Romania: recueil trimestriel consacré à l'étude des langues et des littératures romanes

Copertina anteriore
Paul Meyer, Gaston Bruno Paulin Paris, Antoine Thomas, Mario Roques
Société des amis de la Romania, 1885
0 Recensioni
Google non verifica le recensioni, ma controlla e rimuove i contenuti falsi quando vengono identificati
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Sommario

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 165 - In-8% xxxvj-g6 pages. (Tirage à part des Annales de la Société d'agriculture, sciences, arts et commerce du Puy, t.
Pagina 5 - Suétone (XIII) dit que César obtint la dignité de pontife* maximus, il dit sans broncher que César « fu evesques ». Ses guerriers, vêtus du haubert et du heaume, ont tout à fait l'allure de chevaliers du moyen âge ; ses récits de bataille, pour être traduits de Lucain ou de César, semblent empruntés à un roman de chevalerie. Son œuvre n'a rien de commun avec l'érudition : c'est de l'histoire ancienne mise à la portée des gens du moyen âge. Elle n'en est pour nous que plus intéressante,...
Pagina 17 - Nil agis hac ira: tabesne cadavera solvat •i» An rogus, haud refert; placido natura receptat Cuncta sinu, finemque sui sibi corpora debent. Hos, Caesar, populos si nunc non usserit ignis, Uret cum terris, uret cum gurgite ponti. Communis mundo superest rogus ossibus astra •»
Pagina 5 - Omnis homines qui sese student praestare ceteris animalibus summa ope niti decet ne vitam silentio transeant veluti pecora, quae natura prona atque ventri oboedientia finxit. Sed nostra omnis vis in animo et corpore sita est; animi imperio, corporis servitio magis utimur; alterum nobis cum dis, alterum cum beluis commune est.
Pagina 95 - A los quales entiendo que esto viene por ser de tan vagoroso ingenio que non pueden otear a ninguna cosa alta e egregia. E ellos, non podiendo espirar a ninguna parte de humanidat, entienden que nin los otros, que tienen abilidat e voluntad para ello, lo deuen fazer.
Pagina 327 - C'était un disque lenticulaire de cristal, recouvert d'un côté d'un filigrane d'or, et de l'autre d'une grande médaille romaine;, un vide, pratiqué au centre du cristal, contenait une statuette de la Vierge taillée dans le bois de la vraie croix. Le Rotulus le comprend parmi les reliques que vient d'apporter de Constantinople le chevalier amiénois...
Pagina 5 - ... memoriam nostri quam maxume longam efficere. Nam divitiarum et formae gloria fluxa atque fragilis est, virtus clara aeternaque habetur. Sed diu magnum inter mortalis certamen fuit vine corporis an virtute animi res militaris magis procederet. Nam et prius quam incipias consulto et, ubi consulueris, mature facto opus est.
Pagina 327 - ... d'eaue doulce devant laquelle a ung tournoyement, par lequel appert bien qu'il fut jadis moult bel et fait de grant richesses et seignorie. Et le fist faire Rolant, si comme l'en dit, et encore l'appellent aujourd'uy le palaix Rolant . » II n'est point certain, toutefois, qu'il s'agisse, dans toutes ces appellations, du neveu de Charlemagne, car plus d'un prince a porté le prénom de Roland. En Espagne, une des tours de la cathédrale de Gérone porte le nom de Charlemagne'.
Pagina 13 - Haereat, aut latum subeant venabula pectus, Per ferrum, tanti securus vulneris, exit. Et autressint comme li lyons qui est a estai, quant il voit son anemi devant soi cui il veut courre suz, conqueut sa force et son mautalant et bat la terre de sa qeue et soi meïsme, et drece la creste et fremist, ne ne se doute a metre parmi .j.
Pagina 66 - ... mainte fois rois et amis solacier, de quoi il font sovent lor profit et autrui domage, mais par droit conte selonc ce que je la trovai sans riens covrir de vérité ou de mençoinge demoustrer, en tel manière que nus n'i poroit riens a|oindre ne amermer que por vraie deiist estre tenue î.

Informazioni bibliografiche