Immagini della pagina
PDF

Idem Sallustius. Ibid. A/dus, 152 1 , in-8. mar. bl. tabis, dent. n. r. ,

Volume que l'on croiroit imprimé d'hier. J'y ai joint aussi les trois portraits de Salluste, César et Cicéron.

Sallustius. (/enetiis, Gregorius de Gregoriis), in-8. vél.
Contrefagom de l'aldine de 1521. - -
C. Crispi Salustij Historiographi clarissimi. L. Sergij Cati-
linæ contra Romanum Senatum coniuratio, seu bellum
Catilinarium. Item bellum Iugurthinum. Parisiis. Apud
Simonem Colinæum, 1543, in-8. réglé, v. f. anciem.
C. Crispi Sallusti Opera. Parisiis, Robertus Stephanus,
1544, in-8. mar. r. - .

C. Sallustii Crispi de Coniuratione Catilinæ et de Bello Jugurthino. Ejusdem Orationes, &c. /enetiis, A/dus, 1557, in-8. dos de mar. r.

C. Sallustii Crispi de Conjuratione Catilinæ, et de Bello Jugurthino. Ejusdem Orationes quædam ex libris historiarum. Orationes contrariæ, quarum altera Sallustio tribuitur, altera Ciceroni. Index rerum memorabilium. Venetiis, Aldus, 156o, in-8.

C. Sallustii Crispi Conjuratio Catilinae, et Bellum Jugurthinum. Ejusdem nonnulla ex libris historiarum. Fragmenta ejusdem historiarum, e scriptoribus antiquis ab Aldo Manutio, Pauli F. collecta. Oratio Sallustij in Ciceronem, et altera in Sallustium, Ciceroni falso attributa. Scholia Aldi Manutii. Index. J^enetiis, apud Paulum Manutium Aldi F. 1563, in-8.

C. Sallustii. Crispi Coniuratio. Catilinae et Bellum. Iugurthinum Fragmenta eiusdem historiarum, Scholia. Aldi. Manutii. Romae, apud Paulum Manutium, 1563, in-8.

parch.
Le titre porte 1563, et à la fim est l'année 1564.

C. Sallustii. Crispi Conjuratio. Catilinae et. Bellum. Jugurthinum Fragmenta ejusdem historiarum, e Scriptorib. antiquis ab Aldo Manutio, Paulli F. collectaScholia. Aldi. Manutii Index, rerum et verbor. memorabilium. Aldus. Manutius. Paulli. F. A. W. Venetiis, 1567, in-8. v. f.

C. Sallustii Crispi Conjuratio Catilinae et Bellum Jugurthinum. Florentiae, apud Juntas, 1576, in-8. mar. r. armes de De Thou.

C. Sallustii Crispi Conjuratio Catilinae, et Bellum Jugurthinum. Fragmenta ejusdem historiarum, e scriptoribus antiquis ab Aldo Manutio, Paulli F. collecta. Scholia Aldi Manutii. Index rerum, et verborum memorabilium. Venetiis, ex bibliotheca Aldina, 1588, in-8. dem. rel. In fine Venetiis, apud Joan. Garam, 1588.

C. Sallustius Crispus, cum veterum historicorum fragmentis. Ed. Marco Zuerio Boxhornio. Lugduni Batavor. ex officina Elzeviriana, 1634, in-12, mar. vert.

La première et la plus belle des trois éditions imprimées sous la même date par les Elzevier.

Idem Sallustius Ibid. Elzev. 1634, in-12, mar. bl. tabis, dent.

Très bel exemplaire de la troisième édition.

On peut ainsi reconnoître ces trois éditions. Dans la première, la dédicace Marco Boxhornio est surmontée d'une vignette en bois, dans laquelle sont deux oiseaux; et cette préface occupe deux feuillets. La pièce suivante, Veterum Testimonia, porte la vignette à tête de buffle, si fréquemment employée par les Elzevier, et elle est de quinze pages. Sur la page 216 est un grand fleuron formé d'une tête de Méduse. La seconde et la troisième édition n'ont aucune vignette, ni en tête de la dédicace qui n'est plus que de deux pages, ni aux Testimonia qui n'en ont que neuf. On les peut distinguer l'une de l'autre en ce que la seconde conserve, à la page 2 16, la grande tête de Méduse de la première édition; tandis que dans la troisième cette pièce est remplacée par un autre ornement d'imprimerie ayant au milieu une très petite tête. De ces trois éditions la moindre est la troisième, que je crois postérieure à l'année 165o. J'ai expliqué plus haut, tome II, page 315, que ces éditions diverses ne sont point de frauduleuses réimpressions, mais les résultats d'une fabrication légitime dont le but n'étoit autre que de tenir le magasin convenablement approvisionné.

C. Crispi Sallustii Opera omnia quae exstant, cum commentariis integris Joh. Rivii, Aldi Manutii, Petri Ciacconii, Fulvii Ursini & Heliae Putschii, &c. cum indice rerum, & verborum locupletissimo. Amstelodami, Henr. Boom. 169o, in-8. vél., L'une des plus rares éditions de ce genre. La précédente, de 1677, lui est presque semblable, et cependant on la dédaigne autant que l'on recherche celle-ci. C. Crispi Sallustii quae extant; cum notis integris Glareani, Rivii, Ciacconii, Gruteri, Carrionis, Manutii, Putschii, Dousae : Selectis Castilionei, C. et A. Popmae, Palmerii, Ursini, J. Fr. Gronovii, Victorii, &c. Accedunt Julius Exsuperantius, Porcius Latro, et fragmenta historicorum vett.Cum notis A. Popmae. Recensuit, notas perpetuas, et indices adjecit Josephus Wasse. Praemittitur Sallustii vita, auctore Joanne Clerico. Cantabrigiae, typis Academicis, 171o, in-4. Ch. magna, dos de mar. bl. n. r. Édition recommandable, et qui seroit précieuse, si la suivante de Cortius n'existoit pas. Elle est rare en grand papier. Caii Crispi Sallustii quae exstant Epistolae de Republica ordinanda Declamatioin Ciceronem et Pseudo-Ciceronis in Sallustium nec non Jul. Exsuperantius de bellis civilibus ac Porcius Latro in Catilinam Recensuit diligentissime et adnotationibus illustravit Gottlieb Cortius Accedunt fragmenta veterum historicorum Constantius Felicius Durantinus de coniuratione Catilinae et Index necessarius. Lipsiae, Gleditsch. 1724, 1 tome en 3 vol. in-4. Pap. fin, dos de mar. r. n. r.

Cortius doit être considéré comme un des éditeurs les plus habiles et les plus judicieux. L'édition qu'il a donnée de Lucain est en médiocre estime, mais son texte de Salluste fait encore autorité, malgré les travaux de plusieurs éditeurs venus après lui. Ce Salluste est imprimé sur un papier d'une infériorité que l'on pourroit nommer hideuse, ce qui rend d'autant plus précieux le très petit nombre d'exemplaires que l'on en a tirés sur grand papier fin. Ernesti, Bibl. latina, rend de cette savante édition le compte le plus avantageux.

C. Crispi Sallustii Belli Catilinarii et Jugurthini historiae. Edinburgi, Gulielmus Ged, Aurifaber Edinensis, non typis mobilibus, ut vulgo fieri solet, sed Tabellis seu Laminis fusis, excudebat. 1739, in - 12, mar. bleu, moire, dent.

A la fin est ajoutée une longue note de lord Buchan, adressée à l'abbé de Saint-Léger, et attestant la peine qu'il a eue à lui procurer un exemplaire de ce rare volume. On trouve aussi ajoutés des portraits et la gravure de Fulvie, avant la lettre et eau-forte.

Idem Sallustius. Edinburgi, Ged, 1744, in-12, mar. r. n. r.

Second tirage, ou même édition avec un frontispice refait, ce qui revient au même.

Entre ce Salluste de Ged, premier résultat de son invention stéréotype, et les premiers volumes donnés par MM. Didot et Herhan, chacun suivant les procédés par eux découverts ou perfectionnés, il y a cette , différence remarquable, que le volume écossois est d'une fort chétive exécution, tant pour le caractère que pour le tirage, et qu'au contraire les premiers volumes des artistes parisiens furent des chefs-d'œuvre. Toujours on mettra au rang des plus élégants volumes in-12 et in-18, et le Virgile de Didot, et le Gresset, et le Chaulieu d'Herhan, et beaucoup d'autres encore. On sait que Ged mourut dans la détresse, et que ses tentatives n'eurent point de suite. Les curieux ont conservé quelques-unes des pages de plomb qui ont imprimé le Salluste. Pierres, très habile imprimeur, en avoit une, j'ignore ce qu'après sa mort elle est devenue.

Ce volume, de 1744, non moins rare que l'exemplaire de 1739, est plus

précieux encore, par l'entière conservation de ses marges. On y a joint les mêmes ornements de gravure.

C. Crispi Sallustii quae exstant. Cum notis integris Glareani, Rivii, Ciacconii, Ursini, Carrionis, Manutii, Coleri, C. et A. Popmae, Palmerii, Putschii, Douzae, Gruteri, Ruperti, Graswinckelii et Josephi Wasse; atque selectis Castilionei, Zanchii, J. Fr. Gronovii, Jani Broukhusii, &c. Accedunt Julius Exsuperantius et Porcius Latro, ut et fragmenta historicorum, cum notis integris A. Popmae, Coleri, Ruperti, Wasse, Broukhusii, &c. cura Sigeberti Havercampi. Cum indicibus copiosissimis. Amstelaedami, F. Changuion, 1742, 2 vol. in-4. Ch. mag. v. marbré.

Textus, velut cymba in Oceano, ita in notis natat, dit Ernesti de cette édition dans laquelle cependant l'éditeur n'a rien mis du sien, ipse de suo nihiladdidit. Cette compilation des notes de tant d'éditeurs, dans laquelle on peut être surpris de ne rien trouver du savant Cortius, n'est pas une des moins recherchée parmi les classiques latins de ce format, parce qu'à tout prendre c'est une bonne édition de Salluste. Elle est maintenant peu commune, et fort rare en grand papier.

CaiiCrispi Sallustii BelliCatilinariiet Jugurthini Historiae. Edinburgi, G. Hamilton et J. Balfour, 1755, in-8. Ch. magna, mar. bl. tabis, riche rel. Cette édition n'est point immaculata comme on l'a imprimé tant de fois. Une lecture entière et attentive m'a mis dans le cas d'y remarquer trois fautes; mais pour être chargée de trois petits péchés, elle n'en est pas moins un des volumes latins des plus corrects, comme aussi des plus élégants : elle est fort rare en grand papier. Cet exemplaire est orné des gravures et portraits mentionnés plus haut, et que l'on retrouve encore dans les deux Salluste de Baskerville, dans ceux d'Homer, de Teller, enfin dans mon édition in-18, pour laquelle ces gravures ont été faites.

C. Crispus Sallustius; et L. Annaeus Florus. Birminghamue: Typis Johannis Baskerville, 1773, in-4. dos de

IIlaT. T. Il. I'. Avec l'estampe de Fulvie, double épreuve avant la lettre et eau-sorte, imprimées en regard sur un même feuillet.

C. Crispus Sallustius et L. Annaeus Florus. Birmingha

« IndietroContinua »