Les Centristes: De Mirabeau à Bayrou

Copertina anteriore
Fayard, 5 gen 2011 - 320 pagine
0 Recensioni
Le 22 avril 2007, au premier tour de l’élection présidentielle, sept millions de citoyens ont voté pour François Bayrou. D’instinct ou de raison, ces électeurs ont renoué avec une part de notre histoire tenue pour anecdotique par tous ceux qui préfèrent le simplisme binaire du droite/gauche. C’est une histoire singulière depuis deux siècles et demi que raconte ici Jean-Pierre Rioux. Celle des centristes qui ont préféré le contrat au fracas, le rassemblement à l’exclusion, la reconstruction à la table rase, les valeurs aux idéologies. Celle du centrisme, cette obsession du « bon gouvernement » au nom du bien commun et comme promesse de réconciliation, de liberté, d’équité et de solidarité.

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Altre edizioni - Visualizza tutto

Informazioni sull'autore (2011)

Jean-Pierre Rioux est ancien directeur de recherche au CNRS et inspecteur général honoraire de l’Éducation nationale. Directeur de Vingtième Siècle. Revue d’histoire (Presses de Sciences Po), il est chroniqueur à La Croix et à Sud Ouest. On lui doit de nombreux ouvrages, dont, notamment, Renault (Hazan, 1998), Deux cents ans d'Inspection générale : 1802-2002 (Fayard, 2002), Au bonheur la France (Perrin, 2004), Jean Jaurès (Perrin, 2005), La Culture de masse en France, avec Jean-François Sirinelli (Hachette Littératures, 2006) et La France perd la mémoire (Perrin, 2006). Il vient de diriger un Dictionnaire de la France coloniale (Flammarion, 2007), et de publier Tableaux de la France (Omnibus, 2007) et Les Populismes (« Tempus », Perrin, 2007).

Informazioni bibliografiche