Annales du Muséum d'histoire naturelle, Volume 2

Copertina anteriore
G. Dufour, et Ed. d'Ocagne., 1803
0 Recensioni
Google non verifica le recensioni, ma controlla e rimuove i contenuti falsi quando vengono identificati
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 326 - Malgré ces horreurs et ces dangers dont la nature les a environnés, les habitans de Quito sont gais , vifs et aimables. Leur ville ne respire que la volupté et le luxe , et nulle part peut-être il ne règne un goût plus décidé et plus général de se divertir. C'est ainsi que l'homme s'accoutume à s'endormir paisiblement sur le bord d'un précipice. Nous avons fait un séjour de près de huit mois dans la province de Quito , depuis le commencement de janvier jusqu'au mois d'août.
Pagina 327 - Pour mieux examiner le fond du cratère, nous nous couchâmes sur le ventre, et je ne crois pas que l'imagination puisse se figurer quelque chose de plus triste, de plus lugubre et de plus effrayant que ce que nous vîmes alors. La bouche du volcan forme un trou circulaire de près d'une lieue de circonférence, dont les bords , taillés à pic, sont couverts de neige par en haut; l'intérieur est d'un noir foncé, mais le gouffre est si immense, que l'on distingue la cime de plusieurs montagnes...
Pagina 337 - Oratuen, nous avons vu une fille indienne de dix-huit ans , qu'un crocodile tenait par le bras ; elle eut le courage de chercher de l'autre main son couteau dans sa poche, et d'en donner tant de coups dans les yeux du monstre, qu'il la lâcha en lui coupant le bras près de l'épaule. La présence d'esprit de cette fille fut tout aussi étonnante que l'adresse des Indiens pour guérir heureusement une plaie aussi dangereuse : on eût dit que le bras avait été amputé et traité à Paris.
Pagina 241 - Ses couleurs, d'un noir sombre en dessus , et d'un blanchâtre tirant sur le verd en dessous , se mêlent régulièrement ensemble. Le noir est parsemé ça et là de petits points blanchâtres et nombreux , comme au tupinambis du Bengale ; une bande blanche part de chaque œil , et se prolonge en un demi-cercle transversal...
Pagina 171 - Recevez tous ensemble l'hommage de mon tendre attachement et de ma reconnoissance constante. Long-temps avant de recevoir la lettre que vous m'avez écrite en qualité de secrétaire de l'Institut, j'ai adressé successivement trois lettres à la Classe de Physique et de Mathématiques, deux de Santa-Fé...
Pagina 327 - ... de terre, dont nous comptâmes dix-huit en moins de trente minutes. Pour mieux examiner le fond du cratère, nous nous couchâmes sur le ventre, et je ne crois pas que l'imagination puisse se figurer quelque chose de plus triste, de plus lugubre , et de plus effrayant que ce que nous vîmes alors.
Pagina 283 - L'hexagone a l'œil très-grand; les écailles fortement striées ; le diamètre vertical de la queue bien inférieur à celui du corps. On n'a point encore publié de description de cette espèce, dont nous avons trouvé un individu parmi les poissons desséchés qui font partie de la belle collection donnée par la Hollande à la France. Les nageoires du lutjan croissant sont rougeâtres , excepté les thoracines , qui offrent une couleur d'or ou d'orange.
Pagina 356 - ... la neuvième , la dixième et la onzième forment un dernier rang placé transversalement, et dans lequel celle du milieu est la plus petite. » Les deux ouvertures des narines sont situées à l'extrémité du museau qui est délié et arrondi ; la langue est plate, courte, large et un peu arrondie par le bout. » Un sillon est creusé de chaque côté de l'animal , depuis l'angle des mâchoires , auprès duquel on aperçoit l'ouverture de l'oreille, jusqu'à la patte de derrière.
Pagina 284 - Sur la même planche toutes les parties de l'oiseau, colorées en rouge , telles que les lorum, la gorge, le devant du cou, le milieu de la poitrine et du ventre et les sous-caudales.
Pagina 243 - ... dessin d'un gros tupinambis orné, que Levaillant a vu communément sur les bords de la rivière d'Orange, dans l'intérieur de l'Afrique , vers le cap de Bonne-Espérance. Cet animal amphibie doit être le même que le lacerta capensis trouvé par Sparrman en Afrique, et qu'il a décrit dans la Relation de son voyage. Ce dernier reptile ne me paroît différer du tupinambis orné de Malimbe , que parce qu'il a seize à dix-huit anneaux blancs autour de la queue. Sparrman le prit avec ses deux...

Informazioni bibliografiche