Immagini della pagina
PDF
ePub

cet homme, qui savait tant de choses, ne savait pas nager.

LV. Son penchant pour ceux qui lui avaient plu allait jusqu'à la manie. Il embrassait publiquement Mnester le pantomime; et, si quelqu'un faisait le moindre bruit pendant qu'il dansait, il le fouettait de sa main. Il envoya dire par un centurion à un chevalier romain qui faisait du bruit, de s'en aller sur-le-champ

Ostie, et de porter ses tablettes au roi Ptolémée en Mauritanie. Il y avait dessus : Vous ne FEREZ NI BIEN NI MAL A L'HOMME Que je vous ENVOIE. De deux partis de gladiateurs, il favorisa l’un au point d'en choisir plusieurs pour les faire chefs de sa garde allemande, et persécuta l'autre jusqu'à leur ôter leur armure. Un de ces derniers, nommé Columbus, était vainqueur et légèrement blessé : il fit mettre dans sa plaie un poison qui fut appelé de son nom LE POISON de ColumBUS; c'est ainsi du moins qu'il le nommait parmi ses autres poisons. Il était tellement attaché à la faction des cochers VERTS, qu'il mangeait et couchait avec eux dans leur écurie. L'un d'eux, nommé Cythicus, reçut de lui dans un festin un présent de deux millions de sesterces (1). Il aimait tant un cheval nommé INCITATUS, que la veille des courses du cirque il envoyait des soldats pour ordonner le silence dans tout le voisinage, afin que le cheval dormît plus tranquillement. Il lui fit faire une écurie de marbre, une auge d'ivoire, des harnois de pourpre, des colliers de perles. Il lui donna une maison complète , des esclaves, des

37.

Les Douze Césars. I.

mum etiam, et familiam, et supellectilem dedit, quò lautiùs nomine ejus invitati acciperentur : consulatum quoque

traditur destinasse. LVI. Ita bacchantem atque grassantem non defuit plerisque animus adoriri : sed, unâ alterâque conspiratione detectâ, aliis per inopiam occasionis cunctantibus, duo consilium communicaverunt , perfeceruntque , non sine conscientia potentissimorum libertorum præfectorumque prætorii, quòd ipsi quoque, etsi falso, in quadam conjuratione, quasi participes nominati, suspectos tamen se et invisos sentiebant. Nam et statim seductis magnam fecit invidiam, districto gladio affirmans sponte se periturum, si et illis morte dignus videretur : nec cessavit ex eo criminari alterum alteri, atque inter se omnes committere. Quum placuissset palatinis ludis spectaculo egressum meridie aggredi, primas sibi partes Cassius Chærea tribunus cohortis prætoriæ depoposcit : quem Caius seniorem jam, ut mollem et effeminatum denotare omni probro consuerat; et modò, signum petenti, Priapum aut Venerem dare; modò, ex aliqua causa agenti gratias, osculandam manum offerre, formatam commotamque in obsconum modum.

LVII. Futuræ cædis multa prodigia exstiterunt. Olympiæ simulacrum Jovis, quod dissolvi transferrique Romam placuerat, tantum cachinnum repentè edidit, ut machinis labefactis opifices diffugerint. Supervenitque illicò quidam Cassius

meubles , voulut qu'on allât manger chez lui; on dit même qu'il voulait le faire consul.

LVI. Au milieu de tant de folies et d'excès, plusieurs citoyens eurent assez de courage pour songer

à le punir. Deux conspirations furent découvertes ; et, tandis qu'on attendait d'autres occasions et qu'on balançait, deux Romains (1) se communiquèrent leur projet et l'exécutèrent, favorisés sous main par les plus puissants des affranchis et par les officiers du prétoire qui avaient été nommés déja dans une conjuration, quoique à tort, et sentaient que depuis ce moment ils étaient devenus odieux et suspects. Caius avait soulevé les esprits contre eux par la démarche qu'il avait faite : il les avait fait venir, et, tirant son épée, il avait juré qu'il était prêt à se donner la mort s'il leur paraissait la mériter. Il ne cessait depuis ce temps

de les accuser les uns auprès des autres, et d'exciter entre eux la haine et les soupçons. On convint de l'attaquer à midi au sortir d'un spectacle qui devait se représenter dans son palais. Cassius Chærea , tribun de la cohorte prétorienne alors de garde, demanda à porter le premier coup. Caius insultait souvent à sa vieillesse, le traitait d'efféminé, lui reprochait avec outrage ses mæurs molles et déréglées ; et quand il lui demandait le mot du guet , il lui donnait Priape ou Vénus, ou lui présentait sa main à baiser avec un geste obscène.

LVII. Sa mort fut annoncée par plusieurs présages. La statue de Jupiter Olympien, qu'il avait ordonné

(1) Josephe, dans ses Antiquités, en nomme trois, Cassius Chærea , Emilius Regulus, et Minutianus.

quoque nomine, jussum se somnio affirmans immolare taurum Jovi. Capitolium Capuæ idibus martiis de coelo tactum est : item Romæ cella palatini atriensis. Nec defuerunt qui conjectarent altero ostento periculum a custodibus domino portendi; altero, cædem rursus insignem, qualis eodem die facta quondam fuisset. Consulenti quoque de genitura sua, Sylla mathematicus certissimam necem appropinquare affirmavit. Monuerunt et sortes Antiatinæ ut a Cassio caveret. Quâ causâ ille Cassium Longinum Asiæ tum proconsulem occidendum delegaverat, immemor Chæream Cassium nominari. Pridiè quàm periret, somniavit consistere se in cælo juxta solium Jovis, impulsumque ab eo dextri pedis pollice, et in terras præcipitatum. Prodigiorum loco habita sunt etiam quæ fortè illo ipso die paulò priùs acciderant. Sacrificans respersus est phoenicopteri sanguine. Et pantomimus Mnester tragoediam saltavit, quam olim Neoptolemus tragoedus, ludis quibus rex Macedonium Philippus occisus est, egerat. Et quum in Laureolo mimo, in quo actor proripiens se ruinâ sanguinem vomuit, ut plures secundarum certatim experimentum artis darent, cruore scena abundavit. Parabatur et in noctem spectaculum, quo argumenta inferorum per Ægyptios et Æthiopes explicaqu'on transportât à Rome, fit tout-à-coup un si grand éclat de rire lorsqu'on y mit la main, que les ouvriers laissèrent tomber leurs machines et s'enfuirent, et aussitôt il survint un certain Cassius qui disait avoir reçu en songe l'ordre d'immoler un taureau à Jupiter. Le Capitole de Capoue fut frappé du tonnerre, le jour des ides de mars , et le vestibule du palais le fut aussi le même jour; d'où l'on conjectura que Caius était menacé d'un grand danger de la part de ses gardes, et qu'on allait voir quelque meurtre signalé tel que celui qu'on avait déja vu aux ides de mars. L'astrologue Sylla, qu'il consultait sur son horoscope , lui annonça une mort prochaine. L'oracle du temple de la Fortune à Antium l'avertit de se défier de Cassius, et là-dessus il avait donné l'ordre de faire périr Cassius Longinus, proconsul d'Asie. Il ne se souvint pas que Chærea s'appelait aussi Cassius. La veille de sa mort il rêva qu'il était dans le ciel à côté du trône de Jupiter, et que Jupiter l'avait poussé avec le pouce du pied droit, et l'avait précipité sur la terre. On regarda aussi comme des prodiges plusieurs accidents que le hasard produisit le même jour. En sacrifiant, il fut couvert du sang d'un PHÉNICOPTÈRE. Le pantomime Mnester représenta une tragédie que le comédien Néoptolème avait jouée le jour que Philippe de Macédoine fut tué. Dans la pantomime appelée LAUREOLUS, l'acteur qui est supposé échapper à la ruine d'un édifice, feignit de vomir du sang, et comme les acteurs qui le doublaient voulaient faire preuve de leur adresse, ils en vomirent aussi, et la Scène se trouva remplie de sang. On préparait aussi pour la nuit qui suivit sa mort une pièce où des Égyptiens et des Éthiopiens devaient expliquer les mystères infernaux.

rentur.

« IndietroContinua »