Nosographie philosophique, ou, La méthode de l'analyse appliquée a la médecine, Volume 3

Copertina anteriore
Chez J.A. Brosson, 1818

Dall'interno del libro

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 128 - ... mobilité versatile ; il balbutie quelques mots , remue des pierres , et arrache de l'herbe qu'il jette bientôt au loin pour en cueillir de nouvelle : il va , vient et revient sur ses pas ; il s'agite sans cesse sans conserver le souvenir- de son état antérieur , de ses amis , de ses proches , ne repose la nuit que quelques instans , ne s'arrête qu'à la vue de quelque aliment qu'il dévore , et il semble être entraîné par un roulement perpétuel d'idées et d'affections morales décousues...
Pagina 161 - Amsterdam, in-4°, 1702 ; — histoire des diables de Loudun , ou de la possession des religieuses ursulines, et de la condamnation et du supplice d'Urbain Grandier, curé de la même ville; Amsterdam, 1693, in-12.
Pagina 133 - IDIOTISME. l35 stupeur, au point que plusieurs succombaient quelques jours après leur entrée ; certains reprenaient leurs facultés intellectuelles par le rétablissement gradué des forces ; d'autres éprouvaient des rechutes dans la saison des chaleurs ; quelques-uns , surtout dans la jeunesse , après avoir resté plusieurs mois , ou même des années entières , dans un idiotisme absolu , tombaient dans une sorte d'accès de manie qui durait vingt , vingtcinq ou trente jours , et auquel succédait...
Pagina 33 - Nord , où la neige éclairée par le soleil éblouit les yeux , on se sert d'un crêpe pour n'être point aveuglé. Il est même , dit Buffon , des plaines sablonneuses de l'Afrique où la réflexion de la lumière est si vive , qu'il n'est pas possible d'en soutenir l'effet sans risquer de perdre la vue. On doit en conclure que les personnes qui écrivent ou qui lisent trop long-temps de suite , doivent , pour ménager leurs yeux , éviter de travailler à une lumière trop forte. • . . ORDRE...
Pagina 131 - Certaines personnes , douées d'une sensibilité extrême , peuvent recevoir une commotion si profonde par une affection vive et brusque, que toutes les fonctions morales en sont comme suspendues ou oblitérées : une joie excessive, comme une forte frayeur, peuvent produire ce phénomène si inexplicable. Un artilleur, l'an...
Pagina 100 - ... doivent faire présumer que le siège primitif en est presque toujours dans la région épigastrique, et que c'est de ce centre que se propagent , comme par une espèce d'irradiation , les accès de manie. L'examen attentif de leurs signes précurseurs...
Pagina 101 - ... ils éprouvent des agitations, des inquiétudes vagues, des terreurs paniques, des insomnies ; bientôt après, le désordre et le trouble des idées se...
Pagina 132 - Quelques jours après on le fait ramener dans cet état à la maison paternelle ; son arrivée fait la même impression sur un troisième fils de la même famille ; la nouvelle de la mort d'un de ses frères , et l'aliénation de l'autre , le jettentdans une telle consternation et une telle stupeur, que rien ne réalisait mieux cette immobilité glacée d'effroi qu'ont peinte tant de poètes anciens ou modernes.
Pagina 97 - Un régime assorti et scrupuleusement observé, le voyage nécessaire pour se rendre dans ces saints lieux, des fêtes continuelles instituées à dessein le long de la route, l'espoir fortifié par la superstition, l'habileté des prêtres à produire une diversion favorable et à écarter des idées tristes et mélancoliques, pouvaient-ils manquer de suspendre le sentiment de la douleur, de calmer les inquiétudes, et d'opérer souvent des changements salutaires qu'on avait soin de faire valoir,...
Pagina 108 - ... de la révolution avec toute la force , la dignité et la pureté du langage qu'on auroit pu attendre de l'homme le plus profondément instruit et du jugement le plus sain (il.

Informazioni bibliografiche