Eugène Burnand: la peinture d'après nature, 1850-1921

Copertina anteriore
Cabédita, 2006 - 302 pagine
Eugène Burnand (1850-1921) est avec F. Hodler un des artistes suisses les plus célèbres dans son pays et en France vers 1900. Comblé d'honneurs, il est aussi l'un des plus cosmopolites, partageant sa vie entre la Suisse, Paris, la Provence et l'Italie. A ses débuts parisiens, il pratique le dessin de presse et la gravure pour l'édition de luxe, et se spécialise dans l'art animalier. Il excelle bientôt dans les scènes rurales, la peinture de paysage, le portrait, avant de s'orienter vers l'histoire et l'art religieux. Fasciné par le rendu réaliste du monde, animé par de fortes convictions, Burnand est une figure majeure de l'art naturaliste à travers ses œuvres les plus connues : " Le Taureau dans les Alpes " de 1884, " La Fuite de Charles le Téméraire " de 1895 et " Le Labour dans le Jorat " de 1915, brûlé et repeint l'année suivante. Au tournant du XIXe siècle, Burnand est devenu pour les partisans de l'art moderne un contre-modèle, l'exemple même d'un art jugé à tort " photographique ". Près d'un siècle plus tard, il est temps de revoir Burnand avec des yeux moins partisans et naïfs : regarder cette peinture d'après nature.

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Informazioni bibliografiche