Études historiques sur la vie privée, politique et littéraire de M. A. Thiers: histoire de quinze ans: 1830-1846, Volume 2

Copertina anteriore
Furne, 1846 - 2 pagine
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 181 - Le présent article séparé aura la même force et valeur que s'il était inséré mot à mot dans la convention de ce jour : il sera ratifié , et les ratifications en seront échangées en même temps.
Pagina 112 - ... de la Pologne et les malheurs présents de l'Espagne ; le dissentiment survenu entre la. France et la Suisse y était sévèrement apprécié , et la conversion des rentes...
Pagina 146 - Sublime -Porte ottomane, à la place du secours qu'elle doit prêter, au besoin, d'après le principe de réciprocité du traité patent, devra borner son action en faveur de la cour impériale de Russie à fermer le détroit des' Dardanelles, c'est-à-dire à ne permettre à aucun bâtiment de guerre étranger d'y entrer sous aucun prétexte quelconque.
Pagina 178 - Il est toutefois expressément entendu que la coopération mentionnée dans l'article précédent, et destinée à placer temporairement les détroits des Dardanelles et du Bosphore et la capitale ottomane sous la sauvegarde des hautes parties contractantes contre toute agression de...
Pagina lvii - ... œil ne voyait celui qui allait expirer à la fleur de l'âge, atteint d'un mal inconnu; celui qui mourrait sous le poignard musulman, ou sous le feu ennemi; celui qui opprimerait la liberté ; celui qui trahirait sa patrie : tous paraissaient grands, purs, heureux, pleins d'avenir! Ce ne fut là qu'un moment ; mais il n'ya que des moments dans la vie des peuples, comme dans celle des individus. Nous allions retrouver l'opulence avec le repos ; quant à la liberté et à la gloire, nous les avions!......
Pagina 145 - Le présent traité, contenant six articles et auquel il sera mis la dernière main par l'échange des ratifications respectives, ayant été...
Pagina 178 - En foi de quoi, les Plénipotentiaires respectifs l'ont signée et y ont apposé les sceaux de leurs armes. Fait à Londres, le 13 juillet, l'an de grâce 1811.
Pagina cli - Ce fut un assez beau spectacle, dans le siècle passé, de voir les efforts impuissants des Anglais pour établir parmi eux la démocratie. Comme ceux qui avaient part aux affaires n'avaient point de vertu, que leur ambition était irritée par le succès de celui qui avait le plus osé...
Pagina xlvi - Qui voudra nous interroger et nous demander compte de ces mouvements qu'il est impossible de prévoir et de diriger? La Révolution est faite, elle est l'ouvrage de tous. Quels généraux, quels soldats n'ont jamais fait dans la guerre que ce qu'il fallait faire, et ont su s'arrêter où la raison froide et tranquille aurait désiré qu'ils s'arrêtassent? N'étions-nous pas en état de guerre contre les plus nombreux et les plus redoutables ennemis? Quelques revers n'ont-ils pas irrité notre courage,...
Pagina xlvi - Avons-nous toujours été, avons-nous pu être ce que nous aurions voulu en effet? Nous avons tous été lancés dans la même carrière; les uns ont combattu avec courage, avec réflexion; les autres se sont précipités, dans leur bouillante ardeur, contre tous les obstacles qu'ils voulaient détruire et renverser. Qui voudra nous interroger et nous demander compte de ces mouvements qu'il est impossible de prévoir et de diriger? La Révolution est faite, elle est l'ouvrage de tous. Quels généraux,...

Informazioni bibliografiche