Immagini della pagina
PDF
[graphic]
[graphic]

TRAGÉDIE.

ACTE PREMIER.
SCÈNE PREMIÈRE.

HIPPOLYTE, THÉRAMÈNE.

LHtPPOLTTE-
E dessein en est pris, je pars, cher Théramënc ,
Et quitte le séjour de l'aimable Trézène.
Dans le doute mortel dont j e suis agité,
Je commence a rougir de mon oisiveté.
Depuis plus de six mois, éloigné de mon père,
J'ignore le destin d'une tête si chère;
J'ignore jusqu'aux lieux qui le peuvent cacher.

THÉRAMÈNE.
Et dans quels lieux, Seigneur, l'allez-vous donc chercher?
Déjk , pour satisfaire a votre juste crainte,
J'ai couru les deux mers que sépare Corinlhe.

J'ai demandé Thésée aux peuples de ces bords

Où l'on voit l'Achéron se perdre chez les morts;

J'ai visité l'Elide, et, laissant le Ténare ,

Passé jusqu'a la mer qui vit tomber Icare.

Sur quel espoir nouveau, dans quels heureux climats

Croyez-vous découvrir la trace de ses pas?

Qui sait même, qui sait si le Roi votre père

Veut que de son absence on sache le mystère?

Et si, lorsqu avec vous nous tremblons pour ses jours,

Tranquille, et nous cachant de nouvelles amours,

Ce héros n'attend point qu'une amante abusée...

HIPPOLTTE. Cher Théramène, arrête et respecte Thésée. De ses jeunes erreurs désormais revenu , Par un indigne obstacle il n'est point retenu; Et fixant de ses vœux l'inconstance fatale , Phèdre, depuis long-temps, ne craint plus de rivale. Enfin, en le cherchant, je suivrai mon devoir , Et je fuirai ces lieux que je n'ose plus voir.

THÉRAMÈNE. Hé! depuis quand,Seigneur, craignez-vousla présence De ces paisibles lieux, si chers a votre enfance , Et dont je vous ai vu préférer le séjour Au tumulte pompeux d'Athène et de la cour? Quel péril, ou plutôt quel chagrin vous en chasse? HIPPOLTTE.

Cet heureux temps n'est plus. Tout a changé de face

« IndietroContinua »