Immagini della pagina
PDF
ePub

A LA MÊME LIBRAIRIE

Tite-Live : Livres XXVI-XXX, traduction française de

M. Gaucher, ancien professeur au lycée Condorcet, sans le texte latin. 1 vol. in-16, broché.

2 fr. 50

4031€. — Imprimerie LAHUNE, 9, rue de Fleurus, à Paris.

TITI LIVII

AB URBE CONDITA

LIBRI XXVI-XXX

TEXTE LATIN

PUBLIÉ
AVEC UNE NOTICE SUR LA VIE ET LES OUVRAGES DE TITE-LIVE

DES NOTES CRITIQUES ET EXPLICATIVES
DES REMARQUES SUR LA LANGUE

UN INDEX
DES NOMS PROPRES HISTORIQUES ET GÉOGRAPHIQUES

UN COMMENTAIRE HISTORIQUE

DES CARTES ET DES PLANS

PAR

othon

0. RIEMANN
Ancien maitre de conférences à l'École normale supérieure

ET

T. HOMOLLE
Directeur de l'École d'Alhènes

Tome I

1

SIXIÈME ÉDITION

REVUE

PARIS

LIBRAIRIE HACHETTE ET Cie

79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, 79

1899

COLLEGE

HARVARD

JUL 9 1900
LIBRARY

Šalisliwy fund

AVERTISSEMENT

DE LA SIXIÈME ÉDITION

Depuis la mort de M. Riemann, il ne s'est produit dans les études sur Tite-Live rien qui pût motiver une refonte de cette édition. Il suffira de signaler ici les plus importants des travaux qui ont eu pour objet, soit la 3e décade tout entière, soit les livres XXVI-XXX en particulier.

Éditions. Les principales éditions sont celles de Luchs (1887) pour toute cette seconde moitié de la 3e décade, de Stitz pour le livre XXVI, de Luterbacher pour les livres XXIX et XXX, de ZingerleAlbrecht et de Wegehaupt pour le livre XXX. On peut y joindre le Livius-Kommentar de Haupt.

Sources et valeur historique. - Il faut placer en première ligne, la série des recherches de M. Soltau : son ouvrage sur les Sources de Tite-Live dans la 3e Décade, ses articles sur la Chronologie des campagnes d'Espagne (Hermès, XXVI, 3), sur les passages intercalés après coup par Tite-Live (IIer

mès, XXIX, 4), sur les sources grecques des livres YXIII à XXX (Philologus, LIII, 4). Dans tous ces travaux, M. Soltau montre quels sont les rapports entre Polybe et Tite-Live : Tite-Live aurait d'abord connu l'historien grec par l'intermédiaire de Claudius Quadrigarius, puis directement; à ce moment, il aurait remanié, après coup, une partie de la 3e décade;' et, à partir de la 4e décade, il aurait suivi Polybe fidèlement. Ces vues ont été discutées par M. Hesselbarth dans ses Recherches historiques et critiques sur la 3e décade de Tite-Live et dans son article de la Semaine Philologique de Berlin (19 décembre 1891).

Une autre discussion sur les rapports de Polybe et de Tite-Live a eu lieu à la Société Historique de Berlin, le 29 juin 1891, entre M. de Breska, Voigt et Foss. — M. Jumpertz (la Guerre de Rome et de Carthage en Espagne) croit également à l'existence d'un intermédiaire entre Polybe et Tite-Live. M. Fuchs (la Seconde guerre punique et ses sources) a étudié Polybe et Tite-Live au point de vue de la stratégie et de la tactique, et M. Enrico Cocchia au point de vue de la critique historique. — M. de Scala a examiné l'influence de Thucydide sur Tite-Live, et comparé le récit de Tite-Live avec les fragments de Polybe les plus récemment découverts. - M. Sturm a comparé Tite-Live à Cælius Antipater (Quæ ratio inter tertiam Livii decadem et Caelii Antipatri historias intercedat).-M. Streit a étudié l'Histoire

« IndietroContinua »