Immagini della pagina
PDF
ePub
[ocr errors]

RHÉTORIQUE, A C. HERENNIUS;

TRADUCTION NOUVELLE,

PAR J. V. L.

1

1. PART. 2.

[blocks in formation]

de l'atte les

scomp
grande
combatt

La R
placée
anciens
Cicéron
à Cornis
P. Victor
Turnebe
opinion
quia so
gonius

Ils s'a

tilien,

PRÉFACE.

NOUVELLES RECHERCHES SUR LA RHÉTORIQUE

A HERENNIUS.

La collection des OEuvres complètes de Cicéron commence par un ouvrage qui passe pour n'être pas de lui; et cet ouvrage est une Rhétorique. Voilà deux causes qui pourraient affaiblir, auprès d'un grand nombre de lecteurs, l'intérêt que

mérite ce volume : un auteur incertain, un livre élémentaire, ne paraissent pas dignes de l'attention que réclament impérieusement les compositions authentiques et originales d'un grand écrivain. Il n'est donc pas inutile de combattre ces préventions.

La Rhétorique adressée à C. Herennius , placée presque toujours , sur la foi des plus anciens manuscrits, parmi les OEuvres de Cicéron, a été attribuée par quelques savants à Cornificius. Paul et Alde Manuce , Muret, P.Victorius, le célèbre imprimeur Josse Bade, Turnèbe, Ant. Riccoboni, ont répandu cette opinion, adoptée aussi par Raphaël Regius , qui a souvent changé d'avis ; par Majoragio, Sigonius, Barthius, Glandorp, Schurzfleisch, etc. Ils s'appuient de quelques passages de Quintilien, III, 1 , et surtout IX, 2, où le rhéteur

[ocr errors]
[ocr errors]

278670

[ocr errors]
[ocr errors]

cite de Cornificius des expressions qui se trouvent dans cette Rhétorique ; preuve bien faible, puisqu'il cite ailleurs de Cornificius beaucoup de choses qui ne s'y trouvent pas. Des éditeurs accoutumés à obéir aux opinions d'autrui , sans les discuter, ont mis en tête de ces quatre Livres le nom de Cornificius, et ne se sont pas même demandé quel était ce rhéteur inconnu, qui venait ainsi envahir la première place dans les OEuvres de Cicéron. Quelques uns, mais en petit nombre, semblent avoir distingué trois Cornificius, qui peuvent être celui de Quintilien : nous les distinguerons après eux.

Le premier, Q. Cornificius, ou , comme le portent les médailles *, Cornuficius, un peu plus âgé que Cicéron, fut questeur l'an de Rome 672, un des juges de Verrès en 683 (in Verr. act. I, c. 10), tribun l'année suivante , et il obtint ensuite la préture. Cicéron nous apprend, dans les Lettres à Atticus (1, 1), que cet ancien tribun fut son compétiteur au consulat, et (I, 13) qu'il fit mention le premier, dans le sénat, de l'intrigue de Clodius, déguisé en femme pour s'introduire chez César, pendant le sacrifice célébré par les vestales. Cicéron, dans ces deux endroits de ses lettres confidentielles, parle avec assez de mépris de son rival, dont Asconius ** rend un meilleur té* Ch. Patin, Familiæ rom. in antiq. numism., p. 93.

Argum. orat. in Toga candida.

I

[ocr errors]
« IndietroContinua »