de Paris, 1767, 2 tomes en 1 vol. in-folio; enfin celle de 1777 raP" portée ci-dessus, qui est, avec la précédente de 1767, la plus complète, la meilleure et celle que l'on doit préférer. On en connoît une contrefaçon facile a reconnoître, parce que le caractère est beaucoup plus petit que celui de l'édition de Paris. Quant a l'édition en 9 vol. i/2-8.0, elle n'est point encore terminée; et, par cette raison, nous ne pouvons encore la juger; mais la commodité

« IndietroContinua »