Immagini della pagina
PDF
ePub

sos (m.) 28, sous (m.) 38, sua (f.) 14, suas 28 § 55. vinte 41 § 60.

S 32.

266.

sien 12 § 61.

[ocr errors]
[blocks in formation]

ouierdes 18 § 63. — uiren

-

A noter reemir 5, mais reymades 18.

b. Caractères du groupe II.

79. Le groupe II montre peu de traits que nous n'ayons pas vus représentés déjà dans le groupe I. Mais, d'une façon générale, ceux de ces traits qui, dans le groupe I, tout en étant très fréquents, commençaient pourtant à céder devant l'envahissement des formes castillanes, règnent ici sans aucune concurrence; ceux qui, dans le groupe I, étaient d'une fréquence moyenne, l'emportent ici facilement sur les autres formes employées, et ceux, enfin, qui, dans le groupe I, n'apparaissaient que sporadiquement, offrent ici des exemples relativement nombreux.

Comme le groupe I, celui-ci comprend des endroits assez éloignés l'un de l'autre, depuis la région de Riaño vers le nord. (LXXVIII Pesquerà) jusqu'à celle de Zamora (XVII Castrotorafe) et d'Alcañizes (XII, XLIII, XLIV Moreruela, IV Cañizo) vers le sud. Vers l'ouest, nous avons compté dans ce groupe un document (XCVI) de Bembibre, dont les caractères sont plus conformes à ceux du groupe II qu'à ceux du groupe III. Dans ce dernier document, ainsi que dans ceux de Benavente (XC et IC) et de Manganeses (LXXXVIII), au passe à ou (§ 20) d'après la loi qui règne dans le groupe occidental. Le même passage apparaît dans le doc. LXXXIX de Villarrabines, ce qui s'explique par l'origine du notaire qui l'a écrit (cf. § 78). C'est aussi à l'origine du scribe qu'il faut attribuer les caractères asturiens de la charte LXXVII, écrite à Léon (cf. § 78). Celle de Pesquera, LXXVIII (cf. § 78), doit aussi avoir été écrite par un notaire parlant un autre dialecte que celui de Pesquera ou d'Eslonza. C'est là le seul document du groupe II où les voyelles ouvertes restent régulièrement sans diphtongaison. Il est vrai que pour o, il n'y a qu'un exemple (morte 30), mais e figure dans parentes 15, veneren 18, fezer 19, herdamento 27, venermos 34, quinentos 35, ueyo 53. Comme lj passe régulièrement à (1), et qu'on

trouve un exemple de -ey (quitey 14), on a là des caractères qui rendent probable que le notaire était d'origine occidentale, bien qu'il eût dans plusieurs cas attrapé le dialecte du Léon central (-ero, -e, o<au, ye). Cette charte ne nous permet pas, par conséquent, de constater une différence entre la région plus septentrionale de Pesquera et celle de Léon.

C'est la ville de Léon qui est le centre du groupe II. Huit de nos chartes y ont été écrites; celles de Villarrabines, d'Eslonza, de Valencia de Don Juan, de Rioseco et de Villaverde de Sandoual sont toutes rédigées dans une langue qui ne diffère pas sensiblement de celle de Léon.

Nous avons déjà fait remarquer que les chartes du groupe II diffèrent de celles du groupe I surtout par la couleur dialectale beaucoup plus forte qui les caractérise. Il est donc inutile d'énumérer tous les traits, puisqu'ils sont d'une façon générale les mêmes que ceux du groupe I, exception faite pour les formes enne (§ 47) et laor (§ 31) qui, fréquentes dans le groupe I, manquent totalement dans les chartes du centre que nous avons dépouillées. Nous nous bornerons à relever les caractères peu nombreux qu'on ne trouve pas dans le groupe I ou qui y figurent à l'état d'exceptions, pour devenir fréquents dans le groupe qui nous occupe.

Notons pourtant d'abord que les formes avec o et e non diphtongués sont plus nombreuses dans le groupe II, et que c'est là tout particulièrement le cas pour les exemples où la diphtongue a pris un développement particulier (ia, uo, ua §§ 11, 17). La diphtongue ue devant un y (§ 19), qui, dans le groupe I, n'est représentée que par deux exemples (XLVII 10 et LVIII 10) y figurent dans 5 documents.

Le pronom possessif montre au féminin presque exclusivement les formes mia(s), sua(s), qui dans le groupe I étaient des exceptions (§ 55).

Le parfait de esse a toujours (à une exception près) la forme abrégée (furon, rarement foron), qui, dans le groupe I, était moins fréquente que la forme non abrégée (§ 69).

L'e final se trouve quelquefois conservé dans des cas où cette voyelle tombe en castillan (§ 22).

Lj, qui devient ordinairement y', passe dans quelques documents à 1(1), développement caractéristique du groupe III (§ 32). M'n devient presque toujours mn ou mr, tandis que mbr n'est représenté que par un exemple (§ 40).

T final reste régulièrement t, excepté dans le cas uoluntad (S 42).

Aux combinaisons enno(s), conno(s), partirona viennent s'ajouter celles de per et de por avec lo(s), la(s) (§ 47).

Sine prend souvent la forme sien, quelquefois la forme sen ($ 61).

Pour fecho, on trouve dans deux documents la forme intermédiaire feycho (SS 8, 33).

Viron n'est plus sujette à la concurrence de la forme castillane (§ 66).

Venieron n'est plus sujet à la concurrence de vinieron, et fecieron est plus fréquent que ficieron (§ 68).

Notons enfin les formes soy (§ 69), a(a)des (§ 70), diant, die (§ 71) et saban (§ 74).

Pour les autres caractères, nous pourrons nous borner à renvoyer au § 77, ainsi qu'aux paragraphes respectifs des chapitres I et II.

[ocr errors]

Groupe III.

a. Caractères des documents.

80. Doc. II. Matela(?) 1185: vntre 6 § 9.

[merged small][ocr errors]

Iohane 10 S 22. nouo 6 § 16. (m.) 9, sua (f.) 9, suas 8 § 55.

[ocr errors][merged small]
[blocks in formation]

A noter irmano 7. La langue de cette charte la renvoie. au groupe III; le notaire était en effet un «Iohanes presbyter purtugalensi» (48), bien que le document paraisse avoir été écrit dans un endroit appartenant à la région du groupe II.

Doc. XIV. Ponferrada 1235: ey 4 SS 8, 70. -hye (< est)

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

A noter con 37 (cf. § 48), le mot folbes 8 et por u (<ubi) 4.

Doc. XCI. Espinareda 1256: feytas 17 § 8.

sempre 20 cousa I

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]

muler 4 § 32.

[ocr errors]

sem

[ocr errors]

you 2 S

dereytos 7 § 33.

mujtos 34 35. omes 20 40.

13 SS 41, 61. pella 2, pola 15 § 47. ela 22 § 49.

51. sous (m.) 7 § 55.seerdes 12 § 63. uiren § 66.

[ocr errors]

vener 9, queser 21 § 68.

A noter l'emploi de l'infinitif personnel 12, 35, 37, la graphie generation 9, 11 et audiren 1 § 73.

Doc. XCII.

pelago 6 S 10.

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

IS 20. erdat 24 § 24. ffirmi 17 S 25. 10 S 30. melor 16 32.

maes

escritu I § 26.

peyge 15 § 33.

[ocr errors]
[ocr errors]

plados 7, dubre 16 § 38. you 2 § 51. mia (f.) 12, mias 24 § 55. 55.quesierdes SS 63, 68. mandou 10, mandey 22 § 65.

[merged small][ocr errors][ocr errors]

soey 23, ffuse 14 dita 24 SS 33, 74.

ben 14

$69. ey 5 $ 70. ffazade IIS 72.

$ 10.

A noter portage 35, 2 lo elo II.

Doc. XCIII. Espinareda 1266: paleyro 6 § 8.

orto 5 § 16.

outra 24 20. heredade II S 22.

muler 3 S 32. feyta 26 § 33. leyxardes 20 § 34. muytos

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

A noter l'infinitif personnel 16, 17, 20, hu 5 (<ubi), Domenguez 10 § 9, lauorias 21.

[ocr errors][merged small][merged small]

Doc. XCIV. Cacauellos 1270: feyto 8 § 8. bona 45 § 16. cousa I § 20. uoluntade 22 § 22. herdamento 5, byspo 42 § 24.-ensenbla 13 § 28. mays 20, maor 43 § 30. fillo 2 § 32. feyto 8, peyche 27 § 33.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

ujren 2 § 66.

24, myas 20, sou (m.) 8, sous $ 56. dous 27 § 59.

[ocr errors]

soy 17, seya 24, foron 46 § 69. ayo 5 § 70.

$ 71. contradizer 24 § 73.

djto 13 § 74.

estya 35

A noter coneguda 1 (cf. § 28), uenzon 9, 36, mais uendison 3, 24, 30, possideades 21 (cf. § 73), desogemays 20 (hodie <pg.

hoje).

Doc. XCV. Espinareda 1270: celleyro 19 § 8. SIO. logo 19 § 16. couto 2820.

re 29 § 30. muler 4 § 32.

$ 35.

-

palonbar 8 § 37.

pella 1, uolo 25 § 47.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

[ocr errors]

ffeyta 28
sem 23 §§ 41,
ela 8 § 49.

sou (m.) 8, sous
trinta 13 § 60.

diedes 15 § 71.

6,

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

muytos 41

fique 9 § 46.

que llo 11, elos 35 sua (f.) 6, suas 6 § viren § 66. — foy - saban I, cubriades 14

A noter deus 2, veyga 5 (cf. § 9), encuria 15.

[ocr errors]

Doc. XCVII. Espinareda 1273: faueyro 4 § 8. ben 8 $10. morte 9 § 16. couto 12 20. muler 2 § 32.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

Doc. XCVIII. Cacauellos 1280: primeyra 5 § 8.

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

pella 12, uolla II § 47. ella 14, dos 5 § 49. quella 8 S 50. meu sinal 26, mia (f.) 12, mias 10 § 55.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

A noter l'infinitif personnel ffacerdes 9, ceo (< ecce hoc?) 7.

vençon 11, 13, enguayar 9 et mercores 19 (§ 43).

« IndietroContinua »