Immagini della pagina
PDF

177a, une notice fort curieuse des cantiques qui ont |>aru depuis 1586 jusqu'en «77a» en 36 pages. On y trouve quatre-vingt-quatorze articles. L'ancienne bibliothèque du duc de la Vallière , qui fait aujourd'hui partie de celle de l'Arsenal, en renferme cent soixante-trois ».

« I). Simon n'a point fait assez de recherches pour connaître les auteurs des plus anciens cantiques, c'est-à-dire de ces nnëls qui parurent sous Henri II , dans les premiers temps de la rtformation, et que Ton attribue à Jean Daniel , organiste. »

«lia été induit en erreur sur les auteurs de quel* ques cantiques modernes; par exemple, sur le recueil qui a paru à Paris, en 1737, chez Lotlin. H l'attribue à l'abbé Dessessarls, diacre de Paris, et donne à croire, dans l'article suivant, que le recueil de l'abbé Goujat, publié aussi en 1727, est la même chose que le précédent, retouché et augmenté. L'abbé Goujet lui-même , dans son Catalogue manuscrit, me met en état , dit A.-A. Barbier, de qui nous empruntons cette note , de rectifier les assertions de D. Simon. Il assure qu'il a fourni environ quatre-vingt cantiques an recueil publié chez Lottin; les autres sont du P. Boyer, de l'Oratoire , célèbre prédicateur ; de l'abbé Débonnaire et de l'abbé Besoigne. L'abbé Dessessarls n'a donc eu aucune pan à ce recueil. I/abbé Goujet nous apprend, dans la même page de son Catalogue, que M. Frédéric Desscssarts , laïque, a dirigé le recueil de nouvelles poésies spirituelles et inorales, publié chez le même Lottin , de 1730 à 1737, en 4 vol. in-4 oblongs. Voilà, sans don te , ce qui a induit en erreur D. Simon. »

SIMON (Edouard-Thomas), d'abord médecin, secrétaire du Musée, membre delà Société libre des sciences .lettres et arts de Paris, ensuite bibliothécaire du Corps législatif et duTribunat, membre de l'académie des Arcades de Rome; né à Troyes, e 16 octobre 1740 % mort à Besançon, le 4 avril 18 18.

— * Almanach de la ville et du diocèse de Troyes. Troyes, André, 1776-1787, 12vol. ia-16.

Avec H. Courtalon-Del-iistre.

— Ami (lT) d'Anacréon, ou Choix de chansons. Paris , Joli an ne an, au xti ( i8o3 ), in-18.

—*Aux Français, sur le payement des contributions. Paris, 1771, in-8.

— Beaux-Arts (les) rappelés à Troyes par la bienfaisance,ode. X775, in-8.

Réimpr. dans les Mutet provineialei.

— * Brochures (les), dialogue en vers entre un provincial et un libraire. Paris, Caitieau, 1788, in-8 de 14 pag.

Réimpr. dans le tome III des Satiriques du ITlil* siècle.

[ocr errors]

— Clémenee (la) royale ,ou Précis historique d'un soulèvement populaire arrivé en Angleterre sons le règne de Richard II, au xive siècle. 1796, in-8.

— Coup-d'œil d'un républicain sur les Tableaux de l'Europe, en juin T79.5 et janvier 1796 (des frères Calonne). Bruxelles, 179*) , in-ra.

— Épître à M. C. D. V. D. S. J. (Conrtalon-Delaistre, vicaire de Saint-Jean de Troyes), sur le respect dû aux grands hommes. Amsterdam (Trojes), 1765 , in-8.

Il est question dans cet le- satire d'un P. B. C. Il s'agit du P. Berlin , capucin , auteur de la chanson des a Petits Trous », pièce erotique assez jolie et peu connue. Baro.

— Epître d'Héloïse à Abailard, traduction nouvelle. Ï767, in-8.

— Essai sur un poème espagnol intitulé: l'A rationna

— * Galanterie française , recueil de compliments, étrennes, bouquets, félicitations de mariages, etc. Paris, 1786, et 1791 , in-11.

—*Hcrraapbrodile (1'), ou Lettre de Grandjean à Françoise Lambert, sa femme. Grenoble, 1765,in-8.

On trouve à la suite : Anne de Boulenà HenriVIIIt ton époux a hérnïde en deux idylles. L'Héroïde d'Anne de Bouleu a été réimprimée dans les Muset

provmeittlet'

— * Histoire des malheurs de la famille de Calas, précédée de Marc-Antoine Calas, le suicide, à l'univers, héroïde. 176^ , in-8.

— *I1 est temps de fondre la cloche. Paris, 179a, in-8.

—• * Journal de Troyes et de la Champagne méridionale, de 1782 à 1789. Troyes, 178a et ann. suiv., in-4.

— * Muses provinciales, ou Recueil des meilleures productions du goût des poètes, tant des provinces que des pays étrangers. Paris, Leroy, 1788 , pet. in-12.

Ce volume se joint à la collection de Y Almanach det Mutes.

— Mutîus, on Rome libre, tragédie en 5 actes et en vers. Paris, sans nom d'impr., an x (1802), in-16.

Les biographes citent de Ed. Th. Simon, comme ayant tlé imprimées les quatre pièces suivantes , qui ne paraissent portant pas l'avoir pas été:

Achille , trag. en cinq actes , 1778.

Avantageux (F), comédie en deux actes et en vers , '779.

Retour (h) de Tholiê, prologue récité a l'ouverture de la nouvelle salle des spectacles à Troyes , 1780.

A-propoi (P) de lu nature , ou la Boiteuse , comédie s ariettes, 1788.

— Notice sur la vie ei les ouvrages de Grosley. 17S6, in-12.

Réimpr- en tète des Mémoires historiques et critiques de Troyes, par Grosley. Nouv. édit., publiée par M. Saintoi) , i 8 i i, a vol. in-8.

— Orphelin (l1) de la foret Noire, ou le Danger de ne pas se connaître. Paris, Lerouge, 1812, 4 vol.in-12, 8 fr.

PiiKtié comme une traduction , et soos le pseudonyme de sir Edward Totn Yoinns U. T. M,, masque anagramalique et transparent du nom de l'auteur.

— Saint-Ï.onis, poème héroïque et chrétien ( en vin chants ), pnblié par E.-T. Simon , suivi de deux odes du même auteur. Paris, Biunol Lubbc, 1816, in-8.

C'est un abrégé du poëinc du père Lemoine.

On a encore du même : i" an Discourt prononcé dans l'école Je chirurgie de l'hôpital royal de la Charité de Paris , à la fia du coure de 1765 (dans le Journal encyclopédique, juillet 1765); a" le Con~ gr'et des Jleittet ( dans les Hommages poétiques en l'honneur de Nupoléon ) ; 3° des pièces fugitives dans L'Altnanach des Muses, dans l'Almanacb des Grâces, dans les Eirenn.es du Parnasse , et autres recueils. Il a aussi coopéré à la Bibliothèque des Romans, et à la Bibliothèque choisie de cuntes nouveaux ou traduits , 1786 , 9 vol. in-8 et în-12. Jl a laissé un grand nombre de manuscrits. M. Beucliot , dans son Journal de la librairie , ann. 182a, pag. 223 et 27c) , donne la liste de plusieurs.

Comme traducteur, B.-T. Simon a aussi publié les six ouvrages suivants : i° Choix de poésies erotiques , traduites (en prose) du grec, du latin et île l'italien , contenant la Pancliaris de BoknkVoms , les Baisers de Jean Seconds , ceux de J. VinoBKDOKs , des morceaux de l'Anthologie et des poètes anciens et modernes,avec des notices sur la plupart des auteurs qui composent celte collection. ( Paris , Cazin , 1786, 2 vol. in-»8 ) ; — a° Contes moraux , a l'usage de la jeunesse , traduits de l'italien de Fr. Soave (1790); ou seconde édition, augmentée d'une seconde partie , sous le titre de w Nouvelles morales , exemplaires et amusantes , etc ...». (i8o3);—3° Essai politique sur les révolutions inévitables îles sociétés civiles, traduit de l'italien d'Ant. de l'.ui ris 1 (1791); — 4° Correspondance de l'année française en Étryple , interceptée par l'escadre de Nelson; publiée à Londres , avec une Introduction et des notes de la chancellerie anglaise; traduite en français, avec des observations , par E.-T. Simon; avec une carte de la Basse-Egypte ( Paris, 1799 , in-8 ) ; — 5° Napoléon-le-Grand , empereur des Français et roi d'Italie, ode pindarique , trad. du portugais, de L.-B. S.ivé (180S):— 6° les Epigrammes de M. Val. Aia&tial, traduction nouvelle et complète (1819J.

SIMON. — * Chirurgien ( le ) de village, comédie en un acte et en prose. Paris , P.-F. Gueffier, 1781, in-8.

— Heureux; [V ) retour, ou le Valet intrigant , comédie de société en un acte et en prose riinée. Paris, Didot, 17S4, in-8.

— Monsieur Cassandrc, ou les Effets de l'amour et du vert-de-gris , drame en denx actes et en vers. Amsterdam, et Paris, P. F. Gueffier, i7:S, in-8.

SIMON (le citoyen), pseud. Voy. Caui. Jordan.

SIMON (Jean-Frédéric ), d'abord instituteur à Dessau et à Neuwicd , ensuite professeur de langue allemande au Prytanée de Saint-Cyr , et depuis secrétaire de légation à Cassel; mort à Paris, en 1&2Q. , — Cours de littérature allemande, trad. de l'allem. ( ). Voyez ce titre aux ouvr.

anonymes.

— Einiger vom Dessaoischen Philanthropin ahgegangenen Lehrer Gedanken nber die wichtigstenGrundsanze der Erziehung, etc. ('799Î- Voy. J. Schweigbaeuseb.

— Grammaire allemande, où l'auteur s'efforce de développer le mécanisme de cette langue dans son ensemble ; à l'usage de S» A. S. Mgr le duc de Chartres. Paris, l'Auteur ; Eberliart; Théoph.Barrois, 1819, in-8, 7 fr.

— Grammaire allemande élémentaire pour les Français, contenant les règles nécessaires pour faire avec succès les exercices nommés thèmes et versions, extraite de la Grammaire allemande complète, précédée d'un Précis de grammaire générale du même auteur, et approuvée par l'Académie germanique de Berlin. Paris, F. Didot père et

fils,, 1821, in-8, 2 fr. 5o c.

— Notions élémentaires de grammaire allemande, à l'usage des Français qni ont fait quelques éludes et qui veulent apprendre l'allemand (à l'usage des élèves du Prytanée, etc.). Paris, Levrault, 1802, in-12, 1 fr. 5o c.—Sec. édit. Strasbourg et Paris, Levrault, 1807, in-iï, 2 fr. 5o c.

— Précis de grammaire générale, servant de base à l'analyse de chaque langue particulière et d'introduction à une grammaire allemande. Paris, l'Auteur; Eberliart; Théoph. Barrois, 1819, in-8, 3 IV.

— Sur l'organisation des premiers degrés de l'iustruction publique. 1801, in-8, 75 c.

On lui doit anssî comme éditeur la publication d une édition allemande des Fables de Lessin» , avec des notes ( Paris, 1814 , in-12 ).

SIMON (F.), inspect. général des chauffages de l'armée, pseudon. Voy. Robbé.

SIMON—Dévouement (le) filial, comédie auecdotique en nu acte (et en prose). Paris, Dondej-Dupré, an xtr (1804), in-8. Avec M. Toustain jeune.

SIMON (Mathias).—Manuel des conseils de préfecture, ou Répertoire analytique des lois, arrêtés du gouvernement, décrets impériaux, avis interprétatifs du conseil d'État, relatifs à la justice administrative du ressort des conseils de préfecture, et arrêts de la cour de cassation relatifs au système d'application des lois rendues sur les attributions de ces mêmes corps; précédé d'un aperçu des actes des constitutions, contenant le tableau et la hiérarchie des grandes autorités de l'empire, et les principes constitutionnels sur la formation de la loi et l'exercice des droits politiques. Cohlentz, Hériot, 1810-12, 3 vol. in-8 , 21 fr.

SIMON, avocat, secrétaire du comité de lecture de l'Odéon.

— Correspondance dràmat. entre M. Mercier (de l'Institut ), Cubières-Palmezeaux , auteur dramatique , et M. Simon, avocat et secrétaire dn comité de lecture. Paris, Hugelet, 1810 , in-8.

SIMON (Henri), vaudevilliste. —Auberge (V) dans les nues, ou le Chemin de la gloire, petite revue de quelques grandes pièces, en un acte et en vaudevilles. Paris, madame Masson, 1810, in-8, t fr. s5 c.

Avec Dientafuy et Gersin.

—Bateau (le) à vapeur, comédie en un acte, mêlée de conplets. Paris, mademoiselle Huet; madame hadvocat, 1816, in-8, 75 c. Avec M. Carmouche ( t-t Philib. Ro/.el ).

— Brouille (la) et le raccommodement, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles. Paris, Barba , 1817,111-8, I fr. 5o c.— IIIe édit. Paris, le mime, 1819 , in-8.

Arec M. Frédéric (Dupetit-Meré).

— Cadet Roussel dans l'Ile des Amazones, mélodrame-folie en deux actes, mêlé de chants et de danses. Paris, Barba, 1816, in-8.

Avec Pbit. Rozet.

—Comédie (la) impromptue, comédie en un acte et en prose. Paris, Martinet, 1811, in-8, 1 fr. 25 c.

— Comète (la), folie-vaudeville en un acte. Paris, mad.Masson, 1812, in-8, r fr. a5 c.

— Deux ( les) Forçats, ou le Dévouement fraternel ; histoire de deux amants du Puyde-Dôme. Paris, Pollet, 1822, 2 vol. in-ra, avec 2 grav. lithogr., 6 fr.

— Dévouement (le) filial, ou Marseille en 1720, miinodr. en un acte. Paris, Pollet, i823, in-8, 75 c.

Avec M. Ferdinand (Laloue).

— * Drapeau (le) français, ou les Soldats de Louis XIV, fait historique en un acte (en prose), mêlé de vaud. Paris, Fages, 1819 , in-8, 1 fr. 25 c.

Avec M. Gersîn . qui est le seul nommé sur la pièce.

—Enclines (les) forcées, ou Ah ! mon habit, que je vous remercie! vaudeville en un acte. Paris, de l'impr. de Nouzou, 1814, in-8.

— Faux (le) duel, ou le Mariage par sensibilité , comédie en un acte, mêlée de vandevilles. Paris, Barba, 1816,in-8.

Avec M. T" (Théaulon).

— Famille (la) des Cendrillons, ou II y eu aura pour tout le monde, folie-parodie en un acte,mêléc de chants,danses, etc. Paris,mad. Masson,li 11,in-8, 1 f. 25 c.

Imprimée sous le nom d'Henry.

—Galantine et l'Endormi, ouïes Marrons de Lyon , parodie-folie-arlequinade en un acte et en prose, mêlée de couplets. Paris, Mar~ tiiifl, 1812, in-8, 1 fr. 25 c.

— Ingénue (1') de Brive-la-GaiIIarde, vaudeville en un acte. Paris, Barba, 1820, in-8, 1 fr. 2 5 c.

Avec M"* (B. de Rougemont).

— Invalides (les), ou Cent ans de gloire, tableau militaire en deux actes , mêlé de couplets, pour célébrer le retour de S.A. R. Mgr. le duc d'Angoulême. Paris, Pollet, 1823, in-8, 1 fr. 5o c.

Avec MM. Merle, Boirie et Ferdinand (Laloue).

— Mari (le) en bonnes fortunes, comédie en un acte, mêlée de vaudevilles. Paris, Barba, 1816, in-8, t fr.

— M. Descroquignolles , ou le Bal bourgeois, com.-folie, mêlée de couplets. Paris, Barba, 1816, iu-8, x fr.

Avec Phil. Rozet.

— Ninon , Molière et Tartuffe, comédievaudeville eu un acte. Paris, Barba, I8i5, in-8.

— Pâté (le) d'anguille, ouïe Quiproquo, vaudeville en un acte, imité de La Fontaine. Paris, Barba, 1818, in-8, 1 fr. a5 c.

Avec M. Danois.

— Petit (le) Monstre de la rue Plumet, ou Est-elle laide? est-elle jolie? comédie en un acte ( en prose ), mêlée de vaud. Paris , Barba, 1817, in-8.

Avec M. Brazier.

— Préface (la) et le Commentaire, comédie en on acte. Paris, Barba, 1818, in-8, l fr. a5 c. Atcc M. Théodore.

— * Quatre (les) Henri, on le Jugement dn meunier de Lient saint, parodie sans parodie en un acte (en prose), mêlée de vaudevilles. Paris, madame Masson, 1806 , in-8.

Celte pièce, imprimée sous le nom de M. Bernard , de la rue aux Ours , est de MM. Gersin , H. Simon et Dieulafoy.

— Sabînes (les) de Limoges, où l'Enlèvement singulier, vaud. héroïque en un acte (en prose), imitation burlesque de l'Enlèvement des Sabïnes. Paris, les mardi, de nouv., 1811, in-8.

Avec MM. Ourry et Rozet.

— Saint-Louis (la) au bivouac, scènes militaires, mêlées de couplets. Paris, Sanson; Martinet, i8^3, in-8, 1 fr. 2 5 c.

Avec MM. Merle et Ferdinand (Laloue).

9

— Soirée (la) anglaise , ou le Mariage à la course, comédie-vaud. en uu acte (et en prose). Paris, les march. de nouv., i8i5 , in-8.

— * Une visite à Cbarenton, folie-vaud. en un acte ( et en prose ). Par MM** *. Paris, Barba, 1818, in-8.

àtpc MM, Gersin et Durieu.

M. FT. Simon est auteur d'un plus grand nombre de pieers que celui dont nous venons de donner l'indication 1 mais les autres ne paraissent pas avoir élé imprimées.

— Vîe du souverain pontife Pie VII. Paris, Sanson, 1823, in-18, avec fig. litbogr., 2 fr. 5o c.

SIMON ( Henri), graveur du cabinet de S. M. l'empereur et roi, et du conseil des sceaux.

— Armoriai général de l'Empire français, contenant lfs armes de S. M. l'empereur et roi, des princes de sa famille, des grands dignitaires, princes , ducs , comtes, barons, chevaliers, et celles des villes de première, deuxième et troisième classes, avec les planches des ornements extérieurs, des signes intérieurs, et l'explication des couleurs et des ligures du blason, pour faciliter l'étude de cette science. Tom. 1er et II. Paris, lAultur; Brunot-Labbe, 18 I2-i3 , % vol. in-fol., avec 140 planches (dont 120 contiennent chacune douze écussons), 3o fr.; sur pap vélin, 60 fr., et sur pap. vélin avec les 11g. color., 120 fr.

L'ouvrage devait avoir quatre volâmes; mais les événements de 1814 ne permirent pas de publier ta suite.

SIMON , graveur. — Costumes et vues de la Chine, gravés en taille douce, par Simon, d'après les dessins de M. Alexandre, avec des explications traduites de l'anglais. Paris, Nepveu, 1816, 2 vol. in-18, 10 fr.

SIMON (Victor), pendant neuf années l'un des cinq administrateurs du théâtre Montansier, au Palais-Royal, et depuis membre du comité de lecture de celui des Variétés; né à Metz, en Tj53, mort a Paris, le 26 avril 1820.

— Projet d'un établissement pour les auteurs d'ouvrages dramatiques. Paris, Barba, 18iS, in-8 de 16 pag.

— Réflexions, remarques, pensées et observations. Paris, veuve Cussac , 1820, in 8.

« Vict. Simon a donné quelques vaudevilles et pièces d'un genre secondaire, sur les théâtres inférieurs de la capitale, travaillant également aux paroles et à la musique. Victor Simon , disent MM. Àrm. Ragueneau et Àudiffret, ses biographes, dans l'Annuaire dramatique , xvie et xvne années, se croyait, du reste, auteur de plus d'un ouvrage, pour y avoir fait quelque observation \ c'est ainsi qu'il revendiquait sa part dans Jocrisse chance de condition, dont il a pu fournir la première idée, mais qui est bien de feu Dorvigny. Il prétendait également être pour beaucoup dans les pièces d'Aude; mais, en un an il ne serait pas venu à bout d'en écrire une scène. Nous ne répondrions pas , en conséquence , qu'il ait composé en totalité ou en partie, soit les paroles soit la musique de sept pièces que Simon s'attribuait. Mais, quels qu'aient été ses soins, ses emplois , sa musique, et ses pièces, son plus beau titre à la gloire est l'air : // pleut, il pleut, bergère.

M. A. Mahut, dans son Annuaire nécrologique pour 1822, a donné la nomenclature de six opérascomiques et d'une comédie, auxquels Vict. Simon aurait eu part : aucune de ces pièces ne paraît avoir été imprimée.

SIMON (J.). — Considérations médi*ophysiologiques sur la nature et le traitement de la rage. Paris, Mêquignon Vaine père, 1819, in-8 de 73 Pag» * fr. 5o c.

SIMON (J.-S.-P.), bandagiste-herniaire.

— Guérison (la) des hernies, ou Traité sur les hernies accidentelles, avec le moyen sur pour les guérir radicalement et rendre les bandages inutiles. Aux Herbiers {Vendée), l'Auteur, 1824,in-8 de 3a pag.

— Guérison radicale des hernies, ou Traité des hernies ou descentes , contenant la recette d'un nouveau remède infaillible pour guérir radicalement les hernies , rendant les bandages et les pessaires inutiles. Aux Herbiers, P. Simon, 1837, in-8, xo U\

— Guérison (la) des hernies accidentelles, ou Traité des hernies ou descentes, avec un nouveau moyen pour guérir ces 6ortes de maladies et rendre les bandages et les pessaires inutiles.Nantes, de l'impr. de Busseuil; Simon {aux Herbiers), 1829, in-8.

SIMON (Victor); né à Paris, le 18 septembre 1789, mort le 4 juillet i83r.

— Considérations sur quelques points d'économie publique et politique, d'après des Mémoires inédits de l'eu M. Gasseac, mis en ordre et publiés par Vict. Simon. Paris, Pil/et aine, 1824, in-8 de 36 pag., 1 fr.

— Examen du projet formé par une société de capitalistes de joindre Paris à l'Océan par un canal maritime a même de porter les navires du plus fort tonnage. Paris,lesmarch.de noav., [8a6,in-8deâa p.

— Observations sur l'attraction. Paris, Ckaumcrot, 1819, in-8 de ao pag.

— Présents (les) du dey d'Alger, on l'Usurier, comédie en un acte et en prose. Dunkerque, impr. de V Weins, i8a5, in-8.

— OEuvres de Victor Simon. Dunkerque, de l'impr. de Lallon, i834,in-t8.

Ce volume renferme divers morceaux en prose el eu vers, mais il ne contient pas tout ce qu'a fait V. Simon : la PrtUamU du dey d'Alger, comédie publiée en 1825 , ne s'y trouve pas.

SIMON ( le doct. ), de Me».

— Traité d'hygiène appliquée à l'édncation de la jeunesse. Paris, Villeret et comp., 1817, in-8, 4 fr. 5o c.

Cel ouvrage a été reproduit récemment sous un tilre ainsi conçu:

Nouveau Traité d'hygiène de la jeunesie, luivi des maladiet lis plut frènaenltt à cel âge, Pal is , GermerBailliérc, i835.

— Tratado de higiene aplicada a la éducation de la juventud, obra escrita en francès por el doclor Simon, y traducida al castellano por don J. M. B. Paris, H. Seguin, 1828, 3 vol. in-18, 12 fr.

SIMON (P.). — Nuit (la) orageuse, com. en un acte, mêlée de couplets. Dunkerque, mad.fVeins, 1828, in-8.

Avec M. Ledo. Il y a eu des exemplaires lires sur papier de couleur.

SIMON (Léon-François-Adolphe), D. M., médecin bomœopathe et professeur de médecine hoinœopathique à Paris, ancien saintsinionien, membre de plusieurs sociétés de médecine homœopathiques, françaises et étrangères; ne à Blois (Loir-et-Cher), le 27 novembre 1798.

—Journal de la médecine honiœopathique. Paris, Trinquart, décembre i833 à décembre i834, in-4, 12 fr.

En sociéléavec M. Cnrie. Ce Journal a paru drus

fois par mois jusqu'au uioîs de décembre i83j. Il a été refondu eusuite dans les Archives et Journal de médecine hotmxopalbique fondé par M. Jourdain 1 et dont M. le docteur Léon Simon est devenu, en i835, l'un des principaux rédacteurs.

— Leçoiis de médecine botnœopathiqae. Paris + J.-B. Baillière, i835, ia-8, 8 fr.

— Lettre à M. le ministre de l'instruction publique , en réponse au jugement de l'Académie royale de médecine sur la doctrine médicale homceopathïque,au nom de l'Institut homœopathique de Paris. Paris, J.-B. Baillière; Johanneau, 18 35, in-8 de 64 pag.» 1 fr. 5o c.

— Mémoire sur les maladies scrofuleuses. Paris, J.-B. BaMitre, 1837 , in-8 de 100 pag.< 2 fr. 5o c.

— Plaidoyer pour le père Enfantin

Imprimé dans le « Procès des saints-siinoniens K (Paris, i83a , in-8).

— Résumé complet d'hygiène publique et de médecine légale, précédé d'une introduction historique , et suivi d'une biographie, d'une bibliographie et d'un vocabulaire. Parts, bureau de VEncyclopédie portative, i83o, in-3a, 3 fr. 5o c.

Cet ouvrage fait partie de l'Encyclopédie portative publiée par M. Bailly de Merlieui. Le doct. Léon Simon a revu le Résumé complet d'hygiène privée de feu M. le docteur Miirieo (1K28), lequel fait aussi partie de la même Encyclupédie.

Outre les ouvrages que nous venons de citer, on doit encore au docteur !.. Simon plusieurs articles dans divers journaux. À l'époque des saints-simoniens, il en inséra quelques-uns dans « le Globe » et « l'Organisateur», organes de la doctrine. M. Léon Simon , devenu médecin , participa à la rédaction du Bulletin universel de Férrussac, et y fournit beaucoup d'articles critiques de littérature médicale el d'analyses d'ouvrages, et principalement de médecine italienne; plus tard, il en a donné d'autres, très-remarquables , dans le Journal des progrès des sciences médicales, dont il a été le fondateur. Enfin, le docteur Léon Simon est l'auteur des notices Broustais et Brown , qui sont imprimées dans le Dictionnaire de la conversation et de la lecture.

Comme traducteur, M. Léon Simon a encore publié la traduction de l'anglais de deux ouvrages philosophiques : les Mélanges philosophiques de Mackimtush (1829), el la Philosophie des facultés actives et inorales de l'Homme , de Dug. Stiwabt (i834).

SIMON (F.-N.). — Méthode complète de la tenue des livres en partie simple et en partie double , que l'on peut apprendre facilement et sans maître, contenant la manière d'obtenir tous les résultats de la partie double par le moyen du seul livre-journal en partie simple, en classant les sommes dans les colonnes d'achat, ventes, recettes et dépenses, etc., suivie des comptes d'intérêt par noinbres , suivant l'ancienne et la nouvelle manière. Ckâtillon-sur-Seine, t83o, •1 vol. in-8, 12 fr.

« IndietroContinua »