Immagini della pagina
PDF
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Sec. édition. Paris, les mêmes, 1829 , avec une carte, 8 fr.

Dans ses Mémoires ou Souvenirs, le comte L.-Ph. de Ségur nous a appris que Catherine II avait composé pour ses petits-fils, dont elle a dirigé avec soin l'éducation , trois ouvrages dont nous avons rappelé les litres à l'article de celte femme célèbre. Parmi ces trois ouvrages, se trouve un « Abrégé de THistoire de Russie, » qui, ajoute le comte L. Ph. de Ségur, doit être bientôt connu en France, parla traduction que le général de Ségur, son fils, se propose de donner dans un ouvrage sur les époques les plus reculées des annales russes. On doit inférer de «ette noie que si le général de Ségur n*a point donne la traduction de l'ouvrage de Catherine II, il l'a, ou moins, mis à profit. Les Nouveaux Contes moraux, pour servir à l'instruction et à l'amusement de l'enfance , traduits librement de l'allemand , par M. P. (Paul) de Ségur , fils du général ( Paria, Eymery , 182;), in-18), paraissent être la traduction d'un second ouvrage de la même princesse. — Lettre sur la campagne du général Macdonald dans les Grisons, commencée dans le mois de thermidor an vin (août 1800), et terminée par le traité de Lunéville , signé le 20 pluviôse an ix (9 février 1801 ). Pa

sieurs personnes affirment que, quoique publié sous le nom du vicomte, il n'est point de lui. Cette production laisse beaucoup à désirer; c'est un cadre heureux qui aurait besoin d'une main plus habile pour être rempli convenablement.

Toutes les éditions qui ont suivi celle-ci ont paru sous le dernier titre.

— Le même ouvrage. Nouv. édition , augmentée de l'Influence des femmes sous l'Empire, et de notes historiques par Ch. N*** (r\lex.^A.KQivzT).Paris,Raj7nond(*Coràet\ j 8 [9 , 2 vol. in-8 , 12 fr., et 4 vol. in-12, 12 fr.; et Paris, Corbet, 1820,4 vol.in-18, 6 fr.

— Le même ouvrage. Nouv. édition, augmentée de l'Influence des femmes sous l'Empire, par S. R. (ratier, aujourd'hui prof, de philosophie), avocat, et dénotes historiques par Ch. N***. Paris, Thiériot et Belin, 1821, et i8?.2 , 3 vol. in-18, ornés de 7 gravures, 6 fr.

—Le même ouvrage.Edition augmentée d'un volume qui comprend l'Empire et la Restau-*

[ocr errors]
[ocr errors]

«de génie paraissait, il serait le maître. »

— Femmes (les), leurs mœurs, leurs passions , leur influence et leur condition dans Tordre social, chez différents peuples, depuis les siècles les plus reculés jusqu'à nos jours. Paris et Strasbourg, Treuttel et Ton» IX.

24 pag.

LITTERATURE.

Théâtre.

Aniant (P) arbitre , comédie en on acte

et en vers. Paris, Haulbout-Dumouïui, 1799, in-8, 1 fr.

— Bon (le) fermier, comédie en tin acte et en prose. Paris, an ni (179.Ï), in-8.

— Cabriolet ( le) jaune, opéra-bouffon en un acte et en prose. Paris, an vin (1800), in-8.

— C'est la même, vaudeville en un acte (en prose). Paris, Huet, an vt (1798), in-8.

— Cbaulien à Fontenay , comédie en un acte et en prose, mêlée de vaudevilles. Paris , au théâtre du Vaud., an Tiii ( 1800 ), in-8.

Avec Philipon de la Madelaine.

—Comédies, Chansons et Proverbes. Paris, Colnet; Debrajr, etc. 1802, in-8 de 3oo pag., 3 fr.

Les Chantons remplissent les 84 premières pages; le reste du volume est composé de pièces dramatiques , qui sont : 1° le Parti le plus sage , proverbe; 29 le Retour tin mari, corn. ; 3° les Deux Veuves, comédie ; 4° V Amant arbitre , coin.

—Création (la) du Monde, oratorio en trois parties, traduit de l'allemand, mis en vers français par Joseph A. Ségur, musique d'Haydn , arrangée pour être exécutée au théâtre des Arts, par B. Steibelt. Paris, Ballard, an ix (1801), in-4.

— Dame (la ) voilée , ou l'Adresse et l'Amour, opéra-comique en un acte, en prose. Paris, an vin (i8cu), in-8.

—Deux (les) Veuves , comédie en deux actes (en prose) en vaudevilles. Paris, Huet, an v (1707), in-8.

— Elise dans les bois , fait historique du 14 thermidor, comédie en un acte et en prose, Paris, an v (1797), in-8.

— Fou (le) par amour, drame historique en un acte et en vers. Paris, 1791, în-8. —Jacques Dumont, on II ne faut pas quitter son champ, comédie en un acte et en prose. Paris, mad. Masson, 1804, in-8, I fr. 20 c.

— Niée, imitation de Stratonice , en un acte, en prose, mêlée de vaudevilles. Paris, les mardi, de nouv., 1 792 , in-8 ; ou Paris, Maret, 1793, iu-8.

Avec M. J.-B.-D. Després.

Opéra-Comique (1'), opéra-comique en un acte en prose et ariettes.Paris,1798.—Nonv. étlit. Paris, Fages, 1814 , in-8 , 1 fr. 20 c. Avec M. Einin. Dupaty.

—Parti (le) le plus gai, ou A bon Chat, bon Rat, proverbe en un acte, en vers libres. Paris, Desenne, 1788; ou Paris, Huet, an v (1797). in"8

— Parti (le) le plus sage, proverbe dramatique (en un acte et en vers libres). Paris , Desenne, 1788; on Paris, Huet, an v ('797). 'n-8.

— Portrait (le) de Fielding, comédie en un acte (et en prose ), mêlée de vaudevilles. Paris, de l'impr. du salon littér., an vin (1800), in-8.

Avec MM. Brousse-Desfauclierets et Després.

— Retour (le) du mari, com. en un acte et en vers (libres). Paris, Gattey, 1792 , in-8.

— Roméo et Juliette, opéra en trois actes. Paris, 1794. —Nouv. (4e) édit. Paris, Fagcs, 1821, in-8, 1 fr. 5o c.

Cette pièce avait été refusée par le comité de lecture du premier théâtre lyrique.

— Rosalinde et Floricourt, comédie en deux actes et en vers libres. Par M. le vie. de Se. . . . Paris, Desenne, 1790, in-8.

— Saint -Elmont et Versenil, ou le Danger d'un soupçon, drame en 5 actes et en vers libres. Paris, P.- S. Charpentier, an v (1797), in-8.

Sujet trop noir pour le pinceau délicat mais faible de Ségur.

— Vieux (les) Fous, on Plus de peur qne de mal, opéra-com. en un acte. Paris, Huet, an iv (1 796) , in-8.

Quelques-unes des pièces du théâtre'du vic.de Ségur ont été insérées dans les diverses éditions du Répertoire du Théâtre-Français , 2e série.

On cite du vicomte de Ségur un plus grand nombre de pièces de théâtre que celles que nous venons d'indiquer; mais ce surplus ne parait pas avoir été imprimé. Ses pièces inédites sont : Astolphe el Alba, opéra en deux actes ( 1802 ); — le Chevalier de Senange; — l'Heureux divorce, comédie en 3 actes et en vers libres. Le manuscrit original de cette pièce se trouve dans la précieuse collection de M. de Soleione Gremet (ou Brunet) et Caroline; — l'Indicateur, ou le Bureau des mariages; — l'Intérieur d'un ménage républicain, vaud. en un acte (eu société

avec MM. Deschamps et Brousse Desfaucberets);

le Juge bienfaisant, draine en trois actes; — les Jugements précipités, ou la suite de Misanthropie et Repentir, opéra-comique en un acte;— la Manie de la danse ; — le Mariage clandestin, opéra en un acte, autre pièce dont le manuscrit original se trouve dans la bibliothèque de M. de Soleinne; — l'Original et le Portrait; — le Tuteur portugais;— les Trois dupes.

La Biographie univ. et portât, des contemp. attribue au vie. de Ségur, en société avec son frère, lecomte Louis-Philippe, un vaudeville imprimé sous le titre du Nouveau Magasin des Modernet ( 1799 ), mais cette pièce parait être de MM. Deschamps et Després.

Romans.

— Correspondance secrète entre mademoiselle Ninon de Lenclos, le marquis de Villarceaux et madame de M* ** (Maintenon). Paris, tejay, 1789, in-8,—Sec. édit. Paris, 1797, 2 vol. in-18.—Nouv. édition. Paris, Renard, an xiu (i8o5), in-12, fig., 2 fr. 5o c.

« Cette Correspondance est supposée; l'auteur ne sut pas même y conserver les mœurs ni te ton de l'époque. On assure qu'il y fit entrer des billets qui lui avaient été adressés par quelques grandes dames de ses maîtresses , car le vicomte de Ségur, partageant toute l'immoralité de son siècle, se faisait un honneur de multiplier ses succès auprès des femmes, et de les afficher».

La seconde édition porte le nom du prétendu éditeur. M. Fayolle a in;-cri' cette Correspondance dans les Œuvres diverses de l'auteur qu'il a publiées eu 1819.

— * Femme (la) jalouse. Paris, Henry, 1790, in-8 de 228 pag.

C'est une imitation des « Liaisons dangereuses », mais l'auteur est resté loin de sou modèle.

HISTOIRE.

— Ma prison depuis le a 3 vendémiaire jusqu'au 10 thermidor. Paris, an 111 ( 1795), in-8 de 3o pag.

On a encore du vicomte de Ségur des articles dans les journaux, recueillis en partie par M.Fayolle dans les Œuvres diverses de l'auteur, et des chansons dans les Dîners du Vaudeville. Ses chansons ont été réunies dans le volume publié en 2802 , que nous avons cité plus haut.

11 a été éditeur des Mémoires du baron de Besen»al, dont l'authenticité n'est pas reconnue. 1S05-07, 4 vol. in-8.

— Œuvres diverses , précédées d'une Notice sur la vie de l'auteur (par M. Fr.-J.-M. Fayolle). Paris, Dalibon, 1819 , in-8, 6f.

Ce volume est composé i° d'un choix de morceaux de littérature fournis par le vie. de Ségur à divers journaux, et particulièrement nu Journal des débats; a° de la Correspondance secrète entre Ninon de Lenclos et le tuarq. de ViNarceaux ; 3° des Chansons de l'auteur : c'est donc bien à tort que la iliogr. nniv. et port, de contemp. dit que ce volume renferme des Chansons, des Poésies fugitives et quelques Proverbes dramatiques.

SÉGUR-BOURZELY ( le marquis HenriPhilippe), officier supérieur, issu d'une branche qui a sacrifié sa fortune et nombre de distinctions politiques à l'attachement qu elle a constamment professé pour la religion protestanle.

— Lettre de M. Henri-Philippe de Ségnr

à M. le comte de L , à L.... Paris, de

limpr. de Uelin, 1823, in-8 de 4 pag.

— Lettre de M. Henri de Ségur à M. Henri de Bonald. Paris, de i'impr. de Uelin, 18 21, in-8 de 4 pag.

SÉGUR-DUPEYRON (de;. — Industrie

(de V) en France, et de la situation commerciale de Bordeaux. Parts, r. des FossésMontmartre, n. 3, 1837, in-8 de 5(i pag.

Le nom de l'auteur n'est que sur la couverture: l'écrit deviendra anonyme quand les exempl. l'auront perdue.

SEGURET ( F.-L. ) , directeur des contributions directes du département de Vaudu.se, à Avignon.

— Cadastre ( du ) et des moyens d'obtenir promptement une répartition juste et égale de la contribution foncière. Avignon% 1802, in-8.

SEGURET (l'abbé) , alors chapelain du garde-meuble de la couronne.

— Discours prononcé le 26 octobre, dans la chapelle des dames bénédictines de l'adoration perpétuelle du saint sacrement.., le jour où mad. Michon, née Dijon de Monteton, abjura les erreurs de Calvin. Paris , de l'imu, d*A. Clo, 1814 «in-8 de 20 pag.

SÉGITY (l'abbé Joseph), prédicateur du roi, et poëlc, abbé de Genlis et chanoine de Meaux, membre de l'Académie française; né à Rodez, en 1689, mort à Meaux, le 19 mars 1761.

— * Discours académiques et Poésies. La Haye, Ne'artlme, 1736, in-12.

L'abbé Séguy avait remporté le prix de poésie a l'Académie française, eu 1732.

— Essai ( nouvel ) de poésies sacrées. Meaux, 1756, in-12.

— Oraison funèbre de M. le maréchal de Villars, prononcée dans l'église de St-Sulpice de Paris, le 27 janvier 1735. 1735, in-4.

Très-applaudie dans le temps.

— Oraison funèbre du cardinal de Bissy, prononcée dans l'église cathédrale de Meaux, le 5 décembre 1737. 1737, in-4.

C'est une des meilleures pièces de l'abbé Séguy, et on croit que c'est une de celles, qui lui ont le moins coûté , parce que le cœur devait bien aider l'esprit 1,'abbé Séguy était redevable aux bienfaits de ce cardinal d'être placé dans le chapitre de Meaux.

— Oraison funèbre d'Elisabeth-Thérèse de Lorraine, reine de Sardaigne. Paris} 1741, in-4 •

— Panégyrique de S. Louis, prononcé devant l'Académie , en 1729.

Ce Panégyrique eut un tel succès, qu'on l'attribua à Lamothe; mais Séguy n'avait pas besoin d'emprunter sa plume.

— Panégyrique de la B. mère de ChanlaL Paris, 1.762, in-i2.

— Panégyriques des saints. Paris, Prault, i ; 36 , a vol. in-12.

— Recueil de poésies, 2 vol. in-12.

Cité par la Biographie universelle.

— Sermons pour les principaux jours de carême (c'est-à-dire, pour les dimanches et fêtes). Paris, 1744» a vol. in-12.

Ces ii#nx volumes ne renferment que dix discourt.

« L'abbé Séguy écrivait avec assez de noblesse et de pureté, quelquefois avec chaleur. Cependant, fait pour marcher dans les routes battues, et non pas pour se tracer une carrière nouvelle , il a peu de traits de la vraie et grande éloquence. Il avait commencé par versifier; il abandonna cet aii ingrat pour la chaire, où il transporta quelquefois , et assez mal à propos, le langage de la poésie. »

Cet ecclésiastique a été, avec l'abbé Trublet, l'éditeur de la seconde édition de l'Introduction à la connaissance de l'esprit humain , etc., par VàoViwabgdïs ( 1747 reimpr. en 1781 , in-ia ).

Un anonyme ( l'abbé Roy ) a publié: Discours que doit prononcer M. l'abbé Séguy pour sa réception à l'Académie française. Sans dale ( 1736 ), in-4 do 4 pages.

SEGUY ( . , . ), frère du précédent , gouverneur du prince de Wurtemberg.

On lui doit une nouvelle édition des Œuvres de J.-B. Rousseau (1743 , 3 vol. in-4, et 4 vol. In-12). L'éditeur avait composé une longue préface, contenant des détails sur lu vie et les ouvrages de Rousseau : il paraît que l'autorité la fil supprimer dans la presque totalité de3 exemplaires. Elle a été réimprimée, en i8a5, par la société des bibliophiles*, •ous le titre de ; Pré/ace historique dis OEuvreê dm J.-B. Rousseau (Paris , de l'itnpr. de F. Didot, 1826, in-8 de ia pages, tiré à cent exemplaires ).

SÉGUY ( Antoine), du diocèse de Tulle, anc. professeur de philosophie au collège de la Marche, à Paris.

— * Dissertation philosophique sur uue difficulté de la langue française. Paris, Brocas, 1759, in-12 de 3i pag.

L'auteur prouve que le participe qui suit le verbe avoir, et qui est précédé d'un pronom , doit toujours être indéclinable. Barb.

— Mctaphysica ad usura scholarum acconimodata. ParisHsy 1718 , a vol. in-12.

— Philosophia ad usum scholarum accommodata. — Philosophie à l'usage des écoles. Paris% Desaint et Saillant, 1762, in-12; 1771, 5 vol. in-12.

SÉID AHMED HATIF, poète per* san, d'Ispahan.

— Deux Odes mystiques, composées par Séid Ahmed Hatif, et traduites du persan par J,-M. J. ( J.-M. Jouannis ). Paris, Dondey-Dupré fils, 1828, in-8 de 16 pages.

La traduction précède le texte.

SÉID MOUSTAPHA , ingénieur turc; né à Constantinople, où il est mort en 1 807.

—Diatribe suri état actuel de l'Art militaire, du Génie et des Sciences à Constantinople. Scutari,de la nouv. tjpogr, i8o3, in-4. — Autre édition, publiée d'après l'édit. originale, avec une préface et quelques notes, par Langt.ks. Paris, Ferra, 1810, in-8.

Brochure aussi curieuse par le fond des idées que par la langue dans laquelle elle est écrite.

L'aateur a fait précéder son ouvrage d'un sévantpropos sur san état. Les sciences et les arts font le tour du monde, dit Séid-Mouslapha dans sa Diatribe; les nations de l'Europe, aujourd'hui si éclairées, ont eu pour maîtres les Latins; ceux-ci ont été les disciples des Grecs; et c'est dans la Perse, l'Egypte et l'Inde , qu'était autrefois le foyer des lumières. Dans les premiers temps, les Olhomans n'avaient pas besoin de connaître la trigonométrie pour vaincre des ennemis aussi ignorants qu'eux. Plus tard les nations chrétiennes de l'Europe perfectionnèrent leur tactique et leurs armes , tandis que les Musulmans tout restés presque stationnâmes; et ils ont éprouvé des revers. Le sultan Selim III a voulu faire cesser cet état de choses, et mettre ses sujets au niveau des autres nations.

Sous le n° 607 du catalogue de feu Langlès , se trouve portée une édit. de 1807 , dont il n'existe qu'un exemplaire, qui n'est composé que d'épreuves qui n'ont clé ni corrigées ni tirées définitivement.

SEIDEL (Sabine de). — Contes et Anecdotes à l'usage de la jeunesse. Brunswick, Pluchart, 1814» 2 vol. in- 12 , 4 fr. 5o.

—Historiettes, Contes et Nouvelles. Brunswick, Pluchart, I8i5, 2 vol. in-12, 5 fr.

SEIFFERT ou Saiffert ( D.-André ), médecin à Paris dès 1774 » mort dans cette capitale de la France, en 1809. — Observations sur les maladies chroniques. ( Tom. Ier ). Paris , à l'impr. des Amis de la langue allemande ( Brunswick et Leipzig), 1804, un vol. — Dictionnaire pour servira l'explication des Observations pratiques, etc. (Tom. II). Sans date, un vol. En tout, 2 vol. in-8. ( En allemand. )

Ces deux volumes sont une véritable curiosité bibliographique, parce qu'ils n'ont pas été mis eu vente. On y trouve l'histoire détaillée et fort exacte de diffcrenies maladies, et particulièrement de celle de la princesse de Lamballe , dont Seiffert avait été le médecin. L'auteur y a joint quelques anecdotes curieuses sur les événements politiques et sur la famille royale. Enfin, l'ouvrage a aussi été publié dans le but de mettre sous les yeux du public allemand des idées et des spécimens d'une nouvelle orthographe , et un nombre assez grand de mots nouveaux , formés de racines allemandes , à l'exclusion de tous les mots étrangers ou dérivés de racines étrangères. Les principes de l'auteur sont développés dans la Préface et dans le Dictionnaire; mais, il faut le dire, plusieurs de ces mots nouveaux ne seraient pas compris, tant ils s'éloignent de l'analogie la plus naturelle et des lois que toutes les langues suivent dans la formation des composes. L'orthographe que Seiffert propose lui a fait inventer quelques signes, pour que chaque son ou articulation fût représenté par un caractère particulier, de façon qu'il a été obligé de faire graver et fondre exprès ces nouveaux caractères. Sous ce rapport, le livre est sûr de fixer l'attention des linguistiques. Du reste, il y a beaucoup de bizarrerie dans les idées de l'auteur, et dans celles de sou ami Van-der-Molde , qu'il cite comme le créateur de sa méthode.

Madame de Genlis parle plusieurs fois avec éloge du docteur Seiffert, dans les deux premiers volumes de ses Mémoires.

SEIGNELAT (de), dit de CaKnii-r.T.

— Recueil de titres de la maison d'Estouteville. Paris, 1741, in-4.

SEIGNETTE (Paul). — * Essais politiques, économiques et philosophiques, trad. de l'angl. ( 1802). Voyez Rumford.

SEIGNEUR-GENS ( J.-F.-Augnstin ). ■— Nosographie élémentaire, ou Description et traitement rationnel de toutes les maladies. Paris, Gabon, et Roret, 1818»5, 4 vol. in-8, avec 7 planches, a5 fr.

SEIGNEURGENS. — Lettre sur la formation de la société des ouvriers bonnetiers de Paris, dite bourseauxiliaire,adressée à tous ses confrères, à l'occasion de sa dissolution. Paris, de l'imp. de Moessard, i836, in-8 de 16 pages.

SEIGNEUX ( G.-H. de ). — Précis historique de la révolution du canton de Yaud, et de l'invasion de la Suisse, en 1798. Lausanne, I83i,î vol. in-8.

On a du même tin Rapport fait à l'assemblée générale des contribuants des écoles de charité , le vendredi 27 Juin i8a8, iinpr. dans le lom. Il de l'État àes, Ecoles de charité.

SEIGNEUX DE CORREVON (François), juge civil et criminel de la ville de Lausanne.

— * Essai sur l'usage, l'abus et les inconvénients de la torture dans la procédure criminelle, par M. S. D. 0. Lausanne, Grasset, 1768, in-8; I77g,in-i2.

Barbier et les auteurs de la Biographie universelle, qui des deux Seigneux de Correvon n'en font qu'un, attribuent cet Essai, ainsi que deux traductions de l'italien citées dans celte notice, à Gabriel.

— Introduction à la pratique du barreau dans les cours de justice qui sont régies par la loi du plaid général. Lausanne , 1774, in-8.

— * Lois (les) civiles, relativement à la propriété des biens; ouvrage traduit de l'italien par M. S. D. C. ( Seigweux. De Correvok). 1766, in-8, — Autre édition,

augmentée de quelques remarques par de Félice. Yverdun, 1768, in-8.

— * Observations sur des matières de jurisprudence criminelle, traduites du latin (1768. et 1778). Voyez P. Risi.

— Système abrégé de jurisprudence criminelle accommodée aux lois et à la constitution du pays. Lausanne, 1756, in-8 de 344 pag.; 1774, in-8.

Ouvrage savant, et d'un usage continuel. Le Code criminel du canton de Berne y est continuellement mis en parallèle avec tes lois romaines et la Caroline, ou Code pénal de Charles-Quint.

SEIGNEUX DE CORREVON (Gabriel), conseiller et boursier de la ville de Lausanne, fondateur de l'école de charité de cette ville, membre de la Société économique (agricole) de Berne, président de celle de Lausanne; correspondant de la société d'Angleterre pour l'avancement de la doctrine chrétienne, et associé étranger de l'Académie de Marseille; mort à Lausanne en 1776.

— Lettres sur la découverte de l'ancienne ville d'Herculane et de ses principales antiquités. Yverdun, 1770, 2 vol. in-12.

— * Mémoires pour servir à l'histoire de Frédéric-Ie-Grand, avec les pièces justificatives. Lausanne, 1760, 2 vol. in-8.

Les auteurs de la Biograjvhic universelle présentent cet ouvrage comme une traduction; et ils paraissent avoir raison , quoique Morbier, en le mentionnant , ne l'ait point relaté.

— * Vœux (les) de l'Europe pour la paix. Lausanne, 1744» in-8.

Cette pièce parut un peu avant la paix d'Aix-laChapelle. L'auteur, peu (te temps après la guerre de Sept Ans donna, sous le même litre, une pièce en prose, 1760, in-8.

Outre les ouvrages que nous venons de citer, Seigneux de Correvon est encore auteur d'articles imprimés dans la Bibliothèque italique ( 1728-34 ), et de plusieurs Mémoires et Dissertations qui ont l'agriculture pour objet, imprimés de 1760 à 176a dans les Mémoires de la société économique de Berne.

On a encore de Seigneux de Correvon , dans les Muses helvétiennes , ou Recueil de pièces fugitives de l'Helvétie (1775» in-8), qu'on lui attribue quelquefois, et qui ont eu pour éditeur Philippe Syrach Bridel , un f^ojage fait à la fin de juillet »73fl, dans les montagnes occidentales de la Suisse, que Seigneux avait déjà publié dans le Mercure suisse de juillet 17^7 : c'est une imitation de celui de Bacbantnont et de Chapelle.

Gabr. Seigneux de Correvon a traduit aussi de l'allemand et de l'anglais les divers ouvrages suivants: i° Discours sur l'irréligion, par Haller. ( 1755 , in-8; et 1760, in-12 ); — l'État de laCorse, par Jam. Boswel ( 1769 ); — 3° le Sage dans la solitude , etc. de Mari. Crugott (1770, in-8 ;. et 1775, in* 11 ); — 4° la Religion chrétienne d'A* Disson , avec une préface,un discours préliminaire,, des notes et des dissertations du traducteur qui y a joint une dissertation de feu M. de Cheseaux sur

« IndietroContinua »