La chartreuse de Parme

Copertina anteriore
M. Lévy frères, 1864 - 450 pagine
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Indice

I
5
II
17
III
34
IV
48
V
65
VI
85
VII
117
VIII
133
XV
231
XVI
246
XVII
260
XVIII
272
XIX
289
XX
304
XXI
325
XXII
342

IX
146
X
154
XI
160
XII
181
XIII
193
XIV
214
XXIII
358
XXIV
377
XXV
393
XXVI
410
XXVII
424
XXVIII
436

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 26 - L'imagination est touchée par le son lointain de la cloche de quelque petit village caché sous les arbres : ces sons portés sur les eaux qui les adoucissent prennent une teinte de douce mélancolie et de résignation, et semblent dire à l'homme : La vie s'enfuit, ne te montre donc point si difficile envers le bonheur qui se présente, hâte-toi
Pagina 113 - Crois ou ne crois pas à ce qu'on t'enseignera, mais ne fais jamais aucune objection. Figure-toi qu'on t'enseigne les règles du jeu de whist ; est-ce que tu ferais des objections aux règles du whist?
Pagina 8 - Bientôt surgirent des mœurs nouvelles et passionnées. Un peuple tout entier s'aperçut, le 15 mai 1796, que tout ce qu'il avait respecté jusque-là était souverainement ridicule et quelquefois odieux. Le départ du dernier régiment de l'Autriche marqua la chute des idées anciennes : exposer sa vie devint à la mode; on vit que pour être heureux après des siècles de sensations affadissantes, il fallait aimer la patrie d'un amour réel et chercher les actions héroïques.
Pagina 447 - Mon cher ange, je ne prêcherai plus devant qui que ce soit; je n'ai prêché que dans l'espoir qu'un jour je te verrais. — Ne parle pas ainsi, songe qu'il ne m'est pas permis, à moi, de te voir. Ici, nous demandons la permission de passer, sans en dire un seul mot, sur un espace de trois années.
Pagina 46 - Merci , camarade ! cria-t-il à Fabrice. Tous les yeux le regardèrent avec bienveillance. Ces regards ôtèrent un poids de cent livres de dessus le cœur de Fabrice : c'était un de ces cœurs de fabrique trop fine qui ont besoin de l'amitié de ce qui les entoure. Enfin il n'était plus mal vu de ses compagnons, il y avait liaison entre eux...
Pagina 132 - Il devenait fou; il lui sembla qu'en se penchant ils se donnaient des baisers, là, sous ses yeux. Cela est impossible en ma présence, se dit-il ; ma raison s'égare. Il faut se calmer : si j'ai des manières rudes, la duchesse est capable, par simple pique de vanité, de le suivre à Belgirate; et là, ou pendant le voyage, le hasard peut amener un mot qui donnera un nom à ce qu'ils sentent l'un pour l'autre; et après, en un instant, toutes les conséquences.
Pagina 141 - Vico, se réunit ensuite à un petit chemin récemment établi sur l'extrême bord du lac. 11 était minuit, et Fabrice pouvait espérer de ne rencontrer aucun gendarme. Les arbres des bouquets de bois que le petit chemin traversait à chaque instant dessinaient le noir contour de leur feuillage sur un ciel étoile, mais voilé par une brume légère. Les eaux et le ciel étaient d'une tranquillité profonde ; l'âme de Fabrice ne put résister à cette beauté sublime; il s'arrêta, puis s'assit...
Pagina 7 - Le 15 mai 1796, le général Bonaparte fit son entrée dans Milan à la tête de cette jeune armée qui venait de passer le pont de Lodi, et d'apprendre au monde qu'après tant de siècles César et Alexandre avaient un successeur.
Pagina 9 - Dans les campagnes l'on voyait sur la porte des chaumières le soldat français occupé à bercer le petit enfant de la maîtresse du logis, et presque chaque soir quelque tambour, jouant du violon, improvisait un bal.
Pagina 5 - II me semble que toutes les fois qu'on s'avance de deux cents lieues du Midi au Nord, il ya lieu à un nouveau paysage comme à un nouveau roman.

Informazioni bibliografiche