Histoire du feld-maréchal Souvarof: liée à celle de son temps, avec des considérations sur les principaux événemens politiques et militaires auxquels la Russie a pris part pendant le XVIIIe siècle

Copertina anteriore
Chez Desenne, Lenormant, Au bureau des Annales, de l'impr. d'A. Égron, 1809 - 490 pagine
 

Cosa dicono le persone - Scrivi una recensione

Nessuna recensione trovata nei soliti posti.

Pagine selezionate

Altre edizioni - Visualizza tutto

Parole e frasi comuni

Brani popolari

Pagina 266 - Les réserves de chaque colonne , composées de deux bataillons et deux escadrons , et ceux qui conduisent les canons de régiment des colonnes , marcheront en ligne , à cent cinquante pas derrière chaque colonne , se formeront tout de suite sur le parapet du premier retranchement , et aplaniront , autant que pos-- » sible avec leurs travailleurs , le chemin de la * *"
Pagina 268 - Impatiens d'arriver, la plupart des soldats jetèrent leurs claies et leurs fascines pour marcher plus vite dans le sable, et se servirent seulement de leurs échelles , en se prêtant la main pour passer les six lignes de puits que l'ennemi avait creusés.
Pagina 476 - Ah ! dit le général, vous avez sans doute rendu des services importants à l'État ? Dans quel corps avez-vous servi ? à quelle bataille avez-vous assisté ? — Je n'ai pas servi dans l'armée. — Vous étiez donc employé dans les affaires civiles ? et dans quel ministère ? — Je n'ai jamais servi dans aucun ministère ; j'ai toujours été auprès de l'auguste personne de...
Pagina 265 - Chaque colonne sera précédée de cent "1 vingt-huitarquebusiers et de deux cent soixantedouze travailleurs. Les premiers seront chargés d'enlever les avant-postes ennemis sans tirer ? de défendre les travailleurs , et de tirer les ennemis sur le rempart , tandis qu'on en fera les approches ; les travailleurs dégageront le chemin des abattis , et porteront les fascines , les claies et les échelles. Outre ces travailleurs , il y aura encore trente ouvriers à chaque bataillon avec des outils...
Pagina 266 - Dès que toutes les colonnes auront emporté le second retranchement, elles balaieront les rues de Praga , et culbuteront l'ennemi à la baïonnette sans s'arrêter à des bagatelles ou entrer dans les maisons , et ensuite les réserves occuperont le second retranchement dans le même ordre et le même but ci-dessus indiqué; i3°...
Pagina 268 - Hœsler fut fait prisonnier avec vingt officiers. II y avoit aussi , du côté du parc, un " régiment de ligne, composé uniquement "794de Juifs. Ils étoient au nombre de 5oo, bien armés, bien équipés, sur le même pied que les autres troupes polonaises, dont on ne pouvoit pas les distinguer. Ils firent une défense opiniâtre, mais ils furent tous détruits, jusqu'au dernier homme , à l'exception de leur colonel HirschKo, qui étoit resté prudemment à Varsovie. Tandis que ces deux colonnes...
Pagina 268 - I794- échelles, en se prêtant la main pour passer les six lignes de puits que l'ennemi avoit creusés. La troisième colonne s'empara de deux forts bastions détachés, et pénétra, malgré une vigoureuse résistance, dans l'intérieur des ouvrages. Elle avoit surtout à craindre l'effort de la cavalerie ennemie, qui s'ébranla pour tomber sur son flanc. Le général Islenief ordonna sur-lechamp à quelques bataillons de grenadiers de former une ligne, et d'attaquer à la baïonnette. Cette manœuvre...
Pagina 268 - ... y eut là deux mille hommes taillés en pièces. Il y avait aussi de ce côté un régiment de ligne composé uniquement de Juifs. Ils étaient au nombre de cinq cents bien armés , bien équipés , sur le même pied que les troupes Polonaises , dont on ne pouvait pas les distinguer.
Pagina 237 - ... passa le marais en dépit des plus grands obstacles , et sous le feu continuel de l'ennemi. Rien n'arrêta les Russes, quelques difficultés qu'ils eussent à surmonter. Les uns se servirent de poutres et de planches qu'ils tirèrent de quelques cabanes voisines , et qu'ils jetèrent sur le marais ; les autres s'en dégagèrent par leurs propres efforts. De toute l'artillerie , on ne put passer que quatre canons de régiment , que les soldats portèrent sur """"" leurs épaules. On laissa le...
Pagina 476 - ... souverain. Vois-tu quel beau chemin il a fait ! il est devenu comte ; il est décoré des ordres de Russie. Ainsi , conduis-toi donc bien , Iwan ! Qui sait ce que tu peux devenir un jour?

Informazioni bibliografiche