Immagini della pagina
PDF

- Poétique de la Musique. Paris, de l'imp. édition de Buffon (voy.co nom), à laquelle celle de de Monsieur, 1785, 2 vol. in-8.

Lacépède sert de suite. Passionné pour la musique, le comte de Lacépède

--Les mêmes. Paris, Pillot ; Salmon, 1830, publia des compositions musicales avant d'avoir 12 vol, in-8 avec 12 livr, de gravures. fait imprimer aucun livre. Avant vingt ans il avait Prix du roluine de texte, 2 fr., et de la livrai. conçu le bardi dessein de remettre en musique son de gravures composée de 8 planches : en noir, l'Armide de Quinault, ce qu'il eífectua , mais Gluck, i fr. 25 c. , et fig. color., 2 fr. 75. qui avait eu la même idée, le détourna de présen O n trouve encore des articles ou mémoires de ter sa pièce , et lai conseilla de faire choix d'un Lacepède dans la Décade philos. et dans le Magasin autre poëme, de remettre en musique l'opéra encyclop., dans le recueil de l'institut, les Annales d'Omphale. Devenu élève de Gosscc, le comte de du Museum d'histoire naturelle, le Dictionnaire des Lacépède s'occupa de musique plus que jamais : il sciences naturelles, où il a fourni , entre autres avait composé un opéra d'Omphale, qui était en articles, celui homme (homo), et tous ceux con. répétition en 1781, mais qui pourtant ne fut point cernant les poissons et reptiles ; la Revue encyclopéreprésenté; plus tard, il remit en musique l'opéra dique, etc. Nous donnerons ici l'indication chrono. de Lamotte, intitulé Scanderber , présenté à l'Aca logique des principaux mémoires que nous con. démie en 1985, mais non joue, ainsi qu'Alcine; naissons de Lacépède : 1° Notice sur la vie et les la partition de cette dernière a seule été conservée. ouvrages de Vanderinonde (Mém. de l'Institut, M. Belfara, qui s'est occupé de recherches sur les sect. des sciences math. el phys., tom. 1", 1798); auteurs lyriques, dit que le comte Lacépède est en ao Mémoire sur l'organe de la vue du poissun apcore autenr des paroles et de la musique d'un opera pelé cobite anableps ou gros yeux de Cayenne (id., dont les personnages sont persans; qu'il a fait la ion. II, 1799); 3° Observations sur un genre de musique de quelques autres grands opéras, dont serpent qui n'a pas encore été décrit, avec une pl. Jes paroles de trois sont de Paganel. Il est auteur (Annales du Mus, d'hist. nalur. , tom. II , 1803 ); de plusieurs symphonies, de symphonies concertantes, 4° Mémoire sur deux espèces de quadrapèdes ovi. entre autres, sa prem. publication, de sonates, et de pares que l'on n'a pas encore décrites, avec une pl. cinquante-quatre sexinors. Il a mis en musiqne tout lid. , id.); 5° Métnoire sur plusieurs animaux de le Télémaque de Fénélon, non les paroles du texte, la Nouvelle-Hollande dont la description n'a pas

encore été publiée, avec 4 pl. (tom. iv, 1804 ); exprimer par des sous, divisés en autant de parties 6° Meinoire sur le grand plateau de l'intérieur de que le Telemaque contient de livres. Il a laissé iné. l'Afrique ( id., tom. vi, 1805; ; 7° Des bauteurs dite une Messe de requiem.

et des positions correspondantes des principales - Vue générale des progrès de plusieurs

montagnes du globe, et de l'influence de ces hau. brancbes des sciences naturelles, depuis la

teurs et de ces positions, sur les habitations des

animaux (id., tom. IX, 1807); 8o Sur une espèce mort de Buffon; pour faire suite aux OEu de quadrupede ovipare (Protée ou Salamandre té. vres de ce grand naturaliste. Paris, Rapet,

tradactyle) non encore décrite, avec une pl. (id., 1819, ou 1822, in-8, 3 fr. 50 e.

tom. X, 1807 1 ; 9' Sur un poisson fossile trouvé

dans une couche de gypse à Montmartre, près de La première édition, ainsi que la seconde, ont Paris (id., id); 10° Note sur des cétacées des mers été imprimées à la suite des éditions de Buffon publ. voisines du Japon (Mém. du Muséum d'bist. nat. , par le libraire Rapet.

toin. IV, 1818). - Vues sur l'enseignement public, Paris,

A la quatrième séance publique de la Société 1790, in-8.

Phylotechnique, que le cointe Lacépède présidait

en 1798, il lüt un Mémoire sur les parties du globe en- OEavres (d'histoire naturelle) de M. le core inconnues : il a prononcé des disconrs aux funécomte de Lacépède, avec la Synonymie

railles de Daubenton, de Bougainville, de La

grange, et à la Chambre des pairs, l'Éloge de des auteurs modernes les plus célèbres.

feu M. le comte de Valence (Monitear du 7 avril Nouvelle édit., dirigée par M. DESMARETS, 1822). Enfin, c'est le comte de Lacépède qui rédicorr. de l'Académie des sciences. Paris,

gea les instructions qui furent remises au capitaine

Baudin, avant qu'il partit pour son voyage au. Verdièrc ; Ladrange , 1326 et ann. suiv.,

tour du globe. 11 vol. in-8 avec 11 cahiers de fig. color., On doit au cointe de Lacépède , comme édichacune de 18 à 20 planches.

teur, plusieurs éditions de l'histoire naturelle de Malgré les mots de nouvelle édition que l'on lit sur

Buffon (vor. ce nom), mises dans un nouvel ordre, les frontispices de ces dix volumes, ce n'est pour.

et augm. des suites de l'éditeur. tant que le premier recueil complet poblié des di LA CERVELLE (le marq. de). * Théâtre vers ouvrages d'histoire naturelle de Lacépède. Les

elle de Lacépède. Les (le) de l'Univers, poëme, par le marq. de éditeurs ont obtenu de M. Lacépède le fils, la permission de réunir en un volume tous les discours et

La Cer**. Amsterdam, 1740, in-12. mémoires publiés séparément, ou encore inédits, de LACHABEAUSSIÈRE (Aug.-Ét.-Xav. son illustre père. Ce volume contiendra, en outre, une Notice sur la vie de l'auteur.

Porsson DE), auteur dramatique, d'abord Cette édition est ainsi distribuée. Tom, jer : Dis membre du comité d'instruction publique, cours. Tom. II: Hist, natur. des Cétacées. Tom. III:

puis administrateur de l'Opéra ; membre de Tom. V-XI: des Poissons, Neuf volumes de texte

la Société libre des sciences, lettres et arts et sept livraisons de planches paraissaient à la fin de Paris, et de plusieurs sociétés savantes de mars 1831.

Cette édition a coûté par souscription : le vol. de et littéraires; né à Paris, en 1952, où il texte sur pap. fin des Vosges, 5 fr. 5o c., et såt.; est mort, le 10 septembre 1820.. 6 fr., et sur gr. pap. vél., 20 fr. -- Planches, la - Apologues moraax, imités pour la pluJivraison en noir, 3 fr.; fig. color. , 8 fr., et fig. doubles et coloriées, gr. par.. 15 fr.

part de Saadi le Persan, Paris, imp. de Plas. Les mêmes libraires ont aussi publié une belle san, 1814 , in-8 de 48 pag.

- Attendre et courir , vaudeville en un pièces fagitives, chansons, etc. Paris, acte. Paris, Goujon, 1803, in-8, 1 fr. 20 c. Fuchs, an ix (1801), in-8 de 136 pag., Avec Raboteau.

1 fr. 80 c. - Azémia, ou le nouveau Robinson, - Poésies galantes et gracienses d'Anaopéra-comique, ou roman lyrique en 3 créon , Bion, Moschus, Catule et Horace, actes, en vers, mêlé d'ariettes. (Paris) imitées en vers français, et soumises, pour P.-R.-C. Ballard, 1786, in-8.

la plupart, au rythme musical. Paris, Gou-* Azémia, ou les Sauvages , com, en jon, 1803, in-8, 3 fr. 60 c. ; pap. vélin , 3 actes , en prose, mêlée d'ariettes. Pa. 7 fr. 20 c. ris, Brunet, 1987, 1989, in-8. - Paris — * Sourd (le), com.-proverbe, en un (Bruxelles), J. L. de Boubers , 1789, in-8. acte et en prose. Paris, Cailleau, 1783, in-8. -* Catéchisme francais, ou Principes de Il a laissé en manuscrit ane traduction en prose morale républicaine ( en vers ), à l'usage de Virgile, dont il a lu des fragments à l'Athénée ; des écoles priin. Paris, Fuchs, an in(1796),

il a coopéré aux Soirées littéraires et à la Décade

dont il a rédigé, pendant quelque temps, les articles in-8. – Nouv. édit, 1798, et 1800, in-8. de spectacles; il parait même, s'il faut en croire la

Ce Catécbisme contient 56 quatrains. Il a été France littéraire , qu'il a publié quelques brochures réimprimé en 1825 , in-8 sous le titre de Caté. politiques.

Mah. chisme rational français. Paris, de l'impr. de Bar On a publié sous le nom de Mirabean, et après thélemy.

sa mort, une traduction de Tibulle (Tours, 1996, -Confiance (la) dangereuse, comédie 3. vol. in-8.), que Lachabeaussière a reclamie ; et

rien n'empêche en effet d'admettre qu'il ait confié, en 2 actes et en vers. Paris, Cailleau, son manuscrit à Mirabeau , sachant qu'il s'occupait 1784, in-8.

d'un semblable travail. ( Voy. la Décade pbilosoph., - *Corsaire (le), opéra-comique en 3 " 29.

n° 79 et 82). actes et en vers (libres, mêlé d'ariettes).

Ersch , et après lui M. Mabul, citent cinq pièces

de théâtre de Lachabeaussière qui ne paraissent pas Paris, Ve Duchesne, 1783, in-8.

avoir été imprimées : lIntriganie , coin. en 5 actes - * Deux (les) Fourbes , com, en un

el en vers; Caroline de Lichtfield, opéra-coin. en 3

actes; Dilara , opéra-comique en 3 actes; les Characte et en prose, sujet tiré de « Gilblas ».

latans, com. en 5 actes et en vers; l'Heureuse er

Talens Paris, Cailleau, 1784 , in-8.

reur, coinédie. - Discours prononcé à la séance publique LA CHABEAUSSIÈRE (Ange-Jaeq.de la Société académique des Enfants d'A- Marie POISSON DE), frère du précéd., atta. pollon, le jeudi 20 mai 1819. Paris, de ché à l'administration des mines, chimiste, T'imp. de Plassan, 1819, in-8 de 12 pag. membre de la Soc. d'encouragement pour - Eclipse (l') de lune, ou l'Astrologue l'industrie nationale ; né à Paris, le 6 qui tombe dans un puits, com, en un acte août 1955, mort en 1821, ou 1822. et en prose, mêlée de vaudev, Paris, au - Vers sur le retour de Louis-le-Désiré. th, du Vaudeville, an vii (1799), in-8, Paris, 1816, br. in-8. 1 fr. 50 c.

La Chabeaussière a fourni au Journal des mines, -- Eclipse (l') totale , com. en un acte et de 1796 à 1814, divers extraits de Mémoires. En en vers (libres), mêlée d'ariettes. Paris, 1814, il travailla au premier volume du « Nobi

liaire universel »> publié par M. Viton de Saint-AlV. Duchesne, 1782, in-12.

lais; bientôt il cessa de se livrer à une occupation - Gulistan, ou le Hulla de Samarcande. peu en rapport avec le genre de ses connaissances. (1805). Voy. ÉTIENNE

En 1820, il pablia la Table des matières du « Bul

letin de la Société d'encouragement ». La Cbabeaus- * Lamentine, ou les Tapouis , pièce

sière a laissé des Sinus calculés, in-8 de 188 pag., que comi-tragique, en 2 actes et en vers, par possèdela Bibliothèqne de l'administration des mines. une Société de jeunes gens. Londres (Pa LA CHAISE ( de ). * Lettre d'un Ainéris, Ve Duchesne), 1780 , in-8.

ricain aux citoyens français sur la repréAvec Rozet,

sentation. 1789, in-8. - Lasthénic , ou une Journée d'Alci

LA CHAISE (J.). Recneil (nouv.) de biade, com, en un acte, mêlée de vaud.

comédies et de draines , à l'usage de la jeuParis, Goujon fils, an x (1802), in-8.

nesse ; imités de l'allem. (1802). Voyez Avec Raboleau. - Maris (les) corrigés, comédie en 3

WEISSE. actes et en vers. Paris, De Duchesne, 1981, LACHAISE. Costumes de l'empire turc, in-8. - Paris, Mme Masson, 1810, in-8, avec des notes explicatives, vues de Cons1 fr. 5o c.

tantinople, des Dardanelles et de Smyrne, - OEuvres (ses) diverses, contenant quel- prises de 1817-20. Paris, Pélicier; Janet et ques poésies, essais de traductions, en vers, Cotelle, 1821, in-4 avec 61 planches, 3ofr. d'Homère , de Virgile, d'Horace, etc. LACHAISE (C.), docteur en médecine Apologues moraux; contes allégoriques; de la faculté de Paris.

IS

- Conseils aux fameurs sur la conserva- brité de Paris. A cette occasion , il fait, à l'égard tion de leurs dents, suivis de l'Exposé de des douze arrondissements municipaux qui compo

posent la ville, des observations très-importantes. plusieurs expériences propres à constater il recherche, dans la disposition des divers quar

la tiers et dans le genre d'ateliers qu'ils reuserment, désinfection de l'baleine, quelle que soit les causes qui décident de leur salubrité compara

tive , et propose , d'une part, des moyens d'assaj. la cause de la félidité. Paris, 0. Taveau, nissement; de l'autre, des précautions hygiéniques chirurgien dentiste ; Hautecour-Martinet , propres à soustraire les habitants à l'action des

causes insalubres. Il examine l'habitant de Paris

tant au physique qu'au moral, et termine par le mentée de quelques fragments d'hygiène de tableau des constitutions médicales. » (Joura, gér. la boucbe, Paris, Hautecæur-Murlinet, de médec., foun. LXXXI , octobre 1822). 1829, in-8.

LA CHALOTAIS. Voy. CARADEUC. Il a été tiré de l'Exposé séparément, in-8 de 20 p LA CHALOTAIS, pseudon. Voy. COLLIN - Le même, en espagnol, sous ce titre : (J.-A.-S.). Consejos a los fumadores sobre la conser• LA CHAMBRE (l'abbé Fr. ILBARAT DE). vacion de los dentes, etc. Paris, Wincop, docteur de Sorbonne; né à Paris, le a 1827, in-18, 2 fr.

janvier 1698, mort le 16 août 1753. - Hygiène de la bouche, on Traité des

- "Abrégé de la Philosophie, on Dissersoins qu'exigent l'entretien de la bouche tations sör la certitude Wamaine, la loet la conservation des dents. Paris, 0. Ta

a gique, la métaphysique et la morale. Ouvean, chirurgien dentiste ; Béchet jeune; Orace',

ac ; vrage postbume. (Publié avec un abrégé Baillière, 1826, in-12, 3 fr.

de la vie de l'auteur, par l'abbé JOLY DE Reimprimée en 1826 et en 1828. Ces deux ouvrages ont été publiés sous le nom

FLEURY). Paris, Delaguette, 1754 , 2 vol. du chirurgien-dentiste 0. Tascau, lequel, assure-t-on,

in-12. para 5 ou 600 fr. au doct. Lachaise pour la rédaction - * Exposition claire et précise des diffédu dernier.

rents points de doctrine qui ont rapport aux — Hygiène physiologique de la femme, matières de religion. Utrecht, 1745, 2 vol. on De la Femme considérée dans son sys- in-12. tème physique et moral sous le rapport de « Il est bon de lire une lettre adressée par l'anson édocation et des soins que réclame sa

teur aux journalistes de Trévoux , et insérée dans le

mois d'octobre 1748, pag. 2266 et suivantes. » santé à toutes les époques de la vie. Paris,

« Après avoir reconnu que l'ouvrage est réelleMéquignon-Marvis, 1825, in-8, 6 fr. 5o c. ment de lui, et déclaré qu'il a été imprimé à son - Précis physiologique sur les courbures insu , sans qu'il sache par qui et en quel endroit, de la colonne vertébrale, on Exposé des

on Rennså de il en explique plusieurs propositions qu'il était

** facile d'interpreter dans un sens contraire à ses moyens de prevenir et de corriger les dif. veritables sentiments. »

Barb. formités de la taille, particulièrement chez - * Introduction à la Théologie. Utrecht, les jeunes filles, sans le secours des lits 1746, in-12. mécaniques à extention. Paris, Villeret et - Lettres sar l'écrit intitulé : « Pensées comp., 1827, in-8 avec 6 pl., 4 fr. 50 c. philosoph, » et sur le livre des « Mours ».

- Preuves (nouvelles) da danger des lits 1949, in-12, mécaniques, et des exercices gympastiques - Réalité da jaoséoisme démontrée. Pa. dans le traitement des difformités de la ris, 1940, in-12. taille ; pour faire suite à l'ouvrage inti- - * Traité de l'Église de J.-C. (faisant tulé : « Précis physiologique, etc. ». Paris, suite au Traité de la véritable Religion). I Anteur; Villeret, 1828, in-8, 3 fr. Paris, 1743, 6 vol. in-12. -Topographie médicale de Paris, og Exa- - *Traité de la grâce. Utrecht (Paris), men général des causes qui peuvent avoir 1746, 4 vol. in-12. une influence marquée sur la santé des -- * Traité de la véritable Religion contre habitants de cette ville, le caractère de les athées, les déistes, etc. Paris, Guérin, leurs maladies et le choix des précautions 1737, 5 vol. in-12. hygiéniques qui leur sont applicables, dé- - * Traité dogmatique et historique de la dié à M. le cointe de Cbabrol de Volvic, constitution Unigenitus, Utrecht (Paris), préfet du département de la Seine. Paris, 1738 , 2 vol. in-12. J.-B. Baillière, 1822 , in-8, 5 fr. 50 c. - * Traité du formulaire. Utrecht (Pa.

« Cet ouvrage est divisé en cinq chapitres , dans ris), 1736, 4 vol. in-12. lesquels l'auteur traite successivement de la position Traité sur les bulles contre Baïus. 139, relative et directe de la ville , sa figure, son étendue, sa température; de l'histoire naturelle de Paris et de ses environs. Il passe en revue les Cet écrivain publia encore, à l'occasion de la causes qui peuvent avoir une influence sur la salu constitution Unigenitus, un ouvrage intitulé : « Dis

12.

Paris,

est de

historique que las

[ocr errors]
[ocr errors]

sertation sur les censures in globo , dont il s'em. Description de toutes les cérémonies pressa de retirer lous les exeinplaires de la circu.

· qui se sont observées à Rome depuis la lation.

Biogr. univ. L'abbé de La Chambre est encore l'éditeur des mort de Clément XII jusqu'au couronneSerinons choisis pour le Carême , de SURIAN , évê ment de Benoît XIV, son successeur, avec

ment de Benoit XIV en anes que de Vence (1738), et de ceux pour l'Avent , le

o la liste des cardinaux du Saint-Collége. Carême, elc., du P. JÉRÔME, feuillant (1738).

Paris, Gandouin , 1741, in-12. · LA CHAPELLE (J. de), successive

- Entretien par lettres, entre M. de La ment receveur-général des finances à La

CHAPELLE et Paul Mate, au sajet de la Rochelle , secrétaire des commandements

« Leltre d'an Théologien, sur le mystère du prince de Conti; membre de l'Acadé

de la Trinité». 1730, in-8. mie française; né à Bourges, en 1655,

- *Examen de la manière de prêcher des mort à Paris, le 29 mai 1723.

protestants français, et du culte extérieur - Amours (les) de Tiballe. Nouv. édit.

de leor sainte religion, où l'on rapporte Paris, 1923, 2 vol. in-12.

quatre lettres sur ces matières et sur quelC'est une espèce de roman historique que l'au.

qaes autres qui en dépendent. Ainsterdam, teur a entremêlé de faibles traductions des plus Covens , 1730, in-8. belles pièces du poète latin. La Chapelle avait déjà - Lettres d'an ibéologien réformé à un publié, en 1680, les Amours de Catulle, ouvrage da

gentilhomme luthérien. Nouv. édit., rev., même genre.

Les Amours de Tibulle ont été réimprimés plusieurs corr. et augm. d'une Lettre par un autre fois; la dernière édition est de Paris, 1723, mais auteur. Amsterdam, Zach. Chatelain, 2737, on en a renouvelle le frontispice.

Il y a une édition de La Have. 2. précédée 2 vol. in-12. des Amours de Catu!le, 4 vol. in-12 avec figures. - Mémoires de Pologne , contenant ce -- * Lettres d’nn Suisse à un Francais, où qui s'est passé de plus remarquable dans l'on voit les véritables intérêts des princes ce royaume, depuis la mort du roi Auet des nations de l'Europe qui sont en gusle II (1733) jusqu'en 1737. Londres, guerre, etc. Bále (Paris), F. Delaulne, 1739, in-12. 1703-04, ou 1711, 2 vol. in-12.

- Nécessité d'un culte public parmi les Ces lettres sont très-bien écrites, avec beaucoup chrétiens, etc., 1746, in-8 ; ou Lausanne, de finesse , et sur de bons méinoires ; elles avaient Pott et comp., 1747, 2 vol. 10-12. pour but de détacher de la coalition les alliés de

L'auteur justile, dans cet ouvrage, les asseml'Empereur, en montrant que ce prince avait seul

blées des Protestants en Languedoc contre une lettre intérêt à continuer la guerre contre la France et

du ininistre Allamand ; mais il y parle avec si peu l'Espagne. Elles ont été traduiles en Jalin par l'au

de ménagement de l'évêque de Montpellier, que ses teur lui-même.

co religionnaires crurenl devoir le désavouer. On - * Lettres, Mémoires et Actes concer trouve une réponse à cet ouvrage dans le toin. nant la guerre présente. Bâle, 1903, in-12.

XXXVII de la « Bibliothèque raisonnée ». -* Réflexions politiques et historiques

- Réflexions en forme de lettres, au sujet sur l'affaire des princes. 1917, in-8.

d'un système prétendu nouveau sur le -OEnvres (ses). Paris, J. Anisson, 1900, mystère de la Trinité. Amsterdam, Fr. 2 vol. in-12.

. L'honoré, 1729, in-8. Ces deux volumes contiennent : Tom. jer : les Réponse à M. Mainard, ancien chanoine Amours de Catulle. Tom. II : une Épitre à monsei. de Saint-Sernin de Toulouse, au sujet d'une gneur le prince de Conti, un Remerciement à MM. de couférence sur la religion, qu'il a proposée l'Académie française; une Réponse à M. l'abbé de S. Pierre, lorsqu'il fut reçu à l'Académie française, par lettres à un protestant. La Haye, Ch. et une autre à M. de Vulincour dans la même occa- Levier, 1730, in-4. sion. Zaide , trag. en 5 acles et en vers; Télephonte, La Chapelle est principalement connu par sa tragédie en 5 actes et en vers ; les Carrosses d'Or.

coopération à la Bibliothèque anglaise, à la Bi. léans, comédie en un acte et en prose.

bliothèque raisonnée des savants de l'Europe , et Le second voluine forme le dixième du « Théâ

à la Nouv. Bibliothèque, ou Alistoire littéraire, etc. tre-Français, ou Recueil des meilleures pièces de

(Vor. ces titres ). C'est lui qui a fourni au dernier théâtre ». Les Préfaces méritent d'être lues ; ce sont

de ces recueils tous les articles théologiques jusautant de réponses aux critiques qui

Biogr. univ. des tragédies de La Chapelle. "

Il a traduit de l'anglais les quatre ouvrages suiJ. de La Chapelle est auteur de plusieurs ou

vants : la Religion chrétienne démontrée par la ré. vrages dont la publication est antérieure au dix.

surrection de N. S. J.-C. (1728), voy. Ditton ; le huitième siècle, et qui n'ont pas été réimpr. pos.

Babillard (1734-35), voy. STEELE; la Défense de térieurement. (Voy. la Biogr. univ. ).

la Religion laot naturelle que révélée (1738), roy. LA CHAPELLE (Armand BorsBELEAU BURNET ; la Friponnerie laique des prétendus esprits DE), célèbre ministre de la religion ré

forts d'Angleterre (1738), voy. Bentley. Enha il

a été l'éditeur des «Remarques, etc. sur le Nou. formée, pasteur de l'église wallone à La veau-Testament», d'Isaac Beausobre (cor. ce nom) Haye; né à Auzillac, en Saintonge, en auxquelles il a joint une vie de l'auteur (1742). 1676, mort à La Haye, le 6 août 1746. LA CHAPELLE (de). Vrais (les) prin

de

[ocr errors]
[ocr errors]

cipes de la Musique exposés par gradation bles à la pratique des différents arts. Paris, de leçons. Paris, V. Boivin , 1736 et ann. 1750, in-8. suiv., 3 vol. in-4.

- Ventriloque (le), on l'Engastrimythe. LA CHAPELLE (l'abbé de), mathémati

Londres (Paris, Duchesne), 1772, in-12. cien, censeur royal, membre des académies

Ouvrage curieux , et le plus complet que nous

ayons sur cette matière. de Lyon et de Rogen , et de la Société

Les ouvrages mathématiques de l'abbé de La Charoyale de Londres; né vers 1710, mort en pelle ont joui long-temps de l'estiine générale, mais

depuis qu'il en existe de meilleurs sur les meines 1792.

sujets , ils sont presque entièrement oubliés. - Art (l') de communiquer ses idées, en

Biogr. unit. richi de notes bistoriques et philosopbiques. LACHAPELLE (Marie-Louise Durès, Londres (Paris), * Debure, 1763, in-12.

femme), sage-femme en chef de la maison C'est un plan d'éducation publique, composé en d'accouchement, directrice et première in1951, à l'occasion de l'établissement de l'École royale militaire; l'auteur, en le publiant en 1763,

stitutrice de l'école qui y est établie; née à y ajouta des notes parfois assez curieuses.

Paris, le 1er janvier 1769, morte le 4 oc- Description du mal de gorge accompa- tobre 1822. gné d'ulcères, trad. de l'angl. (1749). Voy. - Pratique des accouchements, ou MéFOTHERGILL.

moires et Observations choisies sur les points - Discours sur l'étade des mathématiques. les plus importants de l'art, publiés par Paris, 1743, in-12.

Ant. Dugès, neveu de l'auteur. Paris, J.- Institutions de géométrie, enrichies de B. Baillière, 1821-25, 3 vol. in-8 avec taNotes critiques et philosophiques sur la bleaux, 20 fr. Dature et les développements de l'esprit Cet ouvrage renferme sur divers points de la

pratique et de la théorie des accoucbements une bumain; précédées d'un Discours sur l'é

multitude de remarques utiles, de vues neuves et tude des mathématiques. Nouv. édit. Paris, importantes, de règles toujours justifiées par un 1757, 2 vol. in-8.

raisonnement sévère.

Madame Lachapelle a fourni au premier volume La prem. édit. est de 1746.

de « l'Annuaire médico - chirurgical » plusieurs - Méthode naturelle pour guérir les ma

s ma observations importantes. ladies du corps et les déréglements de l'es- Voy. aussi Besset, GAUTHIER, PASSERAT et Ré.

BAULD DE LA CHAPELLE. prit qui en dépendent. Trad. du lat.(1749). Voy. CHEYNE.

LA CHARRIÈRE (Joseph de), médecin - Traité de la construction du scaphan- d'Annecy en Savoie, sa patrie; né vers le dre ou du bateau de l'homme , approuvé milieu du xvin siècle. par l'Acad, des sc. Paris, Debure, 1974, - Anatoinie de la tête de l'homme et de in-8. - Nouv. édition, rev., corr. et con- ses dépendances. Paris, 1703, in-8. sidérablement augmentée , précédée du Pro- « Le contenu de cette monographie n'est pas projet de formation d'une légion nautique ou

pre à justifier les éloges que l'auteur se donne dans

la préface. Après avoir décrit les organes , il en d'éclaireurs des côtes , destinée à opérer explique les fonctions ; mais rarement il puise dans

son propre folids. Ce qu'il dit de la salive est em

prunté de Janzoni; sa doctrine des nerfs est celle de secours de vaisseaux, de bateaux plats,

Vieussens, et l'on peut assurer que Duverney a eu de artillerie, etc.; ouvrage présenté au minis- justes motifs pour le ranger parmi les plagiaires. » tre de la marine en l'an vir, et au premier - Traité des opérations de la chirurgie, consal, en thermidor de l'an xi. Paris, avec plusieurs observations et une idée gé. Royez, 1804, in-12, 3 fr. 60 c.

nérale des plaies. Nouv. édit. Paris, 1706, « Le scaphandre est un appareil en liége à l'aide in-12. Ibid, 1916, in-12. Ibid, 1721, in-8. daquel un homme peut marcher horizontalement

at Ibid, 1727, in-12. sur un fleuve, remonter contre un courant , et exé. culer facilement la plupart des opérations qu'il fait « L'auteur s'étend beaucoup sur la cause , la nasur terre, comme charger un fusil, ele. L'abbé de ture, le siège de la maladie, et très-peu sur le maLa Chapelle fit lui-même plusieurs fois l'essai de nuel de l'opération, qui devait être son objet princet appareil sur la Seine, à Paris ; et l'Académie cipal; il se livre souvent à des discussions frivoles, des sciences pronopca que, dans certaines circons à des théories évidemment erronées : il donne des tances, on pourrait s'en servir ntileinent. Outre la étymologies ridicules, qui prouvent que les langues description du scapbandre, la manière de le cons

savantes de lui étaient pas familières. Cependant, truire et de l'employer, l'ouvrage contient l'examen

comme cet ouvrage est un des premiers qu'on ait de cette question, que l'auteur décide par la néga publies sur la medecine operatoire, il fut, malgre tive, si l'homme pagerait naturellement sans la des defauts, souvent réimprimé. peur; et l'analyse des différents traités publiés sur Cet ouvrage avait eu deja plusieurs édit. avant l'art de nager.»

le xvun siècle. - Traité des sections coniques et autres LA CHASSAIGNE.Voy.(au Supplément) cogrbes anciennes, appliquées et applica- BRET. Tone IV.

46

[ocr errors]
« IndietroContinua »