Immagini della pagina
PDF

die-vaudeville en un acte. Paris , Barba; - Trous (les) à la lune, ou Apollon en Dellore; Bezoll , 1838, in-8 à 2 colon. faillite, à-propos-folie en un acte. Paris ,

Avec M. Biéville. Cette pièce n'a été imprimée Duvernois, 1826, in-8, 1 fr. 50 c. que pour la « Franco dramatique ».

Avec MM. Francis ( bar. d’Allarde ) et Dartois. - Solliciteuse (la), ou l'Intrigue dans les - Tyrolienne (la), comédie-vaudeville bureaux, comédie-vaudeville en un acte. en un acte, imitée de Goethe, Paris, Riga. - Paris, Delaunay; Martinet, 1821, in-8, 1829, in-8, 1 fr. 50 c. . I fr. 25 c.

Avec MM. Adolpbe (de Leuven ) et Charles (de Avec M, Dartois.

Livry). - Somnambule (la) mariée, comédie-vau- -Un Ange au sixième étage, comédie en deville en un acte et en prose. Paris, Du- un acte. Paris, Barba ; Delloye ; Bezou , vernois ; Setier, 1825, in-8, 1 fr. 50 c. 1838, in-8. - Soufflet (le) conjugal, comédie-vaude- Avec M. Stephen A***. (Arnoult) ville en un acte. Paris, Barba, 1826, in-8, Cette pièce fait partie de « la France dramatique 1 fr. 5o c.

au xixe siècle ». Avec M. Étienne.

- Une Heure de Charles XII, on le Lion

amoureux. Comédie-vaudeville en un acte, - Spectacle à la cour, comédie-vaudeville

Paris, Barba, 1837, in-8 de 28 pages , en deux actes. Paris, Marchant, 1837, in-8 de 20 pag. à 2 colonn.

2 fr.

- Une Journée à Montmorency, tableauAvec MM. Lubize et G. Albiite.

vaudeville en un acte ( et en prose). Pa- Stanislas, ou la Soeur de Christine, vad. ris, Duvernois, 1822, in-8. deville en un acte. Paris, Barba, 1823. — Avec MM. Ramond (de la Croisette) et Ferdinand Deuxième édition, conforme à la repré- (Langle). sentation. Paris, Barba , 1827, in-8, 1 fr. – Venise au sixième étage, ou la Manie 50 c.

des bals masqués. Folie de carnaval en deux Avec M. Eugène.

actes. Paris, Marchant, 1836, in-32, - Stanislas en voyage, ou le Jour des Rois, 15 c. vaudeville en un acte. Paris, madame Mas.

Avec MM de Courcy et Langlé. son, 1812, in-8, í fr. 25 c.

* Suite du Folliculaire, ou l'Article en -- Vénus (la) hottentote, ou Haine aux suspens, comédie-vaudeville en un acte (et Française, vaadeville en un acte. Paen prose). Paris, madame Huet, 1820, ris, Martinet , 1814, in-8. in-8.

Avec MM. Dartois et Brazier. Avec MM. Dartois, Ramond de la Croisette et

- Veuve (la) de quinze ans, comédieFerdinand (Larglé). La pièce ne porte aucun nom.

vandeville en un acte. Paris, Barba , -Télégraphe (le), ou le Commissaire gé

1826, in-8 , 1 fr. 50 c. néral, com.-vaud. en deux actes. Paris,

Avec M. Adolphe (Capelle).
Duvernois, 1827, in-8.
Avec MM. Dorineuil et Édouard H.

- Veuve (la) da soldat, comédie en un

acte et en prose, mêlée de couplets. Pa- Trilby, ou le Lutin du foyer, comédie

ris, Duvernois; Setier, 1825, in-8, 1 fr. en un acte, mêlée de couplets. Paris, Fages, 1823, in-8, 1 fr. 5o c.

- Victorin , ou le Soldat dépositaire, coAvec MM. Lafontaine et Jouslin de Lasalle, médie en un acte et en prose, mêlée de - * Trois (les) couchées, ou l'Amour en couplets. Paris, Duvernois; Setier, 1825, poste, comédie-vaudeville en trois actes in-8, I fr. 50 c. (et en prose). Paris, A. Boulland, 1830, – Visites (les ), ou les Compliments du in-8.

jour de l'an, tableau-vaudeville en un acte. Avec MM. Roche et Duflot, seuls nominés sur la Paris, Barba , 1815, in-8. pièce.

Avec MM. Darlois et Achille (Dartois). - Trois (les) faubourgs, ou le Samedi , le dimanche et le lundi, comédie-vaudeville

— Voyage (le) à frais commun. Comédieen trois actes. Paris, Barba , 1827, in-8,

vaudeville en cinq actes. Paris, Barba, i fr. 50 c.

1833, in-8, 2 fr. Avec MM. Francis (bar. d’Allarde ) et Dartois. Avec M. V. Desmares.

- Zodiaque (le) de Paris, à-propos du

Opéras-comiques. zodiaque de Denderah, vaudeville épisodique en un acte, Paris, Duwernois ; ma

- Angiolina, ou la Femme da doge, dame Sedille , 1822, in-8, 1 fr. 50 e.

drame en trois actes, mêlé de chants. Paris, Avec MM Ferdinand (Langlé) et Brisset. Dureuil, 1829, in-8, 2 fr. Comédies

Avec M. Brisset.

- Bataille (la) de Dénain , opéra-comique en vers et en prose.

en trois actes. Paris, Barba ; Vente, 1816, - Anniversaire (l'), ou une Journée de in-8, 1 fr. 50 c. Philippe-Auguste, comédie héroïque en un

Avec MM. Darlois et Fulgence (de Bury). acte et en vers. Paris, Cussac, 1816, in-8, I fr. 50 c.

- Charles de France, ou Amour et Gloire,

opéra-comique en deux actes. Paris, Barba, Avec M. de Rancé.

1816, in-8, 1 fr. 50 c. - Artiste (l') ambitieux, ou l'Adoption,

Avec M. Dartois (et M. de Rancé). comédie en cinq actes et en vers. Paris, J.-N. Barba , 1820, in-8, 4 fr.

- Chasseur (le) rouge, tradition du xviosie- Autre (l') Henri, ou l'An 1820, comédie cle, opéra-comique en un acte ; précédé en trois actes et en prose, pièce reçue au

d'une notice. Paris, Duvernois ; Setier, second Théâtre-Français en 1820, et re

1825, in-8, i fr. 50 c. présentée sur le premier par les comédiens Avec M. Collin de Plancy. extraordinaires du roi, le 1er mai de l'an 2000. Paris, Mad. Huet; Barba, 1821,

- Clochette (la), ou le Diable page, opéra

02. féerie en trois actes et en prose. Paris, Jain-8, 2 fr.

net et Cotelle , 1817, in-8, i fr. 50 c. Avec MM. Capelle et Fulgence (de Bury).

- Faust, drame lyrique en trois actes. - Brave et poltron, ou le Fantôme du Paris, Duvernois, 1827, in-8, 2 fr. pare , comédie.

— Jeanne d'Arc, ou la Délivrance d'Or. Imprimée dans le tome .. du « Musée des fa- léans, drame lyrique en trois actes. Paris, milles , recueil dont la partie française a été réim. Mari primée sous ce titre : les Jours de congé, ou les Matinées du grand oncle, 1838, 2 vol. in.12.

Avec M. Dartois. - Château (le) et la ferme, comédie en

- Oiseau (l') blen, ou la Princesse ingéun acte et en prose, représentée pour la

nue, opéra-féerie en trois actes. Paris, J.première fois sur le Théâtre-Français, le

N. Barba, 1821, in-8, 2 fr. 11 juin 1825, en présence du roi et de la – Petit (le) Chaperon rouge, opéra-féerie famille royale, et retirée le même soir par en trois actes et en prose, Paris, Vente , les autenrs. Paris, Duvernois, 1825, in-8,

1818. – IVe édition, conforme à la repré1 fr. 5o c.

sentation. Paris, Barba; Vente, 1831, in-8,

I fr. 5o c. Avec MM. Gersin et Duport.

-- Rafaël, drame en trois actes, mêlé de - Couronnes (les), ou l'Esprit et le coeur, chants. Paris, Riga; Boulland , 1830, comédie.

in-8, 2 fr. Imprimée dans le tome .. du « Musée des fa. - Roi (le) et la Ligue, opéra-comique en milles ».

deux actes. Paris, Barba ; P. Villiers, - Indiscret (l'), comédie en cinq actes et 1815. -- III° édit. Paris, Fages, 1816, en vers. Paris, Barba, 1825, in-8, 4 fr. in-8 , 1 fr. 5o c. - Jeanne d'Albret, ou le Berceau, comédie Avec M. Dartois. en un acte et en vers, Paris, Delavigne, - Rosières (les), opéra-comique en trois 1821, in-8, i fr. 50 c.

actes et en prose, Paris, Vente, 1817, in-8, Avec MM. Carmouche et Rochefort.

2 fr. - Laboureur (le); ou Tout pour le roi ! Avec M. de Rancé. Tout pour la France ! comédie en un acte - Un Mari pour étrennes, opéra.comiqne et en prose. Paris, madame Huet ; Barba, en an acte, Paris, Vente, 1816, in-8, 1823, in-8, 1 fr. 50 c.

1 fr. 25 c, Avecc MM. Dartois et de Rancé.

Avec M. Dartois.

Opéras.

- Couteau (le), ou la Mort d'un mi

nistre, nouvelle romantique, suivie de trois - Alcindor, opéra.....

autres nouvelles. Paris, Pinard; DelauCet opéra , dont le célèbre Spontini a fait le mu sigue , devait être représenté à Berlin le jour du nay, 1824 , in-12, 3 fr. 5o c. mariage du prince royal de Prusse , ne fut joué - Notice biographique sur madame J. que l'année suivante; mais on ne dit pas s'il a été Hermance Lesguillon (née Sandrin). imprimé. Rien n'égalait la inagnificence des décors;

linprimnée dans la « Biographie des feinines conla inise en scène d' Alcindor coûta plus de 240,000 fr. M. Théaulon, qui avait été appelé à Berlin pour

tempor. francaises », publiée sous la direction de la composition de cet opéra , revint à Paris coinblé M. Alfr. de Montferrand, des faveurs de la cour de Prusse.

- Ode à l'occasion de la naissance du roi - Blanche de Provence , ou la Cour des de Rome. Paris, impr. de Lefèvre, 1811, fées, opéra en un acte (et en vers libres). in-8. Paris, de l'impr. de Didot l'ainé. --- Roul

Pièce qui fit quelque sensation, et pour laquelle let, 1821, in-8.

l'auteur obtint une gratification. M. Theaulon refusa Avec M. de Rancé. Cet opéra fut représenté pour

néannoins de marcher, lorsqu'il fut appelé quelque la preinière fois sur le théâtre de la Cour, en mai lemps après par une conscription supplémentaire. 1821.

- Proclamations (trois ) du roi, faites - Clovis , ou le premier Sacre, tragédie

pendant l'interrègne. Paris, veuve Péronlyrique en cinq actes. Paris, chez les prin- neau, 1816, in-8 de 16 pag. cip. libr. , 1825, in-8.

--- Tercple (le) de l'immortalité. MontAvec M. de Rance.

pellier, 1806, in-8. Cetle pièce , destinée pour l'Opéra , fut défendue Morceau de poésie. par le ministère de la maison du roi, el n'a pas M. Théaulon , très-connu comme auteur drama été représentée : la représentation de deux autres tique, l'est fort peu comme journaliste, el pourpièces de M. Théaulon a été également défendue tant il consacra l'an des preniers sa plume à la par la police : le Traité d' Amiens, et ( en société

cause de la légitimité. Lorsqu'en 1815, il suivit avec MM. Fulg. de Bury et Capelle ) Henri V, ou Louis XVIII à Gand, il publia , dans cette ville, l'An 1880; ni l'ane, ni l'autre n'ont été imprimées. le premier numéro d'un journal intitulé : le Nain

rose. En 1820, il fonda un journal royaliste, inti*

ur, tulé : la Foudre, avec MM. Cyprien Bérard et Arm. Opéra-féerie en un acte. Paris, de l'impr. Dartois : mais il se sépara d'eux pour fonder lA

pollon, autre feuille de la inème opinion, mais bien de J. Didot ainé. -- Roullet, 1825, in-8,

moins violente. i fr, 50 c. Avec M. de Rancé.

THÉAULON (L.) – Roi (le) de l'île de - Owinska, ou la Guerrière polonaise ,

Ratonneau, ou André et Annette, vaude

ville anecdotique en un acte. Marseille, de drame lyrique en trois actes.

l'impr. dAchard (Paris, Barba), 1823, Cet opéra , dont le fils du célèbre Boieldieu coin.'

in-8. posa la musique, fut représenté à Toulon, nais rien ne nous a appris qu'il ait été imprimé.

THÉBAULT

), docteur en Drames.

médecine, professeur de mathématiques à

Rennes. Guerre. (la) des servantes. Drame en

On doit à Thébault diverses traductions de l'an. cinq actes et sept tableaux. Paris, Barba ,

glais , et, entre autres, les suivantes : 1° Traité 1837, et 1838, in-8, 75 c.

de l'hydrophobie, trad. d'OLSTON (1755 , in.12);

-2° Essais de la Société de Dublin, trad. de Avec MM. Alboize et Harel.

l'angl. (1759, in-12); - 3o Essais pbysiologiques - Roi ( le ), ou le 6 janvier 1648,

de Rob. Wartt. Paris , Élienne, 1759, in-12. drame.

THEBAULT (J.-F.), chirurgien à Paris. Imprimé dans le « Musée des familles ».

- Réflexions sur les moyens les plus simLes auteurs de la Biographie universelle et por. lative des contemporains disent que le nombre des ples à employer pour le libre exercice de ouvrages dramatiques de M. Théaulon s'élève à en- la chirurgie dans toute la France, prés, à viron deux cent cinquante. Il lui est quelquefois arrivé d'en donner seize ou dix-sept dans la inêine année. Presque toutes ces pièces ont été imprimnées, THÉBAUT (A.-R.), professeur au lycée ajoutent les biographes dont nous venons de parler; pourtant nous en connaissons un assez bon noinbre de Rennes.. qui ne sont pas dans ce cas.

- Cours de thèmes, rédigé d'après le ru

diment de Lhomond, Paris, Nyon jeune, Varia.

1809, in-12..- Vie édit., revue par l'au- Bataille d'Iéna. (En vers ). Montpelo tenr. Paris, le même ; Rennes, l'Auteur, lier, 1806, in-8.

1818, in-12. 'Tome IX.

51

pal de

- Cours de versions tirées des auteurs la- Nouvelles en vers, suivis de quelques poétins, et mises à la portée des 7°, 6€, 50 et 4°. sies (et compositions dramatiques). FloPåris, Nyon jeune ; et Rennes, l'Auteur, rence, aux dépens des héritiers de Bocace, 1815, in-8, 2 fr. 50 c.

à la reine de Navarre , 1773, 2 vol. in-12. THEDEN, médecin allemand.

Les compositions dramatiques que renferment

la chirnrgie - Progrès ultérieurs de la chirurgie, ou

on ces deux volumes ne sont, à proprement dire , que

sept morceaux dialogués. Remarques et observations nouvelles, trad. de l'allem. par ChairON. Bouillon, 1777, - Tripot (le) comique, ou la Comédie bour. in-8.

geoise , comédie en prose, en vers et en THÉDÉNAT-DUVENT (P.-P.), consul trois actes. Paris, 1772, in-12. français à Alexandrie.

« Quelque estimables que soient ces ouvrages, de - Égypte (l') sons Méhémed-Aly, on Aper Theis se glorifiait encore plus de son fils et de sa

fille, dont il a lui-même cultivé les talents. Quel est çu rapide de l'administration civile et mili

le père qui ne serait pas fier du nom que tous deux taire de ce pacha, publié sur les manuscr. se sont fail dans la république des lettres, et du de l'auteur, par F.-J. Joly. Paris, Pillet haut rang anquel sa fille s'est élevée par l'union

des grâces à un mérite supérieur ». aine, 1822 , in-8 avec portr., 3 fr. 75 c.

THÉIS (le baron Alexandre - ÉtienneTHEIL (Du). Voyez DUTAEIL, et LA

Guillaume de), fils du précédent, né PORTE DU THEIL.

à Nantes ,,le 12 décembre 1765, a été THEIL (N.), philologue et traduclear, successivement maire de Laon, en 1808, Nous connaissons de M. Theil les traductions conseiller de préfecture au département de suivantes : 1° (avec M. Gaerthner), le Galérien, l'A roman pbilosophique et historique, trad. de l'allem.

la même présectore, en 1814. Il perdit ; -2° des Devoirs des bom. mes, on la morale du christianisine développée, cette place, en 1815, par suite d'une metrad. de l'ital. de S. PELLICO (1837); - 3° Tradi. sure générale, mais il la recouvra en 1820, tions allemandes, traduites de l'allein. , de Grimm et il l'occupa jusqu'à la révolution de jnil. (1837). '11 a soigné des éditions de plusieurs livres à l'a- let 1830. Il fut créé baron en 1821, et, sage des classes, et y a ajouté des notes et des ar. après la révolution de 1830 , il fat appelé guments, tels que de JUSTIN, des Morceaux choisis

à la préfecture de la Corrèze, et, peu de de Tite•LIVE (1838), el de quelques opuscules grecs.

temps après, à celle de la Haute-Vienne. THEINER (Augustin), docteur en droit. - Introduction (l') du célibat forcé chez les

- Conseils aux jeunes gens qui sortent des

écoles primaires. Paris, Hachette , 1834, peuples chrétiens et ses saites, pour servir

in-12, i fr. 25 c.. à l'histoire ecclésiastique. (En allemand.)

– Glossaire de botanique, ou Étymologie Altenbourg, 1828, in-8.

de tous les noms de classes , genres et esAvec J.-A. Theiner.

pèces en usage dans cette science, Paris, -- Recherches de plusieurs collections iné Gabr. Dufour, 1810, in-8, 10 fr. 5o c. , et dites de décrétales du moyen âge. Paris, sur pap. vélin, 21 fr. Heideloff et Campe, 1832, in-8 de 88 pag., Volame de près de 600 pag., orné de deux plan2 fr. 50 c.

ches, qui représentent l'alphabet harmonique arabe- Saint-Aignan, ou le Siege d'Orléans, par français, inventé par M. Langlès, et l'alphabet Attila. Notice historique, suivie de la vie de

anglais-saxon, ouvrage approuvé par une délibé

ration des professeurs du Muséum d'histoire natuce saint, tirée des manuscrits de la biblio relle , etc., dont l'extrait est en tête. thèque du roi. Paris, de l'impr. de Car Il est dans la nature de l'homme de repousser ce

qu'il ne comprend pas, el de se rendre à l'explipentier-Méricourt, 1832, in-8 de 36 pag.

cation. Les mots d'étant faits que pour rendre les

idées , dès l'instant qu'ils cessent d'en présenter, THÉIS (Marie-Alexandre de), ancien

ils ne sont pins qu'un vain son qui frappe l'oreille maître des eaux et forêts de Nantes; né à sans aller au delà ; au contraire, la mémoire s'en

charge avec facilité, lorsqu'ils renferment un sens Sinceny (Aisne), en 1738, mort en 1796.

qui plaît à l'esprit. Un traité de l'origine des noms - Encyclopédie morale, ou le Code pri- est donc devenu nécessaire à la bolanique, et mitif. Bouillon, et Paris, Belin, 1986, puisque l'étendue de sa nomenclature en a fait une 1988, in-12.

langue , il lui faut son dictionnaire.

On le présente au public. Examinant dans le plus - Fédéric et Clitie, ou l'Amour, l'amitié et

grand détail toutes les parties du système végétal, la reconnaissance, comédie en vers (libres) demandant à chaque plante ses titres, pour ainsi et en trois actes. Florence (Paris, André

dire, on est parvenu, par un travail long et pé.

nible, à donner à la science des archives authenCh. Caillot), 1793, in-8.

tiques. - *Singe (le) de La Fontaine, ou Contes et Ce dictionnaire diffère essentiellement des autres

[ocr errors]

ouvrages de ce genre, par la méthode que l'on a sième édit., considérablement augmentée. suivie. La plupart des étymologistes se sont con. Dorie Crimberdi Tlos evol in sufr tentés de puiser dans les langues grecque et latine, et d'ordinaire quelque ressemblance accidentelle dans les mots leur a suffi pour faire des rappro. 3 vol. in-12. cheinents souvent démentis par l'histoire. La marche des langues ne peut s'expliquer que par celle des Cet ouvrage, qui est anjourd'hui à sa quatrièine peuples. Le grec s'étant formé principalement des édition , a été adopté par l'université de France, langues celtique et orientale, c'est dans ces sources parini les livres enrovés aux qu'il faut chercher l'origine des noms priinitifs léges royaux , et donnés pour prix aux élèves. Il a dont le grec ne saurait donner l'explication légi- été traduit dans toutes les langues de l'Europe , el. time.

a eu plusieurs éditions à l'étranger : on en compte Ainsi les noms de beaucoup de plantes d'Europe cinq en italien. M. de Theis a fait pour l'Italie ce s'expliquent facilement par la connaissance des dif- que l'abbé Barthélemy a fait pour la Grèce. férents dialectes de la langue celtique, et c'est dans les langues orientales qu'il faut chercher le THÉIS ( mademoiselle Constance de), nom des productions de l'Asie transmises aux Grecs

soeur du précédent. Voy. la princ. de SalM. par les Orientaux.

En suivant constainment ce principe, on a donné THÉLIS (le comte de . - * Idées le plus grand développeinent à tout ce qui tient aux

so Celtes, ces premiers habitants de l'Europe. On a suivi leur langue dans ses différentes ramifications ; et souvent on verra qu'une plante est aussi bien

- Mémoire sur les rivières et canaux, désignée par son nom seul que par sa description. On a de inêine reporté aux langues orientales tout relatif au canal du Charollois. 1779 , in-4. ce qui en est dérivé, et l'on n'a rien écrit sans in.

- *Moyens proposés pour le bonheur des diquer d'une inanière précise les autorités dont on s'est appayé.

peuples qui vivent sous le gouvernement

monarchique. 1778, in-4. -Mémoires d'un Espagnol. Sec. édit. Paris,

- Plan d'éducation nationale en faveur. Grimbert, 1825, 3 vol. in-12, 9 fr. des pauvres enfants de la campagne. 1779, La première édition anonyme est de 1818, 2 vol. in-12.

uses qu'il est inutile de dire, - *Réflexions d'un militaire. Paris, 1998, elle est toute différente de celle que l'auteur a publié en 1825.

Beuch.

in-4. - Mémoires d'un Francais. Paris, Grim- THÉLUSSON (Mad. R. R. de). – Clobert, i825, 3 vol. in-12, 9 fr.

tilde. Paris, Fournier, 1834, in-8, 7 fr. Ces deux derniers ouvrages sont deux romans,

- Lucile, ou la Cantatrice. Paris, Four

nier jeune, 1833, 2 vol. in-12, 7 fr. - Politique des nations. Paris, Grimbert, - *Recueil de poésies. Par madame de 1828, 2 vol, in-8, 12 fr.

T*** !Paris, Pillet aîné, 1818, in-18, i fr. Le même ouvrage, sous ce titre: Précis

50 c. de l'histoire universelle des peoples anciens

Nous connaissons encore de cette dame, inséré et modernes, ou Politique des nations. Sec.

dans le Salmigondis : la Veuve du poëte (tom. VIII). édit. Paris, Grimbert, 1829, 2 val. in-8, - L'Aveugle (tom. X). 12 fr.

THÉMINES. Voy. LAUZIÈRES de TaxIl y a des exemplaires de cette édition qui por

MINES. tent pour titre : Histoire universelle de tous les peu. ples du monde, etc., pour adresse de libraire, celle

THÉMISEUL DE SAINT - HYACIN, de Philippe, et la date de 1830.

Dans cet ouvrage, qui embrasse tous les siècles THE. Voy. SAINT-HYACINTHE. et tous les pays , l'auteur termine par la France le tour du monde ancien et moderne, et le cours entier THENADEY, oculiste , de Lyon. de ses observations politiques. Si le cadre dans

- Lettre (sa) à M. le docteur C. Montain. lequel il s'est resserré ne lui a pas permis de donner plas de développement sur quelques étais d'une Lyon, de l'impr. de Pitrat, 1824, in-8 de grande importance, et d'approfondir tant de vastes sujets, il a du moins présenté, sur chacun d'eux, des idées nettes et positives, et appuyé ses théories

TENAIBRE (R.-A. ). - Cours élémenpar le téinoignage des historiens et des voyageurs

Bor. les plus estimés. Le livre de M. de Théis est à la fois agréable et instructif. Il apprend aux gens du

deaux, 1808, in-8. monde des choses qu'ils ignorent, et rappelle aux

THÉNANCE (Jean - Simon), docteur érudits des souvenirs qui leur ont échappé. Le Mo. niteur de 1828 a renda un compte avantageux de médecin de l'ancien college de chirurgie cet ouvrage. !

à Lyon.. - Voyage de Polyclète, ou Lettres ro- --Forceps (nouv.) non croisé, ou forceps maines. Paris, Maradan, 1821, 3 vol. de Levret perfectionné en 1781, avec la in-8, 15 fr. – Deuxième édition. Paris, manière de s'en servir, 1802 , in-8. le méme, 1822, 2 vol. in-8, 14 fr. -- Troie Thénance a eu part à l’Essai sur la théorie des

[ocr errors]
« IndietroContinua »