Immagini della pagina
PDF
ePub

THEATRE

DES GRECS.

XII.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

PARIS.
BRISSOT-THIVARS ET COMPAGNIE, LIBRAIRES,

RUE DE L'ABBAYB-8.-GERMAIN-DES-PRÉS, N° 14;
AIMÉ ANDRÉ, LIBRAIRE, QUAI DES AUGUSTINS, No 59.

[blocks in formation]
[ocr errors][ocr errors]

DE CE VOLUME.

La première figure, tirée d'une dissertation de Ficoroni , est gravée d'après un marbre du palais Farnèse. Elle ne représente aucune action relative aux Acharniens; elle fait seulement connaître le costume des anciens acteurs. C'est un esclave qui reçoit des coups de courroie de la main du marchand corroyeur lui-même, dont c'était la fonction ( Aul. Gell. Noct. Att. X, 3 ). Le masque de cet esclave est remarquable; c'est un vrai porte-voix;sorte de masque, au moyen duquel la vaste étendue des anciens théâtres n'empêchait point qu'on entendît parfaitement l'acteur, qui, avec ce secours, se fatiguait beaucoup moins

que nos acteurs modernes, pour se faire entendre dans nos salles de spectacle, toutes circonscrites qu'elles sont. Cette petite fille qui soufle dans deux flûtes inégales, détermine, suivant l'usage précieux dans l'antiquité, le rythme de la douleur, et facilite l'acteur pour en rendre les sons avec précision. C'est par tous ces secours que les anciens étaient moins exposés à éprouver les désa

« IndietroContinua »