Répertoire du Théâtre français ...: Oeuvres complètes de J. Racine. t.I-V. 1821-22

Copertina anteriore
J. Didot ainé, 1821
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 232 - Où suis-je? qu'ai-je fait? que dois-je faire encore? Quel transport me saisit? quel chagrin me dévore? Errante et sans dessein , je cours dans ce palais. Ah! ne puis-je savoir si j'aime ou si je hais? Le cruel ! de quel œil il m'a congédiée ! Sans pitié, sans douleur au moins étudiée! L'ai-je vu se troubler, et me plaindre un moment ? En ai-je pu tirer un seul gémissement?
Pagina 179 - Je passais jusqu'aux lieux où l'on garde mon fils. Puisqu'une fois le jour vous souffrez que je voie Le seul bien qui me reste et d'Hector et de Troie , J'allais , seigneur , pleurer un moment avec lui : Je ne l'ai point encore embrassé d'aujourd'hui ! PYRRHUS.
Pagina 49 - Nous avons l'un et l'autre une haine obstinée : Elle n'est pas, Créon, l'ouvrage d'une année ; Elle est née avec nous ; et sa noire fureur Aussitôt que la vie entra dans notre cœur. Nous étions ennemis dès la plus tendre enfance ; Que dis-je?
Pagina 182 - Seigneur, tant de grandeurs ne nous touchent plus guère. Je les lui promettais tant qu'a vécu son père. Non, vous n'espérez plus de nous revoir encor, Sacrés murs que n'a pu conserver mon Hector ! A de moindres faveurs des malheureux prétendent, Seigneur : c'est un exil que mes pleurs vous demandent.
Pagina 180 - Le fils d'Agamemnon vient hâter son supplice. ANDROMAQUE. Et vous prononcerez un arrêt si cruel? Est-ce mon intérêt qui le rend criminel? Hélas ! on ne craint point qu'il venge un jour son père; On craint qu'il n'essuyât les larmes de sa mère.
Pagina 163 - Aristote, bien éloigné de nous demander des héros parfaits, veut au contraire que les personnages tragiques, c'est-à-dire ceux dont le malheur fait la catastrophe de la tragédie, ne soient ni tout à fait bons, ni tout à fait méchants.
Pagina 181 - Peut-on haïr sans cesse, et punit-on toujours ? J'ai fait des malheureux, sans doute, et la Phrygie Cent fois de votre sang a vu ma main rougie ; Mais que vos yeux sur moi se sont bien exercés ! Qu'ils m'ont vendu bien cher les pleurs qu'ils ont versés ! De combien de remords m'ont-ils rendu la proie ? 0 »Je souffre tous les maux que j'ai faits devant Troie.
Pagina 181 - Non, non : d'un ennemi respecter la misère, Sauver des malheureux, rendre un fils à sa mère...
Pagina 84 - ... autres, si tous mes acteurs ne viennent point sur le théâtre que l'on ne sache la raison qui les y fait venir; et si, avec peu d'incidents et peu de matière, j'ai été assez heureux pour faire une pièce qui les a peut-être attachés malgré eux depuis le commencement jusqu'à la fin?
Pagina 211 - Seigneur, voyez l'état où vous me réduisez: J'ai vu mon père mort et nos murs embrasés ; J'ai vu trancher les jours de ma famille entière, Et mon époux sanglant traîné sur la poussière, Son fils, seul avec moi, réservé pour les fers ; Mais que ne peut un fils !«je respire, je sers.

Informazioni bibliografiche