Coup d'oeil sur la dégénération qui s'est opérée dans le tempérament des hommes

Copertina anteriore
Chez Gabon, 1811 - 99 pagine
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 64 - ... talibus viris non labor insolitus, non locus ullus asper aut arduus erat, non armatus hostis formidolosus ; virtus omnia domuerat. sed gloriae...
Pagina 77 - Utinam liberorum nostrorum mores non ipsi perderemus. Infantiam statim deliciis solvimus. Mollis illa educatio , quam indulgentiam vocamus , nervos omnes et mentis et corporis frangit.
Pagina 67 - Non his juventus orta parentibus Infecit aequor sanguine Punico, Pyrrhumque et ingentem cecidit Antiochum Hannibalemque dirum ; Sed rusticorum mascula militum Proles, Sabellis docta ligonibus Versare glebas et severae Matris ad arbitrium recisos Portare fustes, sol ubi montium Mutaret umbras et juga demeret Bobus fatigatis, amicum Tempus agens abeunte curru.
Pagina 69 - Saepe me querentem de feminarum, saepe de virorum, nee de privatorum modo, sed etiam magistratuum sumptibus audistis diversisque duobus vitiis, avaritia et luxuria, civitatem laborare, quae pestes omnia magna imperia everterunt.
Pagina 82 - Par ses propres enfants sans cesse déchirée, Dans ses temples déserts pleurant leurs attentats, Le pardon sur la bouche, en vain leur tend les bras Son culte est avili, ses lois sont profanées. Dans un cercle brillant de nymphes fortunées, Entends ce jeune abbé : sophiste bel esprit , Monsieur fait le procès au Dieu qui le nourrit...
Pagina 22 - ... plus ils se corrompent. Les infirmités du corps, ainsi que les vices de l'âme, sont l'infaillible effet de ce concours trop nombreux. L'homme est de tous les animaux celui qui peut le moins vivre en troupeaux.
Pagina 22 - Les hommes ne sont point faits pour être entassés en fourmilières, mais épars sur la terre qu'ils doivent cultiver. Plus ils se rassemblent, plus ils se corrompent. Les infirmités du corps, ainsi que les vices de l'âme, sont l'infaillible effet de ce concours trop nombreux.
Pagina 66 - Nihil uobis de pace et prosperitate pristina reliquum est, nisi sola omnino crimina quae prosperitatem non esse fecerunt. Ubi namque sunt antiquae Romanorum opes ac dignitates? Fortissimi quondam Romani erant, nunc sine viribus. Timebantur Romani veteres, nos timemus. Vectigalia illis solvebant populi barbarorum, nos vectigales barbaris sumus. Vendunt nobis hostes lucis usuram. Tota admodum salus nostra commercium est.
Pagina 35 - Sed diu magnum inter mortales certamen fuit,' vine corporis an virtute animi res militaris magis procederet. Nam et prius quam incipias consulto, et ubi consulueris mature facto opus est.
Pagina 48 - J'ai admiré souvent, et j'avoue que je ne puis encore comprendre, quelque sérieuse réflexion que je fasse, pourquoi toute la Grèce étant placée sous un même ciel, et les Grecs nourris et élevés de la même manière*, il se trouve néanmoins si peu de ressemblance dans leurs mœurs.

Informazioni bibliografiche