Annales academiae groninganae

Copertina anteriore
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 90 - Le droit que le pacte social donne au souverain sur les sujets ne passe point, comme je l'ai dit, les bornes de l'utilité publique (i).
Pagina 170 - Itaque, quod plerumque in atroci negotio solet, senatus decrevit, ' darent operam consules, ne quid respublica detrimenti caperet.' Ea potestas per senatum, more Romano, magistratui maxima permittitur, exercitum parare...
Pagina 90 - Renoncer à sa liberté, c'est renoncer à sa qualité d'homme, aux droits de l'humanité, même à ses devoirs. Il n'ya nul dédommagement possible pour quiconque renonce à tout, une telle renonciation est incompatible avec la nature de l'homme ; et c'est ôter toute moralité à ses actions que d'ôter toute liberté à sa volonté.
Pagina 99 - Défiez-vous de vos passions > elles ne vous flattent que pour vous tromper, elles vous promettent le bonheur. Mais si vous prêtez l'oreille à leurs mensonges j elles deviendront vos bourreaux,, elles vous conduiront à la servitude^ un tyran domestique, ou un vainqueur étranger servira d'instrument à votre punition ". Allez , mon cher Aristias, lui dit Phocion,.
Pagina 103 - Klles doivent etre tellement propres au peuple pour lequel elles sont faites, que c'est un tres grand hasard si celles d'une nation peuvent convenir a une autre.
Pagina 84 - II faut que nous vous avertissions d'une chose ; c'est que , si » quelqu'un , dans la postérité , ose jamais dire que dans le •» siècle où nous vivons les peuples d'Europe étaient policés , on » vous citera pour prouver qu'ils étaient barbares; et l'idée que » l'on aura de vous sera telle , qu'elle flétrira votre siècle , et » portera la haine sur tous vos contemporains.
Pagina 100 - Le vice éloigne les uns des autres les citoyens que la vertu rapprocherait et tiendrait unis; il divise les peuples par les haines, les craintes et les soupçons. Rien n'est sacré pour les passions; guerres, meurtres, trahisons, violences, injustices, perfidies, lâchetés, voilà leur cortège, tandis que la raison appelle autour d'elle la paix, la bonne foi et le bonheur à la suite de toutes les vertus.
Pagina 100 - Les bonnes lois se maintiennent par les bonnes mœurs ; mais les bonnes mœurs s'établissent par les bonnes lois. Les hommes sont ce que le gouvernement les fait. Pour les modifier, il est toujours armé d'une force irrésistible, celle de l'opinion publique ; et le gouvernement deviendra toujours corrupteur, quand, par sa nature, il sera corrompu. Voilà le mot. Les nations de l'Europe auront de bonnes mœurs, lorsqu'elles auront de bons gouvernements.
Pagina 175 - Clodius legem tulit, ne quis per eos dies, quibus cum Populo agi liceret, de coelo fervaret : vid.
Pagina 69 - ... fons aequitatis : mens et animus et consilium et sententia civitatis posita est in legibus. Ut corpora nostra sine mente, sic civitas sine lege suis partibus, ut nervis et sanguine et membris, uti non potest. Legum ministri magistratus, legum interpretes iudices, /legum denique idcirco omnes servi sumus, ut liberi esse possimus.

Informazioni bibliografiche