Immagini della pagina
PDF
ePub

150

Rozé. Biographie d'un prêtre de Corseul pendant la Révolu-

tion, M. Pierre-Louis Le Sage...

440

Sepet (M.). Saint Gildas de Ruis..

147

TierceLIN (L.). Le secret de Molière....

431

Bibliographie des articles de revues intéressant la Bretagne...... 595

.

CHANSONS POPULAIRES

RECUEILLIES DANS L'ILLE-ET-VILAINE

(Airs notés par le commandant LE GRAND).

Un grand nombre de chansons populaires ont été recueillies dans notre département, et publiées par MM. de la Borderie et Decombe. Nous-même, en 1887, avons publié chez Rolland, à Paris, un recueil d'une centaine de chants du pays Gallo, avec les airs notés par le commandant Le Grand.

On aurait tort de croire que tout a été glané, et que la récolte est terminée. Non, assurément non, il y a, et il y aura longtemps encore, des chansons à recueillir. De même que pour les contes, c'est une mine inépuisable, et, chaque jour, si l'on veut s'en donner la peine, on peut entendre de nouvelles chansons ou compléter celles que l'on possède déjà.

Ne dites jamais à une personne qui veut bien vous chanter quelques mélodies de notre pays : « Ah! je connais celle-ci, » parce qu'alors elle s'arrêtera et ne vous l'achèvera pas. Or, il peut en résulter que vous aurez perdu, par votre faute, quelques couplets d'une chanson que vous aviez incomplète, et l'occasion que vous venez de manquer, ne se représentera peut-être jamais. Il faut avoir la patience de tout écouter.

Beaucoup de chants anciens ont été raccourcis ou altérés en passant de bouche en bouche, de génération en génération. Il ne faut donc pas négliger de recueillir tout ce que l'on entend pour arriver à reconstituer une chanson, une complainte ou un cantique du temps passé.

Il est vraiment doux de retrouver, çà et là, les épaves des poésies d'autrefois et de dire : « Tiens ! je me souviens, voici des chansons que je connais. Je me suis endormi, bien souvent, sur les genoux de ma mère en les écoutant. Je vous retrouve, enfin, gaies mélodies que je croyais à jamais envolées. Soyez les bienvenues. Désormais vous ne me quitterez plus car vous me rappelez mon jeune âge c'est-à-dire le seul moment heureux de la vie.

La plus grande difficulté consiste à noter les airs. Il faut être musicien, et emporter un instrument avec soi dans les campagnes car ce n'est que là qu’existe la vraie chanson populaire.

Il y a trente ans, lorsque je commençai à chercher des chansons j'avais pour ami le commandant Le Grand, de Rennes, un excellent musicien auquel je fis partager ma passion pour les mélodies bretonnes, et qui m'accompagna dans mes pérégrinations. Il me nota près de deux cents chansons, et entre autres celle des Sabots d’Anne de Bretagne, qui fut publiée, paroles et musique, dans un petit journal de Paris, et que depuis l'on chante dans toutes les réunions de Bretons.

M. Bourgault-Ducoudray, professeur au conservatoire national de musique, de passage à Rennes, ayant appris que je possédais des chansons bretonnes vint un soir chez moi et y resta jusqu'à minuit à copier des mélodies qu'il trouva charmantes et pleines de sentiment.

Peu de temps après il m'écrivait de Paris : « Vos Sabots d'Anne de Bretagne, ont, ici, un véritable succès. »

Quelques personnes animées, elles aussi, du culte du souvenir ont bien voulu nous aider dans nos recherches. Nous les remercions et nous les prions de continuer à écouter les fillettes dansant des rondes sur la place du village, la vieille filant sa quenouille, le pâtre rentrant, le soir, son troupeau à l'étable, le meunier dans son moulin, le jeune gars conduisant ses chevaux à l'abreuvoir, les lavandières près du doué (1), le laboureur aux champs, le bûcheron dans la forêt, le sabotier sous sa hutte, et le paysan attardé par les chemins creux.

C'est de cette façon, et en ces lieux, que l'on découvre encore la vieille poésie populaire que les chansons de cafés-concerts tendent à faire disparaître.

A. 0.

(1) Doué ou douet, mare dans les prés aux abords des villages.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
« IndietroContinua »