Voyages dans les Alpes, précédés d'un essai sur l'histoire naturelle des environs le Genève, Volume 8

Copertina anteriore
L. Fauche-Borel, imprimeur, 1796
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 101 - de ce côté-là une invafion des habitans du Vallais. Ce font vraifemblablement les ouvrages de fortification les plus élevés de notre planète. Mais pourquoi faut-il que les hommes n'aient érigé dans ces hautes régions un ouvrage aufli durable que pour y biffer un monument de leur haine & de leurs
Pagina 110 - de ces femmes qui demeuraient de l'autre côté de la montagne , elles l'avoient traverfée avant jour pour venir à la vogue à Banio , & elles s'en retournoient coucher dans le Val-Séfia. Accoutumées à traverfer ces montagnes chargées de fardeaux énormes , c'étoit un jeu pour elles que de faire deux fois de fuite ce voyage
Pagina 109 - donc à-peu-près feules chargées de tous les travaux de la campagne ; & comme elles font même en plus grand nombre que ne l'exigent ces travaux, elles s'occupent à tranfporter des marchandifes fur leur dos, en traverfant des paflages dangereux, inacceffibles aux bêtes de fomme , & qui fouvent évitent des détours de
Pagina 376 - glaciers se forment par les avalanches, et parce qu'à de grandes hauteurs l'eau ne tombe , pendant neuf mois de l'année , que sous la forme de neige , 527- Réfutation de l'hypothèse qui suppose que les glaciers sont produits par la congélation qui se fait pendant les nuits d'été, des neiges fondues pendant le jour, 528- La
Pagina 35 - furmonté un grand rocher tranfverfal , qui barre finguliérement la vallée , on entre dans le pays des mines d'or ; on voit prefque à chaque pas , à droite & à gauche de la vallée, des entrées de galleries , & au bord de la Lanza les moulins à lavures. Je donnerai plus bas une idée de ces mines.
Pagina 59 - trois heures & demie fur cette fommité; & comme nous prîmes le parti de ne pas revenir le même jour à Macugnaga, mais de couc'her encore fous nos tentes ; nous eûmes le tems de defcendre lentement, & d'obferver avec foin la nature & la ftrufture des rochers dont cette montagne eft compofée. Sa cime
Pagina 108 - eft que ce font des habitants du Haut-Valais qui, en traverfant les Alpes ,, ont vu que les fommités de ces vallées étoient inhabitées ; & s'y font établis dans un temps où les habitants de l'Italie, accoutumés à un climat plus doux, n'ofoient pas conduire leurs troupeaux , ni fe fixer eux-mêmes dans ces pâturages entourés de neiges & de glaces.
Pagina 89 - dans cette vallée ;' c'eft ce qu'ils tentèrent deux ans après leur premier voyage ; ils retournèrent au bord du précipice, munis de crampons, de cordes & d'échelles , mais ils n'obtinrent aucun fuccès ; ils revinrent, en difant que les efcarpements étoient d'une hauteur fi prodigieufe , qu'aucune échelle ne pouvoit aider à les franchir. CETTE finguliere hiftoire, dont on m'avoit parlé à Turin, comme
Pagina 212 - que les rochers des hautes montagnes , que les glaciers charrient dans le bas des vallées ne prouvent" pas le mouvement progreffif des glaces fur lefquelles on les voit encore à leur arrivée dans ces vallées ? Mais il ya plus ; c'eft qu'on les voit
Pagina 110 - l'expédier à Genève. Il me répondit très-férieufement qu'il n'y avoit point au pays d'homme qui pût porter un tel fardeau à une telle dif, tance ; mais que s'il m'étoit égal que ce fût une femme, il en

Informazioni bibliografiche