Le Mexique en 1823, ou relation d'un voyage dans la Nouvelle-Espagne, Volume 1

Copertina anteriore
Alexis Eymery, 1824 - 370 pagine

Dall'interno del libro

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 324 - Ce monstre horrible et colossal a été taillé dans un bloc de basalte de neuf pieds de haut, et se compose de la figure humaine difforme , unie à tout ce que la structure du tigre et du serpent à sonnettes offre de plus affreux. Deux grands serpens lui tiennent lieu de bras , et sa draperie est composée de vipères entortillées en nombreux anneaux de la manière la plus dégoûtante. Deux ailes de vautour terminent ses côtés , ses pieds sont ceux d'un tigre avec les griffes étendues comme...
Pagina 325 - ... ses pieds sont ceux d'un tigre avec les griffes étendues comme pour saisir sa proie, et au milieu d'eux paraît la tête d'un autre serpent à sonnettes, qui semble descendre du corps de l'idole. Ses ornemens S'accordent avec sa forme hideuse ; c'est un large collier de...
Pagina 295 - ... reptiles. Le premier contenait plusieurs chambres et des galeries soutenues par des colonnes de marbre d'une seule pièce. Les galeries donnaient sur un jardin, dans lequel, au milieu de massifs d'arbustes, dix viviers, les uns d'eau, douce , les autres d'eau salée, recevaient les oiseaux aquatiques de rivière et de mer. Dans les autres parties du bâtiment...
Pagina 312 - Mexico possède encone quantité d'autres objets intéressants pour les antiquaires. Selon M. Beulloch, on peut trouver des idoles sculptées dans presque toutes les parties de la ville. La pierre de coin du bâtiment occupé par l'administration de la lotterie est la tête d'un serpent d'une grandeur démesurée, que ce voyageur estime n'avoir pas moins de 70 pieds de longueur. Derrière le couvent des dominicains, on voit un serpent-idole presque entier et d'un bon travail. Cette monstrueuse...
Pagina 133 - Sa chaîne d'or , ses braceleta de perles et ses !x>ùclés d'oreilles en pierres de couleur. La tenue des mulâtresses est fort attrayante. Elles portent une jupe de soie ou d'étoffe de laine, chargée d'une grande quantité de galons d'or ou d'argent, et bordée d'un double rang de larges rubans d'une couleur vive, avec des aiguillettes d'or ou d'argent tombant sur le devant de la jupe jusqu'en bas, et de même par derrière. Leur corsage est juste à la taille , lacé en or ou en argent et sans...
Pagina 131 - Mexico commanda, en 1625, un papagayo (perroquet) en or, en argent et en diamants avec ses couleurs naturelles , et ce perroquet, exécuté avec un art admirable et une perfection extraordinaire, fut offert au roi d'Espagne. On estimait à cinq cent mille ducats sa valeur tant en matière qu'en travail. Dans le couvent des Dominicains la lampe suspendue au milieu de l'église a trois cents branches d'argent travaillées pour contenir des cierges , et cent petites lampes dans lesquelles on brûle...
Pagina 294 - La grandeur et la magnificence de ses palais, de ses maisons de plaisance, de ses bois et de ses jardins, répondaient à cette splendeur. Sa résidence habituelle était un vaste édifice bâti en...
Pagina 324 - I>Ioc de basalte de neuf pieds de haut, et se compose de la figure humaine, difforme, unie atout ce que la structure du tigre et du serpent à sonnettes offre de plus affreux. Deux grands serpens lui tiennent lieu de bras, et sa draperie est composée de vipères entortillées en nombreux anneaux de la manière la plus dégoûtante. Deux ailes de vautour terminent ses côtés; ses pieds sont ceux du tigre avec les griffes étendues pour saisir sa proie, et au milieu d'eux paraît la tête d'un autre...
Pagina 131 - ... extraordinaire , fut offert au roi d'Espagne. On estimait à cinq cent mille ducats sa valeur tant en matière qu'en travail. Dans le couvent des Dominicains la lampe suspendue au milieu de l'église a trois cents branches d'argent travaillées pour contenir des cierges, et cent petites lampes dans lesquelles on brûle de l'huile, chacune d'un travail différent, et si excellent qu'on évalue le tout à quatre cent mille ducats. Ces ouvrages merveilleux embellissent les rues où sont les orfèvres....