Histoire des langues romanes et de leur littérature, depuis leur origine jusqu'au XIV siècle, Volume 1

Copertina anteriore
Treuttel et Würtz, 1841
0 Recensioni
Google non verifica le recensioni, ma controlla e rimuove i contenuti falsi quando vengono identificati
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 25 - Pro Deo amur et pro christian poblo et nostro commun salvament, d'ist di in avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo, et in adjudha et in cadhuna cosa, si cum om per dreit son fradra salvar dist, in o quid il mi altresi fazet ; et ab Ludher nul plaid nunquam prindrai , qui, meon vol, cist meon fradre Karle in damno sit.
Pagina 89 - Nous sommes autorisé à conclure des témoignages historiques et autres, qu'à compter du règne de Trajan, les dialectes romans doivent avoir existé en substance dans toutes les parties de l'Europe latine. 4° Après le démembrement de l'empire, ces dialectes, homogènes dans leur caractère et leur structure générale mais différents entre eux de formes et de détails, reçurent un grand nombre d'additions et de modifications tirées des idiomes des peuples qui s'établirent successivement...
Pagina 282 - Que si n'ia alcun bon que ame e tema Yeshu Xrist, Que non volha maudire ni jurar ni mentir, Ni avoutrar ni aucir ni penre de 1...
Pagina 428 - Lucifero. rara pruinosis canebat gemma frutetis, ad primi radios interitura die. ambigeres, raperetne rosis Aurora ruborem an daret et flores tingeret orta dies, ros unus, color unus, et unum mane duorum. sideris et floris nam domina una Venus, forsan et unus odor: sed celsior ille per auras difflatur, spirat proximus iste magis.
Pagina 378 - De quibusdam locis ad nos refertur, non magistros, neque curam inveniri pro studio litterarum. Idcirco in universis episcopiis, subjectisque plebibus, et aliis locis in quibus necessitas occurrerit, omnino cura et diligentia habeatur, ut magistri et doctores constituantur : qui studia litterarum, liberaliumque artium ac sancta habentes dogmata, assidue doceant...
Pagina 89 - Après le démembrement de l'empire, ces dialectes, homogènes dans leur caractère et leur structure générale mais différents entre eux de formes et de détails, reçurent un grand nombre d'additions et de modifications tirées des idiomes des peuples qui s'établirent successivement en Italie et dans les provinces ; mais ils furent appelés romans, parce qu'en substance ils furent transmis par les Romains, en comprenant sous ce nom tous ceux qui avaient obtenu les droits de citoyens.
Pagina 41 - ... 46. Quare Cotta noster, cuius tu illa lata, Sulpici, nonnumquam imitaris, ut Iota litteram tollas et E plenissimum dicas, non mihi oratores antiquos, sed messores videtur imitari.
Pagina 76 - Cette finale ment, au lieu de s'attacher à chaque adjectif pour lui imprimer le caractère adverbial, ne se place qu'après le dernier, et quelquefois même qu'après le premier; et cette forme originale existe non-seulement dans la langue romane, mais encore dans toutes celles qui en ont été la continuation; il est même remarquable que, dans une charte de l'an 65 1, on trouve : « Viva mente « et sana et corpore et voluntate libera donamus do
Pagina 429 - Mirabar celerem fugitiva aetate rapinam, Et dum nascuntur, consenuisse rosas. Ecce et defluxit rutili coma punica floris, Dum loquor, et tellus tecta rubore micat. Tot species tantosque ortus variosque novatus Una dies aperit, conficit una dies. Conquerimur, Natura, brevis quod gratia florum est, Ostentata oculis illico dona rapis.
Pagina 22 - En considérant à quelle époque d'ignorance et de barbarie s'est formé et perfectionné ce nouvel idiome , d'après des principes indiqués seulement par l'analogie et l'euphonie, on se dira peut-être, comme je me le suis dit : L'homme porte en soi-même les principes d'une logique naturelle, d'un instinct régulateur que nous admirons quelquefois dans les enfants.

Informazioni bibliografiche