Histoire de l'antique cité d'Autun

Copertina anteriore
F. Dejussieu, 1846 - 428 pagine
0 Recensioni
Google non verifica le recensioni, ma controlla e rimuove i contenuti falsi quando vengono identificati
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 401 - Dianae. vos quoque, qui fortes animas belloque peremptas laudibus in longum vates dimittitis aevum, plurima securi fudistis carmina, Bardi.
Pagina 370 - In primis hoc volunt persuadere, non interire animas, sed ab aliis post mortem transire ad alios, atque hoc maxime ad virtutem excitari putant metu mortis neglecto.
Pagina 144 - Dieu , c'est-à-dire les contemplatifs, se laissant séduire par la beauté de filles des hommes , il se fit un mélange de la cité du ciel et de la cité de la terre...
Pagina 368 - Ceterum nec cohibere parietibus deos, neque in ullam humani oris speciem assimulare, ex magnitudine coelestium arbitrantur : lucos ac nemora consecrant, deorumque nominibus appellant secretum illud, quod sola reverentia vident.
Pagina 375 - Non est omittenda in hac re et Galliarum admiratio. nihil habent Druidae — ita suos appellant magos — visco et arbore, in qua gignatur, si modo sit robur, sacratius.
Pagina 353 - Ce denier, dont nousl,'ne connaissons qu'un exemplaire , est du plus haut intérêt historique '. Il est une preuve de ce fait que Bozon , frère de Charles le Chauve , gendre de l'empereur Louis II , proclamé souverain du royaume d'Arles qui renfermait la Provence, le Dauphiné, le Lyonnais , la Savoie, la Franche-Comté et une partie du duché de Bourgogne , ne fut pas reconnu par l'Evêque d'Autun au sacré concile de Mantes (au territoire de Vienne).
Pagina 335 - A son retour, il prit le bonnet de docteur en théologie de la faculté de Paris, en 1586, et obtint par les soins du cardinal, son élève, le prieuré de St.
Pagina 380 - Iberos veteres traiecisse easque sedes occupasse fidem faciunt. Proximi Gallis et similes sunt, seu durante originis vi, seu procurrentibus in diversa terris positio coeli corporibus habitum dedit.
Pagina 240 - A rendu des oracles et pris au milieu des mortels une immortelle vie. Ami, rajeunis ton âme dans les eaux divines, Aux sources intarissables de la sagesse , prodigue en trésors. Prends l'aliment doux comme le miel du Sauveur des saints. Prends, mange et bois, ix0T2 est dans tes mains.
Pagina 179 - Autuu fournissaient aux Eduens une grande partie des marbres qu'ils employaient avec tant de profusion dans leurs édifices. Deux de ces carrières viennent d'être retrouvées ; l'une donne du marbre veiné de gris , l'autre une espèce de marbre gris qui approche beaucoup de la bardille de Savoie. Les colonnes du portique du théâtre étaient en marbre de Diou.

Informazioni bibliografiche