Immagini della pagina
PDF

au moins un préjugé favorable à la pratique de l’inoculation.

20. Qu'on se garde donc bien de proscrire cette opération, puisque les faits qui lui sont avantageux, paroissent être jusqu'ici en beaucoup plus grand nombre que les faits contraires. Mais qu'on la pratique avec toute la prudence & toutes les précautions convenables, au point de faire évanouir le peu de crainte qu'elle peut encore laisser. Qu'on tâche de ne pas perdre , s'il est possible, un inoculé sur 3000, ou au moins sur 1500; alors l'inoculation ne devra plus faire de peur à personne; alors l'intérêt de l'Etat & celui des Particuliers seront les mêmes dans cette opération ; & l'on pourra dans vingt ou trente années tout au plus, par des Listes éxactes & nombreuses, connoître au juste de combien l'inoculation augmente à chaque âge la vie moyenne des hommes. Cette augmentation de la vie moyenne sera pour lors le véritable avantage de l'inoculation ; puisque le risque de cette opération sera entiérement nul, ou tout au plus égal à celui qu'on court d'avoir la petite Vérole & d'en mourir dans le même mois où l'on se fait inoculer.

Fin du onziéme Mémoire & de ses Notes.

96

gi

DOUZIÉME MÉMOIRE.

Application de ma solution du Problême des trois Corps, à la Théorie des Comètes.

I. Soir A fig. 9.) un corps lancé suivant une direction AH perpendiculaire à AS, & poussé vers le point fixe S, par une force qui soit en raison inverse des quarrés des distances, & qui au point A soit=F; supposons de plus que ce corps soit poussé par deux autres forces, dont l'une o foit dans la direction du rayon vecteur CS,& dont l'autre ne soit perpendiculaire au même rayon vecteur. J'ai démontré dans les Mémoires de l'Académie de 1745, que si on nomme SC. SA... La vitesse en C. La différentielle de l'arc AC.

ds, L'arc circulaire décrit du rayon SA, & compris entre SA & SC. Enfin la vitesse en A.

8,

[ocr errors]

а ,

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

on

J'ai démontré, dis-je , qu'en supposant auroit pour l'équation de l'orbite AC décrite udz?

a- dz dd tut

+0

[blocks in formation]

Full

[ocr errors]

:)

[ocr errors]

Q2

ud

ads

88 u u

I ads

x (1

[ocr errors]

:) = 0.

[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

ds

ds

[ocr errors]
[blocks in formation]

J'ai démontré de plus dans le même Mémoire , que

* * 23 l'on aura en général

S**d. & j'ai remarqué encore que si la force a est supposée très-petite par rapport à la force F, on pourra mettre dans le second membre de cette équation à la place de

2 x ? sa valeur approchée

; ce qui donnera * xd 3 x x d?

7 X3 d z s

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

J'ai remarqué aussi dans le même Mémoire, que si les forces Q & 7 sont très-petites par rapport à la force ou (ce qui est la même chose) l'équation de

u d 72

2 F dz? l'art. I. se réduira à ddut

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

I V J'ai démontré de plus dans le même Mémoire , que si on fait

,& M=Sadz

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

c-?V 'SMdqv-16?V

,ou, ce qui est la même chose, cof. z S M dzfin. 7 — sin. 2 SMdz cof. z, exprime le changement que la perturba ion causée par les forces Q & # produit dans la valeur primitive de c, savoir dans d cof.z; & en supposant, comme ci-dessus , a=1, M sera égale à + f *dz -

88 u3 g g

Hugg o ur ; quantité dans laquelle j'ai remarqué encore qu'on pouvoit mettre au lieu de usa valeur +t, ou t d cof. z, qui auroit lieu dans l’orbite non troublée ; pourvû que les forces perturbatives © & a fula sent très petites par rapport à la force fee.

V I I. Par toutes ces formules, il est facile de déterminer au moyen des quadratures, les perturbations de l'orbite des Comètes. En effet (comme je l'ai remarqué encore dans le Mémoire déja cité) soit que l'orbite d'une Comère soit fort inclinée ou non à l'Ecliptique, on peut toujours la regarder comme sensiblement plane , & trouver les forces o & # qui agissent dans le plan de cette orbite, & qui seront sensiblement les mêmes que dans l'orbite non altérée. Pour trouver ces forces p & 7, il faut, comme je l'ai dit encore, avoir égard non-seulement à l'action des Planetes sur la Comète , mais encore

« IndietroContinua »