Immagini della pagina
PDF

Mémoires de la vie de Frederic Maurice de La Tour d'Auvergne Duc de Bouillon, Souverain de Sedan. Amsterdam, 1693, in-12, v. f.

Exemplaire du comte d'Hoym.

Les Héros de la France sortant de la barque à Caron, et s'entretenant avec M" de Seignelay. Cologne, Marteau, (Holl.) 1693, in-12, fig. mar. bl. tabis, dent.

Il n'y a jamais eu de cet ouvrage que la première partie.

Les Bornes de la France réduites à la paix des Pirennées. Cologne, (Hollande.) 1694, in-12, mar. r. dent.

Miroir historique de la ligue de 1464, où peut se reconnoître la ligue de l'an 1694. Pour y découvrir ce qu'elle a à craindre des propositions de paix que la France luy fait. Par l'auteur du Salut de l'Europe. Cologne, Félix Constant, (Holl.) 1694. = Avis d'un amy à l'autheur du Miroir historique de la ligue de l'an 1464. Ibid. 1694. = Pensées sur l'Avis d'un amy à l'auteur du Miroir historique de la ligue de l'an 1464. Basle, Jean Frischman, (Holl.) 1694, in-12, mar. r.

Recueil rare et assez piquant.

Politique nouvelle de la Cour de France, sous le règne de Louis xIv. Où l'on void toutes ses intrigues, et sa manière présente d'agir, à l'égard de toutes les puissances de l'Europe, uniquement pour satisfaire à l'ambition, et à la grandeur de son Monarque. Cologne, P. Marteau, (Holl.) 1694, in-12, cart. |

L'Esprit de Luxembourg, ou Conférence qu'il a eue avec | Louis xIv, sur les moyens de parvenir à la paix. Cologne, P. Marteau, (Holl.) 1693, in-12, mar. bl. tabis, dent.

Le Marechal de Luxembourg au lit de la mort. Tragicomédie. Cologne, (Holl.) 1695, in-12, v. j.

Luxembourg apparu à Louis xIv la veille des Rois sur le rapport du Père La Chaise fait à la S" Société. Cologne, P. Marteau, (Holl.) 1695, in-12, mar. bl. tabis.

Le Tableau de la Vie & du Gouvernement de messieurs les Cardinaux Richelieu & Mazarin & de monsieur Colbert, representé en diverses Satyres & Poësies ingenieuses; avec un recueil d'Epigrammes sur la vie & la mort de M Fouquet. Cologne, Pierre Marteau, (Holl) 1694.in-12, mar. vert. Cette édition grand in-12, est plus belle, plus rare, et bien plus recherchée qu'une autre qui est en petit format. ' L'Esprit du Cardinal Mazarin, ou Entretiens sur les Matieres du Temps, sur ce qui se passe à la Cour de France, & dans celle des autres Princes de l'Europe. Cologne, Pierre Marteau, (Holl.) 1695, in-12, v. br.

Lettres d'un Gentilhomme François sur l'établissement d'une capitation générale.Liége, Jean le Bon, (Holl.) 1695, in-12, br.

L'Alcoran de Louis xIv, ou le Testament politique du Card. Jules Mazarin. Traduit de l'italien. Roma, in casa di Anthonio Maurino stampatore, (Holl.) 1695, in-12, IIlaI', VGI't.

Pensées morales de Louis quatorse Roy de France, depuis la ruïne de Dieppe. Cologne, P. Marteau, (Holl.) 1695,

in-12, mar. r.

La France en décadence par la réduction des deux importantes places de Namur et Casal. Cologne, P. Marteau, (Holl.) 1695, in-12, mar. vert.

L'Art d'assassiner les Rois, enseigné par les Jésuites à Louis xIv. et Jaques II. Où l'on découvre le secret de la dernière conspiration formée à Versailles le 3 de septembre 1695, contre la vie de Guillaume III, Roy de la Grand Bretagne, et découverte à Withall le 2 mars 1696. Londre, Th. Fuller, (Holl.) 1696, in-12, mar, bleu, moire, dent.

Le Courrier de Pluton. Cologne, Pierre Marteau, (Holl) 1695, in-12, mar. vert. -

La France ruinée sous le Règne de Louis xIv. Par qui &

| comment. Avec les moyens de la rétablir en peu de temps. Cologne, P. Marteau, (Holl.) 1696, in - 12,

[ocr errors]

Conseil privé de Louis le Grand, assemblé pour trouver les moyens par de nouveaux impots, de pouvoir continuer la guerre contre les nouveaux alliés; avec plusieurs autres entretiens roullanssur les affaires du temps, A Versaille, par l'Abbé de la Ressource, logé aux taxes nouvellement créées. (Hollande), 1696, in-12, mar. bl, tabis, dent.

Caractères de la Famille Royale, des Ministres d'état, et des principales personnes de la cour de France.Avec une supputation abrégée des Revenus de cette Couronne. Traduit de l'anglois. Ville Franche, chez Paul Pinceau, (Holl.) 17o4, in-12, veau éc.

Nouveaux Caractères de la Famille Royale, des Ministres d'état et des principales personnes de la cour de France. Avec une supputation exacte des Revenus de cette Couronne. A Ville Franche, chez Paul Pinceau, (Hol/ ) 17o3, in-12, vél. Les Nouveaux Caractères sont le même ouvrage que celui qui a pour

titre Caractères, avec des différences cependant, et même assez notables. Nouveaux Caractères de la Famille Royale, des Ministres 'état, &c. Petit in-4. cart. Ce manuscrit est l'ouvrage d'une personne qui avoit eu l'intention de réimprimer les Nouveaux Caractères. Sur des feuillets intercallés, sont toutes les différences ou variantes des deux ouvrages. Enfin c'est une copie toute prête pour quiconque aura la fantaisie d'effectuer cette inutile réimpression. Songe de Louis xIv, du 22 du mois d'aoust, l'an 17o6,

jour de la prise de Menin. Cologne, (Hollande.)in-12, br.

Le Parallele de Philippe II et de Louis xIv, par M. I. I. Q. Cologne, Jacques le Sincere, (Holl.) 17o9, in-12, vél.

Entretien entre Louis xIv Roy de France, et Madame la Marquise de Maintenon, sur les affaires presentes et pour la conclusion de leur mariage. Marseille, Pierre Matthieu , (Holl.) 171o, in-12, cart.

Lettres de Louis xIv au comte de Briord, ambassadeur extraordinaire de S. M. très chrétienne auprès des Etats généraux, dans les années 17oo & 17o1. La Haye, 1728, in-12, br.

Mémoires de M" Le Comte d'Aligny, contenant l'Histoire . abrégée du Roy Louis xIv, jusqu'à la paix de Ryswick. In-fol.

Manuscrit de 131 pages, non publié.

Mémoires pour servir à l'Histoire de Louis xIv, par feu M" l'abbé de Choisy. Utrecht, 1727, in-12, v. f.

Louis xIv, sa cour et le Régent. Par Anquetil. Paris, de l'imprimerie de Didot l'ainé, 1818, 2 vol. in-8. Pap. vél. br.

OEuvres de Louis xIv. Paris, Treuttel et Wurtz, 18o6, 6 vol. in-8. dos de mar. bl. n. r.

Beaucoup de portraits ajoutés, ainsi que dans l'ouvrage précédent.

Recueil de Pièces manuscrites et originales. In-fol. cart. Lettre de l'abbé d'Estrées, depuis archevêque de Cambray.

Lettres à lui adressées par Le Pelletier, le cardinal de Rohan, l'abbé de Pomponne, un M. Arnould, le cardinal Albani, le commandeur Carminati, le cardinal Prialberio, le cardinal de La Trémouille, l'abbé Boileau.

Commission audit abbé d'Estrées, donnée par le roi, le 1er janvier 1718. Pièce originale, avec la signature du roi, ou du régent.

Médailles de Louis xIv, in-4. mar. r.

Ce beau volume, fait pour M. de Pontchartrain, contient tous les portraits de Louis xIv, et celui de Marie Thérèse son épouse, faisant partie du recueil in-fol. des Médailles de Louis xIv, et imprimés exprès, de premières épreuves. On y a joint une notice abrégée et manuscrite de la vie de ce prince, de la main de l'habile Rousselet, avec des ornements dessinés.

Justification des Lettres patentes de Louis xIv qui excluent Philippe v et ses descendants de la couronne de France. In-fol. mar. vert, dos de mar.

Vingt-neuf feuillets. Beau manuscrit de la main de Gilbert, et relié aux armes de France et d'Orléans. On y a ajouté deux portraits en pieds de Philippe v et de Louise Gabrielle de Savoie, sa femme. A ce manuscrit est ajoutée une pièce de deux feuillets, de la main du duc de Saint-Simon, avec deux lignes de la main du Régent. Ce sont les instructions par lui dictées au marquis, pour la fameuse séance du parlement, où fut ouvert le Testament de Louis xIv. Cette pièce, de peu d'étendue, est assez intéressante pour mériter d'être ici rapportée. « Première proposition : « Mo le duc dorleans demande la regence auant louuerture du testament comme elle luy appartient par les loyx du royaume et le droit de sa naissance. Pour apres la deliberation sur ce 1er article proceder a louuerture du testament et du codicile. « Seconde proposition qui ne se fera qu'apres louuerture du testament. « Mgr le duc dorleans demande que le conseil de regence porté par le testament soit cassé qu'il luy soit permis d'en former un autre de gens capables acreditez dans le publicq et experimentez sans quil soit obligé de suiure la pluralité des uoix et que mo le duc soit chef de ce conseil ous son authorité comme l'etoit feu mo le prince son bisayeul.

« IndietroContinua »