Immagini della pagina
PDF
ePub

DE L'IMPRIMERIE DE P. DIDOT L'AINÉ,

CHEVALIER DE LORDRE ROTAL DE SAINT-MICHEL,

IMPRIMEUR DU ROI.

DU CABINET

sous

HENRI IV ET LOUIS XIII,

TERMINÉE PAR LA FRONDE.

i.lP.

Par,anquetil,

»E L'iIITtTDT ET DE Là LÉGION D'dokmeur.

NOUVELLE ÉDITION

EEVDE ET CORRIGÉE.

TOME PREMIER.

A PARIS

CHEZ JANET ET COTELLE, LIBRAIRES,

HUE NEEVE-DES-PETITS-CHAMPS, N° 17.

"M. DCCCXIX.

[ocr errors][merged small]

Quelques personnes ont trouvé mauvais que, dans Y Esprit de la Ligue, après la Préface, on leur présentât des Observations au lieu de l'histoire; ce qui interrompoit leur attention. Elles auroient voulu, en conséquence, que désormais on retranchât ces Observations. D'autres personnes les ont trouvées très à propos. Pour tâcher de contenter tous les lecteurs, nous plaçons ces Observations avant la Préface. Ceux qui ne voudront pas être interrompus les passeront.

OBSERVATIONS

SUR LES ÉCRITS CITÉS DANS L'HISTOIRE

DE L'INTRIGUE DU CABINET,

DIVISÉES EN TROIS PARTIES.

Premièrement, sur Henri IV.
Secondement, sur Louis XIII.
Troisièmement, sur La Fronde.

ÉCRITS SÛR HENRI IV.

I.memorie recondite da Vittorio Siri, dall' anno i60i ail' anno 1640, distinti in piu tomi, in-4°, in Roma, iG80.

1. Il Mercurio, o verô Historia di correnti tempi: in Parigi, i674.

Ces deux ouvrages, dont le dernier a été fait avant le premier, s'étendent jusqu'à l'année i655. Siri dit qu'ils sont faits sur les Mémoires des ministres, dont il a eu communication; et, en effet, il y a inséré des pièces entières qu'il n'a pas pu I

avoir d'ailleurs; et on lui a obligation de nous avoir conservé la connoissance de beaucoup de ressorts secrets, dont les autres auteurs n'ont pu nous présenter que les mouvements. Par la multitude des volumes de Siri, qui montent à plus de quatorze très grosin-4°, on peut juger de son application au travail: mais aussi chez lui, comme chez tous les écrivains volumineux, on trouve plus d'abondance que d'ordre, des redites, de la confusion, et souvent des jugements contradictoires. Il ne ménage pas Richelieu, et épargne un peu trop Gaston, qui lui faisoit, dit-on, une pension.

3. Le Mercure françois : Paris, 25 vol. in-8o.

Il faut mettre à la tête un volume qui contient les années i6o3, i604 et i6o5, sous le titre de Y Histoire de la Paix, et qui lie ainsi le Mercure à la Chronologie septénaire de Cayet. Les seize premiers volumes forment un recueil impartial, dans lequel se trouvent les faits pour et contre avec leurs preuves : mais, vers i63o, au moment que le cardinal de Richelieu prend le dessus, on remarque beaucoup d'omissions, et de l'affectation à justifier le ministre; de sorte qu'on ne doit plus regarder les derniers volumes que comme un recueil commandé.

4-Mémoires de Maximilien de Béthune, duc de Sully, etc.; mis en ordre avec des remarques, par monsieur JL. D. L. D. L. : Londres, i;45, 8 vol. in-i2.

Cet ouvrage est très bien fait, et on en sent mieux le mérite, quand on a lu les anciens Mémoires, où règne une confusion extrême. Le rédacteur ou traducteur, comme il se nomme lui-même, y a mis beaucoup d'ordre: son style est aisé et coulant; ses remarques sont justes et à propos: il n'a rien omis de ce qui est essentiel dans le texte. Sans être trop engoué du duc de Sully, son héros, il le montre comme un

« IndietroContinua »