Immagini della pagina
PDF
ePub

BIBLIOTHÈQUE

SACRÉE.

XIX.

IMPRIMERIE DE BRODARD,

A Coulommiers.

SACRÉE,

OU

DICTIONNAIRE UNIVERSEL

HISTORIQUE, DOGMATIQUE,
CANONIQUE, GÉOGRAPHIQUE ET CHRONOLOGIQUE
DES SCIENCES ÉCCLÉSIASTIQUES;

COSTEFANT I'Histoire de la Religion, de son établissement et de ses dogmes, celle

de l'Église considérée dans sa discipline, ses rits, cérémonies et sacremens ; la
Théologie dogmatique et morale, la décision des cas de couscience et l'ancien
Droit canon ; les personnages saints et autres de l'ancienne et de la nouvelle loi;
les Papes, les Conciles, les siéges épiscopaux de toute la chrétienté, et l'ordre
chronologique de leurs Prelats; enfin l'histoire des Ordres militaires et religieux,
des schismes et des bérésies;

PAR LES RÉVÉRENDS PÈRES
RICHARD ET GIRAUD,

DOMINICAINS.

RÉIMPRIMÉ AVEC ADDITIONS ET CORRECTIONS PAR UNE Société

D'ECCLÉSIASTIQUES.

TOME DIX-NEUVIÈME.

B

A PARIS,

CHEZ BOISTE FILS AINÉ, LIBRAIRE-ÉDITEUR,

RUE DE SORBONNE, NO 12.

M DCCC XXIV.

[merged small][ocr errors]

BIBLIOTHÈQUE

SACRÉE,

OU

DICTIONNAIRE UNIVERSEL

DES SCIENCES ECCLÉSIASTIQUES.

pour cela

PARACLET, en gree, para- ecclesiasticis voce paraclitus , cletos ou paraclitos , qui ex- qui parut en 1669. Cette ques. horte, qui défend , qui console, tion fut agitée dès le neuvième qui prie, qui intercède pour un siècle entre les évêques de France autre. On donne communé et d'Allemagne. Erasme , ayant ment le nom de paraclet au prétendu qu'on devait écrire Saint-Esprit ; et Notre-Seigneur paracletus, fut condamné pour le lui a souvent donné. Jésus

ce sujet par la faculté de théoCbrist lui - même se nomme logie de Paris. M. Thiers prouve aussi paraclet ou consolateur, que l'usage de l'église latine a lorsqu'il dit : Je prierai le Père, été de tout temps d'écrire paet il vous donnera un autre pa. raclitus , et que c'est raclet. Et saint Jean dit que nous qu'Erasme fut condamné, quoiavons un avocat ( en grec un pa- qu'il fût d'ailleurs peu impor-raclet) auprès du Père , et cet tante d'écrire ce mot par un e avocat, ce paraclet, ce désen ou par un i. ( Journal des saseur, ce médiateur , est Jésus vans 1669, pag. 1/2 de la preChrist. Mais le nom de paracletmière édition, et 28 de la seest principalement affecté à la condiz ACLETIQU personne

, liber

pa14, 16. 1. Joan. 2, 1. Joan. 14, racleticus, livre ecclésiastique 26. 15, 26.)

des Grecs, ainsi nommé d'un L'on a agité plusieurs fois s'il mot grec qui signifie consoler, fallait dire paraclet ou paraclit. exhorter, parce que la plupart M. Thiers a écrit là - dessus un des discours qu'il contient, tentrajlé, de retinenda in libris dent à consoler les pécheurs et

« IndietroContinua »