Immagini della pagina
PDF

des langues, instruction pour les maîtres Il a publié, comme traducteur : 1° l'Essai pour et les élèves. Paris, L. Colas, 1826, br.

diriger et étendre les recherches des voyageurs....

(1797), voy. Léop. BERCHTOLD ; 2° Traité des in-18, 30 c.

constructions rorales, avec des notes el additions --Pastel (du), de l'Indigotier, et des du traducteur (1802); 3o Constitution de la monarautres végétaux dont on peut extraire une

chie espagnole (1814); 4° Catéchisme politique de

la constitution de la monarchie espagnole (1815); couleur bleue; ouvrage dans lequel on voy. ces trois derniers titres aux Anonymes. donne l'histoire de ces deux premières Le comte de Lasteyrie est encore l'éditeur du Jourplantes, leur analyse, la manière d'en ti

nal des connaissances usuelles (1827), et comme

artiste lithographe celui des ouvrages de MM. Geof. rer l'indigo et de les employer à la tein- froy Saint-tlilaire et Cuvier, Jules Cloquet, Anture

tommarchi et Eug. Labat (voy, ces noms), dont de 300 pages, 5 fr.

l'exécution fait le plus grand bonneur à ses

presses. - Premier (le) Livre de lecture, précédé d'un Avertissement sur la marche à

LASTOURS (le marquis de), député du suivre dans l'enseignement de la lecture et

Tarn dès 1815. de l'écriture, adopté par la Société des

- Moyen de modérer les droits sur les méthodes; à l'usage des mères de famille

boissons et de supprimer l'impôt du sel, qui veulent enseigner elles-mêmes la lec

sans préjudice pour le trésor. Paris , de ture à leurs enfauts. Paris, de l'imp. de F. Timp. de Pihan Dela forest , 1829, in-8 de Didot, 1830, in-12 de 6o pag.

12 pages. --- Société en faveur des savants et des

-- Opinion (son ) sur la fixation de l'anhonimes de lettres. Paris, 1801 , in-8.

née financière. Paris, de l'impr. d'Égron, Société projetée « pour venir au secours des sa.

1819, in-8 de 8 pages. vants infirmes et nécessiteux, que la misère em - Opinion (son) sur le monopole da pêcherait de terminer ou de publier des ouvrages t utiles, ou pour enconrager des jeunes gens dont le gepie s'eteint faute d'un secours que leur refuse la

in-8 de 16 pages.

med fortune. Cette Société avait réuni des fonds et fait

r le imprimer ses réglements , lorsque le gouvernement imperial la ft dissoudre, sans qu'on ait connu les motifs de celte mesure anti-litteraire. »

même , 1819, in-8 de 24 pages. - Système (nonv.) d'éducation pour les

- Opinion (son) sur le projet de loi des écoles primaires, adopté dans les quatre

finances de 1818. (Nouv. édit.). Paris, parties du monde ; Exposé de ce système;

Le Normant, 1818 , in-8 de 52 pages. Histoire des méthodes sur lesquelles il est

- Projet contre la disette des grains. Pa basé, de ses avantages , et de l'importance

ris, de l'inp. d'Égron , 1819, in-8 de 48 de l'établir en France. Paris, Déterville, pages. 2815, in-8. — Nouv. édition, angmentée.

LASTRE DOBY (de), conseiller au Paris, L. Colas, 1819, in-8, avec un por- grand conseil, mort le 10 mars 5729. trait, 2 fr. 50 c.

- Tusculanes (les) de Cicéron à M. - Traité des bêtes à laine d'Espagne, leurs Brutas, livre ve, trad. da latin. (1727). voyages, leur tonte, le lavage et le com- Voy. Cicéron. merce des laines, les causes qai dounent

LA SUZE (Henriette de Coligny, Comla finesse aux laines; auquel on a ajouté l'historique des voyages que font les mou

tesse de), célèbre par sa beauté, par ses tons des Bouches-du-Rhône et du royaume

aventures et par ses vers; née en 1618, de Naples , l'origine, les succès, l'état ac

et morte à Paris, le 10 mars 1673. tuel du troupeau de Rambouillet et les

- Recueil de pièces galantes en prose et moyens de propager et de conserver la

en vers, de Mme de La Saze et de Paul

Pellisson, Fontanier, avec des pièces de race espagnole dans toute sa pureté. Paris, an vii (1799), in-8, 1 fr. 5o c.

divers auteurs. (Ve édit.). Trévoux, 1725, Rare aujourd'hui: 4 à 5 fr.

4 vol. in-12; ou Trévoux , 1741, 5 vol. Le counte de Lasteyrie est en outre auteur de 9-12. nombreux Mémoires sur l'économie rurale, domes. La première édition est de Paris, 1683, 4 partique et industrielle, insérés dans les Annales de ties in-12. l'Agricalture française, les Mémoires de la Société Il est aujourd'hui difficile de connaitre, avec précid'agriculture du departement de la Seine, les Ar. sion, ce qui appartient à madame de La Suze dans les cbives littéraires de l'Europe. Il a eu part au Cours nombreuses éditions de ce recueil, où l'on trouve des complet d'agriculture theorique et pratique de pièces de mademoiselle de Scudéry , du comte de l'abbe Rozier (1800), et aux augmentations de la Bussy, de Bachaumont, de Cailly, de Desmarets, nouvelle édition du Théâtre d'agriculture d'Ollivier de Quinault. On sait que madame de La Suze com de Serres, publiée par la Société d'agriculture de posa, outre ses Elégies, une Ode à la reine Chris. Paris. Il a fourni plusieurs articles à la Biographie tine , d'autres odes, des chansons, des madrigaus , universelle.

des rondeaus , des stances régulières et irrégulières ,

1

ACES,

des billets galants; mais on a compris dans les di. LATAPY (Hyac.), expert du cadastre. verses éditions de ce recueil, sans aucune indica -Observations sur l'ouvrage de M. Poustion des auteurs, « la Princesse de Montpensier», par madame de La Fayette et Segrais ; « le Dé. inėlé de l'esprit et du căur », par l'abbé Torche; pour ce qui concerne le département de la « le Temple de la paresse » ; le « Voyage à l'ile Gironde : suivies d'une Notice sur les red'amour », et plusieurs autres pièces dont les au. leurs sont encore inconnus.

venus que ce département obtiendra par Ce furent surtout ses élégies qui valurent de son le cadastre, et des preuves demonstratives temps à madame de La Suze une certaine réputation qui est tombée depuis long-temps, « Le style

que son contingent dans l'impôt foncier « de madame de La Suze est en général faible et ne peut pas supporter l'augmentation de « sans couleur; il y a quelque chose de fade dans deux millions que lui assigne M. Pous« sa douceur ; sa douleur a de la recherche, et sielgue: présentées au conseil-général de « son naturel parait souvent apprêté. »

Biogr. univ. la Gironde. Bordeaux, Coudert, mai 1818, LA TAILLE DES ESSARTS. Mémoire in-8 de 66 pages, plus un tableau. sur le safran, Orléans, Couret de Ville- LATASSE (Ch.), prêtre et vicaire de neuve, 1766, in-8.

l'église cathédrale de Nanci. LA TAILLE DE GAUBERTIN (de). - Catholique (le) iostruit, en forme de Pensées et Réflexions diverses sur les dialogue, on Traité philosophique et théohommes. Paris, Valade, 1995, in-12, logique sur la vraie religion. Nanci, HisLATAPIE (François de Paule), bota

selte ; Math. Gerbe, 1804 , 2 vol. in-12,5 f. niste , successivement inspectear des arts

Cet ecclésiastique a été l'éditeur de a la Facille

sainte », ouvrage de l'abbé Couturier, auquel il a et manufactures de la province de Guienne, fait des changements (1788). professeur de botanique au jardin des LA TASSE (Cyrille de), receveur des plantes de Bordeaux, et plus tard profes

contributions directes de l'arrondissement seur d'histoire naturelle à l'Ecole centrale de perception de Claves, près Paris. de la même ville, enfin professeur de lit

- Comptabilité rurale , ou Méthode abrétérature grecque au lycée de la même

gée et facile pour régir des biens en parties ville; membre des académies de Padoue, doubles. Paris, Carpentier-Méricourt; Saude Florence , des Arcades de Rome , de telet; Renard ; et à Clayes, chez l'auteur, l'Académie des sciences de Bordeaux; né 1825, in-4 de 36 pag, avec 4 tableaux. à Bordeaux, le 8 juillet 1739, d'une famille originaire de Troyes en Champagne,

LA TASTE (dom Louis-Bern. de) reque Montesquieu avait fixée auprès de

ligieux bénédictin de la congrégation de lui, mort dans la même ville, le 8 octobre Saint-Maur, prieur des Blancs-Manteaux, 1823.

à Paris, en 1729, assistant du général de - Art (l') de former les jardins mo sa congrégation, en 1736, évêque de dernes, etc. , trad. de l'angl. (1971). Voy.

Bethléem, en avril 1739, abbé commen

dataire de Moiremont, diocèse de Chaloos- Hortus Burdigalensis , ou Catalogue sur-Marne, superieur.

sur-Marne, sapérieur des carmélites de du jardin des plantes de Bordeaux, Bor

Saint-Denis, pais visiteur-général de tout deaux , Racle, 1784, in-12.

l'ordre; né à Bordeaux, en 1692, mort å « Ce catalogue ne comprend guère plus de 500

Saint-Germain-en-Laye, le 22 avril 1754. plantes, à peu près le sixième de celles que cal. * Lettres aux carmélites da faubourg tive aujourd'bui le même établissement; mais La

Saint-Jacques... tapie conserve l'honneur d'avoir frayé la roule à ses compatriotes », et entre autres à M. La.

- Lettres théologiques aux écrivaios de terrade.

fenseurs des convulsions et autres pretenOn a encore du même : 1° une Description de la

dus miracles du temps. 2 vol. in-4. commune de la Brede, écrite au château même de Montesquieu, et impr. dans le tom. V des « Va. La preinière est datée du 15 avril 1735; la vingtriétés bordelaises » de l'abbé Beaurein (1985); unième et dernière est du 1er mai 1740. « L'au. 2° plusieurs articles dans le « Journal d'agricul. «teur y attaquait les iniracles et les convulsions ture » de l'abbé Rozier. Il a laissé une Notice sur « des Appelants par le raisonnement, par la théoles arts et manufactures en Guienne, manuscrit de « logie , par la discussion des faits et par l'arme plus de 300 pag. in-4 qu'il avait adressé au conseil du ridicule. Dans sa dix-neuvième lettre particud'état, en juin 185, et que conserve la biblio- « lièrement, il met ses adversaires aux prises et thèque de Bordeaux.

« les réfute les uns par les autres. On obtint on

« arrêt du Parlement de Paris, du 4 janvier 1938, LATAPIE (J.), ex-aspirant de la ma

« pour supprimer cette lettre, parce qu'elle renrine militaire.

« fermait quelques railleries sur des magistrats de -- Théorie de la terre déduite de l'orga « voués à la cause des convulsions L'auteur sornisation des Pyrénées, etc. (

« leva aussi contre lui tous les partisans de la même ). Voy.

a cause. Dom La Taste fut accusé d'avoir avance FLAMICHON.

« une doctrine peu exacte , sur la question des mi.

[ocr errors]

avec

« racles en général et sur le pouvoir des démons à Moreau ; Pichon-Béchet ; l'Auteur, 1827, <cet égard : il fut attaqué par l'abbé Thierri, in-8. 6 fr u professeur de Sorbonne, et depuis, l'abbé de « Prades prétendait se servir de quelques-uns des

Reproduit l'année suivante, avec trois cartons, « principes du bénédictin , pour justifier sa thèse. comme une seconde édition. « Ses Leitres théologiques , quoique un peu longues, LATHAM (John), savant médecin an. « purent être utiles dans le temps pour détromper « ceux qui avaient été dnpes des prestiges et des glais, et naturaliste distingné. « folies si eredulement admirés à cette époque. » - Systema ornithologiæ, sive Index or

_*Réfutation des « Lettres prétendnes pa- nithologicus complectens avium divisiones cifiques », rer janvier 1753, in-12. in ordines, genera, species , ipsarumque

Deux Suites de cette réfutation parurent peu de varietates, etc. Edente E. JOHANNEAU. temps après.

Parisiis, 1805, in-12.
Les Lettres pacifiques ont Lepaige pour auteur.
Ce religieux a aussi publie les Lettres de Sainte

Abrégé de l'ouvrage publié par J. Latham, en Thérèse. trad. par madame de Maupeou et l'abbé 790, sous le titre d'Index ornithologicus , sive SrsPelicol, auxquelles il a ajouté des notes (1748, 2 tema ornithologice , 2 vol. in-4. M. Jobanneau , dit la vol. in 4).

Biogr. universelle et portative des Contemporains, Les « Nouvelles ecclésiastiques », qui ont fait a fait pour cet abrégé des changements importants, un portrait fort noir de ce prelat, el qui débitent et ajouté des tableaux synoptiques. les contes les plus ridicules sur sa mort, lui attri. Cet abrégé, quoique imprimé, n'a point vu le buent plusieurs écrits, comme la « Requête du pro. jour. (Voy. l'art. Eloy JOHANNEAU ). moteur de l'officialité de Paris, contre cing des

LATHAM (W.). Traité général de l'irmiracles de Saint-Médard », en 1735; des « Ré. flexions sur une enquête ordonnée par le cardinal

EURANT. de Noailles » au sujet de ces mêmes miracles, en

memes miracles : en Paris, Galland , 1815, in-8 avec 8 pl., 136, deux ouvrages qui, dit la Biographie univ., n'appartiennent en aucune manière à dom La Taste, 5 fr. ainsi que des « Observations sur le refus que fait le

LATHOM (Francis), fécond romancier · Châtelet de reconnaitre la chambre royale », 1954,

qui sont de l'abbé Capmartin de Chaupy (vor. ce anglais du xixe siècle. nom).

Biogr. univ., art. Picot. * Calthorpe, on les Revers de fortune; LATERRADE (J.-François ), profes- trad. de l'angl. par le traducteur des roseur d'histoire naturelle.

mans historiqnes de W. Scott (M. DEFAU- Flore Bordelaise , ou Tableau des plan- CONPRET). Paris, Ch. Gosselin, 1821, 4 tes qui croissent naturellement aux en- vol. in-12, 10 fr. virons de Bordeaux, etc. Bordeaux , Mo- - *Inconnu (l'), on la Galerie mystéreau, 1811, in-12. — Supplément. Bor- rieuse; trad: de l'angl. par Mme Viterne. deaux, de l'imp. de Lawalle jeune , 1817, Paris, Dentu, 1810, 5 vol. in-12, 12 fr. in-12 de 64 pages. — Sec. édit., entière. 50 c. inent refondue et augmentée d'an Essai Madame Viterne a présenté ce roman comme de la Flore de la Gironde. Bordeaux , de traduit de miss Sopb. L. Francis ; mais nous

e croyons qu'elle a été induite en erreur. Le « Biogral'impr. de Brossier, 1821 , in-12. - III

phical Dictionary of the living authors of Great édit

Britain and Ireland (1816, in-8) », ne cite à l'ar

ticle de miss Francis , aucun roinan sous ce titre, 1829, in-12 avec 2 planches.

tandis qu'à l'article de Lathoin, on trouve cité the M.J.-F. Laterrade est le rédacteur de l'Ami des

Unknown, or the Nothern
Unkna..

Gallery, 1808, 3 vol. champs, journal d'agriculture, de botanique.... in-12, qui a été réimpr. en 1824. de la Gironde (1823).

-* Mystère (le), ou Il y a quarante ans. LATERRADE (A.), avocat à la Cour

Par l'auteur de « Calthorpe » ; traduit de royale de Paris.

l'angl. par le traducteur des romans histo- Code des pharmaciens , ou Recueil des

riques de sir W. Scott (M. DEFAUCON PRET). édits royaux. Paris, Moreau, 1826, in-12, Paris, Ch. Gosselin, 1821, 4 vol. in-12, 3 fr.

ro fr Reproduit l'année suivante, comme une seconde

- Mystères (les) italiens , ou le Châtean édition.

della Torrida; trad. de l'angl. par un des - Code pratique des propriétaires, fer

traducteurs des romans bistoriques de W. miers, locataires, chopteliers, entrepre

Scott (M. Jules SALADIN ), Paris, Garnot, neurs, hôteliers et logeurs, ou Commen

1823, 4 vol. in-12, 10 fr. taire sur les lois et la jurisprudence qui

Quelques autres romans de Lalhom ont pu être régissent le contrat de louage dans ses di

traduits en français sous un autre nom que le verses modifications, avec des modèles sien, ainsi que l'Inconnu, ou sous le voile de l'ad'actes sous seing-prive relatifs aux prin- nonyme : leur indication devient alors difficile. cipales clauses et conventions dont le LA TOCNAYE (de), officier francais contrat de louage est susceptible, et un émigré. appendice sur la chasse et la pêche. Paris, - Causes (les) de la révolution de France et les efforts de la noblesse pour en arrêter vers ). Paris, Ladvocat; Boulland et comp., les progrès. Édimbourg , 1797 ; ou Co- 1825, in-8 de 16 pages. penhague, 1800, in-8.

-Clément XIV et Carlo Bertinazzi: cor--* Promenade autour de la Grande-Bre- respondance inédite. Paris , Mongie aíne ; tagne, précédée de quelques détails sur la Baudonin frères, 1827, in-12,4 fr. – III campagoe da duc de Brunswick; par un édition, augmentée de Notes bistoriques, officier français. Édimbourg, 1995, in-8. d'une Lettre retrouvée, et d'one vignette -Promenade d'an Francais dans l'Irlande. représentant le tombeau de Clément XIV, Londres, 1797, in-8.

par Canova. Paris, Urb. Canel, 1827, in-8, Ces deux derniers volumes ont été reproduits 7 fr.-IV édition. Paris, Baudouin, 1829. dans l'ouvrage suivant.

2 vol. in-32 avec portraits, 3 fr. - Promenades d'un Francais dans la --* Epître à M. de Châteaubriand. Par un Grande-Bretagne, en Irlande, en Suède, paysan de la vallée aux loups. Paris, en Norwege, etc. Brunswick, 1801, 4 Ponthieu ; Mongie, 1824, in-8 de 24 pag. vol. in-8.

--Sec. édit. Paris, Ladvocat, 1824, in-16. LA TOUCHE( ), grammairien ;

- Fragoletta. Naples et Paris en 1799.

: Paris, Levavasseur; Urb. Canel, 1829, 2 v. né dans le xvir siècle, d'une famille pro

in-8, 15 fr. - Sec, édit. Paris, les mémes, testante, sortit de France, après la révo

1829, 4 vol. in-12, 12 fr. cation de l'édit de Nantes, et se retira en

— *Histoire et procés complet des prévenus Angleterre , où il est mort vers 1930.

de l'assassinat de M. Fualdés, accompa- * Art (l') de bien parler français, qui gnés d'une Notice historique sur tous les comprend tout ce qui regarde la gram

personnages qui ont ligaré dans cette afmaire et les façons de parler douteuses

faire. Par je Stenographe parisien. Paris, (par de LA TOUCHE). Nouveile édition,

on, Pillet, 1818 , 2 vol. in-8, avec vues, porrevue exactement sur la Grammaire de

de traits et fac-simile, 8 fr. M. l'abbé Regnier Desmarais, sur le Dic

Le second volume est intitulé : le Stenographe pe. tionnaire de l'Académie française , et sur risien, ou Lettres écrites de Rodez et d'Ålbi sur le plusieurs remarques nonvelles, et aug- procès, etc. mentée de près d'une quatrième partie. - * Lettres (dernières ) de deux amants Anisterdam, R. et G. Wetstein, 1910, 2 de Barcelonne, publiées à Madrid , par le vol. in-8. - Amsterdam, 1730, 2 vol. chevalier Henares Y. de L.; traduites de in-12. - Vie édition, auginentée. Amster- l'espagnol, accompagnées d'une vue et d'an dam, 1947, 2 vol. in-12.- Vile édition. plan de Barcelonne , gravés par Ambr. TarAmsterdam, 1760, 2 vol. in-12; Leipzig, dieu. Paris, Anbr. Tardieu, 1821.-Sec. Friesch, 1762, 2 vol. in-8.

édition , rev.et corr. Paris, le même, 1822, La première édition de cette grammaire est in-8, 6 fr. d'Amsterdam, 1696, un vol. in-12 : elle est dédiée Traduction supposée. au duc de Gloucester, par une épitre dans laquelle l'anteur se dégrade par des sentiments anti-fran.

- Marie Stuart, tragédie , trad. de l'alle

" çais.

mand. (1820). Voy. SCHILLER. La Touche traite, dans le premier volume, de tout - * Mémoires de madame Manson, esce qui regarde la grammatication ; il donne, dans le

plicatifs de sa conduite dans le procès de second , un choix des Observations des ineilleurs auteurs sur les façons de parler douteuses. La par l'assassinat de M. de Foaldès ; écrits par tie qui concerne la prosodie de la langue française elle-même, et adressés à maduine Enjalran, n'avait pas encore été traitée avec tant de soin ni

sa mère. Paris, Pillet, 1818, in-8 avec d'exactitude ; et Gonjet , en avouant que la Grammaire de La Touche n'est pas exemple de défauts, portr., vignettes et fac-simile, 4 fr. dit que c'était la meilleure qui ent encore paru. Publiés au commencement de janvier 1818, ces ( Voy. Bibl. franç., tom. 1°F)

Mémoires ont eu une septième édition (ou ze tLATOUCHE (Henri de), littérateur.

rage) en mars de la même année. Ils ont été rédi

Ses par M. de Latouche sur une lettre, de 4 pages, _ * Académie (l'), satire (en vers ). Pa- écrite par madame Manson. ris, Urb. Canel, 1826, in-8 de 28 pages. - * Montmorency, voyage, anecdotes. Pa_ * Biographie pittoresque des députés ; ris, Audot, 1825, in-1 8 avec une carte de portraits, moeurs et costumes; avec quinze la vallée, i fr. 50 c. portraits et un plan de la salle des séances. - *Olivier. Paris, Urbain-Canel, 1826, Paris, Delaunay; Béchet aíné; Brissot-Thi- in-12, 4 fr. vars, 1820, in-8,6 fr.

Ce petit roman , attribué à tort, lorsqu'il parut, Avec M. Bert.

à la duchesse de Duras, obtiot beaucoup de succès :

imprimé an commencement de janvier, il eut une * Classiques (les) vengés. (Satire, en seconde câition à la fin du même mois.

par une épitre dans.

[ocr errors]

- Olivier Brasson. Paris, 1823, 2 vol. dolité, ses effets et les moyens d'en einpêin-12,5 fr.

cher les progrès. La Haye, Ch. Delo, 1907, Ce roman, que M. de Latouche s'est laissé attri- in. buer, et dont il n'est que l'éditeur, était primitive. ment la traduction fidèle de la nouvelle allemande LA TOUCHE-LOISI (Jacq.-Igoace de). d'HOTTMANN , intitulée Mademoiselle de Scudéry, par chevalier de Saint-Lazare, membre de un etranger. M. de Latouche, devenu proprietaire de celle traduction, fit des corrections et de tels

l'Académie de Châlons-sur-Marne, et des changements qae ce n'est plus guère aujourd'hui Ricovrati de Padone; né à Châlons-surqu'une imitation de l'ecrit d'Hoffmann.

Marne. - Procès du général Cambronne, 1822, - Avis salutaires d'an philososophe chréin-8.

tien, trad. du latin, de Rauracus. Paris, Le Proces du lieutenant-général comte Drouot ( voy.

Prault , 1740, in-12; 1741, pet. in-12. ce titre), npr. en 1816, a été attribué, mais à tort, à M. de La Touche. Ce qui a donné lieu à Traduction supposée. cette erreur, c'est que l'éditeur s'est servi de la ré. - *Consolations chrétiennes , avec des daction da « Constitutionnel » faite par M. de La Réflexions sur les huit béatitudes et la Touche. - Projets (les) de sagesse, comédie en paraphrase des trois cantiques du Dante. un acte , en vers. Paris, Barba , 1811,

Paris, Jucques Vincent, 1744 , in-12. in-8, 1 fr. 25 c.

- Étrennes du temps et le saint usage - Reine (la ) d'Espagne, drame en cinq

que les chrétiens en doivent faire. 1941, actes et en vers (avec une préface et des

in-12. notes historiques). Paris, Levavasseur, nov.

– Explication des figures symboliques 1831, in-8, 6 Ir.

d'on canon d'autel. 1745, 10-12. Cette pièce n'a eu qu'une seule représentation,

-Fruits (les) de la relraite d'un pénitent. le 5 novembre 1831. Le sujet a été traité avec beaucoup de talent par M. de Latouche ; mais le public - * Meilleures (les) Étrennes que l'on l'ayant jugé trop licencieux, l'auteur retira son

puisse donner et recevoir. Paris, Prault, manuscrit , inalgré les vives instances que fit près de lui l'adıninistration du Théâtre-Français pour 1728, in-12. continuer la représentation de cette pièce.

-* Militaire (le) en solitude , ou le Phi-Selmours de Florian , com. en 3 acies losophechrétien. Paris, 1935, 2 vol. in-12. et en vers, par MM***, Paris, Dalibon, Cet ouvrage est aussi attribué à de Creden , of 1818, in-8, i fr. 5o c.

ficier irlandais. Avec M. Emile Deschamps.

- Relation de ce qni s'est passé à l'en- Tour (le) de faveur, convédie en un trée de M. de Choiseul, évêque de Châacte et en vers. Paris, Ladvocat , 1818, lons. 1735 , in fol. de 4 pages. in-8, i fr. 25 c.

-- Retraite d'un pénitent. 1741, in-12. Avec M. Emile Deschamps. Publ. sous le pseud.

LA TOULOUBRE (Louis VENTRE, seide MM. Bernard.

M. H. de Latoucbe a fourni des articles, tant politiques que litteraires, au Mexsager des Cham

vençal, professeur de droit français à l'unibres (1816), à la Minerve litteraire, au Mercure, au Constitutionnel ; quelques pièces de

versité d'Aix, en 1732, plus tard substitut vers de lui ont été insérées dans divers recueils, du procureur-général au parlement; né à lelles que les Annales romantiques, le Globe, la

Aix, en 1706, d'une famille attachée à Muse française, le recueil de poésies de M. Ulr. Cuttinguer, etc., etc.

la magistrature, mort dans la inême ville, Comme editeur, il a publié 1° une édition des le 3 septembre 1767. OEuvres d'Audré Chénier, précédées d'une Notice - *Actes de notoriété, donnés par MM. les (1820, in:18). Beaucoup de pièces contenues dans ce volume sont de M. de Latouche ou terininées par avocats et procureurs-généraux au parlelui, car A. Chenier n'a laissé que des fragınents; ment de Provence. Avignon, 1956, ou 2° la Couronne poetique des Victoires et Conquêtes (1822); 3o l'Oeuvre de Canova, pour lequel il a rédigé un texle explicatif, ainsi qu'un Essai sur la rard et Séguin, 1772, in-8. vie et les ouvrages de ce célèbre artiste (1823); 4° le Ces actes sont, en quelque sorte , le recueil d'an Petit Pierre, roman traduit de l'allem., de Spiess. droit particulier à la Provence. La plupart étaient

Un nouveau roinan de M. H. de La Touche, in rédigés avec une copcision qni les rendait obscurs titulé la Balle d' Innocent VIII, devant former deux et susceptibles de fausses interpretations. La Touvol. in-8. est annoncé pour paraitre vers la fin de loubre, par des remarques, des exemples, des l'année, chez le libraire Levavasseur.

décisions et des maximes, a fort bieu éclairei ces Voy. aussi GOYMOND DE LA Touche.

jugeinents particuliers. LA TOUCHE BOESNIER (de). Pré- - * Jurisprudence féodale suivie en Proservatif contre l'irréligion , ou Démonstra- vence. 1756, in-8. — Nouv. édit., sous tions des vérités fondamentales de la reli- ce titre : Jurisprudence féodale observée gion chrétieone; avec une préface où l'on en Provence et en Languedoc. Avignon, fait voir les principaux motifs de l'incré- 1765, 2 vol. in-8.

[merged small][ocr errors]
« IndietroContinua »