Immagini della pagina
PDF
[merged small][merged small][ocr errors][merged small]

VVOIDE, ecclésiastique polonais, m. en 179o, résida 25 ans en Angleterre, et fut un des bibliographes du Musée britannique. On a de lui, entre autres ouvr : le nouveau Testament , manuscrit d'Alexandrie , déposé au Musée britannique, et la publication de la Grantmaire égyptienne de M. Scholtz. Lorsqu'il mourut il était occupé d'un dictionmaire de la langue égyptienne.

WOLDIKE (Marc), né en 1699 à Sommersted en Danemarck, fut minist. d'une église, puis profes. de théologie en 1731 à Copenhague, où il m. en 175o. Il s'est fait connaître par plusieurs traduct. latines; des Traites de Moïse Maimomides touchant les viandes défendues ; de plusieurs Chapitres du Talmud de Jérusalem et du Talmud de Babylone, et des Traités de controverse.

I. WOLF (Jean), né à Berg-Zabern le : o août 1537, m, en 1616, professa la niédecine à Marpurg Son meilleur ouvr. est : De acidulis ildungensibus, earum

[ocr errors]

que mineris, Marpurgi, 158o, in-4".

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

sous ce titre : Principes du Droit de la Nature et des Gens, en 3 vol. in-12 ; Horae subcesivae Marburgenses, en neuf parties, etc., etc.

WOLFF (Jérôme), d'une ancienne famille du pays des Grisons. Il devint bibliothécaire et principal du collége d'Augsbourg, où il m. en 158o, à 64 ans. On a de lui , Socratis IVotiones et Epistolae, graecè et latinè, 1593, in-fol., ouvrage curieux et instructif; Demosthenis et AEschinis opera omnia, graecè et latinè, Francfort, in-fol.; Joannis Zonarae annales ab exordio mundi, etc., # latinè, Paris, 1686, 2 vol.in-fol.; icetae Acominati Choniatae historia érœcè et latinè, Paris, 1647, in-fol. ; 4Vicephori historia Bysantina, graecè et datinè, Paris, 17o2, 2 vol. # WOLLSTONECRAFFT ( miss ), épouse du célèbre docteur Godwin, m. à Londres en 1797. On a d'elle : The Rights of Women (des droits de la †. qui eut le plus grand succès en Angleterre. WOLMAR ( Melchior), né à Rotveil en Suisse en 1497, apprit la langue grecque à Calvin et à Bèze, et leur inspira l'envie d'être réformateurs. Ulric, duc de Wittemberg, l'attira dans ses états, et le fit prof. de droit à Tubinge. ll m à Essenach en 1561. La Préface qu'il a mise à la tête de la Grammaire grecque de Démétrius Chalcondyie, a passé autrefois pour un chef-d'œuvre en ce genre. On a aussi de lui des Commentaires estimés sur les deux 1ers livr. de l'Iliade d'Homère. WOLSEY (Thomas), fameux card. et archevêque d'Yorck, né à Ipswich en 1473, fils d'un boucher; après avoir enseigné la grammaire dans l'université d'Oxford, il devint chapelain et aumônier du roi Henri VIII, qui le fit entrer dans le conseil et qui se déchargea sur lui du gouvernement de l'état. Le pape Léon X lui donna le chapeau de § en 1515, et le titre de légat à latere dans tout le royaume. On le vit alors augmenter son faste et ses prétentions. Francois Jo et Charles-Quint, qui regardaient Wolsey comme arbitre de l'Europe, le comblèrent de caresses et de présens. Après avoir été pour l'empereur , Wolsey se déclara pour la France. Il s'op† de tont son pouvoir à la répudiation e la reine Catherine d'Arragon; mais Voyant que le roi Henri VIII ne pouvait tre dissuadé, il y donna les mains, et #ot avec zèle en faveur de ce prince. Pans la suite, Anne de Boulen ayant

noirci le cardinal dans l'esprit du roi , pour se venger de l'opposition qu'il avait témoignée auparavant pour le divorce de la reine, Henri VIII confisqua tous ses biens, le dépouilla de ses charges, ex† de son archevêché d'Yorck, et ordonna qu'on l'amenât dans la Tour de Londres. Il m. en chemin, à Leycester, en 1533, à 6o ans. On trouva chez lui un buffet de vaisselle d'or, les meubles les plus somptueux, et † mille pièces de fine toile de Hollande. On trouve un etit recueil des Lettres de ce cardinal † le tome 3 de Collectio amplissima , des PP. Martenne et Durand, bénédictins ; elles peuvent servir à l'Histoire de ce tems là. Sa Vie a été donnée en anglais, in-4°. WOLZOGUE ou WoLzoGEN(Louis de ), né à Amersford en 1632, de parens originaires d'Autriche; il fut successive| ment ministre de l'Eglise wallone à Groningue, à Middelbourg en Zélande, à Utrecht et à Amsterdam, où il m. en 169o, prof. en hist. ecclés.Cet écrivain était aussi socinien, et il eut de vivcs querelles avec Uabadie. Ses princip. ouv. sont : Orators.acer, sive de ratione concionandi, Utrecht, 1671, in-8° ; Dissertatio critico-theologica de correctio* ne scribarum in octodecim scripturœ dictionibus adhibit,a, Hardwick, 1689, in-4° ; une Traduction franç. du Dictionnaire hébreu de Leigh, Amsterd., 173o, in-4°; Descriptcurarum interprete contra exercitatorem paradoxum, 1668, in - 12. Voyez les Lettres sur la vie et la mort de Wolzogue, Amst., 1692, in-8°

WONCACK (Laurent), év. angl., m. en 1685, a donné: Examren de Tilène devant ses juges, in-12, petit ouv, contre les puritains; le Cabinet des calvinistes ouvert, in - 12; le Résultat des faux principes, ou l'Erreur convaincue par sa propre évidence, in-4°; et autres ouvrages dirigés contre le calvinisme.

WOOD (Antoine), antiq. angl., né à Oxford en 1632, où il m. en 1695. En 1674 il publia Historia et antiquitates universitatis Oxoniensis, Loridres, 2 v. in-fol. Il écrivit cet ouvr. en angl.; mais l'université le trouva si intéressant , qu'elle en fit faire la traduction latine que nous avons. Sa seconde production est : Athenae Oxonienses, dont le commencement parut à Londres en 1691, in-fol. C'est l'histoire de tous les auteurs et prélats qui ont étudié dans l'université d'Oxford, depuis 15oo jusqu'en 1695. Wood a encore inséré des Recueils his

j toriques dans un journal anglais appelé

Bibliothèque littéraire. Sa Vie a été écrite par lui - même , et publiée par Thomas Hearne. WOOD ( Robert), sav. angl., secrét. d'état en 1764, m. à la fin du 18e s., a publié un ouvr. d'érudition, ayant ponr · titre : Essai sur le génie d'Homère , qui a été trad. en fr. par Démeunier. VVood fit le voyage de la Grèce, visita les îles de l'Archipel et toutes les côtes de l'Asie mineure, pour vérifier la géographie et les descriptions du poète grec. En France, M. Le Chevalier a fait son intéressant Voyage de la Troade, 5 vol. in-8°. WOODHOUSE (Jacques), prof de chimie à l'univ. de Pensylvanie, m. en 18o9, à 39 ans. Il a publ. une Dissertation inaugurale sur les propriétés médicales et chimiques de l'arbre appelé en anglais perrimmon; et l'Analyse des végétaux astringens, 1792 ; le Compagnon de poche du jeune chimiste, avec le Laboratoire portatif, 1797 ; et une édition de la Chimie de M. Chaptal, avec des notes, 18o7, 2 vol. in-8°. ' WOODWARD ( Jean ) , célèbre philosophe et méd. anglais, né en 1665, dans le comté de Derby, il exerça à Londres, où il m. en 1728, après avoir été professeur de médecine, et membre de la société royale. En 1695, il mit au jour son Essai sur l'histoire naturelle de la terre, Londres, in-8°, trad. en franç, par Nogues, sous le titre de Géographie physique, ou Essai sur l'histoire naturelle de la terre, Paris, 1735, in-4°; en lat., sous le titre de Specimen de terrá, Zurich, 17o4, in-8°; et en allemand, Erfurt, 1745. Il publ. en 1696, Courtes Instructions pour faire des observations dans toutes les parties du monde, etc., Londres, in-4°; en 1713, Remarques sur l'état ancien et présent de Londres, Londres, in-8° ; en 1714, parut, Waturalis Historia Telluris illusZrata et aucta, Londres, in-8°, trad. en anglais et publ. en 1726; l'Etat présent de la médecine et des maladies, en anglais, 1718, in-8° ; en latin , Zurich, 172o. Après sa mort, on a publ. Distribution méthodique des fossiles de toute espèce, Londres, 1728, in-8°; Essai d'une Histoire naturelle des fossiles d'Angleterre, avec des observations et des expériences pour en découvrir l'origine et la nature, et les divers ouvrages, Londres, 1729, 2 vol. in-8°. VVOOLHOUSE ( Jean -Thomas ), chirurgien anglais, oculiste du roi Guillaume III, a mis au jour, Expériences de diverses opérations manuelles, Paris,

1711 ; Dissertation sur la cataracte dei quelques modernes, Offenbach, 1717, in-8° ; Observations critiques sur un livre anglais, Londres, 1713, in-8°. VVOOLSTON(Thomas), né en 1669, à Northampton, connn à Londres par six Discours sur les miracles de J. C., 1727 à 1729, in-8°. Sous prétexte de les faire passer pour des allégories, il s'efforce de les détruire dans cet ouvrage. Ib. m. en 1733. Ses principaux ouvr. sont : Apologie ancienne pour la vérité de la religion chétienne, renouvelée contre les juifs et les gentils, réimpr. à Lond. en 1732, in-8°; Défenses des Discours de M. Woolston, sur les miracles de J. C., contre les évéques de Saint-David et de Londres, etc., 173o, in-8°; Dissertatio de Pontii Pilati ad Tiberium epistolá circa res Jesu-Christi gestas, etc. WORLIDGE ( Thomas), peintre et grav., né à Oxford en 1725, m. à Lond. en 1766. On a de lui, à l'eau for e, dans le goût de Rembrandt , † CS tampes de sa composition. On cite entre autres une suite de petites tétes , une autre de pierres antiques. Il a publ. un livre de pierres grav. d'après l'antique. vv§s (Olaüs), sav. medecin danois, natif d'Aarrhus en Jutland, l'an 1588, voyagea en Allemagne, en Suisse, en Italie et en Angleterre. De retour à Copenhague, il obtint en 1624 la chaire de médecine, m. en 1654, médecin du roi Christian V, et rect. de l'acad. On a de lui plusieurs ouvr. sur l'histoire de Danemarck et d'autres écrits. Ses principaux ouvr. sont : Antiquitates Danicœ, litteratura runica,fasti Danici, etc., Copenhague, 1651, in-fol. ; Danica litteratura antiquissima, vulgà Gothica dicta, Copenhague, 1651 , in-fol.; Monumentorum Danicorum libri sex, Rostock, 1643, in - fol.; Duplex series antiqua regum Daniœ, et limitum inter Daniam et Sueciam descriptio, Copenhague, 1643, in-fol. ; Lexicon runicum et appendix ad monumenta Danica , Rostock, 165o, in-fol.; De renum officio in re venereâ, impr. dans le recueil de Bartholin; De usu flagrorum, Francfort, 167o, in-8°. WORMIUS (Guill.), méd., fils aîné du précédent, né à Copenhague en 1633, où il m. en 1724, après avoir été profde physique expérimentale, historiogr. du roi et bibliothéc. royal, président du tribunal suprême de justice, cons. d'état et conseiller des conférences. Il publia la descript. des curiosités de son père, sous le titre de Musœum Wormianum » Leyde, 1655, in fol. Ouvr. curieuxA

[ocr errors]
[ocr errors]

† en éloquence, en hist. et en méd. à Copenhague, m. en 17o8, à 41 ans. On a de lui : De Glossopetris : De viribus medicamentorum specificis , et d'autres ouvr. de pbysique, etc.

WORMIUS ( Christian ), frère du précéd., doct. et prof. en théologie , † évêque de Seeland et de Copenague, m. en 1737. Ses princip. ouvr. sont : De corruptis antiquitatum hebraïcarum vestigiis, apud Tacitum et Martialem ; Dissertationes quatuor de veris causis cur delectatos hominis carnibus et promiscuo concubitu christianos calumniati sint ethnici ; Historia Sabellianismi, in-8°; etc.

WORSLEY ( Sir Richard ), histor. angl., né en 1751, dans l'île de Wight, m, en 18o5, contrôleur de la maison du roi d'Angleterre, gouverneur de Pile de Wight, et représentant de Newport au parlem. Il avait composé une collect. considérable des marbres, des statues et des antiq. de presque toutes les contreés de l'Europe; la description en a été publ. cn 2 vol. in-fol., intitulée : Musœum Worsleianum. On lui doit aussi une Histoire de l'tle de Wight , 1781 , 1 vol. in-4°.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

sur le savoir des anciens et des moderues, Londres, 1694, in-8° ; Mélanges sur les tradit. et les usages des scribes et des pharisiens, 1718, 2 vol. in-8°, en hébreu et en anglais ; Lois civiles et ecclésiastiques du pays de Galles, en latin, avec des notes; un Glossaire, et un Discours sur les traditions et les usages des scribes et des pharisiens, 2 vol. in-8°, en latin. On a impr. après sa m., Discours sur la # des langues à Babel, Londres, 173o, in-8°, avec des recherches sur la langue primitive, etc. WOUTERS (Cornélie), plus connue sous le nom de VVasse, née à Bruxelles en 1739, fut mariée fort jeune au baron de Wasse, qui lui fit parcourir une partie de l'Europe, et m. en 18o2. Ses ouvrages sont : Vies des hommes illustres d'Angleterre, d' Ecosse et d'Irlande, ou le Plutarque Anglais, etc., 1799 et 18oo; OEuvres choisies des meilleurs auteurs dramatiques anglais, pour faire suite au Théâtre de Shakespeare, 1784-1787, 11 vol. in-8°; Les imprudences de la Jeunesse, trad. de l'angl., 1788, 4 v. in-1»; l'Art de corriger et de rendre les hommes constans, deuxième édition, 1791, in-8°; Le Mariageplatonique, imité de l'angl., 1789, 2 vol. in-12. VVOUWER (Jean de), né à Hambourg en 1574, réfugié pour cause de religion. En 1598 il voyagea en France et en Italie. De retour en Allemagne, il fut nommé conseiller du comte d'Oost Frise, et envoyé à la Haye pour la pacification d'Embden. Jean Adolphe, duc de Holstein, le créa son conseiller et gouverneur de Gottorp, où il m. en 1612. On a de lui : un Recueil, intitulé Polymathiae tractatio, 16o3, in-4°; Dies aestiva , sive de umbrâ Paegnion, 161o, Oxford, 1636, in-12; des Votes sur Julius Firmicus, Apulée, Pétrone, Minutius Félix et Tertullien ; une Dissertation De cognitione veterum novi orbis , Panégyrique de Christiern IV, roi de Danemarck; plus. Lettres, Hamb., 16o9, in-8°, etc. III. W R EN (Christophe ), fils de Christophe Wren, doyen de Windsor, né, selon quelques auteurs, à Londres en 1632. Il devint l'un des premiers mathématiciens de son siècle, et m. en 1723, après avoir été professeur d'astronomie à l'univ. d'Oxford, président de la société royale de Londres, architecte du roi, etc. Ce savant n'a jamais rien fait imprimer; mais plusieurs de ses ouvrages ont été † par d'autres. On a inséré dans les 'ransactions philosophiques plus pièces de lui, Les principales sont : Relation

[graphic]
[merged small][merged small][ocr errors]

VVYCHERLEY (Guillaume), poète comique anglais, né à Clèves en Shropshire. On lit dans Chaufepié que Wycherley ayant été ramené par le docteur Barlow à la religion protestante, qu'il avait abandonnée dans ses voyages, se fit ensuite recevoir dans la société des jurisconsultes de Middle-Temple. Il m. à Londres en 1715. Il a composé les pièces de théâtre suivantes : l'Amour dans un bois, ou le Parc de Saint-James, 1672 ; le Gentilhomme mattre à danser, com., 1673; Misanthrope, 1683, la Femme de campagne. Voltaire a parlé avec avantage de ces deux pièces de Wycherley. Il a publié 1 vol. de Poésies, Londres, # in-fol.

WYEN (Charles-Francois-Xavier), mé à Pesmes en Franche-Comté, a publ. . Musique théorique et pratiquc réduite à ses principes naturels, etc., Paris, 1742 et 1744, in-4°.

WYNANTS (Goswin comte de), il fut conseiller au souverain cons. de Brabant, conseiller privé de l'emper. Charles VI, né à Bruxelles en † , m. à

[ocr errors]
[merged small][ocr errors]

WYNPERSSE (Jacques Thiens Van de), né à Groningue en 1761 , m. à la fleur de son âge, en 1788. Il fut recu docteur en l'université de Leyde en 1783; sa Disseriation inaugurale traitait De Ankylosi. En 1784 il publia, à Leyde, en 3 petits vol. in-8°, une Traduction latine, des recherches de Guill, Hewjon, anglais , sur les vaisseaux lymphatiques, etc. ; et il fut couronné en 1786, à Amsterdam, pour un Mémoire sur la Jaunisse ; en 1787, à Paris, par la société royale de médecine, pour un Mémoire sur le Muguet, le Millet et le Blanchet. La société provinciale d'Utrecht couronna encore son Mémoire sur la Coqueluche. Il laissa après lui un riche cabinet de préparations anatomiques, remarquable sur-tout par une collection complète d'Os morbeux. L'université de Goettingue en a fait l'acquisition.

WYTTEMBACH on WrTTENBAc, (Thomas), né à Bienne en Suisse, où il fut pasteur en 1515, m, en 1526; il concourut à la réforme de la Suisse.

VVYTTEMBACH ou WYTTENBACH (Daniel), prof. de théologie à Berne, sa patrie, et à Maspurg, où il m. en 1779, a écrit : Tentamen theologiœ dogmaticae, methodo scientificâ pertractatae, Francfort-sur-Mein, 3 vol. in-12. J. C. Bang a publié à Berne : Elogium Wyttembachii, 1781, in-8°.

[ocr errors][merged small]
« IndietroContinua »