Immagini della pagina
PDF
ePub

qui renferme plusieurs traités de morale en latin, entre autres : Speculum anime peccatricis, dont cet ouvrage est la traduction en vers, & eft je crois un des morceaux les plus rares qu'il y ait dans la littérature ; il est imprimé par Antoine Caillaut & Loys Martineau, l'an 1483.

2828 Poésies de Guillaume Coquillart, revues &

corrigées sur les différentes Editions, augmentées d'un grand nombre de pieces avec des notes historiques & critiques, & un Dictionnaire des anciens termes qui se trouvent dans les Poésies de Coquillart, 3 vol. in

rel. en cart. MANUSCRIT sur papier du XVIII fiecle , bien écrit , contenant 299 feuillets. Il s'y trouve des pieces qui ne sont ' certainement pas de Coquillart.

2829 Les @uvres de maître Guillaume Coquil

lart, en son vivant Official de Reims. Paris,

Galliot du Pré, 1532. in 8. m. bl." 2830 Les Ouvres de Coquillart. Lyon, François

Juste, 1935. in 12. goth. v. f. 2831 Recueil de pieces. in 4. goth. m. r.

Il contient :

I Les Droits nouveaux, avec le débat des Dames, & des

Armes. L'Enqueste avec la simple & la rusée, avec son plaidoyer. Par Mtre. Guill. Coquillart. Paris, Jehan

Janot. 2 La belle Dame sans mercy. (par Alain Chartier. ) ; Le débat de la Demoiselle & de la Bourgeoise. Paris, Guil. Vigneaux

Tome II.

2832 Recueil de Poésies de Jean Meschinot. in

fol. m. r.

BLAU MANUSCRIT sur vélin du XV fiecle , contenant 145 feuillets dont le premier est enrichi d'une très jolie miniature qui porte 10 pouces & demi de hauteur sur 6 pouces de largeur. L'écriture est en ancienne grosse bâtarde, à longues lignes. Les sommaires sont en rouge, & les tourneures sont peintes en or & en couleurs. Il a appartenu à l'Amiral de Graville , qui l'a fait décorer de ses armes.

Jean Meschinot , natif de Nantes, mort en 1509, a publié lui-même le Recueil de ses Poésies sous le titre de Lunettes des Princes; elles ont été plusicurs fois imprimées. Il nous paroît que notre MS. renferme quelques pieces de plus que les Editions. On y trouve 25 petites pieces de 6 vers de George Chastelain, que ce Poete avoit envoyées à Meschinot , & sur lesquelles celui-ci répondit par autant de ballades, finissant

par

le dernier vers de l'envoi.

2833 Les Lunettes des Princes, par feu Jehan

Meschinot, Seigneur de Mortiers. Nantes, le
Is jour d'Apvril 1493 , par Eftienne Larcher.
2 vol. in 8. goth. m. r.
IMPRIMÉ SUR VÉLIN.

On trouve à la tête du premier Volume la note suivante écrite de la main de M. l'Abbé de St. Leger , ancien Bibliothéquaire de Ste Genevieve : Cette Edition de Meschinot est certainement de Nantes ;

chez Estienne Larcher , en 149 3. A la vérité on ne voir point dans cet Exemplaire sur vélin la date qui a été grattée avec un canif à la derniere page; mais il a été comparé avec l'Exemplaire sur papier qui eft à Ste Genc

vieve, & l'identité de ces deux prétendues Editions s'est trouvée démontrée par cette comparaison. La souscription grattée à la derniere page de cet Exemplaire est ainsi

conçue. Imprime a Nantes ce Is jour d'Apvril en l'an mil cccc.

iiiixx et xiii. par Eftienne Larcher imprimeur et libraire a present demourani a Nãtes en la rue des carmes pres les changes.

2834 Les Lunettes des Princes. ensemble plusieurs

additions & Ballades, par Jehan Meschinot.

Paris, Galliot du Pré, 1528. in 8. v. f. 2835 Les Paraboles de maître Alain (de Lille en

Flandres , trad. du latin) en françois. Paris ce
XX jour de Mars, 1492 , par Anthoine Verard.
in fol.goth. m. cit.
IMPRIMÉ SUR VÉLIN , avec 205 miniatures.

2836 Les Paraboles de maître Alain ( de Lille en

Flandres , trad. du latin. ) Paris, Denys Janot.

in 1 2. goth, m. r. 2837 Débat entre deux Dames, l'une appellée

la Noire & l'autre la Tannée. perit in 4. m. cit.

MANUSCRIT sur vélin de la fin du XV siecle, contenant 27 feuillets. Il est écrit en ancienne bâtarde, à longues lignes, & enrichi de deur cadres peints , & de deux miniacures, dont la premiere porte 3 pouces 3 lignes de hauteur sur 3 pouces de largeur. Les vers de ce petit Poeme font de 8 syllabes, rimant deux à deux, sans mélange alternatif de rimes masculines & féminincs, Il commence ainsi :

2

ܐ ܘ0

Mes dames je apporte nouuelles
De deux femmes coinctes et belles

On trouve à la fin de ce MS. deux jugements sur ce Poeme, l'un de M. de Boze, & l'autre de M. de la Monnoye , tous deux de l'Académie Françoise ; ce dernier Académicien, qui paroît avoir vu le Ms. après M. de Boze, a donné plus d'étendue à sa notice. Elle est conçue en ces termes :

Le MS. Mr. fur lequel il vous a plu me consulter, n'a , que

je sache jamais été imprimé ; c'est un Dialogue entre deux Dames nommées, l'une la Tannée, & l'autre la Noire , par raport à la couleur de leurs habits. La premiere aimoit passionnément un Cavalier , qui , suivant la peinture qu'elle en fait, étoit un homme accompli, mais absent & éloigné d'elle , sans qu'elle pût savoir où il étoit , ni par conséquent lui écrire. L'autre, mariée, avoit un Amant , qu'à la vérité elle voyoit tous les jours, mais que son mari jaloux qui ne la quittoit pas ne lui permettoit pas de favoriser du moindre regard. Chacune d'elles exagere son martyre , & prétend être plus malheureure que la compagne, sur quoi ne pouvant s'accorder ; Elles conviennent de s'en remettre sous deux noms supposés, à deux Princesses alors fort estimées. La Noire propose la Duchesse d'Orléans , qui en ce temps-là étoit Jeanne , fille de Louis XI & femme de Louis, Duc d'Orléans depuis Louis XII. Roi de France. La Tannée avoit auparavant nommé de la part pour juge, la Comtesse d'Angoulême, savoir : Louise de Savoye, depuis mere de François I, lesquelles le Poete, par un privilege de la poélie, appelle sæurs, quoiqu'elles ne fussent qu'épouses des deux cousins-germains. L'Ouvrage finit là , sans qu'on voic le jugement des Princesses.

On peut de la conclure que l'Auteur. dont le nom m'est inconnu, écrivoit vers l'an 1490, &c.

Nous ferons sur cette notice deux remarques : le Poeme a été inprimé, & se trouve dans le Jardin de plaisance & Fleur de Rhétorique. Il a été écrit avant l'an 1487 ; & non en 1490, parceque la Duchesse d'Orléans, pendant la vie de laquelle il a été très certainement composé, mourut en cette

année 1487.

2838 Le Jardin de Plaisance & fleur de Rhétori

que. Paris, au Palais, (Ant. Verard.) in fol. goth. v. m.

au fol.

Ce qui

Le frontispice manque.

On trouve à la fin du Volume la note suivante : L'Auteur paroist se nommer Jourdain, 9.

ailleurs, fol. 136 & 139,

il se nomme Jean de Calais .... est sûr c'est qu'il vécut sous Charles VIII. car il lui adresse des vers au fol. 27. Il se trouve cependant, fol. 206, une piece datée de 1459. Ainsi l'Auteur auroit vécu sous Charles VII. qui ne mourut qu'en 1461 , & auroit rimé au moins pendant 39 ans jusqu'à la mort de Charles VIII. en 1498. car dans les vers qu'il adresse à ce Roi, le titre porte au feu Roi.....

:

2839 Le Jardin de Plaisance & Aeur de Rhéto

rique. Paris, Michel le Noir , pour Jehan Petit.

in 4. goth. v. f. I. r. 2840 L’Art & Science de Rhétorique , pour faire

Rigmes & Ballades. Paris, Antoine Verard, le 10 Mai 1493. in fol. m. r.

« IndietroContinua »