Immagini della pagina
PDF
[ocr errors]

Traité sur l'origine des romans. Paris, Ferandière ont paru d'abore dans le Mercure, le d'Hantel, 1812,5 vol. in-1 8, 9 fr.

Journal des Dames , redigé par Dorat, l'Alınanach

des Muses, rédigé par Santreau de Marsy. - OEuvres complètes de mesdames de La La gråce, la facilité, l'élégance qu'on reinarque Fayette, de Tencin et de Fontaines, avec dans les ecrits de madame de la Ferandière, sont des notes historiques et littéraires par

honneur à son sexe et à la littérature française. M. Auger, de l'Académie française. Nouv.

Biogr. univ. édit., ornée de gravores. Paris, Ve Lepe

LAFEKMIÈRE. * Fables et Contes. Patil, 1820, 4 vol. in-8 avec 4 fig., 25 fr.;

ris, Lacombe, 1775, in-8 de 231 pages. pap. vélin d'Annonay, 50 fr.

LA FERRIÈRE (de), chanoine de NiEdition sortie des presses de F. Didot. On trouve mes, mort le 28 septembre 1757. en tête du premier vol. : 1° un article Des Romans; -- Abrégé de l'histoire de la ville de Ni2° une Notice sur la vie et les ouvrages de madame de La Fayette; 3° la lettre de M. Hust à M. de Ségra

mes

12. ( sur l'origine des romans ).

--- Traité des abeilles, où l'on voit la vé. - Les mêmes, précédées de Notices his. ritable manière de les gouverner, par M. D. toriques et littéraires, par MM. ÉTIENNE L. P. Paris, 1720, in-18. et Jar. Nouv. édit. Paris, P.-A. Mou- LA FERTÉ (Papillon de ). Voyez Patardier, 1825, 5 vol. in-8 avec les portr. PILLON. de mesdames La Fayette et Tencin, 30 fr.,

fr., LA FERTÉ-MEUN (la comtesse de ), et sur pap. vélin (tiré à 25 exempl.); 60 fr.

vena (me a 20 exemp.), oui. née Courbois. LA FAYETTE (le général Marie-Paul- - * Alexandre et Caroline. Par Mme de Jean-Roch-Gilbert, warquis de ). Voy, au L***, Paris, Renard, 1809, 2 vol. in-12, Supplément.

LA FEILLÉE ( ), ecclésiastique. --Léonce et Clémence, ou la Confes- Epitome antiphoparii roinani, seu Ves- sion du crime. Pac l'auteur des « Lettres perale pro dominis et festis.... Novis sur le Bospbore ». Paris, F. Didot ; Desima editio, adaucta , et in parte quæ ad launay; Bossange père, 1824, 2 vol. in-12, musicam spectat emendata à D. Dollé 5 fr. natu majore. Pictaviensis, Barbier, 1820, L'auleur a voula peindre les remords d'un cri

minel pour faire ressortir le contraste parfait d'un 1826, in-12, 3 fr.

homune dont la conscience fut toujours pare, et qui - Méthode nouvelle pour apprendre par. pourtant avait pris pour le coupable un sentiment faitement les règles du plein-chant et de de bienveillance que l'aveu inéine de son crime ne la psalmodie, avec des messes et autres

lui avait pas fait perdre. ouvrages en plein-chant figuré et musical,

_* Lettres sur le Bosphore , ou Relation à voix seule et en partie, à l'usage des pa

d'un voyage en différentes parties de 10. roisses. Nouv. édition. Lyon, Am. Leroy,

rient, pendant les années 1816 à 1819. 1812; Avignon , Beringuer, 1815, in-12.

Paris, Domère, 1821, in-8, 6 fr. - Sec. - Méthode de plein-chant, disposée à l'n

édit., rev. et augm. de deux Lettres et de sage des principaux diocèses de France,

la Chapelle de la dernière heure, histoire potée, quant aux chants figures, d'une

grecque. Paris, Locard et Davi, 1822, mauière plus conforme aux principes de

in-s, 6 fr. la musique , par F.-D. Aynès. Nouv. édi

Cet onvrage, qui a obtenu assez de snccès, est

tiré du Journal d'an voyage de l'auteur à Constantion, augm, Lyon et Paris, Rusand, 1823, tinople. Les épisodes dont il est parsemé ne sont 1827, in-12,2 fr. 5o c.-Autre édit., augm. pas de fantaisie. par un ecclésiastique, élève de l'auteur, Avi- - * Mesdemoiselles Doguesclin, ou Tignon , Chainbean, 1825, 1827, in-12. phaine et Laurence, roman historique. LAFERANDIÈRE (Marie-Amable Pe.

Parl'auteur des Lettres sur le Bosphore».

Paris, Locard et Davi, 1822, 3 vol. in-12, TITEAU, épouse de Louis-Antoine Rous

6 fr. SEAU , marquis de), poète; né à Tours, en 1736, morte à Poitiers, en janvier

C'est par erreur que la dame auteur de ces qua.

tre ouvrages est noinınée quelque part Papillon La. 1817.

forté. - OFuvres de Mine de La Fer..... Pa Madame la comtesse de LasertéMeun avait com

mencé plusieurs Nouvelles qu'elle comptait mettre ris , Colnet , 1806, 2 part. in-12. -- Sec.

au jour; mais de grands malheurs ayant fait couler édit., augm. de plusieurs fables, romances ses larmes ont seché sa plume ; jusqu'à des jours et pièces fugitives. Paris, Janet et Co plus heureux ces Nouvelles resteront dans son por.

tefeuille. . telle, 1816, a part, in-12, 5 fr. Le premier vol. contient des Fables, et le sec. des

LA FEUILLE (Dan, de). '* Essai d'un Poésies diverses. Les productions de madame de La Dictioppaire contenant la connaissance du monde, etc., représenté par des figures -- * Derniers Vaux d'un célèbre proserit hiéroglyphiqnes expliquées en prose et en en faveur des Français. Paris, Petit; Blanvers. Amsterdam, 1700, in-4.

chard, mai 1814 , in-8 de 16 pag.

- Fête (la) de l'hymen, ronde pastorale. LAFEUILLE (G.). * Théologie des Da

Paris, de l'imp. de Dentu, 1816, in-4 de mes. Paris, 1900, in-12.

4 pages. ~*Théologie(la) familière.Paris, 1906,in-4.

- Souvenir des ménestrels, contenant LA FEUILLE (J.-B.-L. de), mort à que collection de romances inédites, comSédan, en 1747.

posées par des poètes et de musiciens les - * Dissertation sur l'antiquité de Chail- plus célèbres. Paris , l'Éditeur; Mme BeJot, pour servir de Mémoire à l'Histoire noit, march.de musique; Delaunay ; Dentu, universelle. Sec. édition, revue et corr. 1813 et ann, suiv., in-18 orné de gras. et Paris, Prault père, 1736 , in-12.

de musique. La France littéraire de 1769, et Chaudon d'a: La jolie exécution de ce recueil lyrique lui a vala près elle, ont attribué par erreur cette brochure à

a un succès soutenu de 1813 à 1828, c'est-à-dire penCoste, de Toulouse.

Barb. dant seize années. Chaque année a coûté 6 fr., et en LA FEUILLE (Mlle). * Première (la) pap. vél., 9 fr. année d’Hildegarde à la cour des Francs; LAFFILLARD. Voy. DécouR. nouvelle. Paris, Mlle La Feuille, 1811,

" LAFFITTE (Jacq.), banquier, directeur in-12, 1 fr. 25 c.

de la compagnie royale d'assurances , réLAFFAILLE (Gabriel), colonel au corps gent de la bauque, membre de la Chambre royal du génie , et directeur des fortifica- des députés , ministre des finances au comtions de Mezières ; né à Ponzac (Hautes- mencement de 1831 , et président du conPyrénées ), le 30 avril 1778.

seil des ministres; ně à Bayonne, en 1767. - Mémoires sur la campagne da corps – Discours sur le budjet des recettes. d'armée des Pyrénées-Orientales , com Paris , Bossange père, 1829, br. in-8. mandé par le général Dubesme en 1808, Discours (son) sur le budjet : séance saivis d'un Précis des campagnes de Cata- du 7 mai 1827. Paris, de l'imp. de Fourlogoe de 1808 à 1814 , et de notes histo- nier, 1827, in-8 de 24 pag. riques sur les sièges de Barcelonne et de Laffitte (Jacq.), banquier à Paris, à mesGironne, sur l'expédition des Auglais con- sieurs les électeurs de l'arrondissement de tre Tarragone en 1813, sur les généraux Vervins. Paris , de l'impr. de P. Didot, Dahesme et Lacy, etc., avec une carte de 1826, in-8 de 8 pages , ou in-4 de 4 pag. la Catalogne et un plan des environs de -- Opinion (son) sur le projet de loi reBarcelone. Paris, Anselin et Pochard, 1827, latif aux finances poor 1817; prononcée à in-8, 8 fr.

la séance da 10 février 1817. Paris, de Attaché à l'état-major du général commandant en l'imp. de Bossange, 1817, in-8 de 48 pag. chef , et ayant assiste à presque tous les événements

– Opinion (son), sur le projet de loi rede cette guerre, M. Laffaille avait plus que personne les moyens de connaitre la vériié. Son ouvrage, latif à la liberté de la presse, prononcée rédige sur les documents et la correspondance du dans la séance du 17 décembre, session général eu chef, a obtenu le plus grand succès.

de 1817. Paris, Baudouin frères , 1817, - Statistique militaire de la Catalogne. in-8 de 20 pag. 1808, in-8.

- Opinion (son) sor le projet de loi des Le colonel Laffaille est encore auteur de divers art.

finances de 1817 (1818); prononcée à la intéressants inserés dans le « Spectateur militaire ».

séance da 31 mars 1818. Paris, Delaunay, LAFFECTEUR. Voyez BOYVEAU-LAP

1818, in-8 de 40 pag. FECTEUR.

- Opinion sur le projet des finances de LAFFICHARD. Voy.APFICHARD (T.L'). 1822. Paris, de l'imp. de Didot, 1822,

LAFFILÉ (Ch.), auteur, poète et ma. in-8 de 44 pag. sicieo , directear de l'agence spéciale des – Opinion (son) sor le projet de loi relabeaux-arts, consacrée exclusivement aux tif à l'emprunt de 80 millions, prononcée auteurs et aux artistes.

dans les séances des 14, 19 et 20 mai -Chants français. Paris, Delaunay ; Dentu, 1828. Paris, Bossange père, 1828, in-8. 1829, in-8, a fr.

- Réflexions présentées à la Cour de Les pièces contenues dans ce recueil sont : la cassation. Paris, de l'impr. de F. Didot, Bataille de Bouvines, chant héroique ; la Renais. 1822 , in-8 de 24 pag. sance des lys, chant gallique ; Hymne à la Concorde;

-- Réflexions sur la réduction de la rente Devise de la Garde nationale; la Féte de l'hymen, scène pastorale ; Cantale pour la féu du sacre. et sur l'état du crédit. Paris, Bossange

Том IV.

père. 1824, in-8. - Sec. édit. Paris, le jourd'hui conseiller de préfecture du déméme, 1824, in-8.

partement de la Seine. LAFFITTE (J.-P.), artiste de la Comé- -- * Rapports présentés en 1817 et 1818 die-Française.

à la Chambre des communes d'Angleterre, - Une Aventure de Charles V, ou la Ro- par le comité chargé de l'examen des lois sière par ordonnance, comédie en un acte, sar les pauvres; trad. de l'angl. (1818). en vers libres. Paris, Barba, 1826, in-8, Voy. ce titre à la table des Ouvrages anon. i fr. 5o c.

LAFILLON, pseud. Voy. CoustelliER. LA FOLLIE (L.-Guill. de ). Voy. au LATISSE (A.), médec, Observations sur Supplément.

les avantages et l'emploi des purgatifs dans LAFFON DE LADEBAT (André-Da- plusieurs maladies, trad, de l'angl. (1825). niel), ancien membre du Directoire exé- Voy. HAMILTON. cutif ponr le département de la Gironde,

LAFITAU (le P. Jos.-Fr.), jésuite, député au Couseil des Cinq-Cents par les

missionnaire et historien ; né à Bordeaux; départements de la Gironde et de la Seine,

d'abord missiounaire dans le Canada , enplus tard administrateor de l'institution royale des jeunes aveugles, mem

snite professear de belles lettres en France, bre de l'Académie de Bordeaux, l'on

où il mournt 'en 1740.

- Histoire de Jean de Brienne, roi de des fondateurs de l'Académie de peinture de cette ville , membre des sociétés d'a

Jérusalem , empereur de Constantinople. griculture et d'encouragement de Paris,

Paris, Moelle, 1729, in-12.

– Histoire des découvertes et des conprésident de la Société protestante de prévoyance et de secours mutuels de Paris;

quêtes des Portugais dans le Nouveau

Monde. Paris, Saugrain , 1733, 2 vol, né à Bordeaux, le 30 novembre 1746. - Discours prononcé à l'ouverture de la

in-4 fig. , 15 à 20 fr. ; ou Paris, J.-B. première assemblée publique del'Académie

Coignard, 1734 , 4 vol. in-12 fig., 10 å

12 fr. de peinture, sculpture et d'architecture civile et navale de Bordeaux. Bordeaux,

Le titre de cet ouvrage est inexact, puisque l'on

; n'y trouve qu'une Histoire détaillée des conquêtes 1783, in-4.

des Portugais dans les Indes orientales; elle est - Eloge de John Owen, l'un des secré- precedee de ce qui concerne leurs découvertes en

Afrique : Quant au Nouveau-Monde, c'est en trois taires et des fondateurs de la Société bi

pages que l'auteur raconte l'arrivée et le séjour de

Cabral au Brésil; après quoi il abandonne totale. nom du comité de la Société biblique pro. ment l'Amérique. Lafitau termine son histoire de

l'année 1581, parce qu'à cette époque, le Portugal, testante. Paris, Smith, ayril 1823, in-8 de

qui venait d'être incorporé à la monarchie espa. 32 pages.

gnole, « parut, dit l'auteur, avoir tout perdu en - Examen impartial des nouvelles vues changeant de maitre. » Ce livre offre un extrait ju

dicieux des principaux écrivains qui avaient traité de M. Robert-Owen, et de ses établisse

le même sujet ; le style en est simple et agréable. » ments à New-Lanark en Ecosse.... Trad.

-- Mémoire concernant la précieuse plante de l'angl. (1820). Voy. Macnas.

ging-seng de Tartarie. Paris, Monge, 1718, - Exposé d'un moyen simple de réduire

in-8 de 88 pag. avec une planche repréle taux de l'intérêt des fonds publics de

sentant la plante. France. Paris, Amyot, 1825, in-8 de 32

«Le P. Lafitau y traite d'une plante qu'il avait pages, i fr. 50 c.

découverte dans le pays des Iroquois, el qu'il nomme aureliana canadensis. Dans son opinion, cette

plante est la même que celle que les Chinois nomBudjets de 1816 et des années suivantes ;

ment gin-seng, ou plus exactement jin-cher, et les Mandchous orkhoda, Jl parait certain que la plante

trouvée au Canada , par le P. Lafitau , appartient budjet de 1817, Paris, Bailleul, 1816, in-4.

au genre pinas , comine le gin-song de Tartarie;

mais il n'est pas également certain que ce soit la - Rapport sur les recettes et les dépenses même espèce, ou le panas quinquefolia. » de 1791....

- Mours des Sauvages américains comIndépendamment de ces divers écrits , M. Laffon parés aux meurs des anciens temps. Pade Ladebata publié des Observations sur la Guyanne

de ris, Saugrain, 1723, 2 vol. in-4, 18 à 24 fr., française, et a coopéré, de 819 à 1827, à la rédaction de la Revue encyclopédique, pour la partie et plus en gr. pap.; ou Rouen, 1724, 4 vol. des sciences politiques et morales.

in-12, 12 à 15 fr. LAFFON DE LADEBAT (Édouard ), « L'auteur donne des détails très-étendus et très

exacts sur les coutumes, les moeurs, la religion des fils du précédent, anc. chef de division

sauvages de l'Amérique, et notamment de ceux du adjoint, au ministère de l'intérieur, au- Canada. Il avait été bien à même de connaitre ces

min

peuples, ayant long-teinps vécu chez les Iroquois. LA FITE (J.-Dan. de), prédicateur il cherche à prouver que la plupart des peuples de protestant à La Have : né à Holzapfel, l'Amérique viennent originairement de ces barbares qui occupèrent d'abord le continent de la Grèce et dans la principauté d'Anhalt-Schaumbourg; ses iles, d'où ayant envoyé de tous côtés diverses en 1719, mort en 1781. colonies pendant plusieurs siècles, ils furent obligés enfin d'en sortir, ayant été chassés en dernier lieu

La Fite travailla pendant vingt-deux ans à la Bipar les Cadınéens. Ceux, ajonte Lafitau, qui con.

bliothèque des sciences et beaux-arts, qui s'est imnaîtront bien les peuples barbares de l'inérique

primée à La Haye, de 1954 à 1980 : la rédaction en septentrionale y trouveront le caractère de ces

fut plusieurs fois abandonnée à lui seul ; il se faisait Helléniens et de ces Pelasgiens. On ne peut nier

alors aider par sa femme ( voy, l'art. surant ). Il est que plusieurs des aperçus du P. Lafitau ne soient

auteur de divers écrits et de diverses traductions ingénieux, et que ce livre n'annonce une grande

qu'il publia sans y meltre son nom. Enfin, lui et

sa femme ont aidé Renfner dans la traduction fran. connaissance de l'histoire de l'antiquité. »

Biogr. univ.

çaise du prem. vol. des Essais sur la pbysionomie,

de LAVATER. LAFITAU (P.-Fr.), évêque de Sisteron, anc. jésuite ; né à Bordeaux, en 1685,

1685' LA FITE (Marie. Élisabeth Bouée, dame mort au château de Lurs, le 3 ayril 1964. de), épouse du précédent; né à Hambourg, - Avis de direction pour les personnes en 1737 , morte à Londres, en nov. 1794. qui veulent se sauver, augm. considérable

- Entretiens , Drames et Contes moraux, ment, et d'un Avis pour gagner le jubilé.

inbill destinés à l'éducation de la jeunesse de l'un Paris, 1952, ou 1760, in-12.

et de l'autre sexe, et à la former aux vertus - Catéchisme évangélique. 3 vol. in-8.

religieuses et sociales; ouvrage enrichi de Cité par la France littéraire de 1769.

gravures ea taille-douce; dédié à la reine - Conférences spirituelles pour les mis

de la Grande-Bretagne. La Haye, de Tune, sions. 1756, in-12.

1788, in-12, ou 1781 , et 1783 , 2 vol. - *Entretiens d'Anselme et d'Isidore sur

in-12.- Ive édit. Paris, Poncelin; Royez, les affaires du temps. Douai et Paris, 1950, an ix (1801), 2 col. in-12, 5 fr. ; ou 2 vol. in-12.

in-8, 8 fr. ; ou sur papier vélin (dont il Cet ouvrage a été aussi attribué, par erreur, au

n'a été tiré que quelques exemplaires), P. Castet , jésuite.

12 fr. – Autre édition. Paris, Brunol- Histoire de la constitution Unigenitus. Labbe, 1821 , 4 vol. in-28 avec fig., 6 fr. 1733 et 1738; Avignon, Delaire, 1966, --- Eugénie et ses élèves , ou Lettres et 2 vol. in-12. — Nouvelle édition, Besan- Dialogues à l'usage des jeunes gens. Paris, çon et Paris, Gauthier, 1820, in-8,6 fr. Onfroy, 1987, 2 part. in-12; ou Dresde,

-Lettres spirituelles. Paris, 1755, 2 vol. 1792, in-8. in-12.

_* Lettres sur divers sujets (de littéra-Oraison fanèbre de Philippe V, roi tnre et de morale ), par Mme D. L. F. La d'Espagne. 1746, in-4.

Haye , Gosse, 1775, in-12. - Réfutation d'un ouvrage (de l'abbé Ca -- Réponses à démêler, ou l'Oracle, pour dry), intitulé : « Histoire de la condamna servir à l'instruction et à l'amusement des tion de M. de Senez ». In-8.

jeunes gens. Lausanne, 1791, et 1807; - Réfutation des Anecdotes sur la cons.

ou Hambourg et Leipzig, 1792, in:12. titation Unigenitas, adressée à leur au- On doit en outre à cette daine la traduction de teur. Aix , David, 1734, 3 vol. in-8. l'allemand, des ouvrages suivants : 1° Histoire de

Peu de temps après il parut an Essai critique sur la conversion du comle de Struenzée (1773), voy. la Réfutation des Anecdotes, adressé à M. l'évéque

MUNTER; 2° Mémoires de madeinoiselle de Sternheim de""., par l'abbé de". In12.

(1773), voy. Soph. LAROCHE ; 3° Vie et Lettres de -- Retraite de quelques jours pour une

de Gellert (1795), voy. GELLERT; 4° Pensées sur les

meurs des grands, trad. de l'angl. (1990), voy. ce personne du monde. Paris, 1750, in-12. titre à la table des Ouvr. anon. Enfin madame La Fite -- Retraite pour les curés. In-12,

a aidé son mari dans la rédaction de la Bibliothèque - Sermons (ses) pour le carême. Lyon,

des sciences et beaux-arts de La Haye, et Renfner

dans la traduction du pren. vol. des Essais sur la Duplain , 1747, 4 vol. in-12.

physionomie, de LAVATER. - Vie (la) de Clément II, souverain pon LA FITTE (Anne-Gédéon), marquis tife. Padoue , 1952, 2 vol. in.12.

de PELLEPORE; né à Stenai vers 1755, - Vie (la) et les Mystères de la très

mort vers 1810. Sainte-Vierge. Paris, 1759, 2 vol. in-12.

_* Bohémiens (les). Paris, Lavillette , n parut sur ce dernier ouvrage une « Lettre d'un Bordelais à un de ses amis »; c'est une critique

1790, 2 vol. in-12. souvent injuste du livre de l'évêque, qui, a'la - Diable (le) dans un bénitier et la Mévérité, donnait quelque prise sur lui par des récits tamorphose du gazeltier cnirassé (Mosinguliers et des traditions apocryphes. La Lettre en question est attribuée à l'abbé Barthélemy de

rande) en mouche, ou Tentative du sieur Laporte, de Montpellier.

Receveur, inspecteur de la police de Pa

ris, pour établir à Londres une police à guerre contre la Russie. L'ouvrage de Laffitte-Clavé, l'instar de celle de Paris , etc.; reva, cor

en turc, est rare en France ( vendu 60 fr. m. r.) ;

mais il a été imprimé deux fois en français, d'après rigé et augm., par M. l'abbé Aubert et P. le manuscrit original, sous le titre de Mémorial Le Roux. Paris, de l'impr. royale , sans

pour la castramétation et la fortification passagere , à

la suite du « Mémorial pour la fortification permadalc (vers 1784), in-8. – Nouv. édition.

nente et passagère », ouvrage postbume de Cor. Londres, 1784, in-12.

montaigne (1803 et 1825). La seconde édition est - * Pelits ( les ) Soupers et les Nuits de la seule ou Lafitte-Clavé ait été nommé. l’bôtel de Bouill-n. — Lettre de milord LA FLECHÈRE (J.-G. de), prêtre; né comte de****** à milord******* au sujet à Lyon, suivant les uns, et dans le canton des récréations de M. de C-stri-s, ou de de Vaud, suivant les autres, en 1729, la danse de l'ours. — Anecdote siogalière mort en Angleterre, en 1985. d'un cocher qui s'est pendu à l'hôtel – Discours sur la régénération. Londres, Bouill-n, à l'occasion de la danse de l'ours. 1959, in-8. - Nouv. édit., réimpr. sur Bouillon, 1783, in-8.

l'édition de Londres, 1759, et suivie de trois LA FITTE, avocat. Voy. SALLUSTE. autres Discours, Genève , 1823, in-8. LAFITTE (L.), premier dessinateur da

- Essai sur la paix de 1783.

Cet ouvrage a été trad, en angl. par Joshua Gilpin. cabinet du Roi. - Apollon et les Muses. Cahier composé

-* Grace (la) et la Nature, poëne. Londe dix figures, dessinées par LAFITTE, et ar

dres, 1785, in-8, 6 sh. gravées par Alex. Chaponnier. Paris,

- Louange (la), poëme moral et sacré.

: * Chaise jeune , pet, in-fol.

Nyon, 1781, in-8. Prix : En noir, 5 fr.; en couleur, io fr. Le même,

La Fléchère est encore auteur d'un Portrait de saint

Paul, on le vrai Modele pour les chrétiens et les pas. avec les bordares arabesques : En noir, 10 fr. ; en couleur, 20 fr. Le texte, en papier vélin, se vend

feurs, qui a été trad. en anglais par Josh. Gilpin,

sur le manuscrit de l'auteur, et auquel le traducseparément 2 fr.

teur a ajouté une Notice sur l'auteur. London, - Description de l'arc de triomphe de

1791, 2 vol. in-8. l'Étoile et des bas-reliefs dont ce monoment est décoré. Paris, Gillé fils, 1810,

LAFLEUR, maître de langaes.

- Petite OEuvre, contenante (sic) toutes in-4 oblong, avec figures. - Entrée triomphale de S. A. R. Mgr le

sortes de choses plaisantes et amusantes.

Sans lieu d'impression (en Allemagne ), duc d'Angoulème, généralissime de l'armée des Pyrénées : gravures an trait du

1809, in-8 de 102 pag.

Ce vol. contient : le Bal d'enfants, comédie en a bas-relief scalpté d'après les ordres de actes et en prose et quelques petits contes : le tout M. le comte de Chabrol de Volvic, etc.; écrit en français bien pitoyable. avec les deux vues perspectives des décors LAFLIZE (Dominique), doctenr en mé. exécutés à l'occasion des fêtes données decine , président du collège de chirurgie à par la ville à S. A.R. Mgr le Dauphin, etc., Nanci, associé de l'Académie royale de gravées par Normand fils. Paris, L. La- chirurgie de Paris, chirurgien en chef fitle; P. Didot; Bance aîné; Ve Lenoir, des bôpitaux de charité, professeur des 1825, in-fol. de 23 planches avec texte. maladies et opérations chirargicales , et

Cet ouvrage a été publié en deux livraisons, qui officier municipal à Napci; né dans la coûtaient, chacune , 45 fr., et sur rap. vél., go fr.

même ville, en 1736, mort le 23 janv. 1793. LAFITTE-CLAVÉ, inspecteur-général - De aquis Nanceianis, Nanceü, 1770,id-4. des fortifications de France; né à Clavé, - Discours sur les faveurs que Louis-leprès de Moncrabeau (Lot-et-Garoane), en Bien-aimé a accordées à la chirurgie , etc. 1750, mort en....

Nanci, 1773, in-4. - Mémoire militaire sur la frontière de - Diss. physiologica sistens raram plaFlandre et de Haipaat, depuis la mer jas- centæ supra capat adhæsionem. Nancei, qu'à la Meuse, c'est-à-dire, depnis Dan- 1969, in-4. kerque jusqn'à Charlemont. Bále, Decker, Mémoire couronné par l'Académie roy. et Paris, Ch. Pougens, 1797, br. gr. in-8. de chirurgie de Paris sur cette question : - Traité élémentaire de castramétation et Exposer les règles diététiques aux aliinents de tortification passagère. Péra , de l'imp, aux maladies cbirurgicales. 1779. du palais de l'ambassadeur de France, Mémoire qui a remporté un premier 1787, 2 part, in-4 avec 20 planches. prix à l'Académie royale de chirurgie de

Cet ouvrage, inagnifiquement impr. en langue tur. Paris sur la question : Quelle est dans le que, avait été composé pour une école que l'auteur

traitement des maladies chirarg. l'influence

nient de maladies chirnro l'inflnence fonda en Turquie, lors de son séjour près du sultan qui l'avait chargé d'un commandement dans la des choses nommées non naturelles. 1775.

« IndietroContinua »