Immagini della pagina
PDF
ePub

EUVRES COMPLÈTES

DE BOSSUET.

Besançon, imprimerie d'Outhenm Chalandre fils.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic]

PARIS
LIBRAIRIE DE LOUIS VIVÈS, ÉDITEUR

RUE DELAMBRE, 5

1863

DE LA

DOCTRINE DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE SUR LES MATIÈRES DE CONTROVERSE.

RÉFUTATION DU CATÉCHISME

DU SIEUR PAUL FERRY,
MINISTRE DE LA RELIGION PRÉTENDUE RÉFORMÉ3,

CONFÉRENCE AVEC M. CLAUDE,

MINISTRE DE CHARENTON,
SUR LA MATIÈRE DE L'ÉGLISE.

wwwwwwwwwwwwwwww

REMARQUES HISTORIQUES.

I. Réfutation du Catéchisme de Ferry. - Lorsque Bossuet eut couronné les cours de théologie par le doctorat, comme plusieurs sermons lui avoient obtenu de grands applaudissemens, saint Vincent de Paul et son maître Cornet lui conseillèrent de ne point s'arrêter à ces premiers succès, de fortifier son talent par de nouveaux travaux et de ne paroitre dans les chaires de la capitale qu'après des études plus larges et plus profondes. Il alla chercher la solitude à Metz, où l'influence de sa famille et son mérite l'avoient mis en possession d'un canonicat. Dans cette heureuse retraite, loin du monde et de ses préoccupations, il étudia pendant plusieurs années l'Ecriture sainte, les Pères et les Docteurs, ne quittant son cabinet de travail que pour se rendre au cheur, dans la chaire ou dans les asiles de charité.

Alors vivoit à Metz un homme de science et de talent, ministre de l'évangile, estimé des catholiques comme des protestans. D'une éloquence forte et persuasive, parce qu'il avoit un caur ardent et doux tout à la fois, il prêchoit la Réforme avec succès parmi les siens depuis quarante ans. En 1654, il fit paroitre à Sedan le Catéchisme général de la réformation de la religion. Dans cet ouvrage, s'oubliant pour ainsi dire lui-même, Paul Ferry dépassoit les bornes de la modération qu'il avoit respectées jusqu'alors: chose incroyable et pourtant naturelle dans la Réforme, parce que la calomnie lui fournit ses armes les plus puissantes, il prêtoit à l'Eglise des maximes qu'elle n'a jamais professées, TOM. XIII.

a

« IndietroContinua »