Immagini della pagina
PDF
ePub
[blocks in formation]

BESANÇON. — IMPRIMERIE DE OUTHENIN-CHALANDRE FILS.

COMPLÈTES

DE BOSSUET.

TOME ONZIÈME.

CONTROVERSE.

SUITE DES AVERTISSEMENTS AUX PROTESTANTS.
EXPOSITIOS DE LA DOCTRINE DE L'ÉGLISE CATHOLIQUE. — FRAGMENTS SUR DIVERSES

MATIÈRES DE CONTROVERSE.

[graphic][subsumed][merged small]

OUTHENIN-CHALANDRE FILS, ÉDITEUR,

IMPRIMEUR DE M.GR L'ARCHEVÊQUE.

PARIS,
MÊME MAISON DE COMMERCE,

PLACE SAINT-ANDRÉ DES ARTS, 11.

LOR INSTIT

UNIVERSITY
2 1 NOV 1967
OF OXFORD
LIBRARY

AUX PROTESTANTS

SUR LES LETTRES DU MINISTRE JURIEU

CONTRE L'HISTOIRE DES VARIATIONS.

Le salut dans l'Eglise romaine, selon ce ministre; le fanatisme établi dans la réforme par les ministres Claude et Jurieu , selon la doctrine des Quakers; tout le parti protestant exclu du titre d'Eglise, par M. Jurieu.

Une des promesses de l'Eglise , et celle qui fait le mieux sentir que la vérité plus puissante que toutes choses est en elle; c'est qu'elle verra ses ennemis et même ceux qui la calomnient, abattus à ses pieds, T'appeler, malgré qu'ils en aient, la cité du Seigneur, la Sion du Saint d'Israël ". Personne, je l'oserai dire, n'a jamais plus indignement calomnié l'Eglise romaine que le ministre Jurieu ; et néanmoins on va le voir forcé à la reconnoître pour la cité de Dieu , puisqu'il l'avoue pour vraie Eglise qui porte ses élus dans son şein , et dans laquelle on se sauve. Il nie de l'avoir dit; et peut-être youdroit-il bien ne l'avoir pas fait. Mais nous allons vous montrer, et cela ne nous sera point fort difficile, premièrement, qu'il l'a dit; secondement, qu'il faut qu'il le dise encore une fois, et qu'il justifie l'Eglise romaine de toutes les calomnies qu'il lui fait lui-même, à moins de renverser en même temps tous les principes qu'il pose, et en un mot tout son Système de l'Eglise. « Je n'ai pas pu négliger, dit-il ?, les deux accusations que M. Bossuet me fait dans son dernier livre (c'est le xve des Variations) de sauver les gens dans le socinianisme et dans le påpisme. Peut-être, continue-t-il, aurois-je pu me passer de répondre sur la première accusation, mais il est fort nécessaire de repousser la seconde; c'est que, selon le ministre, on peut se sauver dans l'Eglise romaine, et qu'ainsi c'est une grande témérité d'en sortir. » Vous voyez, mes Frères, comme il s'élève contre cette accusation : avouer qu'on se sauve dans le papisme, c'est selon lui un si grand crime, qu'il trouve plus nécessaire de s'en défendre, que d'avoir mis le salut parmi les sociniens : mais, malgré ses vaines défaites, vous l'avez vu convaincu sur le dernier chef, et vous pouvez présumer de là qu'il le sera bientôt sur l'autre.

1 18., IL. 14; Apoc., II, 9; I. 9. - 1 Lell, xi. p. 81.

« IndietroContinua »