Nouveau dictionnaire historique: ou Histoire abregée de tous les hommes qui se sont fait un nom par le génie, les talens, les vertus, les erreurs, &c. depuis le commencement du monde jusq'à nos jours; dans laquelle on expose avec impartialité ce que les ecrivains les plus judicieux ont pensé sur le caractère, les moeurs et les ouvrages des hommes célébres dans tous les genres; avec des tables chronologiques, pour réduire en corps d'histoire les articles répandus dans ce dictionnaire, Volume 9

Copertina anteriore

Dall'interno del libro

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 307 - Mon père, ne me pressez point." Le Père continue. Enfin Despréaux le prend par le bras, et le serrant bien fort, lui dit: "Mon Père, vous le voulez. Eh bien!
Pagina 75 - Il peut arriver sans doute des aventures très funestes à de simples citoyens; mais elles sont bien moins attachantes que celles des souverains, dont le sort entraîne celui des nations. Un bourgeois peut être assassiné comme Pompée; mais la mort de Pompée fera toujours un tout autre effet que celle d'un bourgeois.
Pagina 280 - ... de donner deux maris à une femme ? » La mère de Papirius communiqua ce secret aux dames romaines, qui se présentèrent le lendemain au sénat pour demander que l'on ordonnât plutôt le mariage d'une femme avec deux hommes, que celui d'un homme avec deux femmes. Les sénateurs ne comprenant rien aux cris et aux alarmes de ces femmes attroupées tumultueusement , le jeune Papirius leur apprit qu'il était l'auteur de leurs alarmes.
Pagina 391 - Il commença par faire une ligue avec les Américains ses voisins: c'est le seul traité entre ces peuples et les chrétiens qui n'ait point été juré et qui n'ait point été rompu. Le nouveau souverain fut aussi le législateur de la Pensylvanie : il donna des lois très sages, dont aucune n'a été changée depuis lui.
Pagina 307 - Monsieur, je vous conjure de me le dire, afin que je le lise toute la nuit." Despréaux lui répondit en riant : "Ah ! Monsieur, vous l'avez lu plus d'une fois, j'en suis assuré.
Pagina 91 - ... faire du raisin en exprimant sa liqueur. Ayant donc fait du vin, il en but , et comme il n'en avait point encore éprouvé la force, il s'enivra et s'endormit dans sa tente. Cham , son fils , l'ayant trouvé découvert d'une manière indécente, s'en moqua, et en donna avis à ses frères, qui, marchant en arrière , couvrirent d'un manteau la nudité de leur père. Noé à son réveil, apprenant ce qui s'était passé , maudit Chanaan , fils de...
Pagina 478 - Il plait par sa douce élégance, par le choix de ses expressions, par l'heureux tour de ses vers ; il instruit par ses ingénieuses moralités , qui sont autant de miroirs où l'homme voit ses qualités et ses défauts.
Pagina 135 - Cluny dans d'autres églises, et fut enfin adoptée par l'Eglise universelle. On raconte diversement la révélation, qu'on dit y avoir donné lieu. Dans le doute, il est plus prudent d'attribuer cette institution à la piété de l'illustie abbé de Cluny qu'à des visions incertaines.
Pagina 80 - Sujet à s'éblouir lui-même, il conçoit avec feu, commence avec chaleur, et quitte subitement la route qu'il suivoit, pour prendre celle qui vient la traverser. Il n'a de suite que pour son intérêt personnel, qu'il ne perd jamais de vue. Maître alors de lui-même, il paroît tranquille quand il est le plus agité.
Pagina 79 - ... de son caractère. Ses défauts mêmes tenoient à de grandes qualités. Une conception rapide lui faisoit voir d'un coup d'œil trop d'objets pour ne pas le rendre quelquefois indécis, ou trop lent à se décider. La passion de bien faire , le désir de mériter les suffrages, lui inspiroient. une sorte d'inquiétude sur les jugemens d'autrui , capable d'altérer son ame quand il se croyoit en butte à des injustices.

Informazioni bibliografiche