Immagini della pagina
PDF

imprimée à Béziers, en 1750, etc. Avignon , Fatire, 1766 , in-12 de 6a pag.

SECONDS ( J.-Louis ), député extraordinaire à l'Assemblée constituante, et membre de la Convention nationale; né dans le département de l'Aveyron vers 1742 , mort à Paris, le 6 décembre 1819.

— Art ( P ) social, ou les Vrais principes de la société politique. 1792-93, 4 parties en un vol. in-8.

La quatrième partie a d'abord paru sous ce litre : Idée d'une bonne constitution ; «on l'a changé pour l'ajouter aux trois premières*

— * Essai sur les droits des hommes, des citoyens et des nations, ou Adresse au roi sur les États-Généraux et les principes d'une bonne constitution. 1789, in-8.

— Sens! Usine (le), ou la Pensée et la connaissance des choses remplacées dans les sens , traitées historiquement dans l'ordre des sensations, et réduites à l'histoire naturelle de l'homme sentant et de l'homme sensible. Paris, del'impr. de Gillê, I8i5, în-8 de 3o4 pag.

SECOUSSE (Denis-François), avocat et historien, membre de l'Académie roy. des inscriptions; né le 8 janvier 1691,4 Paris, où il est mort, le i5 mars 1754.

— * Lettre de M* * * à un de ses amis retiré dans une terre (sur le portail de SaintEu s tache). Paris , Bullot, 1753 , in-ia.'

— Mémoire historique et critique sur les principales circonstances de la vie de Roger de Saint-Lary de Bellegarde, maréchal de France. Paris, I7<)4.in-i2.

— Mémoires pour servir à Phîstoîre de Charles II, roi de Navarre, et comte d'Évreux , surnommé le Mauvais. Paris, Durand, 1755-58, a vol. in-4.

Ce sont les Mémoires que Secousse n'avait pas pu faire entrer dans le recueil de l'Académie •. le tome second contient les pièces justificatives, sous le titre de : Recueil de Piecej tur Charles II, dit le Mauvais , etc. Ce volume avait déjà été iinpr. en 1^55 sous le voile de l'anonyme.

Les principaux travaux de Secousse sont consignés dans le recueil de l'Académie des inscriptions, où l'on trouve de lui , dans la partie historique , l'analyse de divers mémoires qu'il avait lus à ce corps savant; tels sont ceux-ci : Remarques sur quelques Vies de Ptuiarque ( toin. V et VU ) ; — Dissertation sur l'expédition d'Alexandre contre les Perses ( tom. V );—Projet d'une nouvelle Nolice des Gaules et des pays soumis aux Fiançais depuis la fondation de la Monarchie ( tom. VII );— Mémoires et Critiques pour servir à l'histoire des troubles qni s'élevèrent en France , el surtout à Paris, après la bataille de Poitiers (loin. XVI) j— Conjectures sur un sceau du moyen âge (tom. VIII).

— Les Mémoires suivants, ont été imprimés dans la partie des Mémoires proprement dits de l'Académie des inscriptions: Histoire de Julins Sa

biiH» et d'Epponina , sa femme ( tom. VI, 172g ); — 20 Mémoire sur l'attentat commis par une partie des chevaliers de Malte , contre le grand-maître de la-Cassiere ( tom. XIII, 1740 ) - — 3Q Mémoire sur l'union de la Champagne el de la Brie à la couronne de France; — 4° Mémoire dans lequel on prouve que Charles V était souverain delà G-menue, lorsqu'en 1369, la Cour des pairs de France décerna contre Edouard, prince de Galles et duc de Guienne , un ajournement qui fut suivi d'une déclaratiou de guerre ; — 5° Dissertation où l'on examine s'il est vrai qu'il ait été frappé, pendant la vie de Louis I*r, prince de Condé, une monnaie sur laquelle ou lui ait donné le titre de roi de France ; — 6° Mémoire historique et critique, pour servira l'histoire de messîre Paul de Foix , conseiller d'Etat et archevêque de Toulouse (t. XVII, I7Sl) î—70 Mémoire sur le procès criminel fait vers i38t), à Audouin Chauveron, prévôt de Parts, et prévôt des marchands de cette ville ( loin. XX , 1753 ) ; — un Éloge de Ltturiere, par Secousse, a été imprimé dans le tome II des Ordonnances des rois de France.

Secousse a été l'éditeur des tomes II à VIII des Ordonnances des rois de France de la troisième race (ija3et ann. suiv.) ; seul, il a publié les Mémoires de Coudé , servant d'éclaircissements et de preuves à l'Histoire de M. de Thou (1743 fi vol. Id-4°). ^

Il avait encore préparé pour l'impression la Tabla chronologique des diplômes , chartes, titres et actes imprimes concernant l'histoire de France ; mais les trois premiers volumes de celte table, qui n'a pas été continuée , furent publiés par Brequigny et Mouche).

L'Éloçe deSecousse.par Vîi.EVÀUi.T,a été imprimé en tête do neuvième volume îles Ordonnances du Louvre. Cet Éloge a été réimprimé dans le troisième volume de la Bibliothèque de la France du P. Leloug ; un antre Éloge du même, par Bovgaiwvili.x, se trouve aussi dans le vingt-cinquième volume des Mémoires de l'Académie des inscriptions et belleslettres. On a encore un troisième Éloge de Secousse par son frère , l'abbé Fr.-Rob. Secousse , en tête du Catalogue des livres de la bibliothèque de Secousse, rédigé par Barrais ( IT55, in-8 ).

SECOUSSE (Jean-François-Robert),frère du précédent, curé de Saint-Eustache; mort à Paris , le 29 ruai 1771 , âgé de soixantequinze ans.

—* Lettre d'un curé du diocèse de *** à M. Marmontel , sur son extrait critique de la Lettre de J.-J. Rousseau à d'Alerubert. Paris, 1760, in-8.

On a du même un Élogede D.Fr.Secouttc, son frère, iuipr. eu tête du Catalogue des livres de la bibliothèque de cet académicien , rédigé par Barrois, (i755, in-8).

SECRETAN (Samuel), preux, pasteur à

Lausanne depuis 1785. — Prière prononcée, le 9.6 mai r8o3, lors de la prestation du serment par le grand conseil et le petit conseil du canton de Vaud. Broch. in-8.

—* Théologie chrétienne. Par S. S. Lausanne, 1774, 3 vol. in-8.

SECRETAN (Philippe), membre du Directoire helvétique, et plus tard , membre et ■vic«-président de la Cour des appellations suprêmes du canton de A ami.

— Considérations sur l'état militaire du Daneniarck, et Notice sur M. de Falckenskîold(i826). "Voyez FAi.cKF.NsK.iot.il.

— Observations sur la constitution helvétique. Lausanne, i798 , in-8.

— Réflexions sur les gouvernements, pour servir de suite à l'ouvrage de Burke sur la révolution en France , et à celui de Payne sur les droits de l'Homme. Londres, 1792, in-8.

SECRETAN {David.}, professeur de philosophie à l'Académie de Lausanne.

— * Amis (les) de l'ordre et de la paix à tons ceux qui veulent sincèrement le bien de ce pays (pays de "Vaud). 1798 , in-8 de 16 pages.

A la suite de cet écrit se trouve un Hymne aux habitants du pays de Vaud.

— Dissertation sur le divorce selon la loi de Moïse et selon l'Évangile, présentée au concours pour la chaire destinée à l'interprétation des livres saints. 3 octobre J808.

Imprimée tlans le premier volume des Dissertalions présentées aux concours pour les chaires dans l'Académie de Lausanne.

— Fhilosophisme (le) démasqué, et la philosophie vengée, trad. de i'allcm.( 1 798). Voy. Kaut.

— Progrès ( des ) de l'éducation et de l'instruction publique dans la deuxième moitié du xvme siècle....

Imprimé dans les Notices d'utilité publique. Lausanne, 1805-1807, 1 vol. in-8.

SECRETAN (J.-P.), landammann.

— * Journal des deux conseils de la république helvétique, 12 avril — 14 juillet 1798. Lausanne , 1798, in-8.

Avec M. Muret, autre landammann.

— Notes sur le Mémoire des Bernois, cidevant seigneurs de fiefs et droits de loods, an canton de Vaud. JSroch, iii-4.

SECRETAN (Louis), membre du grand Conseil de la république helvétique depuis 1798 , jusqu'en août 1800.

— Mémoire sur la division territoriale de l'Helvétie, relativement au rétablissement du canton d'Oberland. (i8o3), br. in-4.

— Mycographie suisse, ou Description des champignons qui croissent en Suisse, particulièrement dans le canton de Vaud, aux environs de Lausanne. Genève, i833, 3 vol. in-8 , 3o fr.

— Observations sur les réclamations adres

Tom IX.

»ées à la haute Diète, contre la loi du canton de "Vand du Ier juin 1816, relative aux indemnités accordées aux anciens propriétaires de loods nfjn Bernois. Lausanne, 1818, in-8.

— 'Réflexions sur le fédéralisme en Helvétie, par S. Berne, 1800, in-8.

SECRETAN (C.).— Instruction (de 1') publique dans ses rapportsavec l'état social. Paris, et Easle , an xn (1804), in-8.

SECRETAN (Charles), professeur de droit civil à l'Académie de Lausanne.

— Dissertation sur ce sujet prescrit : «De la succession de la mère d'après les lois romaines et la coutume du pays, » présentée au concours pour la chaire destinée à l'enseignement du droit civil. Lausanne, mars 1811.

Imprimée dansle second volume des Dissertations présentées au concours pour des chaires dans l'Académie de Lausanne.

SECRETAN (J.-C.-J.), second pasteur de l'église Wallone, à La Haye.

— Sermons sur quelques textes de l'Ecriture sainte. Neuchdtel, i835, in-8, 6 f.5o c.

SECRETI (Louis). — Grammaire italienne pour les dames. Genève, I787, in-12.

SEDAINE (Michel-Jean on Jean-Michel), architecte et littérateur, membre et ensuite secrétaire perpétuel de l'Académie royale d'architecture de Paris , correspondant de la Société des sciences, arts et belles-lettres d'Auxerre, associé libre honoraire de l'Académie impériale des arts de Saint-Pétersbourg, successeur deWatelet à l'Académie française^, le 27 avril 1786; né le 4 juin 1719 à Paris, où il est mort, le 17 mai 1797.

— Acte (1') de bienfaisance. Paris, de l'impr. de Carpentier-Méricourt, 1825, in-4 de 4 Pag

Cette pièce a été lue au Lycée des arts le 10 vendémiaire an III et impr. dans la même année. L'auteur y célèbre la belle action de Cuire, commissionnaire de Saint-Lazare sous le règne de la terreur, et qui a été le sujet de plusieurs pièces de théâtre.

— Aline, reine de Golconde , ballet héroïque, en trois actes (et en vers libres). Paris, Delormel, 1766, in-4.

Il en existe une édition sous le titre de la Reine de Golcomh. Paris, P.-R.-C. Ballard , 1771 , in-8.

— Auiphytrion,ballet héroïque en 3 actes (et en vers libres). Paris, Ballard, 1786; et Paris, Delormel', i78S,in-8.

•—• Anacréon , pastorale héroïque en un acte (et en vers libres).

Imprimé dans le Recueil de poésies de l'auteur.

— Anneau (T) perdu et retrouvé, opéracomique en deux actes (en prose), mêlé de morceaux de musique. Paris, Cl. rissant, 1764, in-8.

— *Aucassin et Nicolette, ou les Mœurs du bon vieux temps, comédie remise en trois actes et en vers, dont une partie en musique ; représentée, pour la première fois, devant Leurs Majestés à Versailles, le 3o décembre 1779, par les comédiens italiens ordinaires du roi, et à Paris, le 3 janvier 1780, et reprise le 7 janvier 178a. Le drame est de M. Sedaine; la musique de M. Grétry. Paris, Brunet, 178a, in-8.

Cette pièce avait quatre actes avant sa réduction , et c'est ainsi qu'on l'a imprimée à Paris , en 1780, 111-8, sous le litre des Amours du bon vieux temps, etc.

— Bagatelle, ou Description anacréontique d'une maison de campagne, dans un des faubourgs d'Abbeville. Abbeville, 1770, in-8.

— * Basil, ou l'Un trompe l'antre, opéracomique en un acte. Paris, i7gî,in-8.

Pièce citée par Fleischer, dans sa Bibliographie française j il est pourtant douteux qu'elle ait été imprimée.

— * Biaise le savetier , opéra-comique (en nn acte et en prose), snivi de la Noce de Wicaise, intermède, mêlé de citants et de

danse. Par M. S Paris, Duchesne,

17 59; ou Paris, Ballard, 1762, in-8; et Besançon, 1765 , in-8.

Impr. aussi à La Haye, H. Conslapel , 1760, in-8; et à Liège , F. J. Desoer , s. d., in-8.

— Comte (le) d'Albert, drame en deux actes et en prose, mis en musique. Paris , Brunet, 1787 , in-8.

— Déserteur (le), drame en trois actes et en prose , mêlé de musique , joué sur le théâtre delà Comédie Italienne. Paris, Cl. Hérissant, 1769, 1770, ou 1783, in-8; Paris, Fages, 1814 , in-8.

— * Diable (le) à quatre, ou la Double métamorphose, opéra-comique en 3 actes ( et en prose, mêlé d'ariettes ). Par M. S..... Paris, Duchesne, 1757, in-8 ; ou Paris, veuve Duchesne, I770,in-I2.

— Diable (le) à quatre, ou la Femme acariâtre, opéra-comique en trois actes , remis au théâtre avec des changements, par M. Adgtjste. Paris, mad. Masson, i8to, in-8, 2 fr.

— Discours prononcé à sa réception dan»

l'Académie française. Paris, Dcmonville, 1786, in.4.

— Emelinde, tragédie lyrique de PotwSinet jeune, mise en cinq actes par Seoaihf.. Paris, P.-R.-C. Ballard, i773, in-8; ou Paris, Delormel, 1777, in-4.

La pièce de Poinsinet est en trois actes : die avait été imprimée en 1767.

— Faucon ( le ) , opéra- comique en nn acte. Paris, Hérissant, 1772, in-8; ouavec la grande partition ,in-fol.

— Félix, on l'Enfant trouvé, comédie en trois actes, en prose et en vers, mise en musique. Paris, P.-R.-C. Ballard, 1777; on Paris, veuve Ballard et fils, 1777, in-8.

— Femmes ( les ) vengées , ou les Feintes infidélités, opéra-comique, en un acte et en vers (libres). Paris, Musierfils, 1775, in-8.

Il y a des^ exempt, de cette édition qui ne portent que le premier titre.

— Fête à l'occasion du mariage de Mgr. le comte d'Artois avec Marie-Thérèse, princesse de Savoie, exécutée à Saint-Cyr en leur présence par les demoiselles de la royale maison de Saiut-Louis (en un acte et en prose, mêlée de couplets). Paris, veuve Hérissant, 1773, in-8.

—*Folies (les) de Calot. 1752, in-is.

— Gageure (la) imprévue, comédie 4en prose et en un acte. Paris, Cl. Hérissant, 17Ç8, in-8; et Paris, Prault, 1788, in-8. -— Guillaume Tell,,drame en 3 actes, en prose et en vers. Paris, Maradan, an n (1793), in-8.

— Guillaume Tell, drame lyrique en trois actes ( et en prose) d'après Sedaine, par M. Pélissirh. Paris, Duvernois, 1828, in-8.

— Huître (l'J et les plaideurs, ou le Tribunal de la chicane, opéra-comique en un acte en prose, mêlé de morceaux de musique et vaudevilles. Paris, Cl. Hérissant, 1761, in-12.

— Impromptu ( 1') de Thalie, ou la Lunette de la Vérité, comédie en un acte et eu vers libres.

Impr. dans le Recueil de poésies de l'auteur.

— Jardinier (le) et son seigneur, opéracomique en un acte et en prose, mêlé de morceaux de musique. Paris, Cl. Hérissant, 1761, in-8; Besançon, 1765, in-8.

— Magnifique (le), comédie en 3 actes, en prose et en vers, mise en musique, terminée par un divertissement. Paris, Cl. Hérissant, 1763 , in-8 ; ou Paris, P.-B.-C. Ballard, 1773, in-8.

— Maillard, ou Paris sauve, tragédie eu 5 actes et en prose. Paris, Prault, 1788, in-S.

— Mort (le) marié, comédie en a actes et en prose. Paris, Cl. Hérissant, 1771, in-8.

— On ne s'avise jamais de tont, opéracomique en un acte, en prose, mêlé de morceaux de musique. Paris, Cl. Hérissant, 1761,111-8. — Sec. édition. Paris, le même, 1761, in-8; Paris, Christ. Ballard, 1762, in-8; Paris, 1775, in-8.

— * Ouvrage (]') du c<jeur (comédie en un acte, en prose). Par un Français. Paris, Ci. Hérissant, 1763, in-8.

— Philosophe (le) sans le savoir, comédie en 5 actes et en prose.Paris, Cl. Hérissant, 1765 , in-8 ; ou Genève, T768, in-8; Troyes, Gobelet, 18 i5, in-8, 1 fr. %5 c.

L'édition originale a été réimprimée dans la même année..

— * Pièces fugitives de M. S***. Paris, 175i, petit in-xa.

Réimprimées sons le litre snivant : Recueil des poésies de SI. de Sedaine. Sec. édition, revue et augmentée de pièces faites depuis la dernière , et de plusieurs airs notés. Londres et Paris , Duchesue , 1760, 1 part, in-ia; — IIIe édit. 1780,111-12.

Les éditions sons le dernier de ces titres renferment des épitres et discours, discours et satires ; des èglogues; de» fables, etc. ; le Vaudeville, poëine didactique en IV chants; des traductions, des contes , des épigrammes , des chansons, et deux pièces dramatiques, Y Impromptu de Tkalie et Anacrion, pastorale héroïque.

— Raoul Barbe-Bleue, comédie en prose et en 3 actes, mêlée d'ariettes. Amsterdam, Gabriel Dufour, 1791, in-8; et. Bruxelles, Loise.au, I791, in-8.

— Richard Cœor-de-Lion, comédie en trois actes, en prose et en vers , mis en musique. Paris, Brunet, 1786, in-8. — Nouvelle édition. Paris, Gardjr, I8i3; Paris, Fages, I8i5 , in-8.

■—Roi (le) et le Fermier, comédie en trois actes, mêlée de morceaux de musique, par M. Monsigny. Paris, Hérissant, 176a, 1770, in-8.

— * Rose et Colas, comédie en un acte, prose et musique. Paris, Cl. Hérissant, x764, in-8; Paris, P.-B.-C, Ballard,

1769, in-8; Paris, 'veuve Duchcsne,

1770, in-8.

Imprimée aussi à Copenhague en 1767 , in-8. ■— Sabots (les), opéra-comique en un acte, mêlé d'ariettes. Paris, Hérissant, 1768, in-8.

Avec Chaspoul.

— Suite du Comte d'Albert, opéra-comique en un acte, en prose et eu vers. 1787, in-8.

— Tentation (la) de Saint-Antoine, ornée de ligures et de musique.— Le pot-pourri de Lot, orné de figures et de musique. Londres, 1784, in-8.

— Thalie au nouveau théâtre , prologue en prose, eu vers, ariettes et vaudevilles. Paris, Brunet, 1783 , in-8.

— Thémire, pastorale en un acte et en prose, mêlée d'ariettes. Paris, Cl. Hérissant, 1770, et 1771, in-8; ou Paris, P.-B.-C. Ballard, 1770, in-8.

— Troqueurs (les) dupés. 1760.

— * Vaudeville (le), poème didactique, en iv chants. Paris, I756,în-ia.

Sednine a fait plusieurs couplets de la parodia de Favarl, intitulée Pétrine, parodie de Proserpîue

Cet auteur avait présenté à l'Académie royale de musique trois opéras qui n'ont été ni reçus , ni imprimés ; ce sont : P/ulêmon et Baucis, en trois actes; Pagamin de Monegue , en un acte; Protogene,

» Sedaine, a dit Chéuier, ne savait p;is écrire, « mais il savait peindre: il a présenté sur ta scène « lyrique des tableaux variés et nombreux. » Voyn aussi ses éloges, par Duxis, et par tiuul. la princesse de Salin.

— Œuvres dramatiques, Paris, "veuve Duchesne, 1776, 4 vol. in-8.

Ce n'est point une édition proprement dite du théâtre de Sedaine, mais la réunion , au moyen de frontispices , d'un certain nombre de pièces de cet auteur qui avaient été imprimées séparément.

Une grande partie des pièces de Sedaine ont été insérées dans les diverses éditions du Répertoire du Théâtre-Français; quelques autres ont été recueillies dans le Théâtre de l'Opéra-Comique.

— Œuvres choisies (publiées avec une Notice sur la vie et les ouvrages de Fauteur, par M. Auger). Paris, P. et F. Didot (* Victor Masson), 1813, 3 vol. in-18, 3 fr.; sur papier 6n, 3 fr. 73 c; sur papier vélin, 9 fr., et sur grand papier vélin, format in-ia, i3 f. 5o c.

Ces Œuvres choisies de Sedaine renferment treize pièces , qui sont: Tom. 1 , i" le Philosophe sans le savoir; — a° la Gageure imprévue; — 3° le Diable à quatre; —4° '• R°i el '•* Fermier. Tom. II, 5° les Sabots; — 6° le Déserteur; — 70 Rose eL Colas;—8" le Magni6que ;—90 les Femmes vengées. Tom. III, io° Félix, ou l'Enfant trouvé ;—n° Aucassin et Nicolette ; — u" Richard Cœur-de-Lion; — 13° Raoul Barbe-Bleue.

C'est sur tes clichés de celle édition qu'a été faite la réimpression qui fait partie de la Nouv. Bibliothèque des classiques français, publiée en i83o par lo libraire Lecointe.

Le dernier acquéreur des stéréotypes de MM. Didot a réduit le prix de chaque volume à 5o c.

SEDAINE, nommé aussi par quelques hihliographesSedaine DESARCKY(Jean-Francois), auteur dramatique, neveu du précédent; né à Paris, le 11 mai 1762.

— Défauts (les) supposés, comédie en un acte et en vers. Parisy Cailleau, 1788, in-8.

— * Jean qui pleure et Jean qui rit, comédie en un acte et en prose. Amsterdam ( Paris , Cailleau ), 1783, in-8.

— * Malentendu (le), ou II ne faut jurer de rien, comédie-proverbe en un acte et en prose. Amsterdam , et Paris , Cailleau , 1783, in-8.

— * Manteau ( le ) écarlate , ou le Rêve supposé, comédie-proverbe eu un acte. Paris, Cailleau, 1784, in-8.

— Marchand (le) d'esprit et le Marchand de mémoire, comédie en un acte et en prose. Paris, Cailleau, 1792* in-8.

— * Sérail (le) à l'encan, comédie en un acte et en prose. Amsterdam, et Paris, Cailleau, Ï.7&.3) in-8.

Représentée pour la première foîs à Paris , sur le théâtre de 1' .\inh>gu-Corniq*ic , en 1781.

Cette pièce est attribuée par Krsch à Sédaine l'oncle; elle ser.ait plus vcaiseinblablement .lu neveu; maïs ou l'attribue aussi à Audinot et Arnould.

— Tout comrpe il vous plaira, ou la Gageure favorable, comédie en un acte, en prose. Paris, Cailleau? an 111(1795), in-8.

—*Trois (les) Léandres,ou les Noms changés , comédie ( en un acte et en prose ).

Par M. S.. . Paris,, Cailleau, 1786,

in-8.

Krsch cïte encore du même autenr trois autres pièces qui ne paraissent pas avoir été imprimées:

i° Ile (1') enchantée , comédie en trois actes et en prose. 1789.

7" Convention (la) matrimoniale» comédie en deux actes et et} vers. 1791.

3° Fausses ( les ) bouues fortunes , en trois acles et en prose.

SEDGWICK (miss). —Jeune (le) Sauvage , ou les Premières années de la province de Massachusetts , roman américain. (Trad. del'angl.) I? a ris*. Ma me et DelaunayVallée, 1828, 4 vol. in-1 7», avec 4 fig., 12 F.

— Redvood , roman américain , trad. de l'anglais. Paris, Boulland, 1,824 > 4 vol. in-12, 12 fr.

Traduction qui a été publiée a tort sous le nom de Couper.

Quelques nouvelles de celte demoiselle ont été traduites en français et insérées dans divers recueils, le Salmigondis renferme d'elle, Perdit* ( tom. lM) et la Cousine de province (loin. XI). Les Conteurs américains, imprimés eu i83a , in-x8 , en renferment quelques autres.

SEDILLEZ, membre du ïribunat, né à Nemours.

— Unité (de 1*) en politique et en législation, ou Développement d'un principe naturel applicable à la législation de tous les temps et de tous les peuples , dont la connaissance est utile à ceux qui font la toi et à cenx qui l'exécutent. Suivi d'un Essai sur le droit de propriété considéré comme fondement de tout gouvernement et de toute législation. Paris, Pougens, 1802, in-».

SÉDILLOT (Joseph), chef de service médical et chirurgie»! du grand hôpital de la Salpétrière, avant la révolution ; membre des anciens Collège et Académie royale de chirurgie de Paris, docteur en médecine de la Faculté de Reiras, habile praticien , membre de la Société de médecine et de plusieurs autres sociétés savantes; né à Vire ( Calvados), en 174*^, d'une famille de- médecins distingués de province , mort le i5 février i8a5>

Joseph Sédillot a peu écrit; cependant on a de lui deux observations d'un grand intérêt, insérées dans le premier volume du Journal général de médecine : la première est relative à un coma convulsîl ave*: une gourme répercutée, suivi de mort ; l'autre concerne une crevasse du vagin et du col de La vessie, suite de gangrène , guérie sans fistule. Oi* trouve dnjis le » Formulaire magistral » de Gassicourt une formule de pilules mercurielles,, généralement adoptée, dont Sédillot est auteur.

SÉDILLOT (Jean), frère et élève dn précédent, D. M. P., l'un de nos meilleurs praticiens , membre des anciens Collège et Académie royale de médecine, et de la Société de médecine de Paris , dont il a été le secrétaire; membre du Lycée des arts; associé d'un très-grand nombre de sociétés médicales et littéraires de l'Europe et de l'Amérique; né aux Vaux-deCernay ( Seine-et-Oise), le 6 février 1757.

— Discours prononcé par M. Sédillot, sur le rapport de la commission chargée d'examiner quelle est la valeur des documents recueillis par M. Cher vin, relativement à ht solution du problème de la contagion de la fièvre jaune. Paris, Trouvé, 1827, in-8 de 24 pages.

— Réflexions sur l'état présent de la chirurgie dans la capitale et sur ses rapport» militaires. Suivies d'nn Plan pour le traitement des maladies de la milice nationale parisienne. 1791, in-8.

—Réflexions historiques et physiologiques sur le supplice de la guillotine. 1795, in-8.

Le but de cet écrit était de rassurer les familles des suppliciés contre les idées de survie, et d'arrière-duulcur dans la tète après la décapitation , idées qu'un auteur irréfléchi avait mises en avant.

« IndietroContinua »