Bibliotheca Classica Latina sive Collectio Auctorum Classicorum Latinorum ...: cum notis et indicibus, Volume 93

Copertina anteriore
Lemaire, 1823
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 123 - ... et des orateurs de leur temps. On les entend gémir dans ces profondes ténèbres, où ils ne peuvent voir que les insultes et les dérisions qu'ils ont à souffrir : ils n'ont rien autour d'eux qui ne les repousse, qui ne les contredise, qui ne les confonde. Au lieu que, sur la terre, ils se jouaient de la vie des hommes, et prétendaient que...
Pagina 455 - ... natus homo in terris! Ammalia cuncta quiescunt; irrequietus homo, perque omnes anxius annos ad mortem festinat iter. Mors, optima rerum, tu retegis sola errores et somnia vitae discutis exactae.
Pagina 472 - Emendare meos, quos novit fama, libelles Et tibi permittis felices carpere nugas : Has, inquam, nugas, quibus aurem advertere totam Non aspernantur proceres urbisque forique, Quas et perpetui dignantur scrinia Sili ID Et repetit totiens facundo Regulus ore, Quique videt propius magni certamina Circi Laudat Aventinae vicinus Sura Dianae.
Pagina 431 - Reperimus praeterea libros tres primos et dimidiam quarti C. Valerii Flacci Argonauticon, et expositiones tamquam thema quoddam super octo Ciceronis orationibus Q. Asconii Pediani, eloquentissimi viri, de quibus ipse meminit Quintilianus.2 Haec mea manu transcripsi, et quidem velociter, ut ea mitterem ad Leonardum Aretinum et Nicolaum Florentinum...
Pagina 228 - Dumque ea confuso percenset murmure vulgus, ecce , per obliquum caeli squalentibus auro effulgens maculis, ferri inter nubila visus anguis et ardenti radiare per aera sulco. quaque ad caeliferi tendit plaga litus Atlantis, perlabi resonante polo. bis terque coruscum addidit augurio fulmen pater, et vaga late per subitum moto strepuere tonitrua mundo.
Pagina 476 - C'était pour lui un lieu sacré, et qu'il respectait comme un temple. Il célébrait tous les ans le jour natal de Virgile avec plus de joie et de solennité que le sien propre. Il ne put souffrir qu'un monument si respectable demeurât négligé entre I« mains d'un pauvre paysan, et il en fit l'acquisition.
Pagina 338 - Ad hoc discrimen procedunt postero die duorum opulentissimorum populorum duo longe clarissimi duces, duo fortissimi exercitus, multa ante parta decora aut cumulaturi eo die aut eversuri.
Pagina 476 - Campanie à cause de sa vieillesse, ne quina point sa retraite pour venir à Rome féliciter Trajan sur son avènement à l'empire. On estima Trajan de n'avoir point été offensé de cette liberté, et lui d'avoir osé la prendre. Si notre poète n'a pu arriver à une parfaite imitation de Virgile, du moins son respect pour lui ne pouvait pas aller plus loin. Il était devenu maître du lieu où était le tombeau de Virgile. C'était pour lui un lieu sacré, et qu'il respectait comme un temple.
Pagina 473 - Rerum prima salus et una, Caesar, Gaudenti superest adhuc quod optet Felix purpura, tertiusque consul. Pompeio dederit licet senatus, Et Caesar genero sacros honores, Quorum pacificus ter ampliavit Janus nomina ; Silius fréquentes Mavult sic numerare consulatus.
Pagina 478 - Carrion découvrit vers iSyS, à Cologne, un manuscrit de Silius, qu'il crut pouvoir dater de l'époque de Charlemagne. Un troisième fut trouvé à Oxford : il est plus moderne que celui de Cologne. Lefebvre de Villebrune, qui, en 1781, publia une édition de Silius, qu'il prétendit être la première complète, a inséré dans le seizième chant...

Informazioni bibliografiche