Immagini della pagina
PDF
ePub

bre en 1229

qu'en 1216. Il était déjà cardi- religieux de Clugny, fut élu évê. nal quand il fut sut fait évêque. que en 1320, et siégea jusqu'en

76. Foulque Scot (saint), fut 1323. . transféré de l'évêché de Plai 84. Carantes Sannazarius, chasance sa patrie à celui de Pavie, noine de Pavic , fut placé sur le en 1216, il mourut le 26 octo même siége en 1323, et l'occu

pa jusqu'en 1329. 27. Rodobaldus Cipolla, ar 85. Jean de Fulgosiis, de Plaichidiacre de l'église de Pavie, sance, en 1329, vivait encore en 1230, mourut en 1254. en 1342.

-8. Guillaume Canetus, de 56. Matthieu de Riboldis, Pavie, occupa le siége de sa pa- chanoine de Constance, fut nointrie, depuis 1256 jusqu'en 1272. mé à l'évêché de Pavie en 1342.

79. Guy Tacius, de Pavie, Il fut transféré à l'église de Véchapoine de la cathédrale, et rone, l'année suivante 1343. ensuite religieux de Clugny, fut 87. Pierre Spelta, de Vérone, nommé à l'évêché de sa patrie de l'Ordre des Humiliés, fut prépar Grégoire x, en 1272; il posé à l'église de Pavie

par

Clémourut en 1294.

ment vi, en 1343. Il avait été 80. Othon Beccaria , chanoine postulé auparavant pour l'église de la cathédrale de Pavie , sa pa- de Vérone, sous Benoît xii. trie, élu évêque par le chapi 88. Alcherius de Alcheriis, tre, mourut avant sa confirma- de Pavie , chanoine de la cathétion, en 1294 , sous le pontifi- drale, administra cette église cat de Célestin v.

depuis l'an 1357 jusqu'à l'an 81. Guy, des comtes de Lan- 1362. gaschiis, de Pavie, prévôt de 89. François Subripa , archicette église, en devint évêque diacre de Côme, en 1363. C'est sous Boniface vii, en 1295. Il le premier évêque de Pavie qui fut envoyé légat en Allemagne, ait été élu chancelier de l'univeret ensuite à Bologne, par le mêm sité de cette ville par l'empereur me pape Boniface vm. De retour Charle iv. Il mourut en 1386. à son église , il continua à la gou. 90. Guillaume Centuaria , de verner avec beaucoup de piété Crémone , fameux théologien et de zèle, et mourut vers la sei- de l'Ordre des Frères Mineurs, zième année de son épiscopat. évêque de Plaisance, fut trans

82. Isnard Tacconius, de Pa- féré à l'église de Pavie, en 1386. vie, de l'Ordre des Frères Prê- Il gouverna successivement ces cheurs , archevêque de Thèbes, deux églises avec beaucoup de et ensuite patriarche d’Antio- piété et de sagesse, et mourut che , fut fait administrateur de en 1402. l'église de Pavie par Clément v, 91.

Pierre Grassius, de l'Or

dre des Humiliés, fut transféré 83. Jean Beccaria, de Paric, de l'évèché de Crémone à celui

en 13u.

de Pavie, en 1402. Il mourut en se comporta dans tous ces em1426.

plois avec beaucoup de prudence 92. François Piccolpassio, de et d'humilité, et mourut avec Bologne, passa de l'église d'Ac- la réputation d'un des plus diqui à celle de Pavie, en 1427. Ilgnes prélats de son temps, en fut transféré ensuite à l'arche- 1479. véché de Milan, en 1435.

98. Ascanius Maria Sforce, fils 93. Henri Rampinus, premiè- de François, duc de Milan, prorement évéque de Tortone , fut tonotaire apostolique, devint transféré à Pavie, en 1435. Il évêque de Pavie, en 1479, et devint archevêque de Milan , et cardinal-diacre sous le pontificardinal sous Eugène iv, et cat de Sixte iv, en 1484. Il admourut en 1450.

ministra aussi les églises de Cré. 94. Bernard Candianus , passa mone et de Novare, avec deux de l'évêché d'Asti à celui de Pa- abbayes de l'Ordre de Citeaux vie , en 1443. Il fut transféré à dans le Milanais , qu'il céda enl'église de Côme , en 1446. suite au même ordre. Il assista

95. Jacques Borromée, d'une aux conclaves des papes Pie in famille illustre de Milan, abbé et Jules 11, et mourut en 1505. commendataire de S.-Barnabé 99. François Alidosius, cardide Craticula , savant docteur de nal , fut transféré de l'évêché de l'université de Pavie, fut fait Malte à celui de Pavie, par le pape évèque de cette église, en 1446, Jules 11, en 1505. Il fut envoyé et mourut en 1453.

légat en France par le même 96. Jean Castiglion, de Mi- pape, sous le règne de Louis X11. lan, évêque de Coutances en Nor. Il avait été chargé auparavant mandie, fut transféré à l'église de la légation de Bologne , de Pavie , en 1454. Il alla en Al- et avait administré en même lemagne en qualité de légat, temps cette église. Il mourut sous l'empereur Frédéric a. Il misérablement en 1511. devint cardinal sous le pape Cal 100. Antoine-Marie de monte lixte mi, en 1456, et légat de la à Sancto Savino, oncle de JuMarche d’Ancone , sous le pape les mi, fut fait cardinal et évêPie 11. Il mourut à Macerata, en que de Pavie , par le pape Ju1459.

les in, en 1511. Il se démit de 97. Jacques Ammanatus, de son siége en faveur de son neLucques, fut d'abord employé veu , en 1520. Il administra enà la cour de Rome , sous les pa- suite les églises de Siponto et de pes Callixte ull, Nicolas v et Novare, et fut chargé de pluPie 11. Il fut fait ensuite évêque sieurs légations, qu'il remplit de Pasie en 1460, et cardinal toujours avec succès. Il mourut l'année d'après. Il fut chargé à Rome cardinal - évêque de aussi de l'église de Lucques et de Porto, en 1533. la légation de Pérouse. Jacques 101. Jean-Marie à Monte ,

ne

qui était

ill.

veu du précédent , fut transféré 104. Alexandre Saulius, Géde l'église de Siponto à celle de nois, des clercs réguliers barnaPavie, en 1520. Il se démit aussi bites, homme zélé, pieux et de cet évêché en faveur de Jean- savant, fut nommé d'abord à Jérôme de Rubeis , en 1530. l'évêché d’Aleria en Corse, et Mais celui-ci ayant été déposé transféré ensuite au siége de Papar

le
pape

Paul 111, en 1544, vie, par Grégoire iv, en 1591. Il Jean-Marie ,

pour

lors mourut en 1592. cardinal, reprit le gouverne

103. François Gonzague , de mant de la même église , et en Mantoue , religieux de l'Ordre fut chargé jusqu'à l'an 1550.

des Frères Mineurs, auparavant 102. Jean-Jérôme de Rubeis, évêque de Cépbalu , fut transd'une famille noble de Parme, féré à l'église de Pavie , par Urabbé commendataire de l'ab- bain vui, en 1593. Mais dans baye de Clairvaux de Plaisan- le temps qu'il se disposait pour ce, fut nommé à l'évêché de aller prendre possession de ce Pavie en 1530. Il fut déposé nouveau siége, l'évêque de Manpar le

pape Paul m , en 1544, et toue étant mort, il fut nommé ne fut rétabli que par Jules à sa place, et se rendit à cette Il fut fait gouverneur de Rome, église la même année 1593. sous le même pape, après la mort

106. Guillaume Bastonus, de duquel Jean-Jérôme se retira à Milan , fut placé sur le siége de Florence , où il s'adonna entiè- Pavie par Clément vin, en 1593. rement à l'étude, et mit au jour Il fut décoré du pallium, la mêplusieurs ouvrages. Il demanda me année, et mourut à Naples, au pape Pie iv, Hippolyte son où il était en qualité de legat de neveu , pour coadjuteur de son Paul v, en 1609. église de Pavie, en 1560 , et 107. Jean-Baptiste Bilius, Mimouruten 1564.

lanais , succéda à Guillaume, et 103. Hippolyte de Rubeis, reçut aussi le pallium sous neveu du précédent, camerier Paul v, en 1609. Il mourut en secret et protonotaire apostoli- 1617. que sous Paul iv, fut première 108. Fabrice Landrianus, de ment coadjuteur de son oncle Milan, abbé commendataire de en 1560, et ensuite son succes Saint-Antoine, obtint les inèmes seur, en 1564. Cet illustre pré- dignités, en 1617, et mourut lat fut très-utile à son église par en 1642. les grands biens qu'il y fit. Il as 109. Jean-Baptiste Sfondrasista au concile de Trente, de- tus, fils du marquis François, vint cardinal sous le pape Six- et petit neveu de Grégoire xiv, te v, en 1585, se trouva aux con abbé commendataire de Saintclaves d’Urbain yii et de Gré- Nicolas et de Saint-Antoine de goire Xis, et mourut à Rome en Plaisance, fut nommé à l'évêché 1591.

de Pavie, et décoré du pallium,

sous le pape Urbain vu, en tom. 1, col. 1074 ; et tom. 10, 1643. Il mourut en 1647. col. 311.) 110. François Bilius, d'une

Conciles de Pavie. ancienne famille de Milan, occupa le même siége sous Inno Le premier fut tenu l'an 850, cent x, depuis l'an 168 jus- par les ordres de l'empereur qu'à l'an 1659.

Louis, qui y assista en personne, 11. Jérôme Meltius, d'une et qui y fit un capitulaire sur famille noble de Milan, audi- les affaires séculières, qui fut teur de Rote, élu évêque en

confirmé depuis par l'empereur 1659, mourut en 1672. Lothaire. On y fit aussi vingt

112. Laurent Trotti, d'une cinq canons. des principales familles d'Alexan Le premier ordonne que les drie, référendaire de l'une et de évêques auront des prêtres et l'autre signature , clerc de la des clercs d'une probité reconchambre apostolique, et légal nue, pour être temoins de leurs auprès du grand-duc de Tosca- plus secrètes actions. ne et de la république de Ve Le second porte que les événise, fut préposé à l'église de ques, non-seulement ne manquePasie, en 1672 , et obtint le ront point de célébrer la messe pallium l'année d'après 1673. Il publiquement les dimanches et était auparavant archevêque de les fêtes , mais qu'ils tåcheront Carthage dans le pays des infi aussi d'offrir ce saint sacrifice dèles.

tous les jours en particulier. 113. Jacques-Antoine Mon Le troisième leur ordonne la gia , d'une famille noble de Mi- modestie et la frugalité dans lan, clerc régulier barnabite, leurs tables, et d'y recevoir les premièrement évêque de San- pélerins et les pauvres, et d'y Minat, et ensuite archevêque faire de saintes lectures et des de Florence, fut fait cardinal exhortations. par Jonocent xu , en 1595. Il se Le quatrième leur défend la démit de l'archevêché de Flo- chasse , les dépenses inutiles en rence, et passa à l'église de Pa- chevaux, le luxe et les autres vie, en 17oi. Il mourut dans plaisirs du monde. cette ville en 1908.

Le cinquième leur recoinman114. Augustin Cusanus, ar de d'étudier l'Ecriture-Sainte, de chevêque d'Amasie, légat auprès l'expliquer à leurs ecclésiastide la république de Venise, et ques, et de faire des prédications ensuite auprès du roi très-chré- les dimanches et les fêtes. tien, fut transféré à l'évêché Le sixième charge les évêques de Pavie, en 1911. Il fut fait d'avoir soin que les prêtres s'accardinal par Clément x1, en quittent de leurs devoirs dans 1712, et obtint la légation de le gouvernement qui leur est Bologne, en 1714. (Ital. sac. confié ; qu'il faut que les archi.

prêtres aillent trouver les pères ment qu'on donne aux pères de de famille pour exhorter les pé- marier leurs filles lorsqu'elles cheurs publics à faire pénitence sont en âge , et les condamne à publique: que dans les cas diffi- une pénitence, s'il arrive qu'elciles ils doivent s'adresser aux les se laissent corrompre, ou par évêques, et les évêques consul- leur négligence, ou de leur conter leurs confrères.

sentement. On défend ensuite la Le septième porte que les pre- bénédiction à celles qui se matres examineront si les pénitens rient après avoir été corromfont des ouvres de pénitence; pues. que la réconciliation des péni Le dixième défend aux rasistens publics est réservée à l'évê- seurs d'épouser les personnes que, et que le prêtre ne les ré- qu'ils ont ravies, et on ne leur conciliera qu'en l'absence de l'é- accorde la grâce de la réconcivêque, et avec sa permission : liation qu'à la fin de la vie. la raison qu'il en donne, c'est Le onzième porte que ceux que l'imposition des mains a qui commettent un crime puété réservée aux apôtres.

bilic dans un endroit , seront séLe huitième ordonne qu'on parés ile la communion par l'éinstruira le peuple du sacrement vêque du lieu , et mis en pénisalutaire de l'extrême-onction tence, et qu'ils ne pourront être et qu'on leur fera entendre qu'ils reçus à la communion par audoivent souhaiter recevoir ce

cun autre. mystère qui ren.et les péchés, et Le douzième interdit aux pé. rend la santé quand celui qui la nitens publics l'exercice des demande a la foi; que, parce charges publiques, et que ceux qu'il arrive souvent que le ma- qui, après avoir commis des lade ne sait pas la force de ce crimes publics, refuseront de sacrement, ou qu'il croit sa ma faire pénitence, doivent être ladie moins considérable, ou excommuniés et anathéinati, qu'il oublie de le demander, sés, quand on aura fait lout ce parce qu'il est' accablé de son qu'on aura pu pour les faire renmal , le prêtre du lieu doit l'a- trer dans le devoir; qu'on ne vertir de le recevoir, et inviter peut néanmoins faire cela que les prêtres de son voisinage de par le jugement du métropoli, s'y trouver. Que si le maladeest tain et des évêques de la proen pénitence, on ne doit pas le vince. lui donner qu'il n'ait été aupa

Le treizième enjoint aux évêravant réconcilié; car celui , ques de commettre des archiajoute le canon, à qui les au- prêtres qui aient soin des prétres sacremens sont interdits, tres qui sont dans des titres et n'est pas en état de recevoir ce dans des églises moins considé lui-ci.

rables. Le neuvième est un avertisse Le quatorzième ordonne aux

« IndietroContinua »