Immagini della pagina
PDF
ePub

sous le rapport littéraire entre le Moyen-Age et le monde moderne.

La guerre avec Bartolomeo Coglione de Bergame venait de se terminer à l'avantage de la République.

« Chacun fut content de jouter dans son antique lice. On était dans l'année mil quatre cent soixante-huit de l'Incarnation, la joute fut ordonnée pour le milieu de janvier, mais elle eut lieu le septième jour de février'. »

A une époque très postérieure, Machiavel n'a pas dédaigné le genre de la chronique rimée, dont les formes détonnent un peu parmi les descriptions lyriques de Luca. Les Decennali de l'homme d'État florentin, qui fut parfois un poète, ne sont pas autre chose qu'une gazelle en vers relatant des événements contemporains.

Pulci tient à enregistrer exactement les faits et les dates; mais le greffier en lui n'exclut pas le poète : ils se suivent sans trop de façons.

& Or, quelle sera si haute et digne Muse, ou la lyre harmonieuse d'Orphée, ou Marsias qui encore se plaint, se lamente et

Ma poichè in tutto fu l'orgoglio spento

Del furor Bergamasco, al fer Leone
Venne la palma, e ciascun fu contento
Di far la giostra nel suo antico agone.
L'anno correa nel mille quattrocento
E sessantotto della incarnazione,
Ed ordinossi per mezzo gennaio,
Ma il settimo di fessi di febbraio.

(St. 21.)

s'excuse, ou Amphion, Aracinte, Attys, qui ne paraîtra pas rauque et tout épuisée ? O Mélibée, les pipeaux ne valent rien ici, pour raconter si grande et si belle joute, et même toute gloire de notre cité.

» Grande fete cerles en fit la cité, tant que jamais ne la vis plus allègre; on ne se rappelle plus les guerres passées, qui ressemblèrent au combat de Phlégra, comme autrefois en vers je l'ai compilé. »

Come altra volta in versi ho compilate!

Le greffier reparaît un moment !

C'est un concours universel : comtes, rois, seigneurs, ducs et marquis; casques, cuirasses, harnais, écus, lances, selles, sortent des retraites cachées; on fourbit les armes rouillées... et tout cela pour « le Jouvenceau que chacun honore et aime » ?... Et l'on crie : « Qui est celui qui joute pour la Sainte Croix ? »

« Et tout le peuple courait voir, et ils donnaient tous de leur valeur des preuves admirables. Jamais à Florence il n'y eul semblable plaisir. Et dans le ciel Mars s'en réjouissait avec Jupiter. Et ce n'est merveille, à mon avis, qu'un chacun se repaisse de choses nouvelles. Et, si alors Clarisse eût été là, ja mais ma cité n'aurait été si heureuse 3. )

E se ci fosse stata allor Clarice,
Non fu la mia città mai si felice.

Politesse un peu contrainte à Clarice Orsini, l'épouse très effacée du Magnifique! Ce compliment s'accorde

1. Stances 22 et 23. 2. Voy. st. suiv. 3. Stances 25 ct 26.

assez mal avec l'hommage dont est l'objet la belle « à la Guirlande ' », la bien-aimée de Laurent, l'une des deux gracieuses sæurs, qui l'appelait, pour la mériter, à faire ses preuves en champ clos.

Che gli prometta se impetrar la vuole,
Che al campo verrà presto armato in sella,
E per amor di lei porterà quella (grillanda).

En banquier positif, le vieux Cosme, - paraît-il, – préféra pour son fils, à cette union, une alliance avec la grande famille romaine des Orsini. Laurent, de son côté, semble s'être résigné sans trop de peine ?.

Il était de sa race après tout, homme d'affaires avisé... Ces dilettanti, d'ailleurs, ces ciseleurs de sonnets, s'accoutument au chaste souvenir, sinon à l'oubli de l'idole : rimant leur martyre, ils s'en consolent d'assez bonne grâce.

Pulci l'excuse de son mieux :

(...Certes, mon Laurier est toujours constant; il ne voulut pas être ingrat envers son seigneur (Amour); et, comme il avait écrit sur le diamant cet engagement digne d'un céleste honneur, il se ressouvint, comme loyal amant, de ce dire antique: Amour veut la foi; il préparait déjà ses nobles armes, mais son illustre père n'y consentit pas. »

Mais le signal est donné, les barrières sont ouvertes, les champions pénètrent dans l'arène, dans toute la pompe chevaleresque d'un défilé dont le poète chante les merveilles. J'aime cet éclat décoratif, un des caractères de l'art italien, cette fresque rimée dont le poète semble emprunter au peintre le procédé.

1. Voy. stance 8.

2. Ce mariage, décidé au mois de décembre 1468, dix mois après la joute, fut célébré au mois de juin de l'année suivante:

3. Stance 11.

Comptons les tenants :
Roberti do Sanseverino;
Soderino;
Pandolfino;
Ugolino de' Martelli;
Niccolò Giugni;
Buongianni de' Gianfigliazzi;

Braccio de' Medici : sur sa bannière, une jeune fille voilée de blanc tient une guirlande de feuillage; sous un chêne un léopard à l'attache. Du cimier de la bride aux sabots, le cheval Spazzacampagna (Baiaie-Champs) est couvert d'une housse de velours blanc semée de léopards, attachés chacun à un chêne par un lien d'or. Autour du paladin, ses pages à cheval, costumés de soie blanche, avec un rameau brodé sur la poitrine, trompettes, hérauts, autres pages à pied. Caracolent ensemble Pierantonio et Piero Pitti sous la même bannière : « Cupidon larmoyant, car une demoiselle lui a lié les bras, déplumé et raccourci les ailes. »

A leur suite, deux cavaliers de Bernardino da Todi :
Dionigi;
Il Riccio;
Pier Vespucci : — sur sa bannière une donzelle se

gaussait d'Amour et de ses traits, et dans un beau ruisselet flammèche de s'éteindre; de quoi le malin se courrouce. Au cimier du cheval, une touffe de cheveux de cette dame qu'Amour ne dompte pas... Sur l'écu du preux, enclume flottant sur mer par l'engin d'une voile.

Silvestro Benci monte Tempête, dont la housse de velours cramoisi est pleine de chiens, de serpents et de loups.

Suivi d'écuyers cuirassés, Jacopo, di Messer Poggio, chevauche sur Santiglia. La housse est de velours noir. Sur la tête, une tête de Méduse garnie de perles. Au poitrail, hydre née du sang de Gorgone.

Carlo Borromei a pour symbole le Phénix (la Fenice),

Ch'era nel fuoco, ov' ella muore e nasce
Fra mirra e nardo le sue estreme fasce.

Sur la tête, une toque avec un certain filet de perles audessus, tel qu'il ne s'en vit de semblables. Belle et plaisante cotte d'armes. Mais pourquoi ce filet mystérieux ? Peut-être Cupido l'avait-il pris dans son épervier ? Bien empanaché, le palefroi Bufolacchio est tout brave de soie pourpre et or. Une broderie d'oranges enguirlande sa housse de satin cramoisi.

Benedetto Salutati maîtrise Scorzone, vigoureux moreau bien râblé. Pages, écuyers, trompettes et fifres.

Le héros du poète, Laurent, avec sa devise : « Le temps revient. » Il porte mi-partie de gueule et d'argent, LES MÉDICIS.

11. - 1

« IndietroContinua »