Immagini della pagina
PDF

Dans cette édition , les chap. xxix et xxs , tract, par Beîin de Ballu, sont réunis à la traduction de La Bruyère.

Les mêmes , ( de la collection typographique. ) Paris, P. Didot l'aîné, i8i3, 2 -vol. in-8°; prix, pop. ofdi t 9 fr. ; pap fin , i5 fr. \pap. vélin, 3o fr.

Les chap. xxtx et xxx ne sont pas dans cette belle édition.

Les mêmes, ( de la collection dédiée à Madame , Dueliesse d'Angoulême ). Paris, P. Didot l'aîné, 1819,4 •vol. in-18 ; prix , pap.fin , 12 fr. ; pap. vélin , 24 fr.

Les mêmes, avec la notice par M. Suard. Paris, imp. de Didot l'aîné, Lefevre, 1818 , 2 vol. in-&° ) prix 10 à 12 fr. ; z5 à 3o fr. en pap. vélin.

Les mêmes, avec portrait. Paris, imp. de Crapeletf Lefevre, 1822 , 2 vol. in-8° ; prix 12 fr.

Les mêmes , édition augmentée par J. Schweigliaeuser fils. Paris, stéréotype d'Herhan, i8o3, ou 1809, ou i8i6# 3 vol. in-iâ pap. fin , 3 fr. ; pap. vélin, 7 fr. ; et for" mat in-\ 2 , pap. fin ,6 d 7 fr. ; pap. vélin , 12a 15 fr.

Cette édition est la plus complète et l'une des plus jolies que nous ayons. M. Renouai-d a fait réimprimer, en 1816, le format 2/2-12. Les pages sont plus interlignées que celles de l"i«-i8; il y a des corrections, et le papier est fort beau.

Les mêmes. Paris, Didot l'aîné, 1813, 2 vol. in-12; prix,pap. ord. 5 fr. ; pap.fin, 9 fr.5pap. vél., 18 fr.

Très belle édition, qui fait partie de la Collection typographique commencée dans ce format. Un exemplaire tiré sur Vémh a été vendu 200 fr. en 1816.

Epictete. Epictetiqusesnpersunt dissertationes ab Arriano collectée, neenon enchiridion et fragmenta , gr. lat. cum notis variorum et Jo. Uptoni. Londini, 1741 , 2 vol. petit //z-4°; prix, 2,5 à 3o fr. ; et le double en gr. pap.

Très belle et très bonne édition.

Le même oirvrage , édition de Jean Schweiglicenser, gr. lat. Lipsice , 1799, "àtom. en 4 vol. in-8° jprix, 54 fr.; pap. de Holl. , y5 fr. —Simplicii commentarius in Epicteti enchiridion, gr. lat. edente Schweighaeuser. Lipsice , 1800 , 2 vol. in-8° ; prix , 27 fr. 5 et pap. de Holl. 48 fr.

Ces sis volumes se réunissent ordinairement. Ou les a vendus, avec l'édition de 1798 donnée parle même éditeur en 1 vol. in8°, i5.; fr. chez M. Caillard, en 1810.

Le Manuel d'Epictete et les commentaires de Simplicius: nouveau Manuel d'Epictete ( tiré d'Arrien ) , avec cinq traités de Simplicius, trad. en français par And. Dacier. Paris, 1715 , 2 vol. in-12 ; prix, 5s6 fr. Nouvelle édition. Paris, 1776 , 2 vol. in-11 , 7 à 8 fr.

Voyez plus haut l'article Platon. Il a paru une édition de la traduction de Dacier, avec une préface de Duteus. Paris, de l'imprimerie de Didot l'aîné,. 17y5, 1 vol. in-iH, dont un exempl.' sur Vélin a été vendu i5o fr. chez M. Gouttard, en 1780, niais seulement 5i fr. chez M. Mac-Carthy, en i8i5.

Le même , gr. fr. , traduction de Le Febvre de Ville-» brune. Paris, Ph.-Den. Pierres, 1783, in-18.

On connoit au moins douze exemplaires de cette édition, tirés sur Vélin. Une nouvelle édition de la même traduction, Paris, Didot jeune, An ru, ( '794)i 2 t°m. en 1 vol. in-18, n'est recherchée que pour les exemplaires sur Vélin , dont un a été vendu 76 fr. chez M. Merard de Saint-Just, en l'an vu (1799).

Le même, trad. par A. G. Camus. Paris, an iv (1796)} 2, vol. in-18.

Le même, ( c'est l'extrait d'Arrien), trad. (par da Bure Saint-Fauxbin ). Paris, de l'impr. de Monsieur t 1784 , 2 vol. in-18.

Mab.oaub.âi.e.m. Antonini imp. de se ipso libri Xii , gr. lat. cum comment. Th. Gatakeri, nec non M. AntoJiini vita , a Georg. Stanhope. Londini, 17O7, in-^fi; prix, 10 à i5 fr» '. . Bonne édition. •

. Les mômes , précédés des prolégomènes en grec moderne , par M. Coray, et de l'éloge de Marc-Aurèle, par Thomas 1 Paris , TA. Barrais père, 1816 , in-8° , portr. f prix, 6 fï<

Réflexions morales de l'empereur M. Antonin , trad. avec des remarques (par And. Dacier). Paris, Didot jeune, 1800, grand in-^.° papier Yélin, Jig. de Mo~ reau; prix, i5 à 18 fr.

Cette ancienne traduction a été souvent réimprimée; mais l'édition de Paris, 1691, 2 vol. ùi-xa, est préférée à toutes les postérieures; prix, 5 à 6 fr.

Les mêmes, trad. par de Joly. Paris, 1770 , in-8.°; prix, 5 fr.

Cette traduction est la meilleure. Il en existe plusieurs éditions; une de 1773, in-12; une de M. Renouard, 1796, in-8», sans notes ! il y a des exemplaires en grand papier vélin , six en papier rose, et en sur Vélin; une du même éditeur, i8o3, in-ia , dont plusieurs exemplaires en papier vélin, quatre en papier rose, et Tjh sur Vélih. Cette édition a aussi été tirée in-i!î.

Je ne finirai point l'article Marc - Aurèle sans parler d'un ouvrage moderne très important, auquel les Réflexions de cet empereur ont, pour ainsi dire , servi de texte. Ce livre curieux est intitulé: JUarc-Aurèle, ou Histoire philosophique de l'empereur Marc-Antonin (par M. Ripault). Paris , Allais, 1820, 4 vol. in-8°. Ce travail est d'autant plus intéressant sous le rapport historique, que cette époque est dépourvue d'historiens spéciaux et n'a que quelques biographes. L'ouvrage de M. Ripault n-'est pas encore terminé. Des Monumens de l'histoire Aurélienne , eU douze livraisons , formant 2 vol. in-folio , et renfermant centvingt planches doubles et simples, gravées au trait, et un 5e vol. i«-8°, doivent couronner cette belle entreprise. On doit rcgreltcf que cet utile travail n'ait pas encore vu le Jour. Une souscription^ à 12 francs par livraison, étoit ouverte chez M. Allais, à Paris.

Plutarque. Plutarchi moralia, id est opéra, exceptis vitis, reliqua , gr. lat. ; castigavit, subjunxitanimadversiones , item indices copiosos adjecit Dan. Wyttenbach. Ooconii, 1795-1810, 12 vol. in-8°; ^q £ J80 f.. en gr. pap. 260 fr.

Très bonne édition. Il en a paru en même temps une, sortie des mêmes presses clarendoniennes, qui a 6 tomes en y vol. gr. in-L": elle vaut 36o fr. On peut la joindre aux Vies parallèles d'Au<*. Bryan. London, 1729, 1723 et 1724 (ces dates se suivent ainsi dans les frontispices) , 5 vol. i/z-40; prix, 80 à 90 fr.

Œuvres morales de Plutarque , trad. en français par B. Ricard. Paris, 1783-94, 17 -vol. ra-12 ; 3o à 36 fr.

Cette traduction estimée convient à ceux qui ne se plaisent point au vieux langage d'Amyot. Nous ne parlons ici que des œuvres morales de Plutarque; nous rapporterons les éditions des Vies des grands hommes, à l'article Biographie , et des Œuvres complètes aux Poltgbaphes.

Cicéron. M. T. Ciceronis opéra philosophica, cum interpretatione et notis Fr. l'Honoré , ad usum Delphini. Parisiis, 1689, in-if", prix de l'édition originale, 100 à i5o fr. ;prix de la réimpression , même date, 36 à 60 fr.

Il est facile de distinguer ces deux éditions : dans l'une chaque partie a une pagination différente, et dans la réimpression la pagination se suit jusqu'à la fin du volume, page 614 et dernière.

L'édition originale est excessivement rare, ainsi que le Stace de la même collection, i685, 2 vol. in-^». TJn exemplaire des Ciceronis philosophica, a été porté jusqu'à 53o fr., chez M. Paris deMeyzieu, en 1779.

M. T. Ciceronis philosophica omnia ex scriptis recens collatis editisque libris castigatius et explicatius edidit Jo. Aug. Goerenz. Lipsiae , 1809-10-13, 3 vol. in-80 prix, 3o fr., et le double en papier vélin.

Cette édition devroit encore avoir trois volumes pour être complète; car elle ne renferme que le de Legibus, les Academica et ]c de Finibus. Si nous la mentionnons ici, quoiqu'incomplctte, c'est qu'elle offre un travail nouveau et très savant.

M. T. Ciceronis de Officiis libri III, etc. Parisiis t Didot natu major, A. A. Renouant, 1796 , in-^° -,pap. vélin, tiré à 163 exemplaires; prix , 3o à 40 fr.

M. Renouard, éditeur, a ajouté au Traité de Officiis , le Cata major seu de senectute, le Lœlius seu de atnicitia, les Paradoocat et le Somnium Scipionis. On a tiré 4 ex. sur Vélin, gr. j'n-40.

Le même ouvrage , texte latin, mêmes traités. Mediolani, Mussi, 1808 , in-fol. tirék 5o ex. ; 45 à 60 fr.

Le même et les mêmes traités, édition Varioram, ex recensione Graévii. Amsterd., Blaeu, 1688, zVz-8°, avec titre renouvelé, LugduniBat., J. Duvivié, 1710, 01-8°; prix, 12 à 18 fr.

Il est dit dans le Manuel du Libraire, tom. 1, pag. 4°°> 1ue l'édition de 1710 est moins belle que celle de 1688; c'est une erreur échappée au savant auteur du Manuel. M. Pericaud, de Ly on, a vérifié, page par page, ces deux volumes à frontispices difiérens, et il a reconnu que l'un et l'autre sont de la même édition. Personne n'étoit plus en état de faire cette vérification que M. Pericaud,qui, passionné pour l'orateur romain, a fait des recherches et des travaux considérables sur tout ce qui regarde ses ouvrages. Il s'est composé une bibliothèque cicéronienne qui est fort étendue, et tous les jours il l'accroit de tout ce qui paroi t de nouveau et de tout ce qu'il peut découvrir d'ancien dans cette partie. Il eût été à désirer que M. Pericaud eût été consulté pour l'édition des Œuvres complètes de Cicéron, traduites, Paris, Fournier, 1816 etsuiv., 29 vol. !«-8», et qu'il l'eût enrichie de ses recherches , surtout de sa traduction du Discours de Cicéron sur la nécessité et les avantages de l'amnistie, prononcé devant le Sénat après la mort de César (1), Lyon, 1818, J«-8.°, et a.« édition, Isyont

(1) Ce Discours ne nous est point parvenu en latin dans les ouvrages qui nous restent de Cicéron; mais il nous a été conservé par Dion Cassius,' dans le **o. livre de son Histoire romaine , en grec. Xjlaader l'a donné

« IndietroContinua »