Histoire des Juifs et des peuples voisins, depuis la décadence des royaumes d'Israël & de Juda jusqu'à la mort de Jésus-Christ /.

Copertina anteriore

Dall'interno del libro

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 188 - On avoit mis par deffus une couche de rofeaux enduits d'une grande quantité de bitume fur laquelle il y avoit deux rangs de brique liés fortement enfemble avec du mortier. Tout cela étoit couvert de plaques de plomb ; & fur cette dernière couche étoit pofée la terre du jardin. Ces plateformes...
Pagina 306 - Ayant appris que toute la garnison était composée d'Égyptiens, dans un assaut qu'il donna à la ville, il mit au premier rang un grand nombre de chats, de chiens , de brebis , et d'autres animaux que les Égyptiens tenaient pour sacrés.
Pagina 189 - A l'approche de l'été , le foleil venant a fondre les. neiges des montagnes d'Arménie ,. il en naît, une grande crue d'eaux dans les mois de Juin, Juillet & Août. , qui , fe jettant dans l'Euphrate , lui font franchir fes bords dans cette faifon , de la même manière que le Nil fe déborde en Egypte. Comme la ville & le...
Pagina 309 - Egypte , il détacha cinquante i6' mille hommes contre les Ammoniens , avec ordre de ravager leur pays , Se de détruire le temple de Jupiter Ammon qui y étoit fitué. Mdis , après plulieurs journées de marche dans le défert, un vent violent étant venu à fouffler du côté du midi , entraîna une fi grande quantité de fable fur cette armée , qu'elle en fut toute couverte , & y demeura enfevelie. Cependant Cambyfe marchoit en furieux contre les Ethiopiens , quoiqu'il manquât de toutes fortes...
Pagina 330 - Seigneurs , ils furent élevés fous le nouveau Roi aux plus grandes dignités , & honorés des plus grands privilèges. Ils eurent le droit d'approcher de fa perfonne toutes les fois qu'ils le voudroient , & d'opiner les premiers fuf toutes les affaires de l'empire.
Pagina 326 - Egypte, & enfin chez les Grecs, qui le répandirent parmi toutes les nations de l'Occident. Aux Sabéens étoient diamétralement oppofés les Mages» autre fefte née dans les mêmes p aïs Orientaux.
Pagina 305 - Phéniciens à l'aflifter de leurs vaiffeaux. Pour fon armée de terre , il joignit à fes propres troupes un grand nombre de Grecs, d'Ioniens , & d'Eoliens , qui en faifoient la principale force. Mais nul ne lui fut d'un plus grand fecours dans cette guerre^,, que Phanès...
Pagina 307 - Egyptien, peu touché d'une telle bonté, fis mit à exciter de nouveaux troubles pour recouvrer fon roiaume : en punition de quoi on lui fit boire du fang de taureau , dont il mourut à l'heure même. Son régne ne fut que de fix mois. Toute l'Egypte s'étoit foumife au vainqueur. Les Libyens , les...
Pagina 241 - ... il étoit défigné par fon propre nom .comme un prince que Dieu deftinoit à être un grand conquérant ., & à ranger fous fa domination un grand nombre de peuples ; & en même tems à être le libérateur des Juifs , en ordonnant que le temple fût rétabli, & que Jérufalem & la Judée fuffent pofledées par leurs anciens habitans.
Pagina 326 - Tua qui eft la caufe de tout le bien , l'autre qui eft la caufe de tout le mal. Le premier eft repréfenté par la lumière , & l'autre par les ténèbres , comme leurs propres fymboles. Ils nomment le dieu bon Yafdan ou Ormuçd , &{. le mauvais Abraman. Le premier eft appelle par les Grecs Oromafdes , & le Ttui. in Th».

Informazioni bibliografiche